AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 sabotage (event/lukas&aksel)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : nana
in town since : 28/05/2018
posts : 175
faceclaim, @ : dacre montgomery, midnight blues
multiface : neo, dany
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: sabotage (event/lukas&aksel)   Ven 1 Juin - 13:14

—— with Lukas and Aksel

Cette année a été pour le moins difficile, les stigmates intrusives d'une simple erreur. La destruction de ce qu'ils avaient construit tous ensemble. Il n'a certes pas été là cette nuit, on lui fout assez dans les dents pour ne pas s'en souvenir mais c'est tout comme. Il a vu les dérives, le traumatisme engendré chez chacun de ses amis. Un foutu couteau dans le bide. En être réduit à l'état de pantin, incapable d'aider comme il le voudrait. Et pourtant il ne se plaint pas, il continu de jouer les fanfarons dans l'espoir qu'un jour, cette sombre histoire sera derrière eux. Au loin, il l'aperçoit, Lukas. La gamine qui se consume à petit feu, laissant la vie s'extirper doucement d'elle. Elle va mal. Il le sait. Il le voit. Affamée de vivre mais sans véritablement savoir comment faire. Il n'est pas aussi stupide qu'il ne le laisse paraître le fêtard. De grand gestes dans sa direction, le sourire qui ne quitte jamais ses lèvres. Contraint de garder la tête haute. Le déguisement lui va mieux que le reste alors il continu de le porter. Satisfait de lui même, il se croit unique alors qu'il n'était qu'une pâle copie de la plupart des jeunes d'aujourd'hui. Paumé. Quelques pas vers elle suffisent à l’amener à quelques mètres de sa silhouette frêle. Salut. jovial, il s'arme de ces plus beaux atouts, sa grande gueule et sa tronche éveillée. Chaque jour à pour objectif de la faire sourire, elle et les autres. Lui qui s'acharne à maintenir le groupe soudé tandis que tout va à vau- l'eau. Son regard se perd une seconde derrière lui quand il aperçoit cette fille qu'il a culbuté comme si elle n'était rien quelques jours plus tôt, celle à qui il a fait la promesse d'un coup de téléphone. Il n'a pas le courage de l'affronter, c'est trop pour lui. merde. A la place, il vient se saisir vivement de enveloppe corporelle de son amie et engouffrer sa tête dans ses cheveux, tournant le dos, priant pour qu'elle ne le reconnaisse pas et passe son chemin de cette façon. Il reste là, quelques secondes à maintenir son étreinte devant une Lukas qui doit saisir qu'à moitié, voir pas du tout. Puis il se détache finalement d'elle et jette un regard autour de lui et les yeux qu'il croise n'est pas celui qu'il attendait : Aksel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



♛ la pleurnicharde alcoolique

pseudo : perséides, mary.
in town since : 10/10/2017
posts : 2364
faceclaim, @ : natalia dyer, by kane.
multiface : nicki, rafael et olivia.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: sabotage (event/lukas&aksel)   Dim 3 Juin - 1:29

T’as le sourire qui menace de se pointer sur le bout de tes lèvres quand tu vois son message. Ouais, tu n’as pas vraiment d’autre choix que de lui accorder que ça ne te ferait probablement pas de mal de te bouger un peu. Enfin, surtout de sortir de chez toi à vrai dire, parce que tu t’y enfermes probablement un peu trop souvent. Surtout depuis quelques semaines. Pourtant, c’est plus fort que toi. Remarque qui se veut probablement une blague que tu lui fais quant au fait qu’il ne te laissait pas le choix. Mais en fait, c’était probablement mieux comme ça de toute façon. Ton sac à main posé sur ton épaule, ton cellulaire que tu glisses dans ta poche rapidement avant de verrouiller ton appartement. Puis, tu te mets en route pour la fête foraine. Tu sais parfaitement que tu auras à marcher un bon moment d’ailleurs pour t’y rendre, mais ça clairement, ça ne te dérange pas du tout.
Puis tu arrives. Et tu dois bien alors l’air perdue, à regarder dans tous les sens. Parce que tu le cherches, et tu mets un certain temps à poser ton regard sur lui. La première chose que tu vois, c’est son sourire. Celui qui te fait plus de bien que tu ne sembles vouloir le voir. Alors tu te diriges vers lui, ce pâle sourire sur les lèvres. Parce que oui, le sien a presque été contagieux. Mais pas assez pour que ton visage rayonne comme autrefois. « Salut. » Simple mot, auquel tu réponds tout aussi simplement. « Hey. » Tu aurais peut-être pu ajouter que tu étais contente de le voir, parce que clairement, c’était le cas. Et pourtant, tu ne dis rien. Du moins rien de plus. Pour l’instant. Puisque tu sais pertinemment que tu finiras bien par retrouver l’usage de la parole. Et de toute manière, il ne te laisse pas vraiment le temps de dire quoi que ce soit. « Merde. » Tu arques un sourcil, parce que tu ne comprends pas. Et d’ailleurs, tu comprends encore moins quand il te prend dans ses bras. Et pourtant, tu te laisses faire. Tes bras qui s’enroulent à leur tour autour de lui un instant, le temps que cet étreinte dure. Jusqu’à ce qu’il ne se recule. Et là, tu le questionnes du regard. « Il va falloir que tu m’expliques pourquoi ce soudain… » Et pourtant, tu ne finis même pas ta phrase que ton regard se pose sur une silhouette qui t’est plus que familière. Et même si tu ne t’attendais pas à le voir là clairement, tu ne peux nier le fait que tu es ravie de le voir. Parce que bien que la période du silence radio soit terminé, il n’en reste pas moins que tu ne l’avais pas revu depuis quelques jours déjà. Te retournant vers Jay malgré tout, tu finis par demander : « C’est toi qui l’a invité ? » Pas un ton de reproche qui est utilisé, simplement de la curiosité. Parce que ça ne te surprendrait même pas qu’il l’ait fait. Et d’ailleurs, pas très surprenant qu’il ne te l’ait pas dit. Même si clairement, tu ne réagissais pas de la pire des manières qui soit finalement. La direction de ton ami que tu prends assez rapidement d’ailleurs, pour le rejoindre, lui aussi.


_________________

are you insane like me ? been in pain like me ? bought a hundred dollar bottle of champagne like me ? just to pour that motherfucker down the drain like me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



celui qui cherche la castagne

pseudo : paper gun, sam
in town since : 16/05/2018
posts : 135
faceclaim, @ : pleskun, @balaclava
multiface : mini bane, seven
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: sabotage (event/lukas&aksel)   Dim 3 Juin - 5:10

—— sabotage ——
Tous les ans, c’est la même chose. Y a mémé qui t’oblige à l’accompagner à la fête foraine. Chaque fois tu rouspètes, mais tu finis par céder. Cette année fait pas exception à la règle, à c’qui parait. Tu pensais qu’elle t’foutrait la paix, après avoir perdu ton job et ton appart’, qu’elle allait t’laisser un peu respirer. Surtout que, depuis quelques temps, vous vous voyez à tous les putains d’jours, et que c’était suffisant à ce qu’elle fasse une croix sur la fête foraine. Eh ben faut croire que non. Alors t’as l’cul appuyé contre le stand de tire, un verre de bière à la main, grimaçant après chaque gorgée tellement c’est dégueulasse. Le goût d’plastique, t’imagines. T’en sais rien. Et y a mémé qui lâche un juron chaque fois qu’elle rate la cible — c’qui veut dire après chaque essai. « J’t’avais dit qu’c’était d’l’arnaque, Mémé. » Tu portes le gobelet à tes lèvres et ton cœur loupe un battement lorsque tu r’marques Lukas. Qui enlace quelqu’un. Un mec. W h a t . Tu fronces les sourcils lorsque l’mec s’retourne vers toi et qu’tu réalises qu’il s’agit de Jayden. Ah l’bâtard! Ils fricottent ensemble, maint’nant? Il sait pourtant c’que tu ressens pour Lukas. Tu lui en avais glissé un mot, un soir, lorsque t’étais légèrement arraché. Tu peux pas croire qu’il a osé. Même si ça fait des lustres qu’vous vous êtes pas parlés, tu pensais pas qu’il pourrait t’faire un truc pareil. Tu grognes et pivotes le menton vers mémé. « J’reviens. Dépenses pas tous tes j’tons. » Tu t’diriges vers eux alors qu’c’est au tour de Lukas d’remarquer ta présence. « C’est toi qui l’a invité ? » Non. Putain, non. Il t’a pas invité. Et tu t’es procuré un nouveau portable dernièrement alors il a pas d’excuses. Tu serres la mâchoire lorsque t’arrives à leur hauteur, esquissant un sourire forcé vers Jayden et un hochement d’tête en guise de salutations. T’hésites à prendre Lukas dans tes bras, mais tu t’résignes, préférant t’foutre les mains dans les poches. « En fait, j’suis v’nu avec Mé- » Mé? T’arques un sourcils en la cherchant du regard. Elle est passé où, la vieille? Elle est plus au stand qu’tu viens tout juste de quitter, y a quelques secondes. T’hausses les épaules en retrouvant les prunelles de Lukas, ensuite ceux de Jay. Et y a tes phalanges qui s’crispent autour d’ton verre de bière. « Alors… quoi d’neuf, tous les deux? » Tu leur demandes, presque détaché, avec cette envie d’appeler mémé à l’interphone pour foutre le camps d’ici. T’as pas la force d’te dire qu’il s’passe un truc entre eux. Et, même si c’pas l’cas, ça t’fait chier d’constater qu’ils se sont autant rapprochés. T’avais qu’à pas partir. C’est toi l’con qu’a merdé.

_________________
lonely


tim fan #1:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : nana
in town since : 28/05/2018
posts : 175
faceclaim, @ : dacre montgomery, midnight blues
multiface : neo, dany
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: sabotage (event/lukas&aksel)   Lun 4 Juin - 12:43

—— with Lukas and Aksel

Il la prend dans ses bras sans penser qu'elle puisse mal réagir, la poupée est loin d'être violente, au contraire. Elle vient même compléter cette étreinte pour la rendre plus réelle. Elle le devient d'ailleurs. Un agréable rappel à une amitié qui s'est endurci dans la tragédie. Il a pas vraiment le temps d'lui expliquer que le visage d'Aksel apparaît dans son champs de vision et soudainement, plus rien n'existe. Partagé entre la colère de ce départ précipité et la joie de voir qu'il est en vie, il reste mutique. La fissure entre eux qui s'est creuse un peu plus chaque jour. Les nerfs à fleur de peau. Il est pas loin de l'attaque cardiaque le con. Putain, puis il se pointe comme une fleur, comme si c'était normal de débarquer après tout ce temps à jouer les morts. Jay n'est pas si tolérant, il n'a pas la compassion et la capacité à pardonner instantanément de Lukas. Il observe, silencieux, immobile, comme paralysé. Jusqu'à ce qu'il demande ce qu'il se passe de neuf, et là, ça le fout en vrac Jay. Il contrôle plus le flot de paroles qu'il s’apprête à déverser : quoi de neuf ? Sérieusement, tu vas de contenter de nous servir un laïus volé à Bug's Bunny. Il lève les yeux au ciel avant de reprendre. A cet instant, il ne voit pas plus loin que le bout de son nez Jay. Le queutard prétentieux méprise celui qu'il appelait autrefois ami. Son air nonchalant sur la gueule n'aide en rien Jay à se calmer. putain de merde mais t'as pas remarqué que tu t'ai cassé sans rien dire, sans répondre. Pendant des semaines. Tu s'rais mort finalement on l'aurait pas su. Il hurle presque, se fichant totalement d'attirer les regards sur eux.  Ses yeux se posent à la dérobée sur Lukas qui n'a pas l'air si surprise que ça de le voir. Il a le ventre noué. tu l'savais toi ? son regard devient plus insistant envers la brunette. Le ton est accusateur, parce que du point de vue de Jayden, elle a quelque chose à se reprocher. Il est déçu Jayden, l'impression d'être insignifiant, celui qu'on ne prévient pas. Celui qu'on oublie. Mis à l'écart. Une forme tragique d'invisibilité. Il serre le poing de colère, pas loin d'en flanquer une à Aksel juste pour se défouler mais il se retient. Pour le moment du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



♛ la pleurnicharde alcoolique

pseudo : perséides, mary.
in town since : 10/10/2017
posts : 2364
faceclaim, @ : natalia dyer, by kane.
multiface : nicki, rafael et olivia.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: sabotage (event/lukas&aksel)   Mar 5 Juin - 19:32

Ton regard qui croise le sien, et y’a ce maigre sourire qui retrouve sa place sur tes lèvres. Et visiblement il a entendu ta réflexion comme quoi que c’était peut-être Jay qui l’avait invité puisque la première chose qu’il dit : « En fait, j’suis v’nu avec Mé- » La phrase qu’il ne termine pas, et pourtant tu sais exactement à qui il fait référence. Mais en fait, qu’il ait été invité ou pas, ça ne changeait rien au fait que tu étais contente de le voir. Et maintenant, t’espérais qu’il ne prenne pas la fuite, qu’il reste avec vous. Parce que clairement, tu ne le voyais pas souvent. D’ailleurs, tu ne l’avais pas revu depuis qu’il avait débarqué chez toi au beau milieu de la nuit. Et oui, clairement, il te manquait. « Alors… quoi d’neuf, tous les deux? » Tu ne sais pas trop comment le prendre cette question. En fait, c’est peut-être son détachement que tu ne comprends pas trop. Comme si au final, lui, il ne semblait pas plus ravi que ça de vous voir. Pourtant, tu n’as même pas le temps de répondre quoi que ce soit que c’est Jay qui reprend la parole. « Quoi de neuf ? Sérieusement, tu vas de contenter de nous servir un laïus volé à Bug's Bunny. » Clairement lui, il n’avait pas bien pris son indifférence. Mais malgré tout, tu étais loin de t’attendre à ce genre de réaction de sa part. « Putain de merde mais t'as pas remarqué que tu t'ai cassé sans rien dire, sans répondre. Pendant des semaines. Tu s'rais mort finalement on l'aurait pas su. » Jay qui commence à s’énerver. Et clairement, tu n’aimes pas ça toi. L’envie de lui dire de se calmer, que ce n’est pas l’endroit ni le bon moment pour faire ce genre de scène. Les gens qui commencent d’ailleurs à vous dévisager. Et ce genre de regard, toi, ça t’insupporte. Alors tu viens poser ta main sur son avant-bras, comme si ça pouvait le décourager de dire quoi que ce soit d’autre. Et ses yeux qui se posent sur toi à cet instant, et tu n’aimes pas la façon qu’il te regarde. « Tu l'savais toi ? » Ta main qui retombe le long de ton corps, et tu recules d’un pas. Parce que clairement, t’apprécies la manière dont il t’a parlé, le ton accusateur dont il a usé. « Mais merde, calme-toi Jay. » Et voilà, maintenant c’est dit. Car sa phrase était celle de trop. Celle qui t’avait énervé toi. « J’savais quoi ? Qu’il allait venir ? » Que tu demandes, en croisant les bras devant toi. Parce que tu n’es pas certaine de savoir pourquoi il réagit de la sorte. Enfin si, t’avais une petite idée, qui allait de paire avec l’idée qu’il n’avait pas donné de nouvelles pendant plusieurs semaines. Mais à vrai dire, tu ne pensais pas qu’il réagirait de la sorte. « Bah non j’le savais pas. Mais ça change quoi ? » Et si tu l’avais su qu’il allait venir ? Ça aurait été différent ? C’est ce que tu demandes, et à quelque part, c’est aussi ce qui te dérange. Ton attention portée vers Jay depuis quelques secondes, ton regard qui se pose à nouveau sur Aksel, avant que tu ne dises : « J’suis contente de t’voir Aks’. Et Jay aussi est content, il est juste trop con pour l’dire tout simplement. » C’est ce que tu crois tout du moins, ce que tu en déduis. Parce qu’à quelque part s’il a réagi de la sorte, c’est bien parce qu’il s’est fait du soucis pour lui aussi, non ?

_________________

are you insane like me ? been in pain like me ? bought a hundred dollar bottle of champagne like me ? just to pour that motherfucker down the drain like me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



celui qui cherche la castagne

pseudo : paper gun, sam
in town since : 16/05/2018
posts : 135
faceclaim, @ : pleskun, @balaclava
multiface : mini bane, seven
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: sabotage (event/lukas&aksel)   Mer 6 Juin - 0:18

—— sabotage ——
C’est p’t’être l’ton détaché qu’t’as usé pour t’adresser à eux qu’a pas aimé. Ou p’t’être ton absence prolongée qu’a toujours pas digéré. Mais il est grave vénère. « Quoi de neuf ? Sérieusement, tu vas de contenter de nous servir un laïus volé à Bug's Bunny. » Ouais et bien, l’bugs bunny il t’envoie chier, tien! Et tu peux t’la mettre où tu penses ta foutue carotte! Pourtant tu demeures silencieux et t’encaisses chacune d’ses paroles avec un calme presque déconcertant, toi qui est d’nature explosif depuis quelques temps. « Putain de merde mais t'as pas remarqué que tu t'ai cassé sans rien dire, sans répondre. Pendant des semaines. Tu s'rais mort finalement on l'aurait pas su. » D’accord, t’as pigé. Il peut pas t’lâcher la grappe, maint’nant? La main d’Lukas qui s’pose sur son bras, comme pour tenter d’l’apaiser. Tu grognes alors qu’les pairs d’yeux sont rivés sur vous, les doigts posés sur l’portable. Parce que c’marrant d’filmer une bagarre. Toi-même, tu f’rais pareil. Mais, là, ça commence à t’faire chier. Tout ça, c’te situation qui part en couille. Et l’fait qu’ils soient si tactiles l’un envers l’autre. Y a son regard qui s’pose sur Lukas, l’genre d’regard qui t’fait serrer la mâchoire. « Tu l'savais toi ? » P A R D O N ? Oh, il peut t’engueuler si ça lui fait plaisir parce que t’es conscient d’avoir merdé et pas qu’un peu. Par contre, t’aimes vachement pas l’ton qu’il utilise pour s’adresser à la brune, surtout qu’elle a strictement rien à voir avec les choix merdiques qu’t’as fait les dernières semaines. Tu fronces les sourcils, ton verre de bière qui menace d’exploser entre tes doigts et t’ouvres la bouche pour rétorquer, mais y a Lukas qui t’coupe dans ton élan. « Mais merde, calme-toi Jay. » Sa voix qui fend l’air. C’est clair, direct et pas trop vulgaire. T’aurais été pire alors t’es plutôt content qu’elle ait prit la parole avant toi, du coup. « J’savais quoi ? Qu’il allait venir ? Bah non j’le savais pas. Mais ça change quoi ? » Y a vos prunelles qui s’retrouvent et t’arrêtes presque d’respirer. « J’suis contente de t’voir Aks’. Et Jay aussi est content, il est juste trop con pour l’dire tout simplement. » Ouais. Con ou pas, ça change rien. Il est pas content d’te voir, ça l’arrange pas. Y a qu’une seule envie et c’est d’caresser ta gueule avec son poing. Et t’es pas tellement chaud à l’idée d’te battre devant Lukas. Ni devant Mémé. La pauvre, elle va en crever! « T’en fais pas, Lu’. J’suis content d’te voir aussi. » Maigre sourire, pourtant sincère, qui s’empare d’tes lèvres alors qu’tes iris sont toujours scotchés dans ceux d’la brune, incapable d’t’en détacher. « J’crois qu’je vais vous laisser… » Tu cales ton gobelet d’une traite avant d’le brandir en l’air et d’l’écraser dans ta main. « … j’dois faire l’plein, t’façon. » Ouais, t’as b’soin d’boire, d’t’éclater la gueule. L’alcool, l’seul pansement qui arrive à calmer l’hémorragie. Oh, y a p’t’être Lukas qu’arriverait à l’faire si t’éprouverait pas d’sentiments envers elle. Si votre relation était purement platonique. Mais elle l’est pas. Pas d’ton côté, en tout cas. Et t’as pas envie d’assister à ça. À un Jayden qui fantasme d’t’en coller une et à Lukas qui l’tripote pour parvenir à calmer son envie d’te tuer.

_________________
lonely


tim fan #1:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : nana
in town since : 28/05/2018
posts : 175
faceclaim, @ : dacre montgomery, midnight blues
multiface : neo, dany
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: sabotage (event/lukas&aksel)   Ven 8 Juin - 14:26

—— with Lukas and Aksel

Il a envoyé des message à Aksel, lui qu'il a toujours considéré comme un ami. Il a tendu une main vers lui mais n'a reçu que du néant en retour, alors oui, il lui en veut. Trop centré sur ces propres émotions probablement, il ne voit pas qu'Aksel est en train de plonger. Sous ses airs détachés, il ne perçoit pas les failles Jay, ça l'arrange de croire que tout va bien. Parce que le jeune Fox est doué pour laisser croire qu'il a enterrer tout ça sous des mètres de conscience. Lukas semble plus fragile aux yeux de Jayden. C'est si facile pour lui de juger, si difficile à comprendre. Parce que quoi qu'il fasse, il n'était pas là. Il ne saisira jamais. Une blessure à vif qui saignera jusqu'à la mort, il perçoit seulement ce qu'il veut bien voir. Il biaise avec sa conscience, se laissant croire que son amitié est suffisante pour panser les plaies. Il saisit pas que quoi qu'il fasse, il ne parviendra pas à vaincre ces démons. Ils sont brisés et rien ne les ramènera à la vie. Bref. Il est paumé le gosse, il se sent si inutile qu'il en perd son latin et ne réagit pas toujours de la meilleure façon qu'il soit, la colère comme rempart à ce qu'il ne parvient pas toujours à exprimer. Alors oui, il rêve d'en coller une à celui qui était son ami à cet instant. Son regard passe de l'un à l'autre tandis qu'il essaie de se calmer. Ils agissent comme s'il ne s'était pas barré. Ses bras autour de sa poitrine, il garde un silence de moine. Observateur indécis. c'est vrai que tu fais ça bien te casser, ces temps ci. être invisible. remarque t-il quand Aksel suggère son départ. La colère qui parle une fois de plus. Les sens en ébullition, ses nerfs à fleur de peau. Lui qui n'a pas l'intention de le laisser partir avant d'avoir quelques explications. Elle a raison Lukas, il tient à lui et c'est malheureusement le seul moyen qu'il trouve pour lui montrer qu'il a été blessé par son comportement. Pas si claire mais dans sa tête, ça tourne en vrac. pourquoi t'es pas en colère ? finit il par dire à Lukas, le ton plus calme cette fois même si son corps entier est tendu. Il n'arrive pas à saisir pourquoi Lukas est si calme, pourquoi elle ne lui en fout pas une. On peut pas partir et revenir comme une fleur, comme si entre temps, rien ne s'était passé. Ça marche pas comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



♛ la pleurnicharde alcoolique

pseudo : perséides, mary.
in town since : 10/10/2017
posts : 2364
faceclaim, @ : natalia dyer, by kane.
multiface : nicki, rafael et olivia.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: sabotage (event/lukas&aksel)   Dim 10 Juin - 5:04

À la base, tu pensais que cette journée serait plutôt sympa. Après tout, on avait presque réussi à te décrocher un vrai sourire, et ce, à deux reprises. Pourtant, ça avait vite pris une tournure à laquelle tu étais bien loin de t’attendre. Situation dans laquelle tu avais finis par te trouver, sans vraiment le vouloir. Que t’avais même tenté de tempérer un peu, sans grand succès cependant. Et tu n’osais même pas te dire à cet instant que t’avais au moins le mérite d’avoir essayé. « T’en fais pas, Lu’. J’suis content d’te voir aussi. » Mais oui, justement, tu t’en faisais. Parce que clairement, tu n’aimais pas du tout cette situation. Le sourire que tu vois sur son visage, qui te pousse à en faire de même. Enfin, avant qu’il ne retombe, quelques secondes plus tard à l’écoute de ses mots. « J’crois qu’je vais vous laisser… » Ton cœur qui se pince. Parce que clairement, t’aurais préféré qu’il reste avec vous. Mais d’un autre côté, tu ne pouvais lui en vouloir, t’aurais certainement voulu t’éclipser aussi, avec ce genre d’accueil. « … j’dois faire l’plein, t’façon. » L’idée qui t’aurais franchement pas déplu à toi aussi. Pourtant, tu restes muette, ne sachant pas trop si tu dois le retenir ou le laisser partir. Mais tu n’auras pas le temps de dire ou de faire quoi que ce soit que Jay lui, avait déjà repris la parole. « C'est vrai que tu fais ça bien te casser, ces temps ci. Être invisible. » Et là clairement, tu commences à être de moins en moins à l’aise dans toute cette histoire. Enfin oui, Aksel avait disparu, ne vous avait plus donné signe de vie pendant des semaines, mais tu trouvais que Jayden en mettait beaucoup trop. « Mais merde Jay, arrête. » Que tu lâches, ton attention à nouveau porté vers lui depuis qu’il a laissé tomber cette phrase accusatrice. « Pourquoi t'es pas en colère ? » Le ton un peu plus calme, et pourtant tu te sens automatiquement agressée par ses paroles. « Tu veux que j’me mette en colère, vraiment ? » Que tu retoques, avant de soupirer et de lever les yeux au ciel. Et si clairement, quelqu'un te faisait sortir de tes gonds c'était Jay, pas Aksel. « T’sais quoi Aks’, laisse, j’vais aller te chercher un autre verre. Et en attendant, réglez vos histoires comme vous voulez, moi j’en ai marre. » T’attends même pas qu’ils te répondent, t’as déjà tourné les talons en direction du stand le plus proche. En fait, t’as juste besoin de souffler un peu, parce que clairement tu n’as pas envie de péter un câble. Après tout, si t’as décidé de venir, c’est pour passer un bon moment, clairement pas pour te prendre la tête avec c’est deux-là. Puis pendant que t’y es, tu vas probablement te prendre un verre aussi. Ça ne te fera pas de mal.

_________________

are you insane like me ? been in pain like me ? bought a hundred dollar bottle of champagne like me ? just to pour that motherfucker down the drain like me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



celui qui cherche la castagne

pseudo : paper gun, sam
in town since : 16/05/2018
posts : 135
faceclaim, @ : pleskun, @balaclava
multiface : mini bane, seven
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: sabotage (event/lukas&aksel)   Dim 10 Juin - 6:26

—— sabotage ——
Ton verre qu’t’écrases dans ta main, gorgée qu’t’avales d’travers parce que la bière goûte la pisse de chat, tu tournes les talons, prêt à les fuir. Enfin, le fuir puisqu’Lukas a rien fait d’mal. À part tenter d’calmer c’t’enrager. D’un sens, tu l’comprends et c’est pour c’te raison qu’tu t’es fermé la gueule. Jusqu’à présent. « C'est vrai que tu fais ça bien te casser, ces temps ci. Être invisible. » T’effectues un cent quatre-vingt degré, les sourcils haussés et tu plantes tes iris dans les siens. « Pardon?Mais merde Jay, arrête. » Lukas qu’intervient avant toi. Encore. C’pas d’un ordre qu’il a b’soin, c’te Jay, c’d’une putain d’claque derrière la tête. « Pourquoi t'es pas en colère ?Tu veux que j’me mette en colère, vraiment ? » Tu r’tiens un rire. Ouais, parce que la situation est pas tellement drôle. Vraiment pas, même. Mais tu peux pas t’empêcher d’la trouver mignonne quand elle s’fâche. Rictus amusé qui s’efface d’ailleurs bien vite quand elle s’retourne vers toi pour t’adresser la parole. « T’sais quoi Aks’, laisse, j’vais aller te chercher un autre verre. Et en attendant, réglez vos histoires comme vous voulez, moi j’en ai marre. » Elle s’éloigne et t’as qu’une seule envie, c’est d’aller la r’joindre. Mais, au lieu d’ça, y a ton r’gard qui s’dirige vers Jayden. La mâchoire qui s’serre machinalement lorsqu’vos prunelles s’accrochent. « P’tain, t’es con. » Les paumes d’tes mains qui viennent s’frotter contre ton visage. T’as les joues brûlantes tellement ça bouille à l’intérieur d’toi. Et tu tournes les talons. Vaut mieux en rester là. C’est c’que ta conscience te dit. Ouais. Mais, toi, t’as pas envie, au risque d’te prendre un coup d’poing. Tu r’viens sur tes pas, fonces tout droit sur Jay, l’index qui s’arrête sur sa poitrine. « C’quoi ton putain d’problème? Merde! » Tu gueules, les paires d’yeux qui s’retournent sur vos silhouettes. Pourtant, t’lui laisses pas l’temps d’en placer une. Il a assez dit d’conneries pour c’soir. « T’étais pas là, merde! Tu sais rien, Jay. Strictement rien. T’as pas songé deux minutes qu’si j’suis parti c’pour une raison. Qu’j’suis pas assez stupide pour m’éloigner volontairement d’la fille qu’j’aime. Que, oh surprise, surprise, j’avais du mal à vivre avec ça. Avec c’que j’ai fait. Qu’la seule manière qu’j’ai trouvé pour protéger tout l’monde c’tait d’disparaître. » Tu r’prends ton souffle. « Et ba non. Pourquoi? Parce que t’étais pas là. Parce que t’sais pas. Mais dis-moi, Ô m’sieur parfait, qu’est-ce t’aurais fait à ma place? Hein? Qu’est-ce t’aurais fait? » La voix qui s’hausse encore plus. Heureusement qu’Lukas s’est barré. T’as pas tellement envie qu’elle t’voit énervé comme ça. « Et, là, j’viens tout juste d’reprendre contacte avec elle. Alors, j’te jure, mec, si tu tentes d’me séparer d’elle, j’te cogne. Tellement fort qu’on t’reconnaîtras plus. Pigé? » Maint’nant tu t’taies, tes bras qui tombent le long d’ton corps. Tu déglutis, comme pour ravaler l’envie d’lui en coller une. Putain, si y t’cherche, y va t’trouver.

_________________
lonely


tim fan #1:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : nana
in town since : 28/05/2018
posts : 175
faceclaim, @ : dacre montgomery, midnight blues
multiface : neo, dany
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: sabotage (event/lukas&aksel)   Lun 11 Juin - 12:40

—— with Lukas and Aksel

La colère de Lukas est palpable. Il comprend dans son regard qu'il est allé trop loin, qu'il a gâché un moment qui aurait pu être agréable. C'est pas la première fois. Il s'contrôle jamais le gamin, trop instable d'après le psychologue que l'école l'obligé à fréquenter quelques temps après qu'il ai tabassé ce type quand il avait treize ans. Il la voit s’éclipser et sait déjà que des excuses seront nécessaire pour régler cette affaire qui devient ridicule. C'est autour d'Aksel de se casser sauf que lui revient vite, l'index menaçant sur sa poitrine. Le gringalet doit pourtant savoir qu'il ne fait pas le poids face à Jayden mais visiblement, il s'en fout. Il enchaîne les mots à une vitesse folle, il a toujours parlé trop vite le Fox. Ca fait mal, des bribes acides, fulgurantes qui ne laissent pas une chance de survie au jeune Rhodes. Ca lui brûle l’œsophage quand il déglutit. Ouais. Il n'était pas là. Sauf que les conséquences, il les subit comme tout à chacun Jay et il n'en peut plus de cette excuse. Marre d'entendre qu'il ne pourra jamais comprendre alors qu'il s’évertue à aider. Il fait de son mieux avec les armes que la vie a bien voulu lui fournir. Il continue, les mots qui continuent de sortir de sa bouche et Jay qui se décompose doucement face à lui, la colère qui devient amertume. C'est trop facile de partir sans penser aux conséquences, de la lâcheté d'après Jay mais dans le fond, il a raison Aksel, déjà que ces deux là ne se comprenaient pas avant, c'est pas aujourd'hui que ça va commencer, avec ce foutu fossé qui s'est creusé. parce que tu crois qu't'as protéger tout le monde. Putain. On était tous comme des cons, à essayer d't'appeler. Et rien... Tu crois quoi ? Qu'on a pas imaginé l'pire ? Et ouais, j'étais pas là. Ah ça, on se garde bien d'oublier de me le rappeler. il secoue la tête et reprend Puis tu sais quoi, j't'emmerde, tu veux pas qu'on t'aide alors continu de t'enterrer dans ton ptit trou d'merde. Les yeux de Jayden s'arrondissent quand le gamin en vient à parler de Lukas et des sentiments qu'il éprouve pour elle. Quoi ? tu crois quand même pas que... Il lève les yeux au ciel et comme si les nerfs le lâchaient, il se met à rire. Il a pas du tout l'intention de se mettre entre eux, il est con putain Aksel des fois. puis sérieusement, t'arriverai même pas à atteindre mon visage. plaisante t-il, comme pour essayer de détendre un peu l'atmosphère, la tension toujours palpable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



♛ la pleurnicharde alcoolique

pseudo : perséides, mary.
in town since : 10/10/2017
posts : 2364
faceclaim, @ : natalia dyer, by kane.
multiface : nicki, rafael et olivia.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: sabotage (event/lukas&aksel)   Mer 13 Juin - 1:57

La file d’attente qui ne semble pas être trop longue. Ton regard qui dévie rapidement en la direction des deux garçons. Pendant quelques secondes, avant que tu ne détournes le regard. Parce qu’à vrai dire, tu ne veux même pas savoir ce qui se passe, tu ne veux pas savoir ce qu’ils se disent. Parce qu’ils t’on sembler être en grande conversation. Comme quoi que tu te dis que tu as certainement bien fait de les laisser seuls quelques instants, parce qu’ils en avaient gros sur le cœur. Et visiblement ta présence les empêchait de parler librement. Tout du moins, c’est ce que tu en déduisais toi. Quelques pas que tu fais donc vers l’avant, suivant les quelques personnes devant toi. Parce que c’est bientôt ton tour. Une grande inspiration, avant que tu regardes tout autour de toi. Remarquant tous ces sourires, d’un côté comme de l’autre. Et tes yeux qui se posent rapidement sur tes baskets. Parce que oui, clairement, t’es déçue de ne plus avoir ce propre sourire sur les lèvres. Puis, y’a une voix qui te ramène sur terre. Qui te demande ce que tu veux. T’hésites quelques instants, même si tu sais pertinemment ce que t’es venue chercher toi. Alors tu finis par annoncer : « J’vais te prendre trois bières. » Puis tu sors quelques billets de ton sac à main, sachant très bien que ça te coutera probablement beaucoup trop cher pour ces trois gobelets et cette bière probablement infecte. Les billets que tu déposes sur le comptoir, avant de prendre une des trois bières et de la caler direct. Ce que tu n’aurais clairement pas dû faire d’ailleurs, parce que tu grimaces à l’instant même où le verre est vide. Oui, plus ordinaire le goût. Puis tu prends les deux autres gobelets avant d’adresser un petit signe de tête au mec derrière la caisse qui te dévisageait. Puis tu retournes vers tes deux amis, lentement, parce que t’es plus ou moins pressée de les retrouver. De peur que ce ne soit pas conclu cette histoire. « Ça va, vous avez fini ? » Que t’annonces, en arrivant, avant de leur tendre chacun un verre. « Sinon j’peux aller refaire un tour. » Que tu dis, en haussant les épaules. Même si clairement, tu n’as pas vraiment envie de repartir cette fois. Mais bon, tu te dis que s’il le faut, il le faut. « Ou on peut aller faire un tour de manège, c’est comme vous voulez. » Autre proposition que tu leur lances, comme dans l’espoir de pouvoir passer à autre chose, et peut-être de passer un bon temps aussi.

_________________

are you insane like me ? been in pain like me ? bought a hundred dollar bottle of champagne like me ? just to pour that motherfucker down the drain like me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



celui qui cherche la castagne

pseudo : paper gun, sam
in town since : 16/05/2018
posts : 135
faceclaim, @ : pleskun, @balaclava
multiface : mini bane, seven
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: sabotage (event/lukas&aksel)   Mer 13 Juin - 14:11

—— sabotage ——
Tu tentes d’expliquer – en gueulant – à Jayden les raisons d’ton absence, celles qui t’ont poussé à disparaître pendant quelques temps. La culpabilité qui t’rongeait, et qui t’ronge toujours, d’ailleurs. « parce que tu crois qu't'as protéger tout le monde. Putain. On était tous comme des cons, à essayer d't'appeler. Et rien... Tu crois quoi ? Qu'on a pas imaginé l'pire ? Et ouais, j'étais pas là. Ah ça, on se garde bien d'oublier de me le rappeler. » Et, là, tu boues encore plus d’l’intérieur parce que c’est facile à dire tout ça. T’es pas certain qu’il aurait l’même putain d’discours s’il avait été à ta place. « Puis tu sais quoi, j't'emmerde, tu veux pas qu'on t'aide alors continu de t'enterrer dans ton ptit trou d'merde.Mais, putain, j’t’ai jamais d’mandé d’ton aide, Rhodes! C’toi-même qui s’est mis c’te pression tout seul, comme un grand. Alors essaies pas de m’faire sentir coupable pour un truc qu’tu t’es auto imposé! » Et tu poursuis au propos d’Lukas, lui proférant une – fausse – menace au passage. Parce que ça t’agace qu’il tente d’la persuader d’se mettre en colère contre toi. T’as d’jà suffisamment morflé en c’qui la concerne, qu’il t’foute un peu la paix, là. « Quoi ? tu crois quand même pas que... » Il lève les yeux au ciel alors qu’tu croises tes bras contre ton torse. Tes lèvres qui s’pincent pour fermer ta gueule. « puis sérieusement, t'arriverai même pas à atteindre mon visage.T’veux parier? » Qu’tu lui d’mandes aussitôt, les sourcils haussés, un sourire qu’tu réprimes. Parce que, putain, c’pas drôle du tout! Mais, en même temps, tu trouves ça ridicule d’en arriver là. Et y a Lukas qui s’ramène, qui t’oblige à t’taire puisque t’as pas envie qu’elle sache c’que tu r’ssens pour elle et surtout pas de c’te manière là. « Ça va, vous avez fini ? » Tes lippes soudées, tu demeures silencieux, tes prunelles qui détaillent Jayden. Et t’en démords pas, même lorsque la brune t’tend un verre de bière. « Sinon j’peux aller refaire un tour. Ou on peut aller faire un tour de manège, c’est comme vous voulez.Ouais. » Tu réponds enfin, ton r’gard toujours planté dans celui d’Jay. Tu détaches tes yeux du bonhomme uniquement lorsque qu’tu cales l’contenu du gobelet en quelques s’condes. « Allez y, j’vous r’joins. » Tu leur indiques en tournant les talons, verre qu’tu lances directement dans la poubelle la plus proche avant d’te diriger vers un des stands. Parce que t’as b’soin d’être un peu seul, là. Et y a ton poing qui s’écrase contre l’comptoir du stand à quelques r’prises. « fuck, fuck, fuck, fuuuck. » Quelques pairs d’yeux qui s’retournent pour t’dévisager. C’bon, c’tait carrément subtil, t’es pas aussi con. Nouveau gobelet qu’tu commandes aussitôt qu’on t’demande c’que tu veux. La bière goûte d’moins en moins mauvaise contre ta langue engourdie. Quand même trop chère pour c’que ça vaut. Tu t’en branles, c’est l’argent d’mémé, t’façon. Verre maint’nant entre tes doigts et un brin plus calme, tu r’joins les deux autres. « Vous avez une préférence? » Tu leur d’mandes, concernant les manèges qu’ils ont envie d'essayer. Comme si rien était. Comme si vous étiez encore les meilleurs amis du monde, tous les trois. Tss. N’importe quoi.

_________________
lonely


tim fan #1:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: sabotage (event/lukas&aksel)   

Revenir en haut Aller en bas
 
sabotage (event/lukas&aksel)
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» Event 5 : Ecriture & Dessin
» Halloween event !!!
» L'event d'halloween sur FR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⚡︎ purple haze. :: CHAPTER THREE :: all around mill valley-
Sauter vers: