AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

VOTRE AVIS NOUS INTÉRESSE, DONC RENDEZ-VOUS ICI
ON A BESOIN DE VOUS



Partagez | 
 

 le temps d'un battement de paupière (jaxas)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


avatar



le malade imaginaire

pseudo : nana
in town since : 23/04/2018
posts : 179
faceclaim, @ : xavier dolan @morrigan
multiface : dany, jay
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: le temps d'un battement de paupière (jaxas)   Sam 19 Mai - 20:59

Les jours passent et se ressemblent trop. Il a besoin de s'éveiller, de sortir de cette prison aux murs froids et à l'allure insipide. Il est bien traité ici, ce n'est pas le soucis, il ne peut juste plus. Puis elle est arrivée, les mots durs, froids mais si réalistes qu'il n'a pas su quoi répondre sans finir par jouer la carte de l’honnêteté. La maladie révélée à celle qui cherchait tant à protéger. Il aurait du se douter qu'elle ne se serait pas contenter d'un simple mot, depuis toutes ses années, ils ne se sont pas séparer plus de quelques heures et voilà plusieurs jours qu'il n'est qu'un fantôme dans son monde, alors forcément, elle l'a cherché et trouvé. C'est peut être mieux ainsi, le poids de ce secret aurait sans doutes fini par le peser, par entacher cette belle amitié. De longues minutes qu'ils sont là, ses bras qui l'enserre, à la fois réconfortant et inquiétant. Il s'enivre de son odeur, pas de la même façon qu'il peut le faire avec Tobias, les deux sentiments sont bien différent mais s'il va au paradis, Jax aimerait se souvenir de chaque détail concernant Maria, un peu comme le ferait un enfant avec sa mère. Il aimerait lui dire que tout va bien aller mais il n'en est pas sûr lui même et mentir une fois de plus est une option dont il ne veut pas user, alors il ne dit rien. Il continue de sourire, faudrait pas que la mort s'imagine qu'elle a déjà gagné le combat. Non, elle en est loin.

Son regard se lève et croise les iris de son médecin préféré. Un large sourire vient couvrir son visage, comme à chaque fois qu'il le voit lui. Un rayon de soleil qui n'a sans doutes aucunement conscience de l'effet qu'il provoque chez son patient. Salut. qu'il dit simplement d'une voix qui se casse sous l'émotion de la scène qui vient de se jouer avec Maria, on peut d'ailleurs encore voir les larmes briller au fond de son regard. Puis il se détache de l'étreinte qu'il noue avec Maria pour placer ses deux mains autour de son visage. On se voit dans quelques heures d'accord ? il essuie une larme sur son visage, essayant d'être le plus rassurant possible, essayant de ne pas montrer qu'il est mort de trouille, prêt à flancher à la moindre faille qui s'engouffrerait sur son chemin. Avant que le superbe médecin ne prenne la parole, il ajoute : tu devrais sortir et rentrer te reposer d'accord, on se voit demain à la première heure des visites. Un sourire qui se veut faux, le regard qu'il détourne alors qu'elle s'éloigne en sachant pertinemment que son meilleur ami fait le grand mais qu'il n'en mène pas large. Elle le connait trop bien. Alors, c'est le grand jour ?


Dernière édition par Jaxhuem Rowe le Ven 25 Mai - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



le soignant qui s'fera casser les dents

pseudo : flashdelirium., agathe.
in town since : 31/03/2018
posts : 186
faceclaim, @ : nicolas simoes, BONNIE.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: le temps d'un battement de paupière (jaxas)   Mar 22 Mai - 11:06

Le temps file à une allure inimaginable et c’est déjà le jour de l’opération de Jaxhuem. Tobias avait d’autres opérations dans la matinée et s’il s’était appliqué, il sentait bien qu’il était ailleurs. Il n’avait pas cessé de penser à lui et à cette intervention. Il n’avait jamais eu aussi la trouille de se planter. Dans quelques heures, il aurai la vie de Jax entre ses mains. Bien sûr, n’étant pour l’instant que résident, il sera épaulé d’un titulaire mais cela ne suffit pas à le rassurer. Il passe d’un patient à un autre, s’occupe d’un anévrisme et d’un traumatisme crânien mais toutes ces interventions lui semblent sans saveur parce qu’il en a qu’une en tête. Toby passe une bonne partie de la journée à se remémorer les gestes qu’il doit effectuer, il ne veut faire aucune erreur, minimiser les risques. Puis, il se dit qu’il ferait peut-être mieux de tout avouer et de se faire retirer l’opération. Mais avouer quoi ? Ses sentiments ? Ils sont proches, mais le jeune médecin n’arrive même pas à dire ce qu’ils sont l’un pour l’autre. Sur le papier, Rowe est un malade parmi d’autres. Il faut aussi dire que personne ne connait mieux le dossier de Jaxhuem que Tobias et que le confier à la dernière minute serait un sacrilège et risquerait d’amenuiser les chances de survie de Jax, et c’est tout ce que le brun ne veut pas.

C’est l’heure et il se rend jusqu’à la chambre de son patient préféré pour le préparer à ce qui l’attend. Quelqu’un est déjà là, c’est une jeune femme et il se dit que ça doit être Maria. Il sent une vague de jalousie l’envahir quand il prend son visage entre ses mains. Tobias se rend compte que ses yeux sont humides et ça l’attriste. Son coeur bat la chamade et il est presque sûr que ses mains tremblent, si bien qu’il préfère les cacher dans les poches de sa blouse blanche. Il faut qu’il se calme sinon, retirer cette tumeur du cerveau de Jax se révélera être un véritable fiasco. Il tente de se reprendre en main, ce n’est pas lui qui sera à la merci de la médecine dans quelques minutes et il n’a pas le droit de flancher maintenant. La visiteuse prend congé et Tobias la reluque au passage, comme si elle représentait une éventuelle menace. « A ce qu’il parait ! » répond le chirurgien en herbe, se voulant le plus rassurant possible. Un léger sourire se dessine sur son visage. Ils ne sont plus que tous les deux et le docteur aux cheveux ébènes se demande lequel des deux est le plus terrorisé. Keane essaie de ne rien laisser transparaître mais en présence de Jaxhuem, il lui est difficile de ne pas perdre ses moyens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



le malade imaginaire

pseudo : nana
in town since : 23/04/2018
posts : 179
faceclaim, @ : xavier dolan @morrigan
multiface : dany, jay
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: le temps d'un battement de paupière (jaxas)   Sam 26 Mai - 14:09

Sa barbe de quelques jours impeccablement taillée, ses yeux noisettes, laligne qui se dessine au creux de son cou, tout chez le beau médecin le rend dingue. Absolument tout. Rien que le voir, ça embaume sa journée. Il a déjà été accroc par le passé mais jamais de cette façon, jamais sans que rien ne se soit passé. Tobias provoque chez lui un frisson d'un simple regard. A ses côtés, il comprend ce que toutes ces chansons d'amour signifie, il sait ce que ça veut dire tomber amoureux d'une voix. Et aujourd'hui, il lui voue une confiance aveugle quant à cette opération qui se profile. Il a pas beaucoup dormi la nuit dernière, le stress mêlé à l'espoir. La peur qu'il essaie de balayer, refusant clairement de laisser le présent prendre une amertume ignoble. Il ne remarque pas le regard qu'il porte sur Maria. Il n'imagine pas une once de jalousie, simplement parce qu'elle ne représente rien de romantique à ses yeux. Tu me fais pas ma toilette avant ? qu'il demande, taquin, essayant de masquer la peur qui lui noue le ventre derrière des sourires. Puis y'a cette idée saugrenue qui lui passe par la tête, conne mais tellement réelle, quand il sera guéri, ces rencontres avec le docteur risquent de s'éteindre. Et le réveil est brutal. Cette pensée le laisse pantois quelques secondes. Et sans attendre de laisser les tourments envahir son esprit, il demande : On s'reverra après ? lui qui a admit que son patient n'était pas comme les autres. Jax n'est pas prêt à le laisser partir, peut importe l'issue de cette journée, ça laisserait un goût d'inachevé cruel. La noirceur présente dans son cœur prend le dessus quand il en vient à se dire qu'il préférerait crever que ne plus le voir. C'est fou, ce que ça peut faire, l'amour. Parce qu'à cet instant, la certitude vertigineuse de l'aimer l'étreint. le silence s'installe dans la pièce et la malade reprend : Qu'est ce qui te fais peur ? Il tend une main vers lui, espèrant que la sienne vienne rapidement le rejoindre. Une conversation qui n'a pas lui d'être ici sans doutes. Il aurait du attendre Jaxhuem, ne pas prendre le risque que quelqu'un les entende et mettre en péril les années de boulot entreprise par Tobias, sauf qu'il est comme ça, sans filets, il n'arrive pas à garder ce qu'il a en tête pour lui le plus souvent. A la façon d'un enfant, ça sort naïvement de sa bouche sans préméditation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



le soignant qui s'fera casser les dents

pseudo : flashdelirium., agathe.
in town since : 31/03/2018
posts : 186
faceclaim, @ : nicolas simoes, BONNIE.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: le temps d'un battement de paupière (jaxas)   Dim 27 Mai - 15:30

Il est beau Jax, et ce malgré ses cheveux ébouriffés, les cernes sous les yeux et la maladie. Tobias ne peut s’empêcher de le contempler alors qu’il vérifie une dernière fois son dossier et ses constantes. Il peut sentir son coeur palpiter dans son cou tant celui-ci bat fort, comme presque à chaque fois qu’il se retrouve seul dans la même pièce que Jaxhuem. Le résidant en neurochirurgie se demande encore une fois s’il ne ferait pas mieux de tout avouer au corps hospitalier et de laisser l’opération à quelqu’un d’autre, à quelqu’un de beaucoup moins impliqué que lui. Il s’est bien trop attaché Toby et il ne veut pas tout faire foirer. En même temps, ce serait lâche d’abandonner Rowe maintenant, lui qui a tellement confiance en le beau brun. Jax essaie de plaisanter mais l’homme à la blouse blanche descelle la peur derrière ses mots. « Non, désolé, nous avons mieux à faire pour aujourd’hui ! » Il essaie d’être rassurant et esquisse un sourire. Il  se dit qu’il est encore temps de faire marche-arrière, de refiler l’intervention à une personne plus compétente parce que clairement, à ce moment-là, Tobias n’est pas en état d’opérer. Pourtant, il chasse cette idée de sa tête, il sait qu’il peut y arriver, qu’il en est capable. Puis une autre question fuse, mais celle-ci n’est pas prononcée sur le ton de la plaisanterie et est même beaucoup plus sérieuse que la première. « Je… Peut-être Jax. » Il ne sait pas quoi lui répondre à part ce vague peut-être. Peut-être s’il n’échoue pas dans les heures à venir. Peut-être s’il arrive à prendre ses responsabilités et à quitter sa femme. Peut-être. Le chirurgien a mis un froid et un silence assourdissant s’empare de la chambre avant que Jaxhuem ne vint rompre cette ambiance pesante avec une troisième interrogation. Tobias n’arrive pas à répondre immédiatement. Il a la gorge serré, il a l’impression d’être devenu muet, d’avoir perdu la parole. Il essaie de parler mais rien ne sort de sa bouche. Le médecin a la sensation d’un poids sur la poitrine, qu’on l’oppresse et qu’il ne peut plus respirer. Ce fardeau lui pèse, ce mariage lui pèse depuis bien trop longtemps. Il n’est pas heureux avec elle mais la vérité, c’est qu’il a peur de la faire souffrir, de se retrouver seul comme un con et surtout, il a peur d’aimer sans être aimé en retour. Pourtant, ce patient, là, il semble vraiment l’aimer. Alors, sans trop réfléchir il vient recouvrir sa main de la sienne et ses doigts viennent combler les interstices. Il les guide jusqu’à ses lèvres et dépose un tendre baiser sur sa peau douce. L’étudiant en médecine se sent alors un peu plus léger. Il a quelque chose d’apaisant Jax. Tobias trouve enfin le courage de répondre : « Je suis marié Jax. » il a du mal à déglutir mais se l’entendre dire lui fait du bien. Sa cage thoracique est libérée de ce qui l’opprimait et déjà, il respire un peu mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



le malade imaginaire

pseudo : nana
in town since : 23/04/2018
posts : 179
faceclaim, @ : xavier dolan @morrigan
multiface : dany, jay
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: le temps d'un battement de paupière (jaxas)   Dim 27 Mai - 22:52

Mieux à faire ? Jax n'est pas persuadé de cette vérité qu'il lance avec le sourire, parce que lui se voit très bien prendre une douche en compagnie du bellâtre. Il espère encore que ça arrivera un jour. Les conditions de cette rencontre sont imparfaites mais cela la rend d'autant plus grisante. Il se plait à plaisanter avec le docteur, user de l'humour pour charmer. Juste parce qu'il est réceptif Tobias, même s'il n'en a pas pleinement conscience, ces sourires, ces regards, ces mots parfois même s'ils restent timides. Sauf que voilà, dès qu'un peu de sérieux prend le dessus, il flanche, il s'évade et lui glisse entre les doigts l'interne. Quelques pas en arrière, une fois encore. C'est usant de jouer au chat et à la souris avec son comparse. Un peut être qu'il encaisse sans broncher même s'il fait mal. Pourtant, il est loin de s'imaginer ce qui l'attend. Leurs mains se rejoignent, et lui, il est comblé. Il se sent veinard le temps de quelques secondes, jusqu'à ce que les mots tombent. Piquant. Pénibles. Ils se répètent de façon lancinante comme le refrain d'une chanson. Je suis marié. Sa main s'échappe à ses lippes qui le couvre jusque là de baiser. Comme si soudainement son contact venait le brûler. Le choc est brutal et le visage déformé de Jax le prouve. Celle là, il n'y avait encore jamais eu droit. C'est pire qu'un je ne t'aime plus ou encore un je le choisis lui. Non. Marié. En couple. Peut être même avec des gamins. Son air triomphant s'échappe. Un filet rougeâtre qui s'écoule de son nez mais il est encore trop assommé pour s'en rendre compte. Quoi ? qu'il demande, presque de façon rhétorique puisque cette question n'attend pas de réponse. Il n'a aucune envie de l'entendre prononcer ces mots à nouveau. Il a envie d'une putain de cigarette, des bras de Maria et d'un pot de glace qu'il engloutirait devant un film d'auteur. De ceux qu'il adore. Puis comme s'il redescendait sur terre, les mots fusent, sans qu'il ne parvienne à ravaler ce qu'il pourrait lui rester de fierté. Tu t'es bien foutu d'ma gueule tu... Instant interrompu par une porte qui s'entrouvre. Un homme grisonnant qui entre, un dossier à la main. Les mots qu'il tait finalement même s'il rêve de dénoncer Tobias à son supérieur pour le jeu malsain qu'il à osé mener avec un patient. Parce que seule la rage le hante à cet instant précis, il ne veut pas d'explications supplémentaire. Il voudrait juste s'évanouir dans la nature et supprimer ce mélange de peine et de honte qui l'anime. Merde. Encore une histoire foiré. Une de plus. Il ne devrait pas ressentir ce vide à l'intérieur parce que dans le fond, ils ne se connaissent pas réellement. Sauf que ça fait foutrement mal. Partout. Son corps, son cœur et son âme saignent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



le soignant qui s'fera casser les dents

pseudo : flashdelirium., agathe.
in town since : 31/03/2018
posts : 186
faceclaim, @ : nicolas simoes, BONNIE.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: le temps d'un battement de paupière (jaxas)   Lun 28 Mai - 11:58

Il croyait que tout dire à Jaxhuem rendrait les choses beaucoup plus simples mais il s’était visiblement trompé sur toute la ligne. Il pensait qu’il comprendrait pourquoi il s’acharne à le repousser malgré les sentiments évidents qu’ils ont l’un pour l’autre. Il ne voulait pas que cela lui fasse du mal, il ne voulait qu’il pense qu’il s’était joué de lui en le laissant espérer. Mais il ne lui avait rien promis Tobias, il n’avait pas fait de plans sur la comète et s’était appliqué à rester le plus vague possible pour ne pas donner trop d’espoir à Jax. Son patient se met à saigner du nez et le jeune chirurgien se dit que c’est de sa faute, qu’il lui en fait voir de toutes les couleurs alors qu’il faudrait qu’il le ménage. Son coeur se serre dans sa poitrine. « Jax, tu… » mais il n’a pas le temps de finir sa phrase qu’il s’emporte. Toby veut lui dire qu’il va la quitter, que ce n’est qu’une question de temps, qu’il n’a pas fait exprès de tomber amoureux et qu’il aurait préféré que tout soit plus simple. Il aurait préféré être célibataire, assumer pleinement son homosexualité, rencontrer Rowe dans un bar, lui payer un verre et finir la soirée dans les mêmes draps à faire des choses peu catholiques mais rien de tout ça ne sort d’entre ses lèvres. Il ouvre la bouche mais aucun son n’en sort. Il est anéanti, il a l’impression que le sol se dérobe sous ses pieds, que tout s’effondre. Il ne pensait pas que Jaxhuem le prendrait aussi mal et ça lui tord le ventre qu’il ai cette image de lui, d’un mec qui l’a laissé croire qu’il avait peut-être ses chances avec lui. Il se sent terriblement coupable de l’état dans lequel il a mis Jax. Il voit trouble à présent, à envie d’hurler qu’il ne s’est pas foutu de lui, qu’il l’aime mais qu’il ne sait pas comment faire mais tout reste à l’intérieur. Puis son supérieur rentre dans la chambre. Il ne se sent pas bien Tobias, il a la tête qui tourne et une envie soudaine de vomir. « Je… il faut que je sorte. » Le chirurgien chevronné lui lance un regard d’incompréhension alors que le brun prend la direction de la porte. Le résident sort dans le couloir et prend une grande inspiration. Il est blême et doit s’appuyer contre le mur pour ne pas tomber. Tobias va jusqu’à la machine et se sert un verre d’eau. Il reprend peu à peu ses esprits et revient vers la chambre de son patient. Il ne peut pas le laisser tomber et se sang qui s’écoule de son nez n’annonce rien de bon, il ne le sait que trop bien. Toby revient sur ses pas, s’arrête un instant derrière la porte puis prenant son courage à deux mains, entre. « Prêt pour l’opération monsieur Rowe ? »  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



le malade imaginaire

pseudo : nana
in town since : 23/04/2018
posts : 179
faceclaim, @ : xavier dolan @morrigan
multiface : dany, jay
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: le temps d'un battement de paupière (jaxas)   Lun 28 Mai - 21:28

Une annonce inattendue, tout autant que les images qui viennent douloureusement s'incruster dans sa tête. Son crâne est prêt à imploser, comme s'il refusait de croire aux propos que venait de lui servir le beau docteur. Il a envie de hurler à en perdre le souffle mais y'a rien qui sort, pas même son amertume. Il la refoule pour le moment. Il a le sentiment d'avoir été pris pour le dernier des cons, comme s'il ne signifiait finalement pas grand chose. Pas de promesses brisés et pourtant sa poitrine le brûle. Il sait bien Jax que sa réaction est probablement excessive, après tout, ça explique pourquoi il était si froid. Mais il a joué le médecin, avec ces nerfs et sa patience, alors apprendre qu'il n'est que le dindon de la farce, ça fait mal. Très mal. Alors oui, il ne le laisse pas s'exprimer, ni même se confondre en explications. Il a pas envie d'en entendre plus, comme s'il se bouchait les oreilles suite à une dispute de ses parents  quand il était gosse. La situation prend une tournure radicalement différente et si ces gestes d'affections étaient jusque là perçu comme sublime, il les voit désormais intrusifs mesquin. Pensant que sa première impression est faussée. Quelques minutes de discussion avec le chirurgien les yeux dans le vide, la tête dans le vague, il n'écoute pas vraiment les mots qui sortent de la bouche de celui qui aura sa vie entre ces mains. Alors quand on lui demande s'il est prêt, il se contente d'hocher la tête sans adresser le moindre regard à celui qu'il cherchait quelques minutes plus tôt. Il est flippé, plus que jamais et voudrait serrer la main de l'interne dans la sienne, juste pour se rassurer mais c'est trop tard pour ce genre d'égard, ça y est, le message est passé. Il n'a pas le temps de compte jusqu'à dix que son cerveau est endormi. Une vie. C'est amusant de se rendre compte que c'est seulement lorsque l'on est sur le point de la perdre que l'on prend conscience du fait qu'elle soit si précieuse. Bref. Ces yeux se dessillent, l'état un peu vaseux du patient l'oblige à voir flou mais très vite, les images s'éclaircissent devant lui. Alors il est là, bien vivant. C'est un sourire réflexe de bonheur qui vient se joncher sur ses lippes. Parce que bordel, ça fait du bien d'être en vie. Il a mal au crâne mais c'est le dernier de ces soucis. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



le soignant qui s'fera casser les dents

pseudo : flashdelirium., agathe.
in town since : 31/03/2018
posts : 186
faceclaim, @ : nicolas simoes, BONNIE.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: le temps d'un battement de paupière (jaxas)   Mar 29 Mai - 18:11

L’opération c’était bien déroulée malgré le fait que Tobias ai rarement été aussi stressé. Il c’était concentré, avait transpiré à grosses gouttes derrière son masque de chirurgien et sous son calot bleu ciel. Le brun s’était appliqué, avait agi avec minutie pour débarrasser Jaxhuem de cette tumeur maligne et il semblait avoir réussi. Il ne restait plus qu’à espérer qu’il se réveille sans aucune séquelle mais pour l’heure, Toby était assez fier de ce qu’il avait accompli. Le résident avait enchaîné les petites interventions après celle de Jax mais il ne pouvait s’empêcher de passer devant la salle de réveil pour savoir si son patient était sorti de son sommeil. Rowe finit par ouvrir les yeux et Tobias entra dans la chambre. « Je viens faire ton check-up. » dit simplement l’homme en blouse blanche. Il comprenait très bien qu’il n’ai plus envie de lui adresser la parole mais cela le tuait. Il voudrait s’expliquer, lui dire que ce qu’il ressent est bien réel mais ce n’est pas le moment, il le sent bien. Jaxhuem est en colère, il lui en veut et il a raison. Alors, Tobias se contente de faire son travail comme il faut et de lui donner les meilleurs soins possibles, mettant ce qu’il a sur le coeur de côté pour le moment. Il sort une petite lampe de la poche de poitrine pour tester les réflexes oculaires de Jax. Il l’allume et demande : « Essaie de suivre la lumière. » sa voix est moins assurée qu’il ne l’aurait espéré mais il fait comme si de rien n’était. Il voit les pupilles du bellâtre suivre le rayon lumineux sans trop de difficultés et il ne doute pas que dans quelques jours, sa vision sera complètement redevenue à la normale. « Bien, c’est parfait pour moi. » finit-il par dire tout en rangeant la petite lampe. Puis, il écrit quelque chose dans le dossier de son malade, toujours avec le même professionnalisme. Il espère un signe, un mot de sa part Tobias mais Jax semble s’être muré dans le silence. Le brun se sent vide, comme s’il lui manquait quelque quelque chose. Jaxhuem lui fait la gueule et il espère que ça ne durera pas jusqu’à sa sortie. Il aimerait qu’ils aient une conversation entre adultes, à têtes reposées avant qu’il ne rentre chez lui. Tobias lui tourne le dos et s’apprêtant à sortir de la pièce avec lenteur, espérant que Jax le retienne en lui adressant à nouveau la parole.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



le malade imaginaire

pseudo : nana
in town since : 23/04/2018
posts : 179
faceclaim, @ : xavier dolan @morrigan
multiface : dany, jay
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: le temps d'un battement de paupière (jaxas)   Mar 29 Mai - 20:44

L'impression qu'un camion benne vient de lui rouler dessus et malgré ça, il ne s'est jamais senti aussi vivant qu'aujourd'hui. Tout s'est bien déroulé et si les événements parvenu juste avant lui résonne dans la tête, il ne peut s'empêcher d'exprimer sa joie d'être parmi les vivants avec un sourire béat.  Y'a la voix suave du médecin qui se fait connaitre, il la reconnait, bien sur qu'il la reconnait. Il n'a même pas besoin de tourner son regard pour savoir qu'il est là, dans la pièce, parce que déjà, son cœur s'emballe. L'amertume vient se coincé des ces émotions qu'il ne contrôle pas pour laisser un Jaxhuem boudeur. C'est qu'il l'a blessé Tobias. Il a pas cherché à le faire mais c'est malgré tout ce qui s'est passé. Coeur meurtri, fierté elle aussi atteinte. Son sourire qui le quitte. Il ne joue pas au plus con pour autant et laisse le docteur faire son job sans empiéter. Et si sa vue est encore légèrement embuée, l'odeur de Tobias arrive jusqu'à ses narines pour lui laisser un goût désagréable dans le fond de sa glotte encore sèche des suites de l'opération.  Merci. qu'il finit par dire tandis que le brun s'éclipse déjà. La rancœur n'enlève rien au sauvetage, sans lui, peut être même qu'il ne sera plus là aujourd'hui. Sans oublier le mystère de ce donateur anonyme qu'il compte bien régler. Sa tête qu'il baisse sur ses mains. Il les triture avec vivacité, le malaise ambiant n'aide en rien. j'suis désolé pour... le ton qu'il a employé pour parler au type qui s'apprêtait à lui sauver la vie ? t'as essayé d'me faire comprendre que t'étais pas intéressé sauf que j'ai pas voulu l'voir. Aucune promesse de faite. A part quelques contacts et regards, il n'a finalement pas fait grand chose quand Jax y pense. Le con s'est sans doutes monté la tête tout seul, croyant que son petit jeu puait la réciprocité. C'est pas comme si j'avais prévu d'rester en ville très longtemps d'toutes façons. qu'il ajoute, cynique comme jamais. La colère toujours là, tapis dans un coin de son crâne qui tape si fort qu'elle lui file une migraine pas possible. Maria est là ? qu'il finit par dire en levant cette fois ces iris pour les plonger dans ceux du brun. Il ne sait pas qu'à cette heure ci, elle est probablement en train de dormir son amie, que les heures de visites sont largement dépassés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



le soignant qui s'fera casser les dents

pseudo : flashdelirium., agathe.
in town since : 31/03/2018
posts : 186
faceclaim, @ : nicolas simoes, BONNIE.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: le temps d'un battement de paupière (jaxas)   Jeu 31 Mai - 15:45

Il ne pouvait pas se taire à tout jamais alors il avait décidé de lui dire la vérité, même s’il prenait le risque de faire détester par Jaxhuem. Il avait l’impression qu’il allait imploser s’il gardait tout ça pour lui et d’un côté, se livrer lui avait fait du bien. Son remerciement sonne presque comme une délivrance. Ce mot est déjà un premier pas vers la discussion, vers l’échange. Tobias se retourne vers son patient, plante son regard azur dans sa direction. Puis, Jax s’excuse et Toby reste là à l’écouter. Il se trompe Jaxhuem, il est loin de ne pas être intéressé le beau chirurgien mais il ne peut pas se permettre un écart, du moins, pas pour le moment. Il a un tas de choses à régler avant de se lancer dans une autre histoire de coeur. Il sent que son patient s’est fait à l’idée qu’il n’y aurait rien entre eux mais Tobias n’est pas prêt à le laisser partir loin de lui. Jaxhuem semble résigné mais lui, il a encore besoin de lui. « Tu vas me manquer. » il finit par dire, sans savoir si c’est le bon moment pour ce genre de révélation. Il a envie de s’approcher encore plus prêt de lui, de le toucher, de sentir son odeur mais il a peur que ce soit trop tôt pour ce genre de marques d’affection. Alors il s’abstient, restant à une distance raisonnable de celui qui a mis un sacré bordel dans sa vie, dans son coeur. « J’comprends que tu m’en veuilles. » il ajoute à demie-voix. Rowe change ensuite de sujet, demanda si Maria est dans les parages. À vrai dire, Tobias n’en sait rien. Il l’a bien vu dans la salle d’attente en fin d’après-midi mais il ne sait pas si elle n’est pas rentrée chez elle se repose. « Je sais pas mais je peux aller voir si tu veux. » répond-t-il d’une voix douce. Tobias, il ferait tout pour regagner la confiance de Jaxhuem, même lui ramener cette gonzesse qu’il ne porte pourtant pas dans son coeur. Il veut reconquérir Jax, lui prouver qu’il ne s’est pas moqué de lui et qu’il a été maladroit en lui avouant qu’il n’est plus un coeur à prendre. Le médecin fait un pas vers lui, lui montrant sa bonne foi et espère qu’il en fera de même. Il est impensable pour lui qu’ils se quittent en étant fâchés, ce serait une bien triste fin.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



le malade imaginaire

pseudo : nana
in town since : 23/04/2018
posts : 179
faceclaim, @ : xavier dolan @morrigan
multiface : dany, jay
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: le temps d'un battement de paupière (jaxas)   Ven 1 Juin - 10:03

Jaxhuem fait le choix d'arrêter avant même que ça ne devienne trop douloureux, simplement parce qu'il considère que ces chances sont proches du néant. Un homme marié. Il n'envisage même pas la possibilité que son mariage batte de l'aile. Il est trop blessé pour se poser toutes ses questions. Ce qu'il comprend, c'est qu'il n'était finalement pas aussi important qu'il le pensait, qu'il ne mérite pas son amour. C'est compliqué pour Jax toutes ses notions. L'amour qu'on ne lui a jamais offert sur un plateau, en dehors de Maria qui lui a prouvé qu'elle tenait à lui sans conditions et qu'elle serait toujours là. Ses parents l'ont laissé tomber quand il n'était qu'un gamin, trop fragile pour se défendre contre le monde. Une enfance aride, brutale. Les mots qui blessent. Il est parti et ces derniers ont agis comme s'il n'avait jamais existé. Invisible. Jamais ils n'ont été là pour lui. Ils l'ont abandonné, seul. Et ça a laissé des plaies, des cicatrices même s'il joue parfaitement la comédie. La vérité, c'est qu'aujourd'hui, l'attachement est un concept flou pour lui. Il ferme les yeux une seconde quand il lui dit qu'il va lui manquer. Soulagement ou colère. Ces émotions se mélangent dans son crâne sans qu'il n'arrive à gérer. Il est doux. Il est calme. Celui dont il est tombé sous le charme, celui qui ne devrait pas le blesser mais qui y parvient avec tant d'aisance. Il laisse le silence embraser la pièce quelques secondes, interminables. T'as pas l'droit d'me dire ça. fait il en référence à ses premiers propos, oubliant presque qu'il a demandé à voir Maria. Elle viendra ensuite sans doutes, pour panser les plaies, comme elle le fait à chaque fois. Te manquer ? Putain Tobias, t'as pas l'droit de me dire ça. qu'il répète inlassablement, presque pour lui même. Pourquoi hein ? Il se redresse doucement sur le lit, oubliant jusqu'à sa propre douleur, animé par ce qu'il est en train de vivre. Tu m'dis que t'es marié et après... Je sais que tu me regardes pas seulement comme un patient, peut être même que t'as envie d'la même chose que moi. J'en sais rien. Y'a rien de clair, tu laisses du flou, tu passes du chaud au froid, tu me laisses croire que t'as besoin, envie d'moi pour ensuite me laisser là, comme un con. Il serre le poing de colère. Tu peux pas jouer avec moi comme ça. C'est cruel. Il baisse la tête, les mots ont coulés sans qu'il ne puisse les retenir, et finalement, ça fait un bien fou de l'avoir dit même si l'issue de cette conversation n'ira probablement pas en sa faveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



le soignant qui s'fera casser les dents

pseudo : flashdelirium., agathe.
in town since : 31/03/2018
posts : 186
faceclaim, @ : nicolas simoes, BONNIE.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: le temps d'un battement de paupière (jaxas)   Sam 2 Juin - 16:09

Ça fait beaucoup pour Tobias. Il y a quelques temps encore, il se serait défini comme hétérosexuel sans hésitation mais depuis la mort de son père, c’est comme si tout ce qu’il avait enfoui était remonté à la surface. Puis il était tombé amoureux de Jaxhuem au point de lui payer l’opération qui lui sauverai la vie. Cependant, on ne balaie pas des années de vie commune en un claquement de doigts et si Toby n’a jamais ressenti plus qu’une très forte amitié pour sa femme, il ne peut pas la quitter aussi brutalement pour partir avec un autre. Quand il lui demande pourquoi, il n’a pas vraiment de réponse. C’est arrivé, c’est tout. Il n’a pas réfléchi au pourquoi du comment. « J’en sait rien. » il murmure entre ses dents si bien que la phrase est quasiment inaudible. Il aurait bien aimé avoir une réponse mais elle n’existe pas. Il a envie de venir l’aider quand il se met en position assise mais n’ose pas le toucher. Il a sûrement envie de tout sauf qu’il vienne l’assister. Bien que l’opération ai été un succès, il peut lire la souffrance sur son visage et dans sa façon de se mouvoir. Le médecin laisse déferler les reproches sans prononcer un mots. Il laisse cette vague de sermons s’abattre sur lui. Ça fait mal, ça le blesse mais il essaie de rester impassible. Il veut bien lui servir de punching-ball s’il finit par lui pardonner, un jour peut-être. Le flot de paroles s’arrête et le silence s’empare de la chambre. Le calme après la tempête. Après un moment, le chirurgien prend la parole : « Je suis désolé si je t’ai blessé Jax, vraiment. J’veux pas que tu penses que je te prends pour un con, parce que ce serait terriblement faux. Et j’ai jamais joué avec toi, jamais. » Il a du mal à déglutir, sa salive reste bloquée dans sa gorge. « Et si j’ai pas été clair, c’est que je ne savais pas moi-même ce que je voulais. » il marque une pause, ses yeux s’embrument. « Maintenant je crois que je suis sûr. » il fait un pas vers le lit de son patient, réduisant encore un peu plus la distance qui les sépare. Son coeur bat la chamade et il a l’impression qu’il va exploser. « Je veux être avec toi. » Avec ces mots, il a la sensation de s’être jeté dans le vide et il n’est pas sûr de savoir ce que cela implique mais il s’en fout. Avec Jaxhuem à ses côtés, il se sent fort alors, il espère qu’il finira l’excuser pour ses maladresses. « Je ne dis pas que ce sera simple mais j’ai pas envie de te laisser partir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: le temps d'un battement de paupière (jaxas)   

Revenir en haut Aller en bas
 
le temps d'un battement de paupière (jaxas)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» 1.07/1.08 : Un dernier battement de coeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⚡︎ purple haze. :: CHAPTER THREE :: all around mill valley-
Sauter vers: