AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 — but i'm still alone in my mind (w/cami)

Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



♛ la pleurnicharde alcoolique

pseudo : perséides, mary.
in town since : 10/10/2017
posts : 2213
faceclaim, @ : natalia dyer, by morrigan.
multiface : nicki, rafael et olivia.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: — but i'm still alone in my mind (w/cami)   Sam 14 Juil - 3:51

Tu regardes autour de toi. Tu fixes ce vide qui se dessine sous tes yeux. Enfin, tu fixes, sans pour autant voir ce qui se trouve dans cette petite pièce. Peut-être parce que tu la connais trop bien. Rien qui ne bouge, jamais. À se demander si tu habites vraiment là. Ou peut-être est-ce plutôt parce que tu es complètement perdue dans tes pensées. Celles qui déboulent dans ta boite crânienne, qui se cognent, qui te frappent. Trop de choses auxquelles tu penses. Trop de choses qui te prennent à la gorge. Toi, qui ne t’autorises pas à penser à tout cela habituellement. Toi qui préfère de loin taire tout cela habituellement, toi qui t’occupe l’esprit, comme tu peux, tout le temps. Pour t’éviter de te perdre justement. Puis ton cœur se pince, le flot de larmes qui menacent de couler le long de tes joues, et c’est à ce moment-là que tu réalises que tu es entrain de te perdre un peu trop loin. Dans une zone dans laquelle tu refuses d’aller. Alors tu reviens à toi, tu prends une grande inspiration. Tes mains que tu passes dans ton visage, avant de te relever, avant d’agripper ton cellulaire. Tu fais quelque chose ce soir ? Message que tu envoies aussitôt, sans même y réfléchir deux fois. Ton amie, que tu sais de retour en ville, plus que le temps d’un week-end cette fois. L’été, qu’elle est supposée passer à Mill Valley, bien qu’à quelque part, tu te doutes bien qu’elle aurait probablement préféré être ailleurs. Toi aussi, en fait. Mais faute de pas vraiment avoir autre part où aller, tu restes là, tu continues à te torturer. J’ai envie de sortir, de bouger un peu. Deuxième message que tu envoies, qui vient rejoindre le premier dans la case non lu. Invitation lancée, sans même trop savoir ce que tu as en tête. En fait, tant que tu sors un peu de chez toi, tant que tu t’occupes l’esprit, ce sera déjà bien. Enfin, c’est clair qu’il y a toujours l’idée de sortir en boite qui traine dans un coin de ta tête. Mais tu sais bien que c’est moins le genre de ton amie. Idée que tu gardes pourtant à cet instant dans le coin de ta tête, dans l’optique où la réponse de Cami serait négative. Réponse qui ne se fait d’ailleurs pas trop tarder. Sourire qui s’accroche sur tes lèvres quand tu vois qu’elle est positive. La jeune femme qui ne devrait pas trop tarder. Tu prends malgré tout le temps de te changer, d’aborder une tenue peut-être un peu plus convenable que cette paire de pantalon de jogging et ce t-shirt beaucoup trop grand. Puis tu entends la sonnette de l’entrée, tu dévales les escaliers. « Cami ! » Le sourire sur tes lèvres, parce que clairement, tu es contente de la voir. L’impression que ça fait une éternité, alors que ça ne doit faire quelques semaines, peut-être deux mois, tout au plus. « Ça fait longtemps que t’es revenue ? » Que tu lui demandes, faute de lui demander comment elle va. Parce qu’à quelque part tu connais la réponse, et clairement ça vous évite le mélodrame à toutes les deux. Presque certaine qu’elle sera d’accord avec ça d’ailleurs. « Alors, t’as envie de faire quoi ? » Toi qui avait envie de sortir, elle qui avait le choix. Probablement peu logique, mais au final, toi, tant que tu étais loin de là, et pas seule, tout irait bien.

_________________

are you insane like me ? been in pain like me ? bought a hundred dollar bottle of champagne like me ? just to pour that motherfucker down the drain like me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



♛ l'rêve de médailles

pseudo : b_bulle (mel).
in town since : 28/06/2018
posts : 71
faceclaim, @ : holt. @(av.) wild heart (sign.) anesidora (gifs) tumblr.
multiface : plùm, micah et reagan.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: — but i'm still alone in my mind (w/cami)   Lun 16 Juil - 12:54


icons by solsken



jour quatre. ça devient l'enfer d'essayer d'se cacher. surtout qu't'as déjà croisé beaucoup trop d'monde depuis qu't'es rentrée. comme si t'avais même pas l'temps d'te poser et d'prendre du temps pour toi, pour trouver l'moyen d'respirer plus calmement. vague d'angoisse qui s'est emparée d'ton corps et ton âme à la s'conde même où t'as passé l'panneau d'entrée d'la ville. comme si revenir t'mettais encore plus en danger. c'est con putain, t'es encore qu'une enfant avec des rêves pleins la caboche. et y a tout qui peut être détruit pour une simple erreur pour laquelle t'es pas responsable. si c'n'est qu't'as pas bougé l'petit doigt. t'as pas appeler les flics, ni même les secours. t'as même pas demandé à aksel d's'arrêter pour t'assurer qu'le type s'en sortirait malgré l'accident. t'as juste préféré occulter cette épisode d'ta mémoire. comme si c'était rien, comme si ça n'importait qu'peu. putain, un mec a failli crever à cause d'vous et toi, t'prends la fuite au lieu d'assumer tes responsabilités. t'prends la fuite comme si t'avais pas été là, comme si c'n'était q'un fait divers d'plus, presque anodin, banal. y a tout qui t'revient en pleine gueule depuis qu't'as quitté los angeles pour les vacances. et ça t'fait mal au coeur à chaque fois qu't'oses t'attarder là-dessus. ton téléphone portable qui vibre sur ta table de chevet. princesse allongée sur son lit à fixer l'plafond, comme si ça allait faire passer l'temps. tu fais quelque chose ce soir ? voilà exactement l'genre de message qu'tu voulais éviter. et pourtant, l'nom d'lukas étire tes lippes en un sourire qu'tu n'pensais pas être capable d'afficher. j’ai envie de sortir, de bouger un peu. t'hésites pas longtemps. parce qu'au fond, même si t'as c'besoin d'être au calme et seule, tu n'peux pas t'empêcher d'rappliquer dès qu'on t'appelle. et puis, avec lukas, t'sais qu'y a plus de choses en commun qu'vous n'en n'aviez à l'époque. alors tu n'peux pas l'ignorer, t'peux pas faire semblant. poupée bien trop transparente pour qu'ça paraisse normal ou naturel. tu réponds en lui disant qu'tu t'mets en chemin, qu'ce sera pas long. coup d’œil dans l'miroir, jean slim, top simple et converses. ça ira très bien. et puis, t'attrapes ton perfecto et tu grimpes dans ta bagnole. quelques coups d'volants plus tard, t'voilà rendue chez la brune, sonnette qu'tu presses sous tes doigts manucurés. il n'faudra pas longtemps avant qu'son visage n'apparaisse d'vant tes yeux noisettes. cami ! son enthousiasme t'arrache un grand sourire alors qu'tu penches la tête légèrement sur l'côté. ça fait longtemps que t’es revenue ? tes lippes qui s'pincent. princesse pas forcément fière d'être rentrée en douce, sans prévenir tes potes. quatre jours à peine. qu'tu réponds, légèrement grimaçante. ouais, p'tre que t'aurais dû annoncer qu'tu squattais mill valley pendant les vacances, qu'c'était l'moment de s'retrouver. mais t'en as pas eu la force pour être honnête. t'pensais que si tu pouvais passer inaperçue, ce s'rait plus simple. pour ça, il aurait fallut qu'tu n'croises pas aksel l'premier soir et encore moins darrel l'second. l'retour d'la fille prodige des west, ça n'peut pas être un événement passé sous silence. si ça s'trouve, tes vieux ont fait un communiqué et t'es même pas au courant. ce s'rait bien leur genre en tous cas. alors, t’as envie de faire quoi ? logique discutable de ces retrouvailles. elle qui t'contacte, toi qui est en charge d'l'activité du jour. tétais pas des masses préparée à ça alors t'hausses les épaules, pas d'une grande utilité ni aide visiblement. franchement, si ça n'tenait qu'à moi, j'partirai ... qu'tu soupires. ça n'doit pas être une si grande surprise que ça. au moins, elle a l'mérite de n'pas avoir demandé comment tu t'sens, comment tu vas. elle doit déjà connaître la réponse et p'tre bien qu'elle est dans l'même état qu'toi. j'prendrais ma caisse et j'longerais la côte. san francisco, monterey ... santa barbara p'tre bien qu'ça pourrait être sympa d's'y arrêter. ton détaché et pourtant, t'y songes sérieusement. quatre jours que t'es rentrée et tu parles déjà d't'évader, si c'pas triste ça quand même. ou alors euh ... j'ai envie d'manger un truc bien gras, bien salé. depuis l'temps que j'me prive, j'me dis qu'c'est pas un p'tit écart qui va tout foutre en l'air. tu ris. plus nerveusement qu'tu l'aurais voulu. parce que p'tre bien qu'tu n'penses pas qu'à ça, qu'tu n'parles pas que d'un écart alimentaire.

_________________
† it's like rain on your wedding day, it's a free ride when you've already paid. it's the good advice that you just didn't take, who would've thought, it figures. well, life has a funny way of sneaking up on you and life has a funny way of helping you out. helping you out.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
— but i'm still alone in my mind (w/cami)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» 01. Losing your mind
» THE PURSUIT TALES ▲ all of a mind trick
» 1.04 Where is my mind ?
» Crazy Minds

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⚡︎ purple haze. :: CHAPTER THREE :: south mill valley-
Sauter vers: