AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

VOTRE AVIS NOUS INTÉRESSE, DONC RENDEZ-VOUS ICI
ON A BESOIN DE VOUS



Partagez | 
 

 le coeur au bord du gouffre (event/veniel)

Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



l'instabilité enivrante

pseudo : Nana
in town since : 29/04/2018
posts : 63
faceclaim, @ : Gaspard ulliel, Venus
multiface : jaxounet, jay
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: le coeur au bord du gouffre (event/veniel)    Dim 6 Mai - 15:49

Il vient de finir sa journée de boulot Dany, entamée trop tôt et qui laisse un gout amer de fatigue dans la gorge. Pourtant, il tient sa promesse, celle faite à Venus. Passer du temps à deux. Il donne pas dans le romantisme Dany, c'est pas lui qui débarquerait avec un bouquet de fleurs et des chocolats, encore moins lui qui aurait l'idée de la traîner au restaurant pour un quelconque anniversaire. C'est bien simple, il n'a absolument aucune idée des dates anniversaires qui peuvent leurs correspondre à ces deux là. Faut dire qu'ils rompent si souvent que c'est difficile à suivre pour tout le monde, éreintant même. Ils se comprennent jamais et pourtant aucun des deux ne serait capable de dire adieu à la présence de l'autre, plus de vingt quatre heures sans elle, c'est la putain de torture. Il réclame sa peau, son corps tout entier. Au passage, ils emmerdent bien leurs autres compagnons de jeux, ceux qu'ils mettent toujours dans la boucle de leurs disputes, essayant de les traîner de leurs côté au beau milieu d'un conflit qui le plus souvent n'a pas le moindre sens. Sauf que l'attente commence à se faire longue et le don juan de bas étage glisse furtivement vers le stand de bonbons, celui ci tenu par une jolie jeune fille. Il discute, il charme. Il est doué avec les mots Daniel. Il sait les manier à la perfection, deuxième atout dans sa poche, il arrive le plus souvent à cerner les caractère et les désirs avec une facilité déroutante. Ce dont il se sert aisément en sa faveur. Il ne l'entend pas arriver Venus, alors quand il se tourne pour apercevoir ces 1m80 de beauté fatale, il se contente d'un de ses sourires charmeurs, ceux qu'il utilise pour embobiner. Sa fossette qui creuse ses joues, symbole ultime de sa propre beauté. Parce qu'il a un physique ravageur Daniel, peu commun, les cheveux domptés en arrière, de ceux dont les filles raffolent. Il est très rare d'en voir une se refuser à lui. t'es à la bourre, qu'il dit simplement, le lion ne tente pas une approche physique pour le moment puisque le regard de sa lionne laisse entendre qu'il se ferait jeter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : spf. emeline
in town since : 04/05/2018
posts : 91
faceclaim, @ : liz gillies @ myself (av) ~ rocks (sign)
multiface : none
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: le coeur au bord du gouffre (event/veniel)    Dim 6 Mai - 21:15

Le cœur au bord du gouffre

veniel.

Lorsque Venus a reçu le message de Daniel en début d’après-midi, lui donnant rendez-vous à la fête foraine à l'extérieur de la ville pour 17h30, elle a sourit. Heureuse de voir qu'il l'invite tout même, qu'elle lui manque. Elle est consciente du pouvoir qu'elle a sur lui, a chaque dispute, à chaque fois qu'elle dit partir, il ne tarde pas à se manifester. C'est devenu comme une habitude en réalité. Ils se voient, se disputent, puis quelques heures plus tard répètent les mêmes erreurs. Un cercle vicieux, addictif, envoûtant. Pour Venus, la première fois qu'elle a rencontré Daniel en vrai, mais seulement sur leurs discussions en ligne. Quoique dix ans de communication via les réseaux sociaux, ça aide. Elle l'a vu le grand brun au sourire si particulier, à l'air rebelle, mystérieux, dangereux. Se sont les premières pensées de Venus à l'égard de Daniel, elle l'a vu elle l'a voulu. Lui, la t^te pensante, la forte tête, l'ainé, l'homme. Il lui a fallu un an pour arriver à ses fins, non pas qu'il est du genre à dire non, Venus a très bien compris que comme elle, Dany a besoin qu'on lui résiste, qu'on le pousse dans ses retranchements. En perpétuelle quête de sentiments, seul preuve de notre vie ici, de l'avoir consumée, tout le temps, jusqu'au bout . La jolie jeune femme ne travaille pas, du moins pas encore, pas en ce moment. Et ce dure depuis déjà quelques mois. Ce 'est pas l'objectif de Venus de rester dans cette situation là mais elle s'est imposée à elle. Elle profite donc pour courir le matin, comme chaque matin. Venus est plutôt exigeante avec elle même et s'impose un rythme de sport, d'exercices afin de rester belle. N'est-ce pas sont plus grand pouvoir ? Ce physique qu'elle entretient avec rigueur, de vêtements qu'elle choisi avec goût et sa démarche, digne d'une ballerine, élégante. Son regard perçant, vert, telle une vipère trahit le volcan qui sommeil en la jolie brune. Pour rejoindre son .. homme .. ami, rêve de ses nuits, la belle a prit le temps de se préparer, le grand défaut des femmes paraît-il. Toujours trop de temps dans la salle de bain à maquiller ses yeux, à coiffer ses cheveux en chignon qui ne semble pourtant pas si compliqué, avant d'enfiler une jolie robe noire, une veste en jean et des talons. Venus est une grande jeune femme, fine, élancé, élégante.

A l'approche du lieu d rendez-vous, son cœur palpite, elle a hâte de le retrouver hâte de l'embrassé, de le toucher, il lui manque. Jamais elle ne l'avouera cependant. La fête foraine, c'est plutôt une bonne idée, Venus trouve même cela romantique. Surtout venant de Daniel, lui que s'efforce à chaque fois de faire le moins d'efforts possibles, justement. Venus est en retard et elle le sait, comme à chaque fois en fait. C'est une habitude chez elle, non pas qu'elle fasse exprès. Il était là, face au stand de bonbons, mais Venus n'est pas vraiment sûre s'il y est pour les friandises ou pour la vendeuse. Daniel c'est une homme a femmes, Venus les sait, elle tente seulement d'être plus que les autres, celle qui compte le plus, celle a qui il est accroc. Lui avec sa gueule cassée, sa joue marquée par la malice, la fureur.  Son sourire charmeur qu'elle aime voir posé sur elle. Venus affiche pourtant une mine crispée, elle l’appréhende, surtout ici avec tout ces gens, ces femmes. La tentation à la porte de Daniel, la jalousie de Venus. Elle seulement elle. « Tu ne m'as pas attendue à c'qu je vois. »ajouta-t-elle. Elle n'attend pas vraiment de réponse à sa remarque, il comprends très bien où elle veut en venir, il l'a rend folle. Il adore, elle en redemande. Elle ne peut s'empêcher alors de prendre la main de Daniel et de l’enrouler autour d'elle, autour de ses hanches pour se blottir contre lui, lui volant un bisou dans le coup. C'est à la fois un manque de plusieurs heures qui s'assouvit, comme une manière de marquer son territoire, alors qu'elle lance un regard fusillant vers la jeune femme des bonbons, qui elle, n'a rien demandé.

_________________
if you wish a good advice, consult an old man. if wishes were horses, beggars would ride. absence makes the heart grow fonder and the wolf may lose her teeth, but never her nature. ¤ veniel


Dernière édition par Venus Ivanovitch le Dim 10 Juin - 12:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



l'instabilité enivrante

pseudo : Nana
in town since : 29/04/2018
posts : 63
faceclaim, @ : Gaspard ulliel, Venus
multiface : jaxounet, jay
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: le coeur au bord du gouffre (event/veniel)    Mar 8 Mai - 14:06

Le palpitant qui s'emballe quand il la sent près de lui. Elle est belle Venus. Elle sans qui il ne veut plus imaginer sa vie. Elle arrive à endormir ce vide qui cri à l'aide à l'intérieur. Elle parvient à faire de lui un homme de sentiment et si ce n'est pas toujours à son goût puisque la simple idée d'être enfermé dans une relation le rend hystérique, le plus souvent, il se sent foutrement bien à ses côtés. C'est juste là, posé devant lui, un sentiment indiscutable. Ca n'a pourtant pas été l'évidence même à l'instant où il a posé le regard sur elle, c'est venu lentement, elle s'est insinué, comme un poison à travers les veines, lui qui la regardait à peine se trouverait aujourd'hui désarçonné sans elle. Instable, malsain mais trop bon pour qu'il dise adieu à tout ce mélodrame. Il l'observe de haut en bas, ses yeux focalisés sur sa silhouette de rêve. Bordel ce qu'elle est jolie Venus, son oiseau liberté. Ses pupilles se dilatent. Puis elle vient se serre contre lui, un appel qui ne manque pas de l'exciter. Il ne se fait pas prier le moins du monde pour enlacer ses hanches de ses mains, resserrant de ce fait l'étreinte imposée par sa compagne de jeu. Parce que c'est un jeu non ? Il veut s'en convaincre, lui qui laisse entendre à quiconque lui demande qu'il n'est ni accroc, ni dépendant. Une bien belle connerie. Sans attendre plus longuement, il vient lui arracher un baiser, intense, fougueux, de ceux qui les caractérisent finalement si bien. Le manque qui a grandi en lui ces dernières heures. Quand elle l'embrasse comme ça, il rêverait de lui arracher ses vêtements sur le champs, se souciant guère de l'entourage. Le bout de ses doigts s'accrochent fermement à ses hanches, comme pour éviter qu'elle lui échappe trop vite. Ce petit cinéma qui ne plait guère aux mères de familles qui passent à côté d'eux durent de longues secondes. Puis, une fois rassasié de ses lèvres -pour le moment en tout cas-, il s'écarte et lui lance un regard noir de désir. La folie le guette avec elle, un jour où l'autre, elle finira par le rendre chèvre au point qu'il se consume à ses côtés. Parce que Venus, c'est un foutu tremblement de terre, on ne sait jamais quand elle va s'éveiller. Une merveille de la nature qui a la capacité de tout détruire sur son passage. j'allais pas resté planter comme un con à attendre que tu t'pointes. qu'il dit, lueur adolescente dans la voix, parce que sa maturité est souvent trahi par son comportement puéril. T'es superbe. annonce t-il ensuite, comme pour faire pardonner un affront que elle seule considère comme une tare. Son infidélité récurrente fait parti de lui, comme une béquille qui le sauve de l'investissement qu'il pourrait offrir mais dont il est terrifié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : spf. emeline
in town since : 04/05/2018
posts : 91
faceclaim, @ : liz gillies @ myself (av) ~ rocks (sign)
multiface : none
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: le coeur au bord du gouffre (event/veniel)    Mar 8 Mai - 20:03

Le cœur au bord du gouffre

veniel.

Elle est heureuse de le retrouver Daniel, celui qui, même lorsqu'il n'est pas là, occupe ses rêves et ses pensées. Et ce depuis trois ans. Trois ans. Le temps passe vite et s'il en est passé entre les deux. Un passion amoureuse, intense mais également extrême. Venus, elle change d'avis souvent, elle agit, vite et dans la démesure. Venus elle se fou du regard des gens, elle se vexe facilement. Ne rendant pas les rapport avec les autres facile. Pourtant elle a conscience que ce caractère de feu, cette fusion en elle, la rend sauvage. Pour Daniel, il aime ça souffrir. Ils aiment ça. Aujourd'hui, Venus se sent elle même prisonnière de ce jeu qu'elle a instauré entre eux, le seul moyen de l'avoir, d'avoir. Elle ne peut s'empêcher de marquer son territoire dès son arrivée, elle est fière d'avoir un homme tel que lui, ce qu'il dégage, à son bras. Elle fait en sorte qu'on les voit comme un couple de rois, pour première place de reine, pourtant bien loin. Il est L'homme, avec un grand L, celui fait pour elle, celui qu'elle veut, qu'elle a dans la peau. C'est un soulagement, des frissons qui la parcours quand enfin ils se retrouvent, se touchent. Etre Daniel et Venus, c'est tactile,sensorielle, addictif. Elle peut sentir qu'elle était attendue, que pour Daniel aussi, c'est à chaque fois une délivrance de se retrouver, se toucher de nouveau, après des heures d'absence. Il la serre plus fort contre lui, beaucoup plus fort. Elle sent son envie pour elle, le pouvoir qu'elle a sur lui et elle en joue, elle le laisserait tout faire. Le visage écrasé contre celui de Daniel, les deux échangent un baisé, sensuelle et libérateur. Comme s'il prenaient leur dose, leur dose de désir, leur dose de folie, leur d'ose d'amour. A cet instant là c'est les rôles qui s’inversent, lui qui montre au monde qu'elle est a lui. Elle aime ça Venus, elle veut être l'élue, de sa vie, de son cœur Venus a du mal à quitter ses lèvres, elle semble revenir d'un rêve lorsqu'il s'écarte. Leurs yeux noirs de désirent le croisent. Ils se comprennent, ils ont les mêmes pensées, le même désir brûlant qu'ils contiennent. Alors qu'il lui dit qu'il n'allait pas l'attendre sans rien faire, sa main retrouve enfin les jolies fesses de Daniel. Une vieille habitude, les meilleures amis de Venus. Elle semble heureuse, en tout cas elle pense l'être juste maintenant, alors qu'elle retrouve son amour Daniel. C'est alors qu'il ajoute, le plus simplement possible, le plus sincèrement possible. - T'es superbe - Venus fond sur place à ces mots, elle qui fait tant d'efforts, tant d'efforts pour lui plaire, pour le garder, pour rester la numéro 1. - Merci ... - dit-elle en laissant un dernier baisé sur les lèvres de Daniel, plongeant son regard brillant, amoureux ... dans ses yeux bleus. - Ta journée s'est bien passée ? - lui demanda-t-elle, alors qu'elle ne préfère pas imaginer ce qu'il fait de ses journées. Il travail de Daniel n'arrange rien à l'inquiétude de la belle, au contraire. Elle espère seulement que ce ne soit pas le pire, pas tout le temps du moins. - On va faire un tour ? Un truc marrant ? - demanda-t-elle alors, dans  le but de profiter de la fête, de l'ambiance qui va avec. Ses yeux pleins de malice et large sourire aux lèvres. Elle veut le tenter, le séduire et jouer, se jouer de lui.- La maison hantée ça te dit ?  Humm ... ou alors ... les auto-tamponneuses ? - Elle ne peut s'empêcher de se mordre les lèvres à ses mots. Elle le prend alors par la main, l’entraînant avec elle dans les allées, pleines de monde, de la fête foraine.

_________________
if you wish a good advice, consult an old man. if wishes were horses, beggars would ride. absence makes the heart grow fonder and the wolf may lose her teeth, but never her nature. ¤ veniel


Dernière édition par Venus Ivanovitch le Dim 10 Juin - 12:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



l'instabilité enivrante

pseudo : Nana
in town since : 29/04/2018
posts : 63
faceclaim, @ : Gaspard ulliel, Venus
multiface : jaxounet, jay
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: le coeur au bord du gouffre (event/veniel)    Jeu 10 Mai - 22:12

Avant de la rencontrer, il n'aurait parier sur le fait de tomber en amour avec Venus, la sauvageonne, celle qui a toujours une vérité à donner. Une résistance qu'il a imposé au départ, craignant presque de changer la dynamique de cette petite bande, parce que soyons réalistes, ils cassent les couilles de tout le monde avec leurs sempiternelles disputes ces deux là. La peur au ventre de se voir trop attaché à elle, comme accroc à la nicotine. Une dépendance qu'il n'admet pas. Chaque sourire qui le fout en l'air, chaque regard vers un autre homme et il sombre dans la jalousie. Lui, il préfère se contenter de ce présent sans penser à l'avenir. Lui, il ne veut pas imaginer constuire quoi que ce soit. C'est pourtant le plus âgé de la bande mais sa maturité en terme de relation affectives avoisine les quatre ans. Il a pas évolué depuis qu'il est gosse. Faut dire qu'il avait mal démarré dans la vie avec des parents aussi merdiques que les siens. Le chaos. Personne lui a appris comment aimer correctement. Il a pas de modèle. C'est un peu comme si on l'avait foutu sur un vélo sans commencé par y mettre des petites roues, les choses ont été faites à l'envers. Sa relation avec Venus, c'est fusionnel, malsain et il n'est pas sur de vouloir changer cette dynamique pour quelque chose de plus classique, de ces histoires que l'on voit dans les films à l'eau de rose. Il est même pas certain d'en être capable. Non, il est persuadé que non en fait. Faut arrêter de rêver, les histoires de prince charmant, c'est de la grosse connerie. Il sait pas vraiment non plus qu'il a un effet extraordinaire sur Venus, elle qui cache si bien ses failles, elle qui ment à la perfection, laissant croire que ça lui suffit ce qu'il donne alors qu'à l'intérieur, elle en crève. très bien. se contente t-il de répondre sans donner de détails sur sa journée de travail, plutôt classique, le charmeur à su conquérir son audience sans grande difficultés. Et la voilà qui le traîne par la main, proposant de se joindre à la fête comme tous les autres. Il la suite sans rechigner, plutôt partant pour la maison hanté, il s'insère dans la file, prenant le contrôle de la situation, son emprise qui se veut puissante, autant physiquement que par les regards qu'il lui lance. Sa main vient jouer autour de sa hanche. Ce baiser partagé avait un goût de trop peu à son goût. Il la désire plus encore que lorsqu'il l'attendait, son corps qui la réclame. Et la maison hanté sera parfaite pour trouvé un coin tranquille et profiter de son corps de rêve sans se faire prendre la main dans le sac. j'ai envie d'toi. qu'il vient murmurer à son oreille avant d'afficher un sourire entre la mesquinerie et l'arrogance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : spf. emeline
in town since : 04/05/2018
posts : 91
faceclaim, @ : liz gillies @ myself (av) ~ rocks (sign)
multiface : none
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: le coeur au bord du gouffre (event/veniel)    Dim 20 Mai - 20:52

Le cœur au bord du gouffre

veniel.
Dany et Venus, c'est pas non plus le genre de couple trop bavard. A vrai dire il est rare qu'ils aient une conversation réellement sérieuse. Il y a toujours un qui prend la fuite en voyant le piège arriver. Ils aiment tous les deux quitter les situations délicates,  éviter les sujets qui fâchent. Ils ne sont tous deux pas assez calmes pour arriver à se tenir. Non. Dany et Venus ils s'énervent vite, ils crient, ne s'écoutent pas, s'agace sur certains objets sans raison et partent chacun de leur côté, comme des enfants à l'école élémentaire. Pourtant lorsqu'ils sont ensemble ou même séparés, ils sont comme des aimants. Toujours ils se retrouvent, entre eux ça relève de la sensation, de la tentation, des frissons qui les traversent à chaque contact. Leurs amis leur disent souvent qu'ils respirent le sexe lorsqu'ils sont ensemble. C'est un tentation qui ne se refuse pas dirait Venus. Elle l'a dans la peau, elle aimerait pourtant que tout soit plus simple, que tout soit clair et qu'il soit seulement à elle. Son corps et son cœur en ont décidé autrement, alors elle improvise, elle trompe ses rêves d'enfant de stabilité et elle fait avec, elle entre en scène. Elle a du mal à le quitter des yeux et elle sent également le sien sur elle, sur ses courbes, constamment. Elle adore ça Venus, c'est dans ces moments qu'elle se sent importante, aimée, élue de son coeur, qu'il tente de fuir. Elle se laisse aller, avec cet homme qui pourtant ne souhaite pas de responsabilités. Venus a plusieurs fois fait des choix, afin de ne pas lui faire peur, au risque de le perdre. Elle lui cache de nombreux "détails" comme elle aime les appeler, pour garder sa place. Daniel ne s'épilogue donc pas sur le sujet de sa journée, comme souvent en réalité. Venus préfère à la rigueur ne rien savoir, lui qui fait visiter les ville aux touristes et aux nouveaux venus. Combien de femmes rencontre-t-il dans la journée. Combien il s'en tape ? pensa Venus, affichant un regard triste le temps de quelques secondes avant de se re-saisir et d'afficher ce masque pour ne rien laisser paraître. Le même qu'elle affichait déjà plus jeune face à son père pour cacher ses bêtises, le même qu'elle a affiché le jour de son avortement face à l'inquiétude de son amie Micah, celui qu'elle affiche chaque jour en réalité. Alors qu'il s’immiscent dans la foule, dans la populace, les gens "normaux", Venus marche fièrement, la tête haute. Comme si elle pavanait devant le reste du monde, comme si elle avait quelque chose à prouver, un mode ) conquérir. Elle sent le regard de Daniel insistant alors qu'ils entrent dans la file pour la maison hantée. Elle le sent plein de désir, sensuel et manipulateur. Ses mains se resserrent autour de ses haches, il la marque de son empreinte, elle veut que tous le voient. C'est elle qu'il veut et seulement elle et elle veut que le monde le sache. Avec Daniel, elle a l'impression d'avoir un adversaire à sa taille et dieu sait que ce n'est pas si simple. Elle a besoin de ça, envie de lui. Elle sait et elle aime qu'il prenne des décisions, qu'il prenne le pouvoir sur elle, pour une fois. Ils entre alors dans l'attraction mais Daniel lui lance alors - j'ai envie d'toi. - avec son regard brulant plongé vers le décolleté généreux de Venus. Il est vrai que c'est un peu la marque de fabrique de Venus, vous ne la verrez jamais avec un colle roulé. Il affiche alors ce sourire qui l'a faite craquée à de nombreuses reprise. Celui plein de malice avec sa cicatrice sur la joue bien visible, qui le rend .. malsain. Venus fond à ses mots mais ses mots en disent tout autre. - Quoi ici ? C'est .. glauque ... - dit-elle. c'est trop facile, il ne peut pas l'avoir comme ça. Le corps de Venus la trahit pourtant, ses jambes tremblent et son coeur s'accélère alors qu'ils entrent dans la première salle. Un tueur en série armé d'une scie les surprend, ou presque. Basique. L'atmosphère de l'attraction prend pourtant part possession de Venus, un mélange entre la peur et l'excitation. Elle lance alors un regard à Daniel, un de ceux qui veulent dire "cap ou pas cap ?", alors qu'elle se mord le coin des lèvres. Son corps lui dit un grand oui mais il ne l'aura pas si facilement.

_________________
if you wish a good advice, consult an old man. if wishes were horses, beggars would ride. absence makes the heart grow fonder and the wolf may lose her teeth, but never her nature. ¤ veniel


Dernière édition par Venus Ivanovitch le Dim 10 Juin - 12:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



l'instabilité enivrante

pseudo : Nana
in town since : 29/04/2018
posts : 63
faceclaim, @ : Gaspard ulliel, Venus
multiface : jaxounet, jay
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: le coeur au bord du gouffre (event/veniel)    Sam 26 Mai - 15:03

Parfois il a l'impression qu'un truc colle pas en lui, un défaut, une pièce défectueuse qui l'empêche de vivre correctement. Un manque. Une peur qui paralyse, celle de souffrir une fois encore. Elle est belle, elle est devant elle et ne demande qu'une chose : qu'il l'aime. Lui en réponse se contente de ce qu'il sait donner, des faux semblants, des sourires qui détruisent et des gestes qui puent la passion mais qui laissent en déroute. Il l'aime pourtant. Pas de la bonne façon. Comment le pourrait il ? Personne lui a appris à faire ça. Dans le fond, il ne se laisse pas aller complètement à cette passion qui pourrait le dévorer. Impossible qu'elle prenne le dessus, sans y laisser de limites. Simplement parce qu'il ne s'y engagera jamais. Par peur de dire adieu à cette liberté et ce contrôle. Lui qui refuse si fortement que son monde ne tourne qu'autour d'une seule et unique personne. Parce qu'à trop aimer quelqu'un d'autre, on finit par s'en oublier soi même et cette idée le répugne véritablement. Il a le cœur noircit par un passé obscure qui a fait de lui ce qu'il est aujourd'hui. Pourtant, si elle venait à s'éloigner, à en choisir un autre, il en crèverait surement Dany. plus glauque que la semaine dernière dans cette boite de nuit. finit-il par souffler au creux de son oreille, lui qui ne perd pas une miette de son corps, ses mains baladeuses qui profitent de sa présence. Quand elle est là, rien d'autre n'a vraiment d'importance dans le fond. Son esprit pervers divague à chaque seconde. Avec un corps comme ce dernier en face de lui, difficile de faire autrement en même temps. Il va avoir du mal à rester un gentil garçon et ne rien faire. Ils entrent devant un spectacle bien orchestré, un enfant ou un adolescent serait probablement terrifié à la vue de cet homme, scie à la main. Il en faudra bien plus pour effrayer Daniel qui agrippe la main de sa partenaire afin de ne pas la perdre à travers la foule. par là. fait il en l’entraînant dans un coin sombre avant de poser ses lèvres à nouveau sur elle, dans son cou cette fois. t'étais où hier, t'es pas v'nu à l'appart ? demande il, un ton presque accusateur. Parce que si lui va voir ailleurs aisément, l'idée que son oiseau liberté fasse de même le bouffe de l'intérieur. Il a rien à dire, il le sait, ils ne s'appartiennent pas et pourtant... La jalousie prend souvent le dessus sur le reste. C'est qu'elle est diabolique la jolie blonde, elle sait comment le rendre fou, que ce soit de désir ou de rage. Attention tout de même à elle, le loup peut mordre très fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : spf. emeline
in town since : 04/05/2018
posts : 91
faceclaim, @ : liz gillies @ myself (av) ~ rocks (sign)
multiface : none
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: le coeur au bord du gouffre (event/veniel)    Sam 9 Juin - 22:29

Le cœur au bord du gouffre

veniel.
Venus a du mal à suivre Dany, lorsqu'ils sont ensembles, elle a l'impression de sentir qu'il l'aime, ou tout du moins, qu'il la désir. Alors que derrière son dos, elle apprend qu'il fricote avec d'autres. Une certaine Naomi Alvar. Une de la mairie cette fois-ci, il ne daigne même pas se montrer discret. Venus aime Daniel, tel une médaille qu'elle porte fièrement à son cou alors qu'il se fou littéralement d'elle en son absence. Venus connait les agissements de son homme, qui ne semble pas lui appartenir et qui ne veut surtout appartenir à personne. Elle encaisse mais ne dit rien, elle pense tenir son cœur, le cœur du beau Daniel que toutes veulent. Elle le sait, elle l'espère au plus profond d'elle même. Un ami plus a vendu la mèche, plus tôt dans la journée, concernant cette jeune femme de la mairie, "cette connasse" aurait dit Venus. Pourtant elle ne l'attaque pas, elle veut le prendre à son jeu. Et ce depuis déjà des mois. Elle a déjà essayé de le faire changer d'avis, au début de leur relation, lorsqu'ils ont essayé de "pauser les règles" sans vraiment y arriver. Dany ne s'est pas montré très coopératif pour ressembler à un couple, un vrai. La fidélité, des projets, une vie commune. Non, Venus savait où elle mettait les pieds,  chez un homme qui refuse l'engagement. Elle reste avec lui, vient même à la fête foraine de la ville, elle retombe dans ses bras à chaque fois. Elle craque souvent Venus, même à chaque fois. Dany ne manque pas de lui rappeler, cette fois dans la boîte de nuit, ou même plusieurs. - C'pas vraiment la même ambiance, ni l'même état physique - dit-elle alors que les mains sensuelles de son homme trophée parcourent son corps, profitant de la pénombre de l'attraction. Venus n'a plus vraiment peur dans les maisons hantées, son activité favorite de la fête foraine depuis son enfance. Elle a toujours adoré se faire peur, les sensations fortes et faire marcher son instinct. Ils passent devant le tableau du tueur à la scie et Daniel attire Venus dans un coin du manège, une zone arrière. "Forcément" pensa Venus, c'est typique et attendu. La belle brune n'est pas dupe, elle connait son Dany, elle connait son regard sur elle, ses pensées les plus obscènes qui traversent son esprit à la vue du corps de la belle. Dany agrippe alors le cou de Venus, elle se sent alors adulée, désirée et fond sous l'étreinte de son amant. Ses mains fines, aux beaux ongles faits parcourent également le corps de Daniel, alors qu'il lâche LA question, celle qu'il voulait poser depuis le début. Ce qui ne manqua pas de faire reculer Venus. Elle a juste l'impression qu'il se fou de sa gueule, elle lui donne déjà tout, supporte ses erreurs et doit apparemment se justifier. C'est alors que trois choix se posent à elle, un dilemme auquel elle doit réfléchir et vite. Que faisait-elle hier soir ? Elle pourrait lui dire la vérité, qu'elle était en train de pleurer chez Sander, prise d'une envie de boire suite à l'annonce de la tromperie de Daniel avec la nana de la mairie. venus ne veut pas en savoir plus sur elle, elle pourrait la croiser et lui arracher les cheveux. Ce n'est une image qu'elle veut offrir à la foule. Mais Sander serait mêlé. Elle pourrait utiliser Micah en alibi, mais Daniel aurait pu la rencontrer plus tôt dans la journée. Elle choisi alors, telle une idée de génie, un autre moyens comme elle aime souvent utiliser, pour lui rendre la monnaie de sa pièce. - Non j'ai pas pu tu comprends ...  j'ai passé la nuit avec le nouveau chez les pompiers, 28 ans black, j'sais pas si tu vois .. - ajoute-telle affichant son visage de "connasse", celui avec les yeux fiers et se sourires moqueur. - Le bal des pompiers est toujours aussi cool, j'crois que t'aimes bien les soirées organisées dans ce genre - Référence à la soirée de la mairie où il a séduit l'autre. C'est pourtant flagrant qu'elle se fou de sa gueule. Elle ne sait même pas si un homme tel qu'elle le décrit fait parti des pompiers de la ville. Pourvu qu'il ne parte pas à sa recherche. Elle prend un risque elle le sait, Daniel réagit vite et de parfois extrême. Venus ne lui appartient pas, elle essai tant bien que mal de lui montrer qu'elle peut partir, qu'elle peut le quitter. Quand le ferra-t-elle ? Elle se le demande aussi mais n'arrive pourtant pas à se passer de lui. Elle n'imagine pas sa vie sans lui, autrement.

_________________
if you wish a good advice, consult an old man. if wishes were horses, beggars would ride. absence makes the heart grow fonder and the wolf may lose her teeth, but never her nature. ¤ veniel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



l'instabilité enivrante

pseudo : Nana
in town since : 29/04/2018
posts : 63
faceclaim, @ : Gaspard ulliel, Venus
multiface : jaxounet, jay
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: le coeur au bord du gouffre (event/veniel)    Mer 13 Juin - 10:35

Ce monde souffre, il suffoque, prêt du gouffre, il suffit d'observer un peu la population d'une petite ville comme Mill Valley pour le comprendre. Le bonheur qui finit toujours par s'échapper. Avec Venus, il a trouvé de quoi comblé ce vide immense à l'intérieur, ce fossé aride et interminable. L'impression d'exister. L'impression de tout avoir sans jamais rien donner. Juste parce que Daniel refuse de trébucher à nouveau. Il l'a trop fait par le passé. Il sait d'or et déjà comment l'histoire se termine, ces foutus contes de fées qui laissent miroiter une beauté qui n'existe pas. Il a l'air fort, puissant, comme s'il jouissait d'une aura supérieure à celle des autres mais une partie de lui n'est que ce gamin qu'on a empêché de grandir, parce que certains gestes, certains mots restent gravés. On n'en guéri pas. Malgré tout la bienveillance que les autres peuvent porter à votre égard. Et s'approcher de lui c'est prendre le risque d'être blessé dans la manœuvre, il devrait porter un panneau risque d'éboulement sur le torse. Son visage se durcit quand elle mentionne un autre homme, ses traits se ternissent à la simple mention d'un homme qui aurait posé ses mains sur elle. Son souffle s'intensifie sans que son corps ne puisse le contrôler. Le regard qu'il détourne pour ne pas la laisser voir ce qui pourrait se tramer dans sa tête à cet instant. Un foutu raz de marée. Ses mots qui font écho inlassablement dans l'fond de son crâne tandis qu'une brèche se creuse dans son estomac. Il a envie de gerber mais se reprend très vite pour ne rien laisser paraître. Connasse. Lui a au moins la décence de ne rien dire. Ceci dit, il a posé la question, il aurait du s'attendre à un retour de bâton. et pourtant t'es là, avec moi, aujourd'hui. ça devait pas être terrible. qu'il lâche, plus froid qu’espéré. Parce que oui, il sait qu'il la tient encore sous sa coupe, sinon elle ne serait pas là aujourd'hui. Il sait qu'il ne pourra pas continuer de prendre et prendre sans jamais trop donner en retour. Mais à sa façon, il donne déjà trop. Il comprend très bien la référence à cette soirée passée en compagnie de la jolie Alvarez mais choisi de ne pas rebondir sur ce point car contrairement à elle, il ne la trompe pas pour la faire réagir. Il ne la trompe pas pour l'emmerder comme elle peut le faire. Il le fait pour oublier qu'il est accroc, pour se prouver qu'il n'a pas autant besoin d'elle que son corps le lui dit. Et pourtant, chaque fois avec une autre n'est jamais aussi bien. Son regard qu'il pose à nouveau sur elle, noir avant de filer vers la sortie du manège sans l'attendre. Il ne la laissera pas aux commandes trop longtemps, ce petit jeu, c'est lui qui en ai le maître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : spf. emeline
in town since : 04/05/2018
posts : 91
faceclaim, @ : liz gillies @ myself (av) ~ rocks (sign)
multiface : none
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: le coeur au bord du gouffre (event/veniel)    Ven 15 Juin - 0:10

Le cœur au bord du gouffre

veniel.

A l'imaginer avec une autre, Venus a envie de vomir, de crier, de tout casser. Elle souffre, alors qu'il ne semble même pas y penser. Que veut-il prouver ? Que Monsieur est un oiseau libre de voler ? Pitié. Par pure vengeance et fierté, Venus lui fait souvent croire qu'elle aussi, un peu pour lui prouver qu'elle aussi, elle est libre. Libre de partir quand elle veut, alors qu'il n'en est rien. Elle reste accrochée, dans l'espoir d'un futur heureux, qui se fait attendre depuis déjà trop longtemps. Elle lui balance alors la nouvelle, comme si tout était normal. Question réponse. Elle le sent alors tout de suite se crisper, ses poings se serrent et ses tempes tremblent. Daniel se contient et V attend qu'il craque, qu'il réagisse. Il croyait quoi ? Qu'il peut s'amuser dans le dos de la belle Venus sans en payer le prix ? C'est alors qu'il lui répond des mots qui la déçoivent, d'une froideur extrême, comme si c'était logique, tout est une affaire de cul avec lui. Il essai de se sortir de la situation en montrant, un nouvelle fois, qu'elle lui appartient. Venus reste stoïque devant ses mots, surprise qu'il ose lui répondre ça, seulement ça. Quel connard.  - C'est tout ? T'as qu'ça à dire ? ... Tu t'en fou ? - C'est alors qu'il lance un regard noir vers la jeune femme avant de s'éloigner vers la sortie de l’attraction. Elle essai de le suivre et de l'attraper par le bras au vol sans grand succès en lançant - Et toi ? Tu vas la revoir ? - c'est sans doute ce qui lui ferait le plus mal, de le voir se rapprocher d'une autre femme, de donner à une autre ce qu'elle n'a jamais réussi à obtenir de Daniel. Le voir plus heureux avec une autre, alors, à chaque fois qu'elle apprend ses coucheries avec une femme, elle prie pour que ce ne soit pas elle, qui viendra prendre sa place. Il s'barre, typique de Daniel qui refuse d'affronter les choses. Il croit partir où comme ça ? Très vite, elle se retrouve plusieurs mètres derrière lui alors qu'ils entrent dans l'allée principales de la fête, pleine de monde. Elle ne va pas lui courir après, elle ne veut plus faire l'enfant, le gamin vexer par son propre jeu c'est Daniel, pas elle. - Très bien, casse toi, j'rentre chez moi .. j'sais même pas pourquoi j'suis venue en fait. - dit-elle en faisant demi-tour, dans la direction opposée, agacée par le comportement de Daniel, elle n'a qu'une envie c'est de pleurer et de t'étriper. Il croit quoi ? Qu'il peut partir comme ça parce que MONSIEUR est agacé, qu'il peut vagabonder comme il veut sans qu'elle ne dise rien ? C'est la fierté de Venus qui est mise en jeu, son nom, sa réputation et son honneur. - Arrête tes conneries Dany .. - Elle espère portant qu'il viendra la rattraper, comme il a toujours fait. Venus sent alors le vent se lever, cette sensation à l'approche de l'orage, cette chaleur venue de la terre et du ciel, cette électricité dans l'air. Le temps est devenu orageux dehors, menaçant.

_________________
if you wish a good advice, consult an old man. if wishes were horses, beggars would ride. absence makes the heart grow fonder and the wolf may lose her teeth, but never her nature. ¤ veniel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: le coeur au bord du gouffre (event/veniel)    

Revenir en haut Aller en bas
 
le coeur au bord du gouffre (event/veniel)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au bord du gouffre
» Au bord du gouffre [PW Sargas]
» C’est qu’à la base, je suis au bord du gouffre, tu vois le truc ? { Pv Aang }
» Lunar pirates jusqu'au coeur - La vie à bord du Moonscape
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⚡︎ purple haze. :: CHAPTER THREE :: all around mill valley-
Sauter vers: