AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Roulez jeunesse ( Glo - Kal)

Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : ameline
in town since : 13/06/2018
posts : 21
faceclaim, @ : Troye Sivan (@anesidora)
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Roulez jeunesse ( Glo - Kal)    Dim 1 Juil - 23:33

Cette année t’as décidé de faire fort. Tu sais pas pourquoi mais inconsciemment t’as l’impression de devoir marquer le coup, de faire un truc fou. Les années précédentes étaient  sympas mais celle si sera inclassable. Depuis que vous avez 16 ans chaque année vous organisez un voyage, et l’année suivante on change.  Chacun son tour pour prévoir le voyage idéal.  Quand vous étiez ados c’était juste un camping au bord de la mer pendant un week-end, mais ça vous suffisait. Le sentiment de liberté et votre insouciance était les seules choses dont vous aviez besoin. Mais maintenant la notion de surprise s’est incrustée dans votre jeu. Il faut faire mieux que l’année dernière et réussir à surprendre l’autre. La seule chose qui n’a pas changé c’est votre moyen de déterminer le lieu. Plus les années ont passés plus vous avez agrandi l’espace possible. Aujourd’hui votre doigt se balade à l’aveugle sur la totalité de la carte des États-Unis. Cet été vous ne  partez pas très loin de la Californie, la seule information qu’à Glo c’est que vous partez dans le Nevada, toi tu gères le reste. Alors t’as réfléchis, et depuis un moment déjà, tu ne sais pas pourquoi mais t’as l’impression de devoir retrouver ta légitimité de meilleure ami, de devoir affronté quelqu’un dans le cœur de Glo. Peut-être que tu te fais des idées, surement même, après tout vous avez établi une liste, alors rien ne peut briser votre lien si particulier. Mais tu ne peux pas t’empêcher de flipper. Dès que tu as une relation avec quelqu’un tu veux toujours tout faire au mieux. T’as peur, constamment, d’être toujours relayé au second plan, qu’on t’oublie.  Ça c’est la faute de tes parents qui ont toujours mis ton frère sur un piédestal, t’es toujours passé après lui. T’as tendance à trop te rabaisser, mais tu essayes de pas trop le montrer, de faire comme si tout aller bien. Mais ce sentiment te ronge et t’as pas l’impression qu’il va disparaître comme ça.  Alors pour Glo, tu ferais tout, et cette année toutes tes économies partent dans ce voyage, mais t’es contant de le faire, tu t’es donné les moyens de rendre le truc parfait. Le Nevada c’est Las Vegas, casino, grands hôtels, spectacles … tout y est pour passer un bon moment,  et quoi de mieux pour la surprendre que de lui offrir en direct un de ses sports préférés. Toi, tu détestes ça, c’est le domaine de Jay, mais tu t’es procuré deux billet pour aller avoir la Summer League. T’espère tomber juste sur le choix du match, t’y connais vraiment rien en basket . Ta valise bouclée et tes lunettes de soleil sur le nez,  tu arrives devant chez Glo pour partir. Elle t’attend devant sa porte, sa valise à ses pieds. Tu sors, place sa valise dans le coffre et lui ouvre la portière comme un vrai gentleman. Et avant de refermer tu lui lance «  Prêtes pour le voyage de vie ? ».  
@"GloriaHopkins"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : RoseImpure/Zoey
in town since : 23/04/2018
posts : 76
faceclaim, @ : mm. @kawaiinekoj (avatar) @Anaphore (sign)
multiface : Frankie
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: Roulez jeunesse ( Glo - Kal)    Mer 4 Juil - 9:38

T’attends toujours le début de l’été avec impatience, et durant tout le mois de juin, tu n’es que trépignation, Gloria. Parce que ces vacances avec Kal, c’est ta partie favorite de l’été, bien avant Noël ou ton anniversaire. Tu pourrais passer chaque instant de ta vie avec Kal. Il est ton âme sœur, depuis toujours. T’as aucun souvenir d’avant lui, en fait, il a toujours été là, sur chacune de tes photos, dans chacun de tes souvenirs. C’est ton meilleur ami, et pour lui, tu feras n’importe quoi, même réfréner tes sentiments pour un certain sportif écervelé. Parce que tu choisiras toujours Kal, entre lui et le monde. C’est comme ça. Cette année, c’est son tour, son tour de choisir, de vous emmener quelque part, loin de votre traintrain quotidien, pour vivre l’aventure. L’année dernière, tu l’as emmenée à Orlando, afin de profiter de la plage, des boites -avec vos fausses cartes d’identité- et bien évidement, des studios Universal, le meilleur parc d’attraction du monde à tes yeux. Et cette année, il t’a promis quelque chose de mieux encore. Tu l’as charrié en lui disant que c’était impossible, bien sûr, mais tu es quand même très curieuse, et surtout, tu as follement hâte. Tu n’as qu’un indice, le Nevada. Et tu ne connais pas grand-chose de cet Etat, mis à part ce que tout le monde connait, évidement, c’est-à-dire Las Vegas. Et ce n’est pas franchement le genre de Kal. Mais avec lui, on peut s’attendre à tout. Comme il fait relativement chaud là-bas, tu as fait ta valise en conséquence. Une paire de jeans, quelques tee-shirt et de short. Aucune robe, tu n’aimes pas ça, et depuis le gala de charité avec Jayden, tu ne veux plus en mettre du tout. Ta valise n’est ni très grande, ni très lourde, tu n’es pas ce genre de fille. Cette valise, il est près depuis une semaine pratiquement, et maintenant, tu attends, simplement, trépignant d’impatience. Et puis, le grand jour arrive, et tu es déjà devant la porte et tu lui fais de grand signe, lunette sur le nez, cheveux attachés en un chignon négligé, comme à ton habitude. Tu le sers contre toi quand il vient à ta rencontre et le suit dans sa voiture. Tu adores cette voiture, y’a cette odeur un peu étrange, entre le plastique encore neuf, le parfum de Kaleb et le soda -renversée par tes soins sur la banquette arrière- et il n’y a que dans celle-ci que tu accepterais de traverser les Etats-Unis. « Plutôt deux fois qu’une capitaine ! » tu lui dis en riant, une fois installer. « Oh, et si tu as besoin, j’ai pris mon permis, je peux conduire. » tu le regardes, malicieuse, tu es surement la pire conductrice de l’état de Californie, et il le sait parfaitement.

_________________
But I love you

despite your flaws
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : ameline
in town since : 13/06/2018
posts : 21
faceclaim, @ : Troye Sivan (@anesidora)
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: Roulez jeunesse ( Glo - Kal)    Ven 17 Aoû - 23:19

Ça fait bien deux heures que tu conduis. Lunette de soleil sur le nez, cheveux au vent, pour vous les vacances commencent dès le début du voyage. En partant t'as décidé de tout laisser derrière. T'es idée noire, ta famille ... tout t'es problèmes sont mis de côté pour profiter. Ça te fait un bien fou de quitter ce trou ou tu commences à étouffer. Ça fait un moment que tu n'as pas souri comme cela. Vraiment souri. Avec Glo t'es toujours heureux, souriant mais ces derniers temps c'était quelque peu forcé, un sourire terne qui n’atteignait pas tes yeux. Mais la dans ta voiture, libre comme l'air tu respires a nouveaux. T'as décidé de conduire tout le trajet. Glo t'as bien proposé de conduire à un moment donné mais la dernière fois que c’est arrivé t'as bien cru que tu allais mourir. Comme le dit si bien Jay femme au volant mort au tournant. Tu déteste ce genre de réflexions sexistes mais si Glo pilote tout capote. Alors tu laisses défiler les kilomètres avec en fond sonore vôtre playlist. Ce sont toutes les chansons que vous écoutez ensemble depuis que vous êtes gamins. Ca peut passer d'une chanson Disney, vous êtes de vrais fans invétérés, à un morceau des Beatles en un instant. Cette playlist c’est vous, vôtre histoire. Chaque souvenir  est rythmé par une mélodie bien précise. Alors vous êtes seuls au monde, vous chantez, vous hurlez. Les vitres ouvertes le monde peut être témoin de votre joie et de vos talents de chanteurs plus ou moins développés. Tu finis par t’éloigner de l’axe routier principal qui va vers Vegas. Glo ne sait pas où vous allez et tu veux que ça continue ainsi. T’es persuadé qu’elle ne t’imagine pas la conduire à Vegas, que t’as trouvé autre chose de plus spécifique, de moins extravagant. Mais pas cette fois, tu voulais que vous profitiez, que vous vous éclatiez. Pour toujours vous en souvenirs. Pour que ce moment soit toujours entre elle et toi, que personne ne te vole ce souvenir. Alors tu lui bande les yeux. Elle ne dit rien, elle te sourit, exaspérée par ton attitude. Tu finis par arriver fasciné par cette avenue principale bordée d’hôtels plus extravagants les uns que les autres. T’as réservé dans un établissement plutôt pas mal, ce n’est pas le plus coté mais toute tes économies y sont quand même passées. T’as pas vraiment réfléchi au moment où elle enlèverait le bandeau, tu veux pas faire dans le cliché de la placer face à la vue et de le lui retirer. Alors pour qu’elle comprenne tu lance une chanson. Votre chanson. Tu sors rapidement de la voiture avant qu’elle n’ait réagit et tu commences à danser. Les gens te regardent mais rien n’est trop beau pour Vegas. Cette choré tu la connais par cœur. Cette musique de Cabaret elle vous colle à la peau depuis que vous l’avez joué au collège. C’est cette comédie musicale qui t’a fait choisir le théâtre. Glo est sorite elle te regarde incrédule. Faut dire que ce n’est pas souvent que tu oses ce genre de choses. Tu finis totalement essoufflé par une petite révérence «  bienvenue à Vegas Baby ! ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : RoseImpure/Zoey
in town since : 23/04/2018
posts : 76
faceclaim, @ : mm. @kawaiinekoj (avatar) @Anaphore (sign)
multiface : Frankie
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: Roulez jeunesse ( Glo - Kal)    Mer 29 Aoû - 21:20

T’as beau lui demander dix fois par heure, il refuse de te laisser conduire. Ce n’est pas vraiment étonnant, tu es une vraie catastrophe, au volant. Parfois, tu te fais peur toi-même, mais tu ne l’avoueras jamais, plutôt mourir. Alors tu profites de ta place, près de conducteur, pour faire l’andouille, chanter trop fort, regarder par la fenêtre, demander toutes les cinq minutes si vous êtes bientôt arrivés. C’est toi qui a mis à jour la playlist, avant de partir. Depuis sa création, vous n’avez pas supprimé une seule musique, mais vous continuez à en ajouter régulièrement. Ceci explique pourquoi vous avez de tout et n’importe quoi. Des chansons parodiques, des classiques de l’animation, du rock, du rap, du reggae, pour ne vous arrêtez jamais à une style, et vous avez rarement plus de deux chansons d’un même artiste. Parce que chaque chanson a une histoire, une histoire qui vous appartient et que vous chérissez plus que tout. Il fait si beau que tu finis par passer ta tête par la vitre, même si Kal te demande d’arrêter, parce que c’est dangereux. Tu te sens tellement libre, le vent dans les cheveux, et t’oublie le vent et les moustiques, t’oublie Jay et la fac, tu oublie tout, tout sauf lui, ton partenaire de tout les jours, celui qui ne t’abandonnera jamais et que tu ne peux laisser tomber, Kal, le frère que tu n’as jamais eu, ton âme sœur, ta moitié, ta personne. Tu marcheras pas bien, sans lui, comme un robot désarticulé, un disque rayé. On n’a jamais connu Glo sans Kal, ça marche pas, c’est pas possible. Tu lui fais confiance, totalement, et ce même quand il te bande les yeux. Tu trépignes d’impatience, tu veux savoir où il a décidé de t’emmener. Tu te laisses guider, non sans rechigner, et finalement, la voiture s’arrête, la musique s’arrête, l’espace d’un instant, avant que les notes d’une musique que tu connais par cœur, résonne dans la petite voiture. Cabaret, votre musical favoris, mais surtout, Wilkomen, la chanson de votre vie. C’est ta mère qui t’a fait découvrir le film il y a presque dix ans, et tu en as tout de suite parlé à Kal. Ensemble, vous avez participé au spectacle de fin d’année avec cette musique et une chorégraphie très…intéressante. Vous ne l’écoutez jamais sans danser, alors t’enlève le bandeau de toi-même pour croiser le regard complice de ton ami. Mais il n’est pas dans la voiture, tu le vois, là, sur le trottoir au milieu des lumières, déchainé, comme jamais. Tu sors de la voiture, abasourdie, tu comprends rien, tu ne le reconnais pas, il est si confiant, si beau. Tu finis par tourner sur toi-même, observant la grande Vegas avant d’éclater de rire. « J’t’aime tellement espèce de taré ! » tu dis en le prenant dans tes bras, ou plutôt, en lui sautant dessus, littéralement.

_________________
But I love you

despite your flaws
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : ameline
in town since : 13/06/2018
posts : 21
faceclaim, @ : Troye Sivan (@anesidora)
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: Roulez jeunesse ( Glo - Kal)    Mar 4 Sep - 18:17

T’es plutôt fière de ton effet. Une arrivée en fanfare comme on dit. Les gens passent sans faire attention à vous. À Vegas tout est permis. Tu portes Glo à bout de bras en tournant sur toi-même. Vous riez comme les deux gamins que vous êtes restés. T’es tellement heureux d’être là avec elle. Ces moments vous permettent de vous retrouver, bien que vous n’êtes jamais l’un sans l’autre. Amis, âmes sœurs, vous êtes inséparables. Des fois tu te demandes ou s’arrête tes sentiments pour elle. Si t’étais pas certain d’aimer les hommes, elle serait la femme parfaite. Vous êtes si complémentaire. Complice à la vie à la mort. Tu t’imagines pas vivre sans sa présence. Pas 24h ne passe sans que vous ne vous voyez ou au moins vous appeliez. Alors c’est naturellement que main dans la main tu l’entraines découvrir Vegas. Tout y est imposant, démesuré. Les lumières vous hypnotisent. T’essayes d’immortaliser chacun de ses sourires. Tu veux tout garder en mémoire. Cette joie que tu vois dans ses yeux, les sourires qu’elle te lance. Vous respirez le bonheur. Mais l’orage n’est jamais loin. Vous ne vous êtes jamais disputé. Jamais pris sérieusement la tête plus de  cinq minute. Tu ne supportes pas ca. Sans elle tout va mal. Et ce voyage tu l’as voulu à la hauteur de votre amitié. Mais intérieurement, tu sais pas trop pourquoi tu sens que récemment vous vous êtes un peu éloignez. Tu penses que c’est de ta faute car tu ne lui as pas tout dit à Glo. T’as peur de sa réaction alors tu lui cache ce que tu sais de plus longtemps. Tu veux pas lui dire tout de suite que tu aimes les gars. T’es pas prêt et t’es pas sur de l’être un jour. Ca serait encore une fois trouver quelque chose qui t’éloigne de tout le monde. Te placer dans une case d’où tu n’es pas sur de pouvoir sortir. T’as peur de ce que cela déclencherait. De la réaction de ta famille, de ton frère, de tes parents, mais surtout de Glo. Si elle te laisse tomber, t’es pas certain d’y survivre. Mais t’as décidé de tout laisser derrière toi pour ce séjour, votre séjour. Vous passez une super soirée. Pour profiter plus de la ville vous avez décidé d’acheter un truc vite fait pour manger. Votre exploration continue jusque tard dans la soirée dans cette ville qui ne dort jamais, ou la nuit n’existe pas. Après avoir pris des photos dans un photomaton vous rentrez à l’hôtel que tu as réservé. Là encore tu as sorti le grand jeu. Toute tes économies sont partie dans cette suite plutôt luxueuse par rapport à vos premiers campings. C’est le regard toujours émerveillé, après avoir fait le tour de la suite que Glo monopolise la salle de bain. Tu t’es avachi sur l’immense canap, les pieds sur la table. T’es presque assoupi quand vos deux téléphones sonnent en même temps, posé sur la table basse. Tu attrapes le tien et t’aurais préféré ne jamais voir cela. T’es horrifié, tétanisé. T’avais jamais fait attention à ces histoires de secrets dévoilés. Toujours regardé d’un œil les messages. Mais la tu vois vos deux noms presque côte à côte. Tu ne pensais pas cela possible. T’as jamais cru que c’était la vérité. Mais là, en ce qui te concerne, ils tombent en plein dans le mil. Tu sais pas comment ils sont au courant, t’as toujours été discret. Ton raisonnement ne va alors pas très loin. Si c’est vrai pour toi, c’est vrai pour elle. Glo aime Jay. Votre règle numéro 9 est brisée. Tu vois tout s’écrouler autour de toi. Glo n’est toujours pas sortie de la salle de bain, elle n’est au courant de rien. T’es désespéré. Tu sors sur la terrasse pour prendre l’air. Sur la table basse t’as laissé son téléphone, l’enveloppe ou tu avais glissé les deux billets du match de basket et une photo de vous deux du photomaton. T’as pas pu t’empêcher de  lui laisser un mot avant de sortir sur l’enveloppe. « Si c’est vrai, vas-y avec lui… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : RoseImpure/Zoey
in town since : 23/04/2018
posts : 76
faceclaim, @ : mm. @kawaiinekoj (avatar) @Anaphore (sign)
multiface : Frankie
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: Roulez jeunesse ( Glo - Kal)    Sam 8 Sep - 16:24

Tu ne t’y attendais pas, c’est le moins que l’on puisse dire. Parce que ce n’est absolument pas le genre de Kal, il faut l’avouer, alors, ici, avec lui, t’as l’impression de rêver. Un très beau rêve, soi-disant passant. C’est pour ça, que tu l’aimes tant. Il te surprend toujours, et il te connait par cœur. Après tant d’années à ses côtés, ce n’est pas bien surprenant, il faut l’avouer. Là, dans ses bras, du tu sens entières, Gloria, tu te sens à ta place. Quand il te regarde, tu oublies tes complexes et ton manque de confiance en toi. Dans ses yeux, tu vois la personne que tu aimerais devenir, et il t’aide sans cesse à repousser tes limites. Aujourd’hui, t’as l’impression d’oublier toutes ces dernières semaines. C’était étrange, il y avait un certaine distance, entre vous, surement à cause de toi, à cause de tes sentiments pour Jay qui ne cessent de s’amplifier. Tu ne peux pas le lui dire ; ça le briserait, ça vous briserait. Et son amitié est plus importante que ton bonheur, finalement. Vous laissez votre voiture, vos bagages et vous partez à la découverte de la ville. Pendant des heures, vous marchez, vous prenez des photos et vous mangez. C’est bien une passion qui vous relie, ça, la nourriture. Tu as fait les yeux doux à Kal au moins cinq vous pour que vous vous arrêtiez manger une « spécialité » pas si spéciale que ça, soi-disant passant. Mais il accepte, sans rechigner, et ça te fait plaisir. T’es tellement bien. Mais les heures coulent, la nuit tombe et tu commences sérieusement à avoir mal aux pieds. Tu commences à te plaindre alors Kal vous ramène à l’hôtel. C’est la première fois que vous ne dormez pas à même le sol et tu es émerveillée par tout ce que tu vois. Dans la chambre, tu passes tout en revus, y’a même du chocolat sur l’oreiller et des serviettes pliées en cygne, la total. Tu finis par abandonner Kal pour tester la baignoire. T’as vraiment besoin de couler dans l’eau, là, tout de suite. Et t’y reste si longtemps que tu en sors toute fripée. T’as même faillis t’endormir. Tu finis par sortir, en pyjama, prête à dire à Kal au combien tu es heureuse, mais il n’est visible nulle part. Mais sur la table, y’a une photo de vous, et ça te fait sourire. Il est trop mignon avec ses fossettes et son air à croquer. Y’a aussi une enveloppe et un message étrange, que tu ne comprends pas vraiment. Comme tu es curieuse, tu l’ouvres pour trouver deux billets pour le match de la saison, et tu tombes sur le cul. Il s’est vraiment plié en quatre pour t’offrir les vacances de tes rêves. Tu attrapes ton téléphone pour l’appeler, lui demander où il est, et c’est là que tu vois le message. Ça parle de ton amour pour Jay, cet amour que tu gardes juste pour toi. Personne n’est au courant, c’est un secret que tu voulais emporter dans ta tombe. Tu as même dit à Jay que rien n’arriverait jamais entre vous. Tu lui as menti pour le bien de Kal, et le voilà persuadé que tu le trahis. Tu comprends le message, tout d’un coup. Mais, y’a autre chose qui t’interpelle, le nom de Kal. Kal est gay, c’est écrit, noir sur blanc. Au début, t’y crois pas, il te l’aurait dit. Mais plus t’y penses, plus t’y vois clair. C’est évidement, qu’il est gay. Et toi, toi t’as rien vu. Tu t’en veux, au début, et puis, tu lui en veux à lui, aussi, de t’avoir écarté de sa vie, de ce qu’il est. T’es sur le point de l’appeler quand tu vois la porte de la terrasse ouverte. Tu te diriges vers cette dernière, afin de rejoindre le balcon, et kal, adossée à la rambarde. « Je pensais que j’étais ta meilleure amie, Kal. Ça fait plus de vingt ans qu’on se voit tout les jours, et t’as pas suffisamment confiance en moi pour me parler d’un truc qui doit te bouffer depuis des années ; Tu croyais quoi ? que j’allais t’abandonner ? me moquer ? être dégoutée ? J’ai l’impression que tu me connais pas, si tu penses ça de moi. »

_________________
But I love you

despite your flaws
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: Roulez jeunesse ( Glo - Kal)    

Revenir en haut Aller en bas
 
Roulez jeunesse ( Glo - Kal)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Michaëlle Jean et le rêve de la jeunesse haitienne
» Le Ministère haïtien à la jeunesse et aux sports condamne l'affront des autorité
» A la jeunesse de mon pays
» Igor le chat, roman jeunesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⚡︎ purple haze. :: CHAPTER THREE :: all around mill valley-
Sauter vers: