AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 — you're not alone (w/darrel)

Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



♛ la pleurnicharde alcoolique

pseudo : perséides, mary.
in town since : 10/10/2017
posts : 2364
faceclaim, @ : natalia dyer, by kane.
multiface : nicki, rafael et olivia.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: — you're not alone (w/darrel)   Jeu 5 Juil - 2:59

Le texto que tu avais reçu la veille, celui que tu étais beaucoup trop fatiguée pour lire le soir-même. Parce que t’avais cet étrange pressentiment que tu n’aimerais pas ce que tu allais lire. Alors, tu avais simplement décidé de te coucher, de fermer les yeux, quelques instants, avant de te résigner à dormir. Car encore une fois, tu n’y arrivais pas. Pourtant, ce n’est que le lendemain, aux petites heures du matin que tu avais trouvé le courage de lire ce texto que tu avais reçu précédemment. Nouveau flash info, qui voulait bien sûr dire de nouvelles victimes des Night Owls. Prénom féminin qui se présente en premier. Houleuse histoire avec un mari qui était loin d’être tendre avec elle. Tes lèvres qui se pincent d’ailleurs, à la lecture de ces mots. Parce que tu ne peux t’empêcher de trouver ça très triste. Tu ne t’arrêtes pas pourtant, peut-être que tu aurais dû. Et clairement, tu as du mal à déglutir quand tu vois ce nom, bien trop familier apparaitre sur ton écran. Ton cœur qui se serre, ton téléphone que tu remets sur ta table de nuit. Parce que tu n’as pas besoin de lire la suite pour savoir ce dont il est question. Et clairement, à cet instant, il n’y a qu’une seule chose qui te traverse l’esprit. Parce que tu sais bel et bien ce que ça fait. Tu sais bien qu’à cet instant il a besoin de tout, sauf être seul. Tu ne prends donc que tes clés. Laissant ton cellulaire derrière toi, sans même prendre le temps de lire les autres messages que tu avais reçu. Puis tu prends la direction de cet atelier, dans lequel tu sais très bien que Darrel vit. Tu prends tout de même la peine de cogner è la porte, une fois arrivée. Et tu attends, de longues secondes, sans même savoir s’il t’ouvrira. Peut-être n’est-il même pas là. Pourtant tu insistes. Ta voix qui s’élève d’ailleurs, pour signaler ta présence. Pour qu’il sache qui est là. « Darrel, c’est Lukas, ouvre-moi s’il te plait. » Ton de voix assez doux, parce que clairement, tu ne veux pas le brusquer, et tu veux encore moins te montrer autoritaire. Parce que ce n’est clairement pas de ça qu’il a besoin. Non, c’est plutôt de soutient. Puis, il ouvre enfin. Et d’un coup, tu ne peux t’empêcher de te dire qu’il est dans un sale état. Pas très surprenant d’ailleurs, il ne doit pas avoir passé une très bonne nuit. « J’viens juste de lire le texto… » Et t’aurais voulu lui demander comment il va. Mais clairement, tu n’as pas osé le faire. Parce que tu te doutais bien qu’il n’allait pas bien justement. Parce que clairement toi, quand c’Est ton nom qui était apparu, t’avais bien cru que le sol allait se dérober sous les pieds. Et tu n’avais pas de mal à te dire que ça devait probablement être la même chose pour lui.

_________________

are you insane like me ? been in pain like me ? bought a hundred dollar bottle of champagne like me ? just to pour that motherfucker down the drain like me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : emeline.
in town since : 27/06/2018
posts : 51
faceclaim, @ : t. holland @ freesia
multiface : venus la furie
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: — you're not alone (w/darrel)   Jeu 19 Juil - 1:31

L'genre d'texto qu'tu reçois bien trop souvent à ton goût, tu y reconnais bon nombre des noms cités, tu y as même vu le tien. Désormais obligé de regarder les gens différemment, eux qui savent des choses sur toi, des choses sur les autres. Atmosphère lourde qui plane, la populace panique, complote et accuse sur de simples sms. t'es pas bien et t'voudrais bien attraper ces enculés. Finir leur p'tit jeu une bonne fois pour toute. Pour Lukas, tu t'es dit qu'c'était une coïncidence, la p'tite Lukas, qui pourrait bien la penser coupable ? Impossible pour toi. T'savais pas vraiment quoi lui dire non plus, le copine de ta meuf, c'est toujours compliqué. Faut dire qu'elle est pas facile non plus à approcher la petite. T'sais pas vraiment c'qu'elle pense, vous avez jamais vraiment discuté tous les deux. Vous faisiez parti du même groupe, juste d'un groupe. Il en reste quoi maintenant ? Tu n'sais pas quoi dire  ce sujet là non plus. Chacun a continué sa route comme il a pu, toi t'es resté là, fidèle au poste, avec Jay. Puis Allie aussi et doucement s'est en allée un peu plus loin chaque jour,  elle aussi et t'sais même pas pourquoi. D'façon ils font c'qu'ils veulent, ça a toujours été ça t'as rien à en dire mais t'en penses pas moins. L'avantage qu'à eu ce texto c'est que ta jolie métisse est enfin venue te voir, hier soir, après des jours sans nouvelles. Un comble. Une longue soirée faite d'émotions qui t'ont plutôt laissé K.O. Une nuit agitée, bien trop pensif pour pouvoir dormir, t'arrives seulement à trouver le marchand d'sable alors que le jour se lève. Un soulagement.

T'sais pas ça fait que quelques minutes que tu dors ou quelques heures alors qu'on frappe à ta porte. T'sais qu'c'est l'matin, c'est sûr, le soleil est encore bas  ta fenêtre. T'as pas vraiment envie d'y aller, surtout maintenant alors que tu dormais comme un bébé, ou presque. T'hésites à t'lever. « D..rrel, c’.. Lukas, ou..-moi s’.te plait. » Qu'tu entends, au loin. T'sais c'est Lukas, t'es surpris et comme à chaque fois qu'il s'agit d'elle, t'sais pas quoi faire. Pourtant là tu t'lèves, elle est venue jusque chez toi, t'vas pas la laisser dehors.Tu t'habilles rapidement, un pantalon sale qui traîne et un vieux tee-shirt, la gueule en vrac. T'façon t'as prévu de plus beaucoup sortir durant quelques temps, l'temps que ça passe à quelqu'un d'autre. T'ouvres alors la porte à Lukas, ébloui par le soleil du jour, qui te sort de ta grotte. « Lukas .. euh .. salut, qu'est-ce que t'fais là ?  il est tôt..  » ouais super perspicace comme mec. t'affiche pourtant un sourire d'con, les yeux plissés pour recevoir le moins de lumière possible, la gueule fatigué. t'viens juste de t'réveiller. « J’viens juste de lire le texto… » qu'elle te dit la petite, avec ses yeux ronds levés vers toi. T'sais pas non plus si t'as envie d'en parler, t'as l'impression de devenir fou avec ça, t'y penses constamment, t'y as passé la nuit entière. Mais après tout, elle y est passée aussi. « Entres, j't'en pris ... » lances-tu en ouvrant grand la porte. C'pas l'appartement l'plus beau ni même le plus rangé mais tu t'en fou, c'est chez toi et personne d'autre. Tu l'invites dans ta cabane comme tu l'appelles, une pièce salon / cuisine / salle de bain. Un truc bizarre. La douche à côté du lavabo, t'trouve ça lus pratique, plus économique. T'avais plus trop la thune pour faire ce que tu voulais, fallait payer l'autre qu'il se taise. Toi évidemment. Le gosse de riches de la bande. « T'veux un café ? » demandes-tu, d'un ton innocent. Doucement tu as envie de lui dire, il sais qu'il a besoin du prendre du recul pour prendre de bonnes décisions, ne pas paniquer trop vite; Alors que dans ta tête c'est l'apocalypse. Tu lances cafetière, parce que de toute façon il va t'en falloir. T'es content de la voir mais en même temps tu trouve la situation ... bizarre. « on s'est pas vu d'puis un moment, tu vas bien ? » parce que toi t'prend soin des gens, tu t'intéresses à eux et t'évites un peu le sujet du message des night owls, pour retarder l'heure fatidique du retour à la réalité.

_________________

--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



♛ la pleurnicharde alcoolique

pseudo : perséides, mary.
in town since : 10/10/2017
posts : 2364
faceclaim, @ : natalia dyer, by kane.
multiface : nicki, rafael et olivia.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: — you're not alone (w/darrel)   Ven 27 Juil - 14:22

Le jeune homme, visiblement surpris de te voir là. Ce qui n’est pas très surprenant. Parce que clairement, il est tôt. Et aussi, il faut bien le dire, tu n’as jamais été particulièrement proche de Darrel. Pourtant, tu n’as même pas hésité toi, quand tu as finalement lu ce texto. Comme si ça te semblait évidemment qu’il aurait probablement besoin d’un peu de soutient. Et comme tu avais vécu exactement la même chose, quelques temps plutôt. Tu étais donc pas trop mal placée pour comprendre ce qu’il traversait. « Lukas... euh... salut, qu'est-ce que t'fais là ? Il est tôt… » Oui, il avait raison. Peut-être aurait-il été préférable que tu lui téléphones seulement, ou que tu lui envois un texto plutôt que de te présenter chez lui, à cette heure. Mais toi, tu sais bien que cette histoire, ça t’aurait travaillé jusqu’à ce qu’il te réponde. Et visiblement, vu son allure, il ne t’aurait pas répondu avant un moment. Alors, tu y vas pour le franc jeu. Tu lui dis clairement que si tu es là toi, c’est après avoir lu le message. Tu n’as pas besoin de lui faire un dessin d’ailleurs, qu’il comprend parfaitement à quoi tu fais référence. Quoi que le texto a été envoyé hier, assez difficile de l’oublier. « Entres, j't'en pris ... » Tu ne te fais pas prier. Tu entres dans son petit appartement. Ton regard qui se pose un peu tout autour, bien malgré toi. Pas la première fois que tu viens pourtant, mais clairement, ce n’est pas fréquent non plus. Et puis, habituellement, il y a un peu plus de monde que lui et toi. « T'veux un café ? » Tu n’es clairement pas de celle qui commence la journée par une tasse de café. Pourtant, il ne te laisse pas le temps de répondre quoi que ce soit qu’il s’est déjà mis en branle pour préparer le di café. Probablement pour s’en faire un par la même occasion. Alors, tu te contentes simplement d’un petit hochement de tête. Tu en prendras quelques gorgées probablement, avant de te lasser. « On s'est pas vu d'puis un moment, tu vas bien ? » Tu remarques qu’il évite soigneusement le sujet du texto. Tu ne peux pas lui en vouloir d’ailleurs, toi aussi ce n’était pas ton sujet préféré quand celui qui parlait de toi a été envoyé. Et pourtant, tu n’as pas l’intention de lâcher le morceau. Mais bon, tu es bien prête à lui accorder un peu de répit, du moins le temps qu’il se réveille un peu. « Et bien… Moi ça va. Enfin on fait aller. » Oui, parce que clairement, tu ne vas pas si bien que cela. Tu as déjà été un peu plus mal, mais disons que les derniers mois ont été difficiles. Ou plutôt, disons que c’est le cas de la dernière année. Les remords, présents à chaque jours, qui aussitôt commençaient à s’estomper, son revenu en force. Mais bon, tu continues à avancer. Parce qu’il le faut bien. « Et toi, comment tu vas ? » Question que tu lui relances, bien évidemment. Soucieuse de savoir comment il se porte, comment il vit la chose. Parce que tu sais aussi que ça ne va pas très bien avec Allie aussi. Enfin, aux dernières nouvelles, c’est ce que tu savais. Mais bon, il ne s’est pas coupé du monde extérieur, c’est déjà ça. Peut-être bien qu’il y a de l’espoir pour lui aussi, de continuer à avancer. « Et si tu me réponds que tu vas bien, j’te croirai pas. » Que tu annonces tout de suite, pour ne même pas qu’il tente de te faire avaler qu’il gère bien tout ce qui est entrain de se passer. Parce que non, clairement, c’est impossible ça.

_________________

are you insane like me ? been in pain like me ? bought a hundred dollar bottle of champagne like me ? just to pour that motherfucker down the drain like me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: — you're not alone (w/darrel)   

Revenir en haut Aller en bas
 
— you're not alone (w/darrel)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⚡︎ purple haze. :: CHAPTER THREE :: west mill valley-
Sauter vers: