AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 girls' night (w/micah)

Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : spf. emeline
in town since : 04/05/2018
posts : 111
faceclaim, @ : liz gillies @ hershelves. (av) ~ rocks (sign)
multiface : darrel
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: girls' night (w/micah)   Mar 8 Mai - 22:55

Girls' night


Les mensonges, ses faux-semblants, toute sa mascarade deviennent dures à porter chaque jour. Venus sent ses lourds fardeaux peser sur ses épaules. Elle traîne la patte. Telle une confession, pour se faire pardonner, pour se libérer et enfin avouer, Venus parle à Micah. Surement celle en qui elle a le plus confiance. Oh les deux se sont accrochées, ça arrive même souvent. Le truc c'est que Micah dit simplement la vérité, ne juge pas Venus, non. Elle l'aide à avancer, l'écoute surtout, et lui remet les idées en place. La vérité est parfois dure à entendre, certes, Venus se vexe vite, agit et réfléchit après. Elle n'en veut jamais à Micah, elle sait que c'est elle, le problème. La belle russe peut compter sur son amie, dans toutes les situations. Gardienne des secrets, partante pour les pires conneries, les braquages, le feu. Jolies demoiselles aux allures de saintes, de gentilles jeunes filles. Leurs cœurs pleins d’aventures et d'envie d'ailleurs, d'intenses et d'interdits. Elles se sont connues sur les réseaux sociaux, au cours de jeux en communs en ligne il y a dix ans. Une histoire un peu folle qui n'arrive pas souvent. Ils avaient tous besoin de se grain de folie en eux, justement, pour prendre cette décision de tout quitter pour aller voir ailleurs, ensemble. Une décision qui tombait à pic dans la vie de Venus. Elle ne regrette pas cette décision, quatre ans plus tard ils sont encore ici, personne n'est encore mort, en prison ou en asile, bonne nouvelle, on peut continuer. Plutôt dans la journée Venus avait contacté son amie pour connaître ses disponibilités. Sa réponse avait été plutôt claire. Où elle veut et quand elle veut. Il ne fallait pas lui dire deux fois à Venus. C'était tout clair pour elle, elle allait passer chez Micah, bouteille de rhum sous le coude, deux pots de glace délicieuse et terriblement grasse accompagné d'un sachet d'herbe. Venus ne serait pas contre une sortie nocturne dans les rues de Mill Valley après ça, mais chaque choses en son temps. Elle avait envie de passer une bonne soirée avec son amie, l'envie de se dire des trucs de filles, que seules les filles peuvent dirent. Elle n'en a pas beaucoup d'amies Venus, une fille n'en a jamais beaucoup. Elle frappe donc à la porte de son amie, 20H30 impatiente de la retrouver, de la bousculer. Venus aime pousser Micah dans la folie, dans le lâcher prise. - Toc Toc Toc, c'est le grand méchant louuuup - dit-elle, au ton rieur, un peu bête. Venus a branché le mode connerie, naturel et on s'en fou. Elle fait tomber le masque avec son amie, parce qu'avec elle, elle se sent chez elle. Micah ouvre alors la porte, sur une Venus souriante, partante et motivée. Cause à effet du joint qu'elle a fumée avant de venir, comme pour laisser la Venus froide et intouchable au placard. - Hollaaaa .. j'spère qu't'es d'attaque, on a une bouteille de rhum à boire et des glaces à manger. J'espère que ton canapé est libre ... - dit-elle le ton taquin et les yeux coquins. Un homme pourrait se cacher dans l'appartement de son amie. Un jour elle aimerait bien, Apollon aussi, d'ailleurs.

_________________

 
the wolf may lose her teeth.


Dernière édition par Venus Ivanovitch le Mar 12 Juin - 22:25, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



♛ celle qu'est toujours perchée

pseudo : b_bulle (mel).
in town since : 12/11/2017
posts : 1284
faceclaim, @ : poots. @(av.) balaclava, (sign.) anesidora (gifs) tumblr.
multiface : plùm, reagan et cami.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: girls' night (w/micah)   Jeu 10 Mai - 17:36


icons by eilyam



t'as fermé le salon un peu plus tôt. t'as eu l'temps de finir ta dernière ouvre de la journée, pile dans les temps pour tout ranger, nettoyer et mettre en ordre pour le lendemain. soirée improvisée, rendez-vous de dernière minute. t'es jamais contre, tu fais toujours en sorte de pouvoir te libérer. t'es pourtant très attachée au calme de ton appartement, à la sérénité que t'apportent tes deux petites boules de poils -bien que ce soit rarement d'un calme très prononcé étant donné leur prédisposition à jouer ensemble et te retourner la baraque par la même occasion. animaux pourtant très câlins, les rituels du soir, les attentions et leur ronronnement dans tes oreilles te font du bien, à n'en pas douter. bref. t'as eu le temps de rentrer chez toi et de prendre une douche, bien que probablement trop courte. un jean troué aux genoux, un top tout ce qu'il y a de plus simple et tes cheveux  relevé en un chignon grossier, maintenus par un simple crayon de couleur, comme il en traîne un peu partout dans ton appartement. plateau installé méticuleusement sur la table basse, tout ton matériel pour te rouler tes cancéreuses améliorées. t'avais d'ailleurs entrepris de te mettre à l'oeuvre lorsque l'on tambourine à ta porte d'entrée. toc toc toc, c'est le grand méchant louuuup. tu lèves les yeux au ciel, la mine faussement exaspérée que tu caches pourtant derrière un sourire en coin. le jour et la nuit. l'introvertie et l'extravertie. ça a fait sursauter les chats, jusqu'à présent étalés de tout leur long sur le canapé, à côté de toi. tu abandonnes le tabac dans sa boite afin d'aller ouvrir à ton rencard de la soirée. hollaaaa ... j'espère qu't'es d'attaque, on a une bouteille de rhum à boire et des glaces à manger. j'espère que ton canapé est libre ... trop d'enthousiasme, trop d'impatience. tu t'écartes de l'encadrement de la porte pour la laisser entrer. mon canapé n'est jamais libre. propriété de kit et kat. que tu soupires. tes chats, bien évidemment. j'te prendrais un verre, p'tre deux. mais tu sais que j'tiens pas l'alcool alors fais toi plaisir, j'me contenterai de mon vin blanc. que tu glisses en refermant la porte une fois la brune entrée. de la glace ? sérieux ? tu t'es encore pris la tête avec dany, c'est ça ? qu'tu lances,bien trop amusée par ce problème récurrent. et puis, tu retrouves ta place entre tes boules de poils, sur ton canapé, bien décidée à poursuivre ton activité initiale, à savoir te rouler le joint que t'as pris l'habitude de fumer à la débauche.

_________________
† it's obvious you're meant for me. every piece of you, it just fits perfectly. every second, every thought, i'm in so deep but i'll never show it on my face. but we know this, we got a love that is homeless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : spf. emeline
in town since : 04/05/2018
posts : 111
faceclaim, @ : liz gillies @ hershelves. (av) ~ rocks (sign)
multiface : darrel
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: girls' night (w/micah)   Mar 15 Mai - 23:47

Girls' night


Venus venait de frapper à la porte de son amie, enjouée et partante de belles petites folies, une soirée entre meufs comme elles aiment bien dire. de l'alcool, quelques joins, de la bonne musique et des confessions, sont les ingrédients de leur soirée. Rien ne pouvait pourtant prévoir une amitié entre les deux si différente. L'une est le feu, électrique, qui bouillonne de l'intérieur, changeante, instable avec un schéma familiale compliqué. L'autre, Micah, vient d'une famille aisée, même si elle n'ose pourtant en parler, plutôt introvertie, timide, facile à vivre. Les deux ont pourtant cette même envie d'aventure, cette même vie de femme. - mon canapé n'est jamais libre. propriété de kit et kat. - Comme a son habitude, les chats de Micah prennent une grand place dans sa vie, ne maquant de faire rire Venus. "Kit et Kat " quelle idée. Venus adore pourtant ses deux boules de poils, ses grand amis lorsque Venus investit le canapé de son amie, trop alcoolisée ou défoncée le plus souvent. - Kit et Kat ! Bien-sûr ! - ajoute Venus, sur un ton taquin. - j'te prendrais un verre, p'tre deux. mais tu sais que j'tiens pas l'alcool alors fais toi plaisir, j'me contenterai de mon vin blanc. - Ce n'est pas réponse qu'aurait souhaité Venus, cependant cela ne l'étonne pas non plus, venant de Micah. Elle qui dit souvent ce genre de phrase, en début de soirée. Venus aussi, souvent fait ce genre de chose. Puis on les retrouvent parfois, au petit matin pas couchées de la veille, faisant parti des dernières en liste. Ce n'était souvent pas prévu, ça ne l'est jamais mais ça a dérapé.  - Trois verres, je retiens ! - dit Venus en y ajoutant un clin d'oeil tout sourire. Elle l'oubliera pas, du vin, trois verres de rhum. Venus entre alors dans l'appartement de Micah, qu'elle connaît bien, elle se dirige directement vers son salon, plus  précisément de canapé, le territoire de Kit et Kat. Elle pose sa bouteille et sa glace avant de se diriger vers le stéréo du salon. Un peu de musique ne fait jamais de mal, Venus prend les choses en main et installe le salon pour son amie, sa meilleure amie à raie dire, sa seule amie. Elle a besoin d'elle. Quelques coussin au sol de la moquette, des bougies sur la table offrant une lumière tamisée, chaleureuse. Il représente bien Micah, la douceur incarnée, celle qui les rappellent tous à la raison, celle qu'on appelle quand ça va mal. - de la glace ? sérieux ? tu t'es encore pris la tête avec dany, c'est ça ? - Mince, Venus est démasquée, trop facile. - J'savais qu'la glace allait m'faire repéré ..- dit Venus, sur un air faussement surprise avant d'ajouter - Comme presque tous le jours tu sais .. il se fou d'ma gueule, il ne prend rien au sérieux., Dany quoi. Rien d'tonnant. J'sais pas pourquoi je me plains au final. - alors qu'elle affichait un regard triste vers son amie, elle semble contenir en elle cette émotion et afficher son visage souriant, pour ne pas laisser paraître. Elle a conscience que son couple va mal, qu'il n'a jamais été calme du tout en fait. Depuis le début, Daniel et Venus se chamaillent, souvent. Ils occupent l'espace et le temps de leurs amis, la bande. Elle ne veut pas encore une fois, se plaindre et se plaindre de son couple. Elle le chercher après tout. Venus ment à son homme, continuellement. Micah a déjà été impliqué plusieurs fois dans certains d'entres eux. Elle se lève alors, après avoir lancé Black Betty de Ram Jam  sur les enceintes, pour prendre deux verres dans les placards de la cuisine de Micah, comme une habitude. - Premier verre de rhum du coup non ? Moi aussi j'ai ramené ce qu'il faut - ajoute Venus en tendant un sachet d'herbe à Micah, le regard rieur, malicieux. Sans réellement attendre la réponse de son amie, Venus ouvre sa bouteille et sert deux verres de rhums, remplis à mi-hauteur, tapant des pieds au rythme de la musique, toute sourire. Venus ne lui laisse pas le choix et elle en rit.

_________________

 
the wolf may lose her teeth.


Dernière édition par Venus Ivanovitch le Mar 12 Juin - 22:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



♛ celle qu'est toujours perchée

pseudo : b_bulle (mel).
in town since : 12/11/2017
posts : 1284
faceclaim, @ : poots. @(av.) balaclava, (sign.) anesidora (gifs) tumblr.
multiface : plùm, reagan et cami.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: girls' night (w/micah)   Mar 22 Mai - 12:58


icons by eilyam



soirée improvisée sans pour autant l'être vraiment. prévenue à la dernière minutes, ça ne pourrait pas te faire de mal après tout. la furie brune est à ta porte, l'impatience de se retrouver rien que toutes les deux. c'est rare, ça fait du bien. si tu fais pourtant preuve de retenue la plupart du temps, tu laisses parfois tomber les barrières avec la bande. encore plus lorsque tu n'es qu'avec elle. parce qu'aussi improbable que cela puisse paraître, venus est devenue cette meilleure amie que tu n'avais encore jamais eu. bien sûr, tes pensées s'envolent souvent vers aria mais tu ne saurais pas vraiment dire si elle a été un jour cette amie pour qui tu ferais tout et n'importe quoi. ou alors p'tre que tu trouves ça tellement naturel que t'as pas voulu mettre les mots sur cette amitié qui perdure depuis l'enfance. bref. vanne sur tes chats et tu laisses entrer la tornade dans ton appartement. havre de paix qui ne le restera probablement pas longtemps parce qu'on ne sait jamais vraiment ce qui va s'passer à l'avance. surtout avec elle. le plus sérieusement du monde, tu la préviens quant à ta futur consommation d'alcool. et tu resteras campée sur tes positions. parce qu'elle n'a jamais le temps de voir que tu ne suis pas le rythme. passé un certain stade d'ébriété, elle ne se rend même plus compte que tu as cessé de boire. et toutes ces fois où tu restes éveillée pour lui tenir compagnie, tu es bien plus sobre que tu le fais croire, ta nature insomniaque rendant les choses beaucoup plus simples. trois verres, je retiens ! elle est infernale. vraiment. ça t'fait lever les yeux au ciel mais qu'est-ce que tu peux bien y faire au final ? si tu fais doucement, si tu fais attention, p'tre bien que ça passera. venus prend pleine possession de ton appartement et toi, tu t'contentes de retrouver ta place sur le canapé, entre tes chats, afin de rouler le joint que tu attends depuis que t'as quitté le salon d'tatouage. tu lui cales une remarque sur le fait qu'elle ait apporté de la glace. venus, elle se goinfre de glace quand elle se prend la tête avec daniel. comme un rituel auquel elle ne veut pas déroger. c'est comme ça que tu la crames bien souvent d'ailleurs. j'savais qu'la glace allait m'faire repérer ... fin sourire sur tes lippes, tu penches légèrement la tête sur le côté, comme pour l'inciter à s'confier. comme presque tous les jours tu sais ... il se fout d'ma gueule, il ne prend rien au sérieux, dany quoi. rien d'tonnant. j'sais pas pourquoi je me plains au final. faible grimace sur ton visage. le couple de la bande n'a rien de banal. ils se consument, se brisent et pourtant s'aiment à en crever. la jalousie et la possessivité dont ils font preuve l'un envers l'autre est maladive. ils ne savent pas s'aimer pleinement sans se déchirer. et pourtant, y a c'truc spécial qui les unis. et tu ne saurais pas mettre le mot exact sur ce que c'est parce que toi, t'as jamais vraiment aimé. ou alors p'tre un peu trop. poupée aux relations amoureuses chaotiques, foireuses. tu donnes mais ne reçois jamais rien. p'tre bien que toi non plus, tu ne sais pas aimer. tu t'plains parce que t'en as besoin, parce que ça va pas comme tu l'voudrais. et voilà qu'tu enfiles une fois ton costume de maman d'la bande. sagesse que tu es capable de prodiguer aux autres mais qu'tu ne prends pas en compte pour toi- même. et ne crois pas qu'dany ne prend rien au sérieux. j'pense que tu t'plantes là-dessus. d'accord, il est clairement pas facile à suivre. et t'en sais quelque chose d'ailleurs. cette froideur dont il fait preuve à ton égard est incompréhensible. surtout qu'avant qu'vos prunelles ne se croisent pour la première fois, y a quatre ans, c'était pas comme ça. j'pense qu'il sait pas y faire ... et toi non plus d'ailleurs. les méandres du passé se mêlent toujours de ce qui ne les regardent pas. c'est comme ça. traumatisme d'antan ou paralysie causée par la peur de la perte, de l'abandon, de voir se reproduire les schémas que l'on a probablement déjà vécu. va p'tre falloir que vous mettiez les choses à plat un d'ces quatre ... ça va vous bouffer, c'est pas bon. que tu conclus avant d'lécher la feuille afin de la replier sur elle-même et donc, de mettre la touche finale sur ta cigarette améliorée. roulage terminé, tu cales la cancéreuse arrangée entre tes lippes avant d'l'allumer. la musique s'élève au travers de tes enceintes et la brune se réfugie dans la cuisine, quelques secondes à peine, avant de revenir avec deux verres, un dans chaque main. premier verre de rhum du coup non ? moi aussi j'ai ramené ce qu'il faut. t'as pas le temps de quoi que ce soit que le sachet d'herbe se retrouve dans tes mains et que les verres sont déjà remplis. t'as pas l'choix pour le premier, faut qu'tu te fasses une raison. rapidement, tu prépares un autre joint avec le matériel qu'elle a ramené et le lui tend une fois l'opération terminée. tu finis par saisir le verre de rhum et le lever devant toi. advienne que pourra. qu'tu souffles avant de trinquer et d'boire une gorgée. ça t'arrache le palais, tu sens le liquide couler dans ta gorge, tu grimaces. t'es décidément pas faite pour l'alcool fort. oh d'ailleurs ! j'ai un nouveau modèle de tatouage pour toi. laisse moi l'trouver et tu m'diras c'que t'en penses. et tu t'lèves subitement du canapé pour aller récupérer ton sac d'ado dans l'entrée et mettre la main sur ce fameux croquis.

_________________
† it's obvious you're meant for me. every piece of you, it just fits perfectly. every second, every thought, i'm in so deep but i'll never show it on my face. but we know this, we got a love that is homeless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : spf. emeline
in town since : 04/05/2018
posts : 111
faceclaim, @ : liz gillies @ hershelves. (av) ~ rocks (sign)
multiface : darrel
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: girls' night (w/micah)   Jeu 14 Juin - 1:50

Girls' night


Venus sait pourquoi elle a contacter son amie, elle a besoin de se retrouver avec sa copine, juste toutes les deux pour oser dire à l'autre ce qu'elles ne veulent pas dire devant les autres, devant les gars. Ce que seule deux amies peuvent se dirent, des trucs de filles, de gonzesses, de nana ou de femmes. Elles sont pourtant bien différentes, la brune et la blonde réunies, discours francs et bienveillants. Les choses sérieuses n'ont d'ailleurs pas tardé, Kit et Kat sur le canapé avec Micah qui fini de rouler son joint et Venus en pile électrique qui prend place de l'espace. La crème glacée ne tarde pas, non plus, à la faire repérer. Micah c'est son amie, celle qu'elle adore emmener dans des soirée, plus ou moins bizarre, à faire des choses idiotes, dangereuses, elle est a seule en qui elle a confiance et qui veux bien l'écouter. Alors Venus cède et lance le sujet, ce même nom récurant, qui occupe toutes les pensées et tous les pleurs de la belle Venus, Daniel. Un vrai mystère à ses yeux, elle ne l'a jamais vraiment compris. Il la désir c'est certain, il se montre même jaloux mais ne fait pourtant aucun effort, il reste froid et très distant, presque inatteignable. Elle n'arrive pourtant pas se passer de lui et pense pouvoir  le tenir assez pour le  faire changer, pour le rendre fou. Venus lance alors un bref résumé de la situation qu'elle connaît bien, celle face à laquelle elle ne sait plus quoi faire. Son amie grimace alors qu'on peut sentir le désarroi dans sa voix, caché par un sourire bien orchestré, s'avouant vaincue. Apparemment elles ont cette manie les filles, de toujours choisir ce genre de mecs, ce genre de relations malsaines. - tu t'plains parce que t'en as besoin, parce que ça va pas comme tu l'voudrais. - Micah, celle qui a toujours les mots justes pour la rassurer. Elle la comprends.  - et ne crois pas qu'dany ne prend rien au sérieux. j'pense que tu t'plantes là-dessus. - Ah oui ? Venus tire la grimace invitant son amie à en dire plus. Elle qui set Daniel totalement lui échapper, elle apprend par d'autres qu'il couche avec d'autres femmes. Il ne lui dit rien bien-sûr. Il n'est donc pas franc non plus. - Ouais tu parles, t'crois qu'il pense à moi DANY quand il va sauter la première pétasse qu'il trouve sur son chemin ... un vrai chasseur, j'en suis sûre ! - lance Venus d'un ton énervé, agacé. Pas contre son amie Micah, non, contre lui, contre ce Dany. - Des jolies en plus ! l'enfoiré .. - ajoute Venus avec une touche d'ironie. Heureusement, moches ça aurait été p i r e. - j'pense qu'il sait pas y faire ... et toi non plus d'ailleurs. va p'tre falloir que vous mettiez les choses à plat un d'ces quatre ... ça va vous bouffer, c'est pas bon. - Tu m'étonnes. Venus et Daniel ont tous deux un dur passé familial, qui leur pèse aujourd'hui et rend leur rapport avec l'amour différent. Les mensonges de Venus et le comportement de Dany n'arrangent pas les choses. Venus aurait tant de choses à lui dire, mais il s'enfuirait, comme il a toujours fait. - j'suis pas sûre qu'il reste après ça justement .. - ajoute Venus alors qu'elle lance la musique, comme pour essayer de changer de sujet, de passer à autre chose. Après en détour cuisine, elle ouvre la bouteille de rhum, face à deux verres vide qui l'attendent. Micah a parlé, elle a dit qu'elle accorderait trois verres de rhum pour son amie, l'heure et venu du premier, elle lui tant son verre avant de lui filer son sachet d'herbe.  La brune veut bien se plaindre, mais elle ne pense pas que son amie ait la solution à son problème. Elle peut écouter Venus, la conseiller, mais seul Daniel, peut tout fait changer. Celui qui n'écoute pourtant personne. - J'lui dirais le jour ou je ne voudrais plus de lui, qu'il n'aura que ses yeux pour pleurer - dit-elle en référence à son avortement alors que la musique prend plus de volume dans l'espace sonore. Elle lui cache pour ne pas lui faire peur, lui qui refuse l'engagement. Il ou elle aurait été belle pourtant, avec deux parents pareils. Elle lui en veut pour qu'il lui est arrivé, ce qu'elle a dû faire. Venus fait bonne figure, c'était la meilleure décision à faire de toute façon, pour elle, pour son avenir. Daniel ne serait pas resté et Venus ne pouvait pas assumer un enfant seule. Son amie lui tend alors un joint tout neuf, Micah c'est buzz l'éclaire du roulage de pétards. V insiste donc sur le verre, pour qu'elle y goutte enfin à ce rhum, alors qu'elle a remercie par un geste de tête - advienne que pourra. - Venus l'accompagne dans son geste et boit avec elle, ce délicieux breuvage donc la russe raffole, étonnement. Elle voit alors son amie grimacer, l'alcool fort c'est pour les habitués. oh d'ailleurs ! j'ai un nouveau modèle de tatouage pour toi. laisse moi l'trouver et tu m'diras c'que t'en penses. Micah a déjà tatoué plusieurs fois Venus, sur une épaule, la nuque, les doigts et une cuisse. Elle est fan du travail que réalise la jolie blonde, une réelle artiste sommeille en elle, un as du crayon. - Ah oui ?! Montre moi, ça me dit bien ça comme plan ! - ajoute Venus pleine d'enthousiasme. Elle allume alors ce fameux, ceux petit cône remplit de merveilles et réalisé avec amour, en plus !

_________________

 
the wolf may lose her teeth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



♛ celle qu'est toujours perchée

pseudo : b_bulle (mel).
in town since : 12/11/2017
posts : 1284
faceclaim, @ : poots. @(av.) balaclava, (sign.) anesidora (gifs) tumblr.
multiface : plùm, reagan et cami.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: girls' night (w/micah)   Jeu 14 Juin - 15:08


icons by eilyam



ça attaque sec dans les confidences. le sujet tombe bien vite sur le tapis. tu la connais par cœur, impossible pour toi d'faire fausse route quant à son état. l'alcool, la glace. y a qu'daniel pour la mettre dans un état pareil. tu tapes en plein dans l'mille et sa réaction t'fend l'cœur. ouais tu parles, t'crois qu'il pense à moi DANY quand il va sauter la première pétasse qu'il trouve sur son chemin ... un vrai chasseur, j'en suis sûre ! pour le coup, tu n'peux pas la contredire. des jolies en plus ! l'enfoiré ... tu n'peux t'empêcher de rire face à cette remarque. tu t'fous de la gueule de son air renfrogné et de sa mauvaise humeur. attends, t'aurais vraiment préféré qu'il en choisisse d'autres ?! non parce que, pour le coup, t'es pas certaine que ça fasse plus de bien. et puis, d'puis quand c'est l'genre à lever des laiderons ? ce serait vexant, fais pas la gueule pour ça. voilà un point qui peut être classé sans plus de discussion. en revanche, t'es pas blanche comme neige non plus v ... et m'dis pas qu'tu vas voir ailleurs par simple vengeance, ça n'marchera pas avec moi. tu n'comprends pas leur relation, p'tre bien parce que tu ne serais pas capable de subir le même traitement. poupée trop sage, trop rêveuse. t'es bien trop douce pour t'laisser détruire de la sorte. d'accord, t'es pas la mieux placée en terme de relation amoureuse, tu tombes jamais sur l'bon mec, ça s'limite à quelques semaines parce que t'es qu'une passade, qu'un jouet d'plus. et toi, tu tombes bêtement amoureuse du premier venu. t'es pas mieux qu'eux finalement, à bien y regarder. retour sur leur histoire, tu préfères croire qu'ils ne savent pas comment s'y prendre. autant l'un que l'autre d'ailleurs. la solution réside bien souvent dans le dialogue, que tu proposes, même si tu doutes que les choses se dérouleront de façon normale et raisonnée avec ces deux idiots. j'suis pas sûre qu'il reste après ça justement ... grimace inévitable. t'sais pas ça, il pourrait t'surprendre. éternelle optimiste que tu es. t'es pourtant pas très convaincue par tes propres paroles. t'es parfaitement au fait du caractère de merde du garçon. t'en subis les conséquences depuis maintenant quatre ans, sans pour autant savoir pourquoi il semble t'en vouloir à c'point là. j'lui dirais le jour où je ne voudrais plus de lui, qu'il n'aura que ses yeux pour pleurer. t'arques un sourcil, franchement perplexe. arrête, tu f'ras pas ça. boule au ventre incontrôlable. tu sais qu'elle n'est pas tendre mais tu n'arrives pas à l'imaginer aussi cruelle. tu crois sérieusement avoir la force d'arrêter c'que vous avez ... aussi imparfait et bancal que ce soit ? parce qu'elle l'a dans la peau, c'est indéniable. c'pas un saint mais j'pense pas qu'il mérite un tel traitement. et voilà qu'tu le défends en plus. jolie poupée capable de mettre de côté le malaise qui t'saisi à chaque fois qu'il pose les yeux sur toi. tu vas à l'encontre de l'animosité de venus. comme souvent d'ailleurs et sur bien des sujets. pas pour rien qu't'es sa meilleure amie, celle capable de freiner ses ardeurs grandissantes. faut qu'elle s'calme la brunette, avant d'commettre l'irréparable. pétards allumés, première gorgée avalée, tu t'diriges vers ton sac d'adolescente pour en extirper ton fameux carnet. enfin, un parmi tant d'autres. ah oui ?! montre moi, ça me dit bien ça comme plan ! coucher tes idées sur le papier, c'est bien beau mais ça prend d'la place. entre les feuilles volantes, les serviettes de bar, café et autre restaurant, y a qu'l'embarras du choix. trois œuvres sur une même page. on n'arrête pas l'imagination, jamais. trois œuvres donc, pour deux personnes. bon, du coup, j'suis pas sûre que ça arrange grand chose mais j'y peux rien, faut arrêter d'm'inspirer les gars. qu'tu jettes en lui tendant l'carnet, ouvert à la bonne page. un pour dany, un pour elle, un pour eux. tu sais bien qu'ils ne porteront jamais tous tes dessins. tu t'en fiches clairement d'en faire quinze fois trop. c'est c'qui t'fait vivre, c'qui t'comble. tu t'vois mal arrêter tes coups d'crayons sur feuille blanche, juste par simple frustration de ne pas pouvoir les transposer sur la peau. ce sont des choses qui restent, surtout toi qu'a l'habitude de tout garder, tout l'temps. c'pas grand chose t'façon ... t'sais bien qu'y en a des tonnes sous la table et qu'y en aura d'autres à venir. qu'tu termines, haussement d'épaules avant de te laisser tomber sur ton canapé, joint calé entre les lippes.

_________________
† it's obvious you're meant for me. every piece of you, it just fits perfectly. every second, every thought, i'm in so deep but i'll never show it on my face. but we know this, we got a love that is homeless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : spf. emeline
in town since : 04/05/2018
posts : 111
faceclaim, @ : liz gillies @ hershelves. (av) ~ rocks (sign)
multiface : darrel
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: girls' night (w/micah)   Dim 1 Juil - 0:39

Girls' night


Les pieds dans le plat. Les deux amies ne passent pas par quatre chemins, autant attaquer directement vers le point récurant des dernières semaines, Daniel. Venus est complètement amoureuse, et comme das toutes ses relations qu'elle a pu avoir, c'est l'bordel. Parce que Venus c'est ça, il faut que sa relation soit bancale, pas claire. Elle se torture, ça a toujours était le cas, une habitude rassurante bien encrée. Elle en crève pourtant. Son coeur se serre à chaque fois, la jalousie l'envahie, elle le voudrais que pour elle, le seul qu'elle n'a jamais imaginé père de ses futurs enfants, le seul qui la rend aussi folle. Il a fallu qu'elle tombe sur le seul incapable de s'engager. C'est mérité, le revers de médaille d'en avoir fait souffrir plus d'un dans le passé. - attends, t'aurais vraiment préféré qu'il en choisisse d'autres ?!  - vaut mieux en rire qu'en pleurer certains diront. Des moches ? Non .. ce serait encore plus insultant, elle se poserait même plus de questions. - et puis, d'puis quand c'est l'genre à lever des laiderons ? ce serait vexant, fais pas la gueule pour ça. en revanche, t'es pas blanche comme neige non plus v ... et m'dis pas qu'tu vas voir ailleurs par simple vengeance, ça n'marchera pas avec moi.- elle n'a pas tord. Venus est en réalité rongée de l'intérieur par ses mensonges, par son passé et ses travers. Elle n'est pas parfaite elle le sait, elle est au même titre que Daniel responsable de la situation. Elle a simplement de se libérer de ses fardeaux le temps d'un instant, d'parler avec son amie, sa meilleures amie, Micah. - c'est vrai que j'ai jamais été du genre à me réserver à un seul et unique homme. je suis pas une sainte et j'le laisse croire à dany .. - dit-elle en affichant un sourire malicieux, c'est V. - mais avec lui j'ai jamais réussi .. je pense toujours à dany, si un autre homme me touche, c'est à lui qu'je pense, j'peux pas ... il a réussi à m'avoir t'vois..  - telle un oiseau en cage, elle se sait pourtant libre, mais dany prend toute la place. Ca la fait paniquer parce qu'il a donc le pouvoir de la faire souffrir, ce qu'il fait tous les jours. Elle a mal Venus, c'n'est plus elle qui à le contrôle. - alors je lui fais croire que oui, parce que lui il s'gêne pas. ça changerait pas grand chose de toute façon si je lui disais la vérité. il s'sentirait encore plus fort - elle essaie tant bien que mal de faire comprendre à  Micah le piège dans lequel elle est. Entre Daniel et Venus c'est un jeu de guerre, à celui qui se sentira le plus puissant, celui qui ne sera pas dépendant de l'autre. Trop risqué. t'sais pas ça, il pourrait t'surprendre. elle aimerait que Micah ait raison, mais c'est un risque qu'elle ne peut pas prendre. s'il la fou dehors, s'il la quitte, elle ne s'en remettra pas. Il n'a pas le droit, pas après tout ce qu'ils ont vécu. Venus affiche une tête peu convaincue. Le seul moyen pour qu'elle lui dise toute la vérité, c'est lorsque elle, elle aura décidé de le quitter. Quand elle n'en pourra plus. Ce qu'elle ne manque pas de dire à son amie, sûre d'elle. C'est le mieux pour elle. arrête, tu f'ras pas ça. dur à croire en effet lorsqu'on les voit ensemble, Venus en serait pourtant belle et bien capable. Ce ne serait pas la première fois qu'elle quitterais un homme, du jour au lendemain, par instinct de protection. tu crois sérieusement avoir la force d'arrêter c'que vous avez ... aussi imparfait et bancal que ce soit ?  c'pas un saint mais j'pense pas qu'il mérite un tel traitement. touchée. Venus ne se sent pas capable de le faire, elle l'a pourtant été capable dans la passé, encore un point qui différencie Danielle des autres, au-dessus. C'est donc ça l'amour ? tu l'défends ? tu l'vois toi même micah, va pas me dire que c'est simple entre toi et dany. j'le vois bien, dany on sait jamais ce qu'on peut lui dire, s'il t'écoute ou même c'qu'il pense. il dit rien. Venus voit souvent son amie Micah complètement déconcertée et impuissante face à Dany. Il est comme ça avec beaucoup. Les sourcils froncés, ce sujet tient à coeur pour V, elle s'assoie alors à côté de son amie avant d'allumer ton joins, ça va te détendre. j'vois pas ce que j'lui fais d'plus qu'il ne me fait pas déjà, il s'fou d'ma gueule et moi j'suis là comme une chienne à tirer la langue. petit con. Gamine de Venus qui préfère jouer à l'enfant et rentrer dans son jeu que de prendre ses responsabilités et risquer la troisième guerre mondial entre les deux. Une chute libre de Venus. Elle ne peut pas le perdre alors elle préfère ne rien lui dire. Micah lui annonce alors qu'elle a quelques dessins pour elle, encore des chef-d’œuvres c'est certains. La jolie blonde à la fibre artistique, le coup de crayon et l'inspiration. Elle file alors chercher dans son sac ces cahiers ou plutôt ses tas de feuilles en tout genre, serviettes de bar, où fusent ses idées multiples. elle lui montre alors une planche de trois dessins, Venus comprend tout de suite qu'ils sont emblèmes de leur couple. Micah les cernes bien. bon, du coup, j'suis pas sûre que ça arrange grand chose mais j'y peux rien, faut arrêter d'm'inspirer les gars. Son amie est seule depuis déjà un certain temps, venus essai pourtant de l'aider, de lui présenter des hommes. Elle voit bien qu'Apollon en pince pour elle aussi d'ailleurs. Mais elle semble ne rien vouloir voir. V sait que son amie a souffert de ses précédentes histoires amoureuses, souvent déçue. L'amour. c'est très beau Micah, vraiment, mais là c'est vrai que c'est pas trop à ça qu'j'pense pour un tatouage. Micah a déjà tatoué plusieurs fois Venus, mais jusqu'à présent, elle n'a pas voulu sauter le pas et se l'encrer dans la peau. Le mérite-t-il ? par contre ça j'le veux bien ! dit-elle, un peu dans le but de se faire pardonner de son refus, en attrapant une autre feuille qui dépasse de son tas de feuilles. Un oeil/soleil graphique, simple, discret. c'pas grand chose t'façon ... t'sais bien qu'y en a des tonnes sous la table et qu'y en aura d'autres à venir. Venus le sait bien, Micah est une jeune femme qui aime les gens, qui aime son amie et V essai de bien lui rendre. elle lui fait un sourire, attachant, de ceux qui pourraient envoyer des coeur par infra-rouge. j'sais bien oui, seule toi a le droit d'inscrire des choses sur mon si joli corps, t'es douée . et oui, un corps de déesse que Venus aime utiliser à son avantage. quelques taffes sur le joins, une gorgée de plus qui termine déjà son verre, elle aussi elle a envie de mettre les pieds dans le plat V. et toi ? t'en es où là ? l'autre soir au bar t'as fait un ravage j'te jure ! t'as pas garder contact avec l'un d'entre eux ? Venus elle a garder le numéro d'un des types, qu'elle n'a pas utiliser c'est vrai. Mais Micah elle, elle peut.

_________________

 
the wolf may lose her teeth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



♛ celle qu'est toujours perchée

pseudo : b_bulle (mel).
in town since : 12/11/2017
posts : 1284
faceclaim, @ : poots. @(av.) balaclava, (sign.) anesidora (gifs) tumblr.
multiface : plùm, reagan et cami.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: girls' night (w/micah)   Lun 2 Juil - 21:12


icons by eilyam



sujet d'conversation inévitable. daniel mcallister. bourreau du cœur de l'une, bourreau d'l'esprit de l'autre. arme de destruction massive, à sa manière. tu vois bien qu'ça la ronge, la brune. elle qu'est amoureuse, prête à lui filer sa vie en l'échange d'rien du tout. c'clairement pas l'meilleur scénario mais ça vaut l'coup d'le tenter. p'tre bien qu'elle arriverait à l'faire changer, ou, à défaut, l'faire évoluer. parce que t'es persuadée qu'il est pas con, l'homme. doit p'tre même bien attaché, lui aussi, pour toujours revenir et avoir cette lueur d'jalousie qui brille au fond d'ses prunelles quand elle a l'audace d'faire un pas d'travers. de longues heures d'observation pour en arriver à cette conclusion. alors tu l'défends, lui. quitte à l'enfoncer, elle. moyen comme un autre d'lui faire comprendre qu'ils sont tous les deux dans l'même bateau. parce que les reproches qu'elle peut lui faire vont dans les deux sens. c'est vrai que j'ai jamais été du genre à me réserver à un seul et unique homme. je suis pas une sainte et j'le laisse croire à dany ... mais avec lui j'ai jamais réussi ... je pense toujours à dany, si un autre homme me touche, c'est à lui qu'je pense, j'peux pas .... il a réussi à m'avoir t'vois ... sourire en coin qu'étire tes lippes rosées. ouais, tu vois l'genre. non pas qu'tu l'connaisse spécialement. c'juste qu'c'est facile de l'imaginer. toi, princesse fleur bleue qui tombe amoureuse au premier regard. ou presque. alors je lui fais croire que oui, parce que lui il s'gêne pas. ça changerait pas grand chose de toute façon si je lui disais la vérité. il s'sentirait encore plus fort. doit bien y avoir du vrai là-dedans. comme elle peut avoir tord. t'es plus du genre à espérer qu'le meilleur ressorte toujours dans les situations délicates. t'sais pas, t'as pas essayé. ça s'trouve, c'pas tant l'connard qu'on connait. optimiste, pour toujours et à jamais. tu hausses les épaules, moue sur l'visage histoire d'dire qu'y a p'tre une chance. en tous cas, toi, t'y crois. elle finit par t'dire qu'elle est pas sûre qu'il reste une fois qu'la vérité aura été annoncée. tu préfères dire qu'il pourrait surprendre son monde. encore. avec un type aussi imprévisible que lui, y a trop d'choses qui pourraient s'passer. et toi, tu veux croire qu'il pourrait rester en dépit des révélations qui pourraient tout changer. elle t'dit qu'le seul moment où elle pourrait lui dire tout ça, c'est quand elle en sera lassée et qu'elle le mettra aux ordures. tu pourrais presque lui rire à la gueule parce que t'es pas capable de la croire. il est ancré trop profondément en elle pour l'quitter. tu lui dis d'ailleurs clairement qu'elle ne l'fera pas, tentant par la suite d'la raisonner, preuves à l'appuie qu'dany, c'pas comme les autres. tu l'défends ? tu l'vois toi même micah, va pas me dire que c'est simple entre toi et dany. j'le vois bien, dany on sait jamais ce qu'on peut lui dire, s'il t'écoute ou même c'qu'il pense. il dit rien. gorge nouée. touchée. t'as bien trop souvent essayé d'comprendre pourquoi tant d'animosité pour toi. sans succès. mais tu n'lâches pas l'affaire, t'y arriveras un jour, c'certain. j'ai jamais dit qu'c'était simple mais j'suis sûre qu'y a une raison à tout ça. j'sais pas, j'dois p'tre lui rappeler quelqu'un ou alors il aime juste pas ma gueule mais y a une explication. poupée têtue comme pas deux, t'as beau être douce et gentille, quand tu veux quelque chose, tu finis toujours par l'obtenir. à l'usure principalement. et oui, j'le défend. parce que j'suis qu'une putain d'optimiste qu'est pas capable d'croire qu'c'est juste un connard. qu'tu poursuis, sans complexe. et tu ferais bien d'faire pareil, j'suis sûre qu'ça t'ferait du bien. et toc. doit y avoir qu'avec elle qu'tu t'autorises à être aussi autoritaire. parce que c'la seule qui t'pousses toujours dans tes retranchements d'manière aussi violente. y a bien daniel mais lui, tu l'prends plus du côté d'la perversité d'son ego trop grand. j'vois pas ce que j'lui fais d'plus qu'il ne me fait pas déjà, il s'fout d'ma gueule et moi j'suis là comme une chienne à tirer la langue. tu fronces les sourcils. ok, tu comprends l'raisonnement, mais y a un truc qui t'chiffonnes. donc, en fait, ta stratégie, c'est d'rendre coup pour coup, quitte à t'oublier et t'bousiller en passant ? j'trouve que tu tombes bien bas v ... l'ton accusateur, la déception qui pointe l'bout d'son nez. c'fait exprès, t'espères pouvoir la faire réagir. espoir. toujours. t'sais bien qu'la pilule aura du mal à passer mais vaut mieux qu'ce soit toi qui lui parle comme ça plutôt qu'un autre. toi, t'sais qu'elle t'pardonnera. elle sait qu'c'est pour son bien qu'tu dis ça, elle sait qu't'es pas là pour la pourrir mais plus pour la tirer vers le haut. et puis, tant pis si tu dois t'prendre la tête avec elle, ça finira par passer. ça passe toujours.

du coup, pour apaiser la situation, t'as la bonne idée d'parler d'tes croquis réalisés dans la journée. tu t'déplaces d'ailleurs pour aller les chercher et les lui coller sous l'nez. étant donné votre conversation précédente plus qu'animé, tu t'permets d'dire que ça n'arrondira pas les angles parce que, clairement, tes dessins ont été conçus pour le couple. c'est très beau micah, vraiment, mais là c'est vrai que c'est pas trop à ça qu'j'pense pour un tatouage. tu n't'attendais pas vraiment à une autre réponse qu'un refus. m'enfin, elle les aura vu et t'façon, tu gardes toujours tout alors si jamais l'envie lui prends un d'ces quatre, elle n'aura qu'à demander. par contre ça j'le veux bien ! changement d'feuille, un bout qui dépasse. t'jettes un coup d’œil sur ton oeuvre et un sourire étire à nouveau tes lippes. t'acquiesces en silence avant d'dire qu'c'est pas grand chose et qu't'auras toujours d'autres modèles à proposer. poupée à l'imagination débordante, qu'un rien inspire. un regard, un coup d'vent, une feuille morte. tout. j'sais bien oui, seule toi a le droit d'inscrire des choses sur mon si joli corps, t'es douée. joues qui virent au rouge. les compliments qui touchent toujours malgré les répétitions. et toi ? t'en es où là ? l'autre soir au bar t'as fait un ravage j'te jure ! t'as pas gardé contact avec l'un d'entre eux ? tu manques de t'étouffer avec la gorgée d'rhum que tu t'étais décidée à prendre. quoi ?! moi ?! mais ça va hein ... qu'tu balances en reposant ton verre à moitié plein. nan y a pas moyen, ils avaient tous la dalle, c'tout. t'hausses les épaules avant d'tirer à nouveau sur ton joint. ça s'finit comme ça, t'vas pas aller plus loin. t'façon, ça n't'intéresse pas. faudrait déjà qu't'ouvres les yeux sur c'qui s'passe sous ton nez, ce s'rait pas mal.

_________________
† it's obvious you're meant for me. every piece of you, it just fits perfectly. every second, every thought, i'm in so deep but i'll never show it on my face. but we know this, we got a love that is homeless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : spf. emeline
in town since : 04/05/2018
posts : 111
faceclaim, @ : liz gillies @ hershelves. (av) ~ rocks (sign)
multiface : darrel
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: girls' night (w/micah)   Mar 3 Juil - 0:32

Girls' night


se confier à sa meilleur amie, c'est comme se libérer, espérer trouver les conseils jusqu'à présents ignorés. les possibles soutions que venus n'a jamais imaginé. ne veut pas avouer surtout. c'est toujours dur de se remettre en question. d'autant plus que venus, elle, elle veut juste se protéger. ne pas trop souffrir, ne pas se faire prendre pour une conne. non venus elle on la prend pas pour une conne, elle vaut mieux que ça merde. sauf qu'elle est tombée amoureuse la jolie brune, elle est prisonnière de lui désormais. sa seule chance de sortir c'est de souffrir. une bonne foi pour toute puis ça passera non ? si seulement. venus elle sera vide après, venus sans daniel ce n'est plus venus. du moins celle des trois dernières années. celle qu'elle est devenue depuis qu'elle est sur mill valley ou presque. elle le savait que c'était lui, lui qui la rendrait folle, le premier jour où elle a vu son joli minois, ses yeux bleus insistants et se sourire, perturbant. oui toi daniel. elle y pense, ça l'obsède elle ne trouve pas la solution. micah l'aura peut-être. puisse-t-elle mettre des gants. t'sais pas, t'as pas essayé. ça s'trouve, c'pas tant l'connard qu'on connait. micah et son optimiste légendaire. elle pousse venus a faire encore plus d'efforts envers daniel, à plus s'ouvrir à lui alors qu'elle a l'impression de déjà lui avoir trop donné. même si dans le fond, les paroles de micah fond plaisir à v, elle qui espère aussi voir des jours meilleur dans son couple. elle voudrait bien être heureuse avec daniel la jolie venus, si seulement elle-même savait comment faire. qui sait comment être heureux ? comme si tout dire à daniel allait le faire changer, se réveiller. il va plus prendre peur oui, partir en courant par peur de finir quoi ? amoureux ? venus aussi elle s'est dit la même chose que micah, elle a essayé, souvent même. mais daniel est le pro pour éviter les sujets qui fâchent, ceux où il devra dire ce qu'il en est vraiment, ses sentiments. s'il a peur qu'elle s'en serve contre lui, il a bien tord. elle veut simplement être sa princesse, la seule et l'unique. elle veut être aimée venus, aimée jusqu'à la mort. l'amour passionnel, elle veut se sentir importante à ses yeux. c'est simple non ? daniel il est tout sauf simple. j'ai jamais dit qu'c'était simple mais j'suis sûre qu'y a une raison à tout ça. j'sais pas, j'dois p'tre lui rappeler quelqu'un ou alors il aime juste pas ma gueule mais y a une explication. elle aimerait bien savoir c'qui cloche chez lui, elles voudraient toutes les deux savoir. ce livre indéchiffrable au yeux de v qu'est daniel. et oui, j'le défend. parce que j'suis qu'une putain d'optimiste qu'est pas capable d'croire qu'c'est juste un connard et tu ferais bien d'faire pareil, j'suis sûre qu'ça t'ferait du bien. venus ne peut s'empêcher de lâcher un sourire, c'est ce qu'elle avait envie d'entendre, malgré le reste qui lui prouve le contraire. elle aime ce mec, elle sait qu'il est bon, qu'il pourrait tellement faire mieux s'il voulait un peu. mais indéniablement elle est entêtée la belle. t'as pt'être raison mais .. que doit-elle changer ? une réponse qu'un enfant aurait pu sortir. elle rejette la vérité, ses parts de responsabilité. en apparence oui, au fond d'elle elle prend note. elle n' rien a perdre de toute façon. il faut bien que ça change. en bien espérons le. Venus n'accepte pourtant pas la situation et cette impression d'être prise au piège dans une relation qui ne la rend pas heureuse; attachée à cet homme qui ne lui donne ce dont elle a besoin, envie. mauvaise idée jeune fille, assume. donc, en fait, ta stratégie, c'est d'rendre coup pour coup, quitte à t'oublier et t'bousiller en passant ? j'trouve que tu tombes bien bas v ... les conseils de micah, ils tombent toujours à pic, là où il faut. venus se fait du mal à elle même avec tous ses mensonges, pas à daniel. elle ment sur ce qu'elle fait, ce qu'elle pense et ce qu'elle ressent. elle se ment à elle même. venus est touchée par les mots de son amie, elle ne lui en veut pas non. ils sont simplement durs à entendre. elle se sent mise à nue face à son amie, mais elle peut avoir confiance. elle le sait. elle est plus énervée contre elle même en fait. les amis nous disent toujours la vérité, ils vous remettent les idées en place et vous font voir vos erreur. Venus déglutit, c'est dur à avaler. ma stratégie c'est de me protéger, j'ai pas confiance en lui .. mais tu as raison, la seule solution c'est de lui parler plus franchement j'le sais bien. de tout lui dire ... j'y arrive juste pas. dit-elle en remontant les yeux vers son amie. venus est responsable, qu'elle se le mette bien dans le crâne. fuir comme elle fait n'arrange rien. j'le ferais, j'lui dirais. ajout-elle droit dans les yeux de son amie. Si daniel réagit mal c'est qu'il est con tout simplement. de laisser partir une jolie jeune femme folle amoureuse de lui depuis déjà trois ans, et qui est restée tout ce temps malgré leurs disputes et le caractère lunatique de daniel. elle mérité d'avoir une médaille. peut-être bien que lui aussi.

Micah a vite changer de sujet, afin de ne pas en ajouter davantage dans la douleur de venus, bien contente de se changement de programme. ça en devenait gênant pour elle d'être confrontée comme ça à ses erreurs, ses échecs. c'est pourtant plutôt maladroit comme moment pour présenter des dessins représentant le couple. pas maintenant alors que venus a une envie de grand changement dans son couple. d'un passe où ça casse et elle voulait en faire part à son ami. micah ne semble pas vraiment surprise par le refus de la brune, qui enchaîne sur un autre dessin, qui l'inspire plus, surtout maintenant. venus fini alors les quelques taffes de son joins déjà fini. plus de verre, plus de fume, c'est pas bon, c'était pas l'objectif. venus se resserre alors alors qu'elle loue des louanges sur le talents de micah et sur la perfection de son corps. un moyen de détendre l'atmosphère. Venus fait signe avec la bouteille à micah, ne lui laissant pas vraiment le choix a savoir si elle lui en rajoute ou pas. juste histoire de lui prévenir. elle lui fait alors le chiffre 2 avec les doigts, lui rappelant qu'elle n'est qu'au premier verre encore, sur les trois promis. c'est au tour de micah un peu de subir le questionnement sur sa vie amoureuse. très clairement gênée d'en parler. quoi ?! moi ?! mais ça va hein ... comme si c'était impossible, n'importe quoi . nan y a pas moyen, ils avaient tous la dalle, c'tout. venus ne pu s'empêcher de rire. Elle le fait exprès ? Elle ne voit jamais tous ses hommes qui la regardent ? elle pense quoi ? que seuls des hommes en manque total peuvent être attirés par elle. genre la dernière chance ? pff n'importe quoi. non mais toi j'te jure. y'avait plein d'autres nanas, de très jolies mêmes mais tu t'es pourtant faite draguée ! dit-elle en lui faisant les yeux, pour qu'elle en soit convaincue elle aussi. et pas qu'un peu en plus ! tu plais micah, qu'est-ce que t'attends pour t'amuser ? ajoute Venus alors qu'elle ouvre le pot de glace, le meilleur pour lutter contre les chagrins d'amour. apollon a pas arrêté d't'regarder, il bavait presque . ajout-elle en lui faisant un geste rapide de la main, avec la cuillère qui venait de sortir de a bouche. Pleine de glace. u oui, appolon à les yeux en coeur devant micah. comme beaucoup d'autres. leurs ouvrira-t-elle la porte ? venus a un doute. même pour s'amuser ?

_________________

 
the wolf may lose her teeth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



♛ celle qu'est toujours perchée

pseudo : b_bulle (mel).
in town since : 12/11/2017
posts : 1284
faceclaim, @ : poots. @(av.) balaclava, (sign.) anesidora (gifs) tumblr.
multiface : plùm, reagan et cami.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: girls' night (w/micah)   Mer 4 Juil - 16:28


icons by eilyam



tu n'prends pas d'pincettes avec venus. t'en prends rarement à vrai dire. parce qu'y a qu'une seule façon d'la raisonner, c'est d'la bousculer. qu'elle comprenne qu'elle fait d'la merde sans lui passer d'la pommade. à fort caractère, forte méthode. toi qu'est pourtant si douce, si inoffensive. ou alors c'juste qu'il n'faut pas trop d'chercher des poux aussi. c'fort possible ça. parce qu'avec ta gueule d'ange, on t'filerait l'bon dieu sans confession. t'hausses rarement l'ton, tu rends c'qu'on t'donne au centuple, tu donnes sans compter et sans rien attendre en retour. et puis, quand y en a besoin, t'es toujours là. comme c'soir. parce qu'venus, elle sait qu'elle peut tout t'dire et qu't'iras pas par quatre chemins s'il faut la recadrer ou lui filer un coup d'pied au cul. c'est d'ailleurs c'que tu fais avec votre premier sujet d'conversation. faut dire aussi qu'daniel est une valeur sûre quand il s'agit d'débattre. pour l'coup, ça revient souvent sur l'tapis mais c'pas si étonnant qu'ça. t'sais bien qu'elle est éprise d'lui depuis longtemps. p'tre même avant qu'elle n'le comprenne toute seule. parce qu'on est jamais bien lucide quand on est amoureux. tu l'sais bien, toi, qu'est toujours un peu trop sous l'charme alors qu'y a déjà plus rien en face. bref. tu t'tacles au passage sur ton optimisme et ta façon d'voir toujours le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide. jusqu'à c'que t'arrives à la mettre dos au mur pointant du doigt la situation absurde dans laquelle elle se trouve. s'oublier elle-même tout ça pour éviter d'perdre l'homme qu'elle aime. ouais, c'franchement pas top comme délire. ok, t'es totalement supportrice de c'couple mais à un moment donné, il serait bien qu'ils arrêtent d'faire d'la merde tous les deux. parce qu'daniel, il a une grande part d'responsabilité, c'sûr. mais venus, elle est loin d'être innocente. d'ailleurs, c'elle qui jette d'l'huile sur l'feu à chaque fois. ma stratégie c'est de me protéger, j'ai pas confiance en lui ... mais tu as raison, la seule solution c'est de lui parler plus franchement j'le sais bien. de tout lui dire ... j'y arrive juste pas. drôle de façon d'se protéger, faut bien l'dire. parce que t'es pas sûre que d'se préserver signifie d'se changer complètement. parce que, résultat des courses, elle souffre deux fois plus. j'le ferais, j'lui dirais. tu n'insistes pas parce que tu sais qu'elle le fera. t'en es pas certaine à cent pour cent mais la p'tite lueur qu'tu vois dans l'fond d'ses prunelles te suffit pour y croire suffisamment fort.

s'en suit la présentation d'tes dessins. possibles futurs tatouages que tu pourras réaliser sur sa peau déjà peinte de tes doigts agiles. l'refus d'se lancer dans quelque chose qui représenterait l'objet d'tous ses désirs mais la promesse d'un autre modèle à graver. poupée satisfaite qu'son travail soit apprécié, joues rougissantes des compliments qu'elle n'a de cesse de t'donner. son verre qu'elle finit, l'tien qu'est encore à peine entamé. elle ne manque d'ailleurs pas de t'le faire remarquer. t'lèves les yeux au ciel en portant l'verre à tes lippes. t'manques de recracher l'continue quand elle t'parle des gars d'la dernière soirée. tu tousses un peu et tue l'joint qu't'avais entre les doigts. t'catégorique, y avait rien d'intéressant. ou alors c'juste que tu n'veux plus t'intéresser. trop d'douleur de t'être laissée aller avant. fatigue de t'faire toujours berner. poupée bien trop sensible. et elle s'fout d'ta gueule, venus. p'tre bien qu'elle a raison d'te ire à la gueule après tout. non mais toi j'te jure. y'avait plein d'autres nanas, de très jolies mêmes mais tu t'es pourtant faite draguée ! p'tre bien mais voilà l'problème. toi, t'es pas faite pour les relations d'un soir. jolie poupée qui s'éprend trop vite, c'jamais bon. tu sais qu't'es trop facile, trop fragile. t'cherches l'amour avec un grand a, pas des coups d'bite à n'plus en finir. et les gens qu'tu rencontres dans les bars, t'es loin d'avoir confiance. et pas qu'un peu en plus ! tu plais micah, qu'est-ce que t'attends pour t'amuser ? tu pousses un long soupir. p'tre bien qu'tu devrais t'lâcher, ça t'ferait pas d'mal. cela dit, tu pourrais bien vite tomber dans un cercle vicieux qui t'laisse un goût amer sur l'palais. et si tu finissais par t'oublier, par t'renier dans c'cas là ? j'sais pas v ... c'pas aussi simple que ça ... t'sais bien qu'j'suis un bisounours. qu'tu souffles en haussant les épaules. rien à voir avec elle, pour l'coup. apollon a pas arrêté d't'regarder, il bavait presque. t'as les yeux ronds comme des billes. pour sûr qu'le gars d'la bande ne t'a jamais laissé indifférente. mais t'as jamais rien voulu dire ni même tenter. poupée timide et réservée, t'pensais et penses toujours qu'il n'a rien à voir avec toi, qu'il n's'intéresse pas à toi. et si jamais tu t'plantais ? ouais non, c'pas possible. arrête tes conneries. t'exagères. il s'en tape lui aussi. du moment qu'ça a un joli p'tit cul et une paire d'seins, ça s'drague. vérité cliché. t'as même du mal à l'mettre dans un panier différent des autres. ou alors p'tre que tu l'fais volontairement, justement pour éviter d'penser qu'il n'est pas comme l'reste du monde. pis t'façon, on n'couche pas avec ses potes c'trop ... bizarre. justification d'merde, faut dire c'qui est. et hop, t'avales la fin d'ton verre d'une traite avant d'lui faire signe de t'resservir. ouais, tu devrais probablement pas. mais t'es clairement pas à l'aise là.

_________________
† it's obvious you're meant for me. every piece of you, it just fits perfectly. every second, every thought, i'm in so deep but i'll never show it on my face. but we know this, we got a love that is homeless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : spf. emeline
in town since : 04/05/2018
posts : 111
faceclaim, @ : liz gillies @ hershelves. (av) ~ rocks (sign)
multiface : darrel
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: girls' night (w/micah)   Dim 15 Juil - 14:17

Girls' night



D'la merde ça oui, elle en fait pas. Elle sait très bien qu'elle n'agit pas souvent comme il faudrait, elle ment pas mal, elle utilise les situations à son avantage, elle cherche même souvent la merde. Trop grande gueule, trop impulsive, trop extravagante, excessive en tout, en l'amour surtout. Elle se retrouve pourtant bloquée et prisonnière de son propre de jeu, qu'elle maîtrisait avant Daniel à la perfection. Une flèche dans le coeur, foutu cupidon d'merde. Le revers de médaille.  La voix intérieure de Venus lui cri pourtant que ça suffit. que c'est de sa faute de toute façon. Sa faute à elle qui a agit envers ses sentiments, sans jamais vraiment les avouer. Son amie semble du même avis que cette petite voix qui lui dit "allé Venus, change, t'fais d'la merde là". Faut qu'elle se rende à l'évidence, il y a un truc qui cloche.  C'n'est pas pas une coïncidence, même une part d'elle-même le sait. Micah l'aide à avancer, c'est fait pour ça les amis non ? Nous dire quand on fait quelque chose de mal ? c'est de l'entraide mutuelle, du partage, de l'expérience. Ce n'est pourtant jamais facile à entende, ou à avouer totalement non plus. Pour Venus en particulier, pourtant si fière avec les autres de la bande d’habitude, n'avouant aucun tord, aucune faiblesse non plus. Elle a besoin de se confiant et recherche justement ces conseils dont elle a tant besoin, avec Micah, son amie, son acolyte. Des conseils de femme, parce que oui, Venus elle est tombé amoureuse de ce p'tit con d'Daniel. Elle l'a cherché aussi, elle ne disait rien au début, le laissant faire et tomba amoureuse de lui quand même. La malheureuse. Elle faisait un peu pareil au début, certes, mais elle n'a vite plus eu envie. Elle pensait à lui sent cesse, à ses yeux bleus persans et son allure déstabilisante. Un homme très déstabilisant pour la belle Venus, à porté de main main pourtant toujours libre, libre de partir avec une autre si elle ose dire qu'elle ne veut plus. Venus a surtout peur que si elle veut trop le museler, lui imposer des règles il ne décide de la quitter. De la laisser toute seule après tout ça. Après tout ce qu'elle a fait pour lui. Pour le garder prêt d'elle, a elle. Micah elle, comme souvent à vrai dire, reste optimiste. Elle pense voir une lieur d'espoir et un Daniel plus homme et amoureux qu'il ne laisse paraître. Daniel amoureux ? Pas juste le petit kiffe, non le vrai amour, celui pour qui on ferait tout ? Même braquer une supérette trop défoncés ? P'tit con aux sales idées. Ils ont tous suivis parce que Daniel il décide toujours. De toute façon qu'est-ce qu'elle risque ? Vaut-il mieux continuer comme cela ou alors essayer de dire les choses, d'avouer les non-dits et de voir ce qu'il se passe ? Au pire ? Un trou noir qu'elle espère pouvoir surmonté pour aller mieux ensuite ou une amélioration dans son couple qui la rendra plus heureuse. Ok Micah, elle a compris. Elle lui dira, elle essaiera. Rien que de savoir plus de choses au sujet de la vie de Daniel, de ses sentiments, craintes et passions, ça rendrait plus heureuse Venus, plus importante, plus privilégiée aux yeux de son Dany. Elle dit a son amie qu'elle le fera, qu'elle lui parlera franchement et mettre carte sur table, sa petite voix interne le lui dit aussi. Oui cette jolie petite voix que tente souvent de faire des choses en vain. Venus veut bien essayer, seulement. Un peu d'espoir.

Un changement de sujet s'est imposé aux deux, Micah a réussi à faire dire à Venus qu'elle ferait des efforts, qu'elle tentera le coup de le changer, d'enfin être franche. Il était temps. La jolie blonde sort alors ses croquis de son sac, toujours inspirée, mais par quoi ? Ce couple bancale voué à l'échec ? Venus ne veut pas prendre le risque de la graver à jamais sur son corps, preuve de son appartenance, de ses sentiments pour lui. Elle accepte cependant bien volontiers que Micah marque sa beau d'un de ses beaux dessins, de ses œuvres d'art, sans rapport avec quiconque, sauf elle-même. Venus et sa fougue, son envie de paraître libre alors qu'elle s'enchaîne toute seule. Des verres vides qu'elle s'empresse de remplir pour ne pas perdre l'bon bout. Ce qui ne manque pas de faire réagir son amie qui lève les yeux au ciel. Parfait, elle ne peut cependant pas dire non à son amie qui dévie rapidement le sujet vers les amours de la belle Micah, seule depuis bien trop longtemps. Chacune son tour. Et Venus lance directement le sujet, pourquoi reste-t-elle tant indifférente aux hommes, qu'elle regarde pourtant, tels des dangers potentiels qui ne la voient que comme un simple bout de viande. Elle peut dire ce qu'elle veut, les hommes fonctionnent comme ça d'une certaine mannière. Le corps de la femme à toujours fait objet de fantasme, représente la sensualité même. Regardez juste dans l'art, les peinture, les sculptures. La femme et sa représentation sont le désir même. C'est ainsi. Micah doit profiter aussi. j'sais pas v ... c'pas aussi simple que ça ... t'sais bien qu'j'suis un bisounours. C'est vrai, Venus voit ce que c'est maintenant, de s'attacher à un homme. La jolie blonde devient rapidement toute love. Mais c'est pas vraiment ça le soucis. La vraie question est : doit bien y avoir des mecs bien, faut faire le tri certes ... mais ne reste pas fermée aux rencontres non plus .. ajoute Venus, en arquant les sourcils. C'est vrai quoi ! elle ne va pas rester toute seule toute sa vie quand même. V enchaîne alors sur le cas d'Apollon, le beau Apollon. Discret et plutôt calme, il ne cesse de la regarder. Et pourquoi pas Venus se dit. Ça pourrait le faire, avec un mec de son genre. C'est ce qu'il faut pour Micah, un homme réfléchi, un homme qui ne la ferait pas souffrir. arrête tes conneries. t'exagères. il s'en tape lui aussi. du moment qu'ça a un joli p'tit cul et une paire d'seins, ça s'drague.  c'un homme quoi. L'amour existe toujours réellement ? Celui que nos grand parents ont vécu, ou aujourd'hui est-e seulement des contrats à durée déterminée ? Merde, Venus ne veut pas y croire, elle qui rêvait et rêve toujours d'un beau prince charmant, qui occupera toutes ses pensées et la traitera comme une reine. Rêve commercial à la con. c'est pas le plus dragueur non plus, j'sais de quoi de parle ! ajoute Venus, en référence à Daniel. j'suis sûre que c'est un mec bien, il doit bien y en avoir quand même .. un rire aussi jaune qu'ironique. La bonne blague. pis t'façon, on n'couche pas avec ses potes c'trop ... bizarre. la fausse excuse, ça se saurait. pourquoi les sex-friends existent-ils alors ? La majorité des couples se sont formé à partir d'une amitié. la preuve. mais oui bien sûr, l'amitié hommes-femmes ! tu parles, toute relation commence par la f r i e n d  z o n e , c'est souvent les femmes qui décident de passer à l'autre étape d'ailleurs. ... Bref, fausse excuse. ajoute Venus en remuant la tête, signe de négation. Ca se fait de coucher avec ses potes, ça se fait tous les jours, partout dans le monde.
elle rit à ses quelques mots, c'est un peu con à dire et ça lui suffit pour en rire. il en faut peu des fois. Micah fini alors son verre d'une traite, ne manquant pas de surprendre Venus.Elle se lâche ou alors accepte de boire un peu plus, pour que ce sujet gênant passe un peu mieux. Parfait. Venus ressert alors son amie avant de suivre le pas, finir son propre verre, alors que la playlist de V défile sur les enceintes. Elle se ressert également. Du rhum qui tape déjà à la tête, elle enchaîne Venus, de toute faon elle dort sur le canapé, avec Kit et Kat comme peluches. Merveilleux. Toi t'es une gentille jeune femme, ravissante qui plus est, t'peux que rencontrer des mecs bien, c'est le karma. t'es obligée dit-elle pensante en regardant son verre de rhum plein. Un peu trop plein. Moi j'le mérite, c'pas pareil. sarcasme qui la fait déglutir. Un rire nerveux. Allé les filles, un jour viendra.

_________________

 
the wolf may lose her teeth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: girls' night (w/micah)   

Revenir en haut Aller en bas
 
girls' night (w/micah)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» @hermajesty
» Une baignade entre 'girls'. - SAMIA
» 07. Girls running wild
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⚡︎ purple haze. :: CHAPTER THREE :: north mill valley-
Sauter vers: