AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 two liars walk into a bar... (aksel)

Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : spf
in town since : 07/06/2018
posts : 77
faceclaim, @ : alisha boe © avatar : freesia - milkhoney (gifs) astra (signature)
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: two liars walk into a bar... (aksel)   Mer 27 Juin - 21:48

Comment retrouvait-on un fantôme ? Tu aurais bien voulu qu’il y ait une réponse simple à cette question. Car cela faisait des heures que tu cherchais Aksel sans résultat. Pourtant, tu savais qu’il était là quelque part, tout près. Jayden t’avait dit qu’il l’avait vu à la fête foraine l’autre fois. Mais aujourd’hui, il n’est à aucun des endroits qu’il fréquentait habituellement. Il n’est pas chez lui non plus. Il n’était nulle part. Et tu n’avais pas osé demander à sa mémé où il pouvait être, de peur de lui attirer des ennuis. Surtout qu’il était déjà tard. « Merde ! » Tu te laisses tomber sur le banc d’un arrêt de bus, à bout de patience. Mill Valley n’était pas si grande, il devait forcément être quelque part… Tu te prends la tête entre les mains, essayant d’avoir une idée de génie quand ton regard est attiré par la couleur criarde d’un flyer. Une pub pour un concert dans un bar un peu excentré de la ville… Tu te relèves soudainement, reprenant ta marche. C’était une tentative désespérée. Il y avait une chance sur cent qu’il soit là-bas. Peut-être même une chance sur mille. Mais après tout, c’était là-bas que tu l’avais trouvé la dernière fois alors que tu ne le cherchais même pas… Un quart d’heure plus tard, tu es donc devant la façade de ce fameux bar. Tu marques une longue hésitation avant d’entrer à l’intérieur. Parce que c’était dans ce bar que vous aviez empli vos veines de tant d’alcool que vous aviez commis l’irréparable. C’était dans ce bar que tu avais merdé gravement pour la deuxième fois de l’année… Mais c’était justement pour réparer cette erreur que tu devais trouver Aksel... Tu pousses donc la porte, balayant les recoins de la salle du regard. Et soudain, tu le vois. C’est irréel, presque trop beau pour être vrai, mais il est là, perché sur un tabouret face au comptoir. Il a beau te tourner le dos, tu reconnais sa silhouette et ce même si ça fait longtemps que tu ne l’as pas vu. Tu marches jusqu’à lui, tirant le tabouret à sa droite pour te jucher dessus. « Tu es vraiment difficile à trouver… » Dis-tu ne t’embarrassant pas de politesses futiles. Tu essayes aussi de ne pas s’attarder sur le fait que ça te fait vraiment quelque chose de le revoir après tout ce temps. Non, tu dois te concentrer sur ce pourquoi tu es venue. Tu lui jettes un regard en coin, essayant de déterminer s’il est toujours apte  à avoir une conversation aussi pénible que celle que tu t’apprêtes à lancer. C’est comme ça que tu remarques la jolie rouquine, à sa gauche, quelques tabourets derrière lui. Elle  a l’air un peu dépitée par ton arrivée, transformant l’œillade qu’elle allait sans doute lancer à Aksel en un regard noir qui t’es destiné. « Oula, j’ai l’impression que j’interromps quelque chose… » Dis-tu habituée à mettre les pieds dans le plat et à dire tout ce qui se passe dans la tête, comme tout Vaughn qui se respecte. En tout cas, le fait que tu es potentiellement en train de lui casser un coup n’est pas de nature à te décourager. L’enjeu était trop important. « Y a un truc dont je voudrais te parler, Aksel… » Dis-tu ne sachant pas par où commencer. Tu cherches donc le barman des yeux pour commander un truc fort.

_________________


“They tell you you’ll forget how it used to be. You’ll get used to it, that it’s better to move on. They don’t realize you can’t. You’re not the same person anymore.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



celui qui cherche la castagne

pseudo : paper gun, sam
in town since : 16/05/2018
posts : 103
faceclaim, @ : pleskun, @vocivus
multiface : mini bane, seven
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: two liars walk into a bar... (aksel)   Sam 30 Juin - 14:34

—— two liars walk into a bar ——
t’es là, accoudé à c’bar, l’crâne qui r’pose dans l’creux d’ta main. verre d’bière qu’tu fais tournoyer sur l’comptoir, une d’tes jambes qu’tu t’amuses à faire sursauter. y a toutes ses pensées qui s’immiscent dans ton esprit. les night owls, entre autre. ceux qu’tu commences à craindre. non, parce qu’ils t’lâcheront pas tant et aussi longtemps qu’ton secret s’ra pas dévoilé. et, ça, tu l’support’ras pas. la prison, tout ça… putain, t’as pas l’physique d’un taulard. p’t’être celle d’un joueur d’basketball, mais pas d’un prisonnier! et y a lukas aussi, à laquelle tu penses. tout l’temps, toujours. chaque minutes d’ta putain d’vie. et c’est encore plus pesant d’puis qu’tu l’as r’vu, d’puis qu’t’as bien failli l’embrasser. verre qu’tu portes à tes lèvres avant d’soupirer, laissant tomber mollement ton bras sur l’comptoir. « Tu es vraiment difficile à trouver… » Voix qui t’extirpe d’tes pensées, tu pivotes l’menton pour savoir qui t’adresse la parole. « allie… » tu souffles, ton bassin qui s’tourne machinalement vers elle alors qu’elle s’hisse sur l’tabouret à ta droite. Putain, tu t’attendais pas à la voir ici. Pas c’soir, ni même si vous aviez l’intention d’vous r’voir un d’ces jours. Surtout après la connerie monumentale qu’vous avez fait, osant même pas imaginer l’bordel si, un jour, ça s’apprend. Darrel t’pardonnera jamais d’avoir couché avec sa p’tite amie et, ce, peu importe toutes les raisons et les excuses qu’tu lui fourniras. et, lukas… t’avales d’travers, préférant pas songé à ça, à elle. « qu’est-ce tu fous là? » tu lui d’mandes, aussi surpris qu’intrigué. au diable la politesse, ça vous a jamais vraiment gêné, tous les deux et c’tant mieux. elle r’garde par d’ssus ton épaule, t’obligeant à faire pareil. rouquine qui semble s’enflammer. y a tes iris qui s’posent d’nouveau vers allie, interloqué. « Oula, j’ai l’impression que j’interromps quelque chose… » t’arques un sourcil avant d’hausser les épaules. tu l’avais pas r’marqué, la nana, avant qu’la brune s’embrouille avec ça. faut dire que, d’puis qu’t’as r’vu lukas, t’as plus tell’ment envie d’t’enquiquiner d’une meuf, aussi canon soit-elle. t’as pas la tête à ça, ni à quoi qu’ce soit d’autre, d’ailleurs. « na, t’inquiètes. mais, qu’est-ce qui s’passe? y est arrivé que’que chose à lukas? » tu d’mandes, l’regrettant aussitôt. si elle s’doutait d’rien par rapport aux sentiments qu’t’éprouves envers wheeler, et ba ça durera pas bien longtemps avant qu’elle s’pose des questions. « c’est cami? que’qu’un d’la bande? » tu r’prends, pour effacer ses soupçons. « Y a un truc dont je voudrais te parler, Aksel… » Un truc… Ok. Bière qu’tu cales parce que t’sens qu’t’en auras b’soin alors qu’le barman s’arrête d’vant vos deux carcasses. elle passe commande, tu l’imites avant qu’ton r’gard r’vienne s’poser sur elle. « p’tain allie, mais tu m’fais flipper, là. dis moi c’qu’y a! » tu t’impatientes, l’palpitant qui s’emballe. qu’est-ce qui peut être aussi important pour qu’elle débarque ici, dans c’bar, après avoir fait l’tour d’mills valley pour t’trouver? vraiment, tu sèches et ça commence à t’agacer, c’t’attente.

_________________
lonely


tim at the beach:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : spf
in town since : 07/06/2018
posts : 77
faceclaim, @ : alisha boe © avatar : freesia - milkhoney (gifs) astra (signature)
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: two liars walk into a bar... (aksel)   Mar 3 Juil - 12:11

« Allie… » Aksel prononce ton prénom en guise d’accueil et tu ravales un sarcasme un peu amer comme quoi au moins, il s’en souvenait encore. Déjà parce que tu as l’impression de comprendre sa culpabilité, son besoin de s’effacer, de s’éloigner des êtres chers et que tu ne te sens pas de lui mettre sa disparition dans les dents. Mais surtout parce que tu as besoin de le rallier à ta cause ... Malheureusement, ta simple présence le fait paniquer et rapidement, il imagine les pires hypothèses. Ton allusion à la rousse qui le mate glisse donc sur lui tandis que l’angoisse se lit dans ses iris azurées. « mais, qu’est-ce qui s’passe? y est arrivé que’que chose à lukas? c’est cami? que’qu’un d’la bande? » Tu veux t’empresser de le rassurer mais toutes les phrases qui vont sortir de ta bouche semblent inappropriées. Qu’est-ce que tu peux dire ? « Rien de grave » ? C’était débile alors que vos vies avaient déraillé de la sorte. Tout était grave à des degrés différents. Que ce soit cet accident ou cette connerie monumentale que tu avais faite avec Aksel... Et tu ne peux pas dire non plus que Lukas va bien. Non ça serait un mensonge. Elle ne va pas bien et c’est en partie pour ça que tu es là… « Non, non tout le monde va bien. Enfin, aussi bien que ça puisse aller… Mais c’est en partie pour Lukas que je suis là. » Finis-tu par dire. Ça ne t’avait pas échappé que le prénom de la brune était le premier qu’Aksel a prononcé lorsqu’il avait cru que quelque chose de grave s’était produit. Et tu savais que de son côté Lukas ressentait quelque chose de particulier pour lui. C’est ce qui rendait votre trahison à son égard plus abjecte encore. Parce qu’il s’agissait bien de cela. Le vilain petit secret que vous partagiez, le Fox et toi. « p’tain allie, mais tu m’fais flipper, là. dis moi c’qu’y a! » Tu n’essayes pas de faire du suspense inutile mais les mots ont vraiment du mal à sortir. C’est pour ça que tu es contente de voir le barman apparaître devant toi. Tu imites ton voisin, prenant une bière. Du courage liquide. Tu en bois d’ailleurs une grande gorgée dès qu’elle est devant toi. Et un coup d’œil à Aksel te confirme qu’il se raccroche aussi à son verre comme à une bouée de sauvetage… Tu te décides donc à enfin abréger ses souffrances même si ce que tu vas dire ne va pas lui plaire, c’est sûr. « Et l’autre raison qui fait que je suis là, c’est Darrel… J’en peux plus… Je ne peux plus les regarder en face… Je te jure Aksel, je ne supporte plus de leur mentir. » Tu baisses les yeux sur ton verre comme tu baisses la voix pour la suite. Finalement, ta démarche est peut être un peu égoïste, car tu as besoin de pouvoir te regarder à nouveau dans une glace. Mais surtout, tu as besoin de ton copain et de ta meilleure amie. Et tu es en train de les perdre tous les deux, tant le mensonge et la culpabilité te rongent. « Y a déjà un secret qui est train de nous tuer à petit feu, on en a pas besoin d’un deuxième… Il faut qu’on leur avoue la vérité… »

_________________


“They tell you you’ll forget how it used to be. You’ll get used to it, that it’s better to move on. They don’t realize you can’t. You’re not the same person anymore.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



celui qui cherche la castagne

pseudo : paper gun, sam
in town since : 16/05/2018
posts : 103
faceclaim, @ : pleskun, @vocivus
multiface : mini bane, seven
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: two liars walk into a bar... (aksel)   Ven 6 Juil - 5:16

—— two liars walk into a bar ——
ça serait mentir dire qu’tes pas surpris d’voir allie. t’façon, y a d’jà l’expression sur ton visage qui prouve l’contraire dès qu’tu lèves les yeux vers elle. tu t’doutes bien qu’elle est pas là rien qu’pour t’passer l’bonsoir d’darrel. t’es pas con, putain. pour qu’elle t’cherche partout dans mills valley, c’est qu’a un truc qui cloche, un truc important qui t’concerne et qui, probablement, concerne également un autre d’la bande. y a tout d’suite l’prénom d’lukas qui s’immisce dans ton esprit. p’t’être égoïstement, parce que ça t’affecterait plus qu’les autres qui lui arrive un truc. c’méchant, tu l’accordes, mais t’arrives pas toujours à contrôler c’qui s’passe dans ton crâne, autrement, t’aurais pas couché avec allie et, surtout, t’aurais pas bu c’soir là ou, du moins, t’aurais pas pris l’volant. « Non, non tout le monde va bien. Enfin, aussi bien que ça puisse aller… Mais c’est en partie pour Lukas que je suis là. » au prénom d’lukas, y a ton rythme cardiaque qu’accélère, tu t’serais mis à hyper ventiler si t’étais pas aussi fier, mais, à l’intérieur, c’est l’gros bordel. y a tes pensées qui s’fracassent, tes muscles qui s’raidissent et, pendant trente s’condes, t’restes muet. trop d’choses qui s’bousculent dans ton crâne et tu t’mets à paniquer, à harceler – presque – allie d’parler. t’en peux plus d’ce putain d’silence, t’as b’soin d’savoir tout. là, de suite! et y a c’connard d’barman qu’apparaît au mauvais moment, qui t’fait baisser les yeux sur l’étiquette d’ta bière à laquelle tu t’accroches comme un putain d’malade. qu’tu lis deux fois pour tenter d’te calmer alors qu’allie passe douc’ment sa commande. y a tes doigts qui s’crispent contre la bouteille alors qu’elle attaque la première gorgée et que, enfin, elle décide d’apaiser l’brasier qui t’consume d’puis qu’sa langue à caresser l’prénom d’lukas. « Et l’autre raison qui fait que je suis là, c’est Darrel… J’en peux plus… Je ne peux plus les regarder en face… Je te jure Aksel, je ne supporte plus de leur mentir. » oh, c’donc ça qui la tracasse… t’soupires en avalant une goulée d’ta bière à ton tour. t’aurais préféré éviter c’te conversation, vraiment et ça doit forcément parraître qu’t’es pas tellement chaud à l’idée d’discuter d’tout ça puisqu’tu pivotes ton bassin d’quelques centimètres vers la gauche. « Y a déjà un secret qui est train de nous tuer à petit feu, on en a pas besoin d’un deuxième… Il faut qu’on leur avoue la vérité… » t’es d’accord avec elle, pour le coup. toi aussi, t’es pas enchanté d’garder c’secret et d’vivre avec tous les putains d’jours d’ta vie. par contre, y a un léééger détail qu’elle oublie, la vaughn. c’est qu’t’es bourré. « j’vois pas l’rapport d’lukas dans c’t’histoire… et, sincèrement, j’crois pas qu’darrel a b’soin d’savoir ça. ça l’tuera. et pas rien qu’par p’tit feu. » tu craches, presque, voulant couper cours à la discussion. ça t’rends mal d’lui parler comme ça, à allie, mais, en même temps, t’viens tout juste d’reprendre contact avec lukas et c’est hors d’question qu’elle t’perçoit à nouveau comme un connard. « alors tu d’vrais commencer par arrêter d’penser à ça et rapp’ler darrel, s’tu veux mon avis. » t’sais pas trop c’qui s’passe entre eux, darrel et allie, mais, aux dernières nouvelles, c’tait tendu, voir, en voie d’séparation et la brune évitait ses sms. tant mieux si elle veut rafistoler les morceaux avec son richissime p’tit copain, mais qu’elle vienne pas t’faire chier avec une histoire qui date d’y a un moment. quand s’agit d’remuer l’couteau dans la plaie, elle est doué, la vaughn!

_________________
lonely


tim at the beach:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : spf
in town since : 07/06/2018
posts : 77
faceclaim, @ : alisha boe © avatar : freesia - milkhoney (gifs) astra (signature)
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: two liars walk into a bar... (aksel)   Sam 14 Juil - 10:19

« J’vois pas l’rapport d’lukas dans c’t’histoire… et, sincèrement, j’crois pas qu’darrel a b’soin d’savoir ça. ça l’tuera. et pas rien qu’par p’tit feu. » La première réaction d’Aksel et la véhémence de tes mots te font réaliser deux choses importante. 1. Il est complètement à cran. 2. Tu as carrément gaffé en impliquant Lukas dans ton plaidoyer car le Fox n’est pas censé être au courant de ce que la brune ressent pour lui… Tu serres les mains autour de ta choppe de bière, te recroquevillant presque. Avec la famille que tu avais, tu n’étais pas habitué à ce que le ton monte aussi vite. Tu ne sais plus quoi dire, surtout quand tu as commencé votre discussion sur d’aussi mauvaises bases. De toute façon, Aksel n’a pas fini de te remballer. « Alors tu d’vrais commencer par arrêter d’penser à ça et rapp’ler darrel, s’tu veux mon avis. » Tu te raidis, n’appréciant guère la condescendance dans le ton. Tu avais vraiment espéré que vous pourriez avoir une vraie discussion mais visiblement, il voulait partir sur un autre terrain. Son avis, c’était bien la dernière chose que tu voulais quand on savait combien de personnes, il n’avait pas rappelé, lui… Tu soupires, tâchant de ne pas trop t’énerver. « C’est justement pour ça que je ne peux pas rappeler Darrel. Parce que je ne peux pas arrêter d’y penser. » Tu te sens plus amère que la nouvelle gorgée de bière que tu bois en disant cela. Tu n’arrivais pas à oublier ton incartade, encore moins à te la pardonner. C’était une tâche sur ta conscience, une tumeur qui grossissait dans ton cerveau, une gangrène dans ta relation avec Darrel. « J’ai essayé chaque putain de jour depuis cette nuit là, mais je n’y arrive pas. » Plaides-tu à nouveau, perdant un peu de ta superbe. Parce qu’au fond, tu ne voulais pas bousculer Aksel plus qu’il ne l’avait été. Tu étais juste complètement désespérée et il était le seul à pouvoir te donner l’absolution dont tu avais besoin. « Je ne suis pas une menteuse, je ne suis pas une meuf qui trompe son mec… J’en peux plus de faire semblant. C’est ça qui est en train de tout foutre en l’air avec Darrel. Le mensonge, les silences… Si je lui dis la vérité, je ne dis pas que ça sera facile mais on aura peut être une chance de pouvoir prendre un nouveau départ…Parce que je ne veux pas le perdre… » Tout cela s’applique aussi à ton amitié avec Lukas mais tu ne peux pas le dire à Aksel sans la trahir encore plus. D’ailleurs, dans un élan de loyauté pour elle, tu essayes de couvrir les dégâts de ta gaffe avec une dernière réplique. « Et si je parle de Lukas, c’est parce qu’à elle aussi, je ne peux rien dire. Je n’ai parlé à personne de la bande. Pour te protéger. Sinon, ça ferait longtemps que j’aurai tout dit. Je sais que ça ne t’affectera si je dis la vérité mais j’ai besoin de la dire. J’en peux plus de me taire. Il est temps qu’on assume notre connerie, tu ne crois pas ? » Contrairement à lui, tu ne craches pas tes mots. Ils ne sont pourtant pas très tendres. Tu étais fermement décidée à le convaincre, à ne pas te laisser marcher sur les pieds.

_________________


“They tell you you’ll forget how it used to be. You’ll get used to it, that it’s better to move on. They don’t realize you can’t. You’re not the same person anymore.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: two liars walk into a bar... (aksel)   

Revenir en haut Aller en bas
 
two liars walk into a bar... (aksel)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I've never been one to walk alone, I've always been scared to try. [May]
» Pretty Little Liars [Drame]
» 05. I walk this empty street, on the boulevard of Broken Dreams (Leah & Sarah)
» 04. Pretty little liars.
» ronon&logan ☍ « don't walk away when my world is burning »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⚡︎ purple haze. :: CHAPTER THREE :: south mill valley-
Sauter vers: