AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 take me somewhere nice ☆ cassidy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Theo Tyler

avatar

pseudo : jeanne d'arc.
in town since : 10/01/2018
posts : 103
purple candy : 110
faceclaim, @ : joland novaj.
multiface : no.

❀ chained to the rhythm
on my mind:
never alone:
ready for it:

MessageSujet: take me somewhere nice ☆ cassidy   Sam 13 Jan - 14:59



https://www.youtube.com/watch?v=-USK4bykABw


faire taire - ou abandonner.
faire la guerre - ou lever le drapeau.
faire que ça s'arrête. faire que ça se contorsionne jusqu'à s'immoler, se figer - faire que ça se mette dans une boîte qui jamais ne s'ouvrira, semblable à celle de pandore qui recélerait de sombres secrets. de ceux qui feraient chuter une humanité. de ceux qui pourraient basculer - vers d'autres fréquences, d'autres mondes encore en suspension. et son regard balaie la salle principale, le corps dans un coin, dos collé au mur et le souffle à la dérive - le bordel un peu mis par défaut, cherchant encore, encore, encore, et toujours, la trace de micros ayant été dissimulés dans la nuit. pensées disparates qui s'entrechoquent, qui se frottent jusqu'à faire éclair de déflagration, le frisson s'abat avec violence sur ses épaules, il renifle un peu theo - il mord sa lèvre à outrance, cherche à l'ouvrir. l'arrière du crâne se cogne un peu, une fois, deux fois, tape une rythmique visant à faire taire les connexion rapides, inconcevables, qu'il ne pourra jamais abattre d'un coup de fusil - papa qui disait en rigolant qu'une seule balle, bien entre les deux yeux ça fait son effet en plus du silence.

lumière légère qui passe à travers les stores un peu branlants - et l'heure qu'il scrute avec attention, comme en demande d'une réponse à une quelconque prière. souvenir rapide pour la dispute précédée - stupide dont il se souvient tout juste les mots, maintenant que le mal est fait. theo qui pousse un profond soupir, passe quelques doigts dans sa tignasse dorée - sans y trouver quelconque couronne qui pourrait lui certifier qu'un jour, il sera roi de quelque chose. il tire un peu, ramasse, ferme les yeux. compte. se met à compter jusqu'à ce que les chiffres se délitent - crépitent. bombes cachées, mort bientôt annoncée - et les théories qui continuent de hanter. le portable pourtant jeté depuis des heures durant contre le canapé vieillot, qu'a su colorer le plafond parfois d'une couleur plus claire sans qu'il y accorde trop d'attention. theo qui loin des médications s'en bouffe les phalanges - theo qui les a même blanches, presque opales tant elles sont crispées. les sourcils se redressent à peine - porte qui s'ouvre et le soupçon vague qu'un espace s'est ouvert sous ses pieds, avançant les aiguilles autant qu'il aurait pu les reculer. la voix enrouée souffle sur les aiguilles enfoncées dans la trachée, le soupir - les nerfs qui se relâchent peut-être un peu.
- t'es là ?
à se sentir idiot la première seconde -
à se sentir légitime la deuxième seconde -
à retourner enlacer sa propre carcasse décharnée à la troisième, les pupilles à la recherche d'un éclat de rire dans la poussière. d'un pardon - peut-être. d'un salut - peut-être. d'un arrêt sur image - loin de son propre carnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassidy Travis

avatar

pseudo : greywaren
in town since : 10/01/2018
posts : 41
purple candy : 41
faceclaim, @ : cole sprouse, bae ♡ (avatar)

MessageSujet: Re: take me somewhere nice ☆ cassidy   Mer 17 Jan - 20:52

darling, j’ai toujours su qu’on était fracassés : des crash tests vissés par la médiocrité, aux algorithmes foireux et qu’on manipule pour rendre moins défectueux. darling, c’est l’souci, y’a comme une insuffisance sur un fond d’incompréhension, un manque sur une tapisserie de confusion.
ça l’fatigue, quand ça arrive, les mots durs - coups percutants, qui laissent son mental en ruines et teintent sa colère d’aniline. ça l’énerve, il sait plus trop ce qu’ils se sont dit, y’a juste cette sensation agrémentée de pourquoi et l’impression d’avoir été trop loin. constat amer, plus de retour en arrière. en c’moment, ça arrive souvent, les clashs, c’est rien de grave qu’il se dit en montant une à une les marches de leur immeuble. il ne peut s’empêcher de songer à la fois où Theo lui avait fait un esclandre pour grimper sur son dos pour être caché des oeillades malicieuses affleurant des rainures de bois. c’est pénible de jongler entre deux états : parfois, ils sont tellement en osmose qu’il se demande s’il pourrait retrouver une telle complicité avec quelqu’un d’autre (never) et en même temps, ils sont capables de tenir des discours qui s'entrechoquent, ponctués d’une vive rancune. souvent, c’est dur. parfois, il ne le comprend pas. et sa patience s’effrite.

clé machinalement insérée dans la serrure, il relâche la tension en un soupir, lippe tirée vers le bas quand il pousse la porte et s’immisce dans leur appartement. main levée pour déposer la clé sur la commode du hall, celle-ci dégringole à ses pieds autour desquels jonchent un tas de babioles comme si on avait voulu les déplacer.

tout est dérangé, les meubles ne sont plus au même endroit que ce matin. ça le frustre parce qu’il déteste le changement, ça n’a aucun sens de tout changer du jour au lendemain -

et c’est le truc, justement, rien n’a de sens avec Theo.
except quand Cassidy le comprend.

t'es là ?” décibels faiblards provenant du salon, il aperçoit la silhouette tendue de Theo dans le fauteuil, les genoux ramenés contre lui, les jointures blanchies jusqu’à lui donner une impression cadavérique. “non, juste mon fantôme qui vient te hanter. don’t mind me.” et immédiatement, c’est comme s’il se giflait lui-même : right, faut qu’il se déleste de sa rancune, oublie cette dispute stupide (stupide stupide stupide, t’as été vraiment stupide) parce que là, sous ses yeux, y’a comme un désastre. là dans son cœur, y’a comme un raté. i’m sorry ; ça vient pas pourtant. c’est dur avec Cassidy. mais c’est encore plus dur (oh god, tellement tellement tellement) de voir Theo dans ce tumulte émotionnel et enfermé dans sa tête pleine de pensées parasites. “hey.” il se sépare de son sac et son bonnet, s’avance jusqu’à Theo et s’agenouille devant lui. “what happened ?

did I… qu’il s’apprête à lui demander, ravalant au dernier moment les mots traîtres. c’était stupide hier soir. mais c'est le futur dont on craint le pire. il a envie de s’excuser mais les mots s’emmêlent dans sa gorge, pullulent dans sa tête. tout est brouillé, tout est rouillé. les restes de la dispute s'effacent, la rancune s'essouffle. soufflé, tout, pour toujours. la vie reprend son cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theo Tyler

avatar

pseudo : jeanne d'arc.
in town since : 10/01/2018
posts : 103
purple candy : 110
faceclaim, @ : joland novaj.
multiface : no.

❀ chained to the rhythm
on my mind:
never alone:
ready for it:

MessageSujet: Re: take me somewhere nice ☆ cassidy   Mer 17 Jan - 22:54



https://www.youtube.com/watch?v=-USK4bykABw


rien, rien, rien, rien, personne, personne, personne, et pourquoi, pourquoi, pourquoi, - quoi, quoi, quoi, quoi, quoi. écho qui se répercute dans les limbes, qu'il voudrait faire taire, les mains qui viennent frôler ses oreilles pour finalement s'y appuyer - pression qu'il tente d'évacuer. respiration en précipice - qui menace le suicide, la chute irréversible vers un fond interminable. atterrissage, atterrissage, lui il est important - pas le temps passé dans les airs à compter les regrets comme les moutons dans le ciel. l'inspiration profonde, le calme en mythe dont il lit les aventures presque chaque soir - il enlève, il veut écouter, il entraperçoit les lèvres bouger, elle prononce. prononce. prononce, prononce, et prononce - et les mots font sens que quelques secondes après. retrouve dan le regard de l'autre comme un océan - une flaque à la réalité différente. sans doute voudrait-il theo, formuler la demande s'y sauter - à passer pour un enfant un peu trop imaginatif, un peu trop zélé. les genoux restent, les genoux s'enfoncent, les genoux veulent se briser contre la cage thoracique compressée - les poumons relâchés. visage crispé - comme figé par une expression de terreur latente, celle d'un enfant enfermé trop longtemps dans le placard, qui découvre la beauté d'une lumière, d'un soleil brûlant sur la peau, quelque part dans le coin des yeux. les épaules se haussent.
- j'croyais qu'on nous écoutait.
croit, croit, croit, croit, et croire, croire, celui qui croyait si fort, qu'il aurait pu donner vie à un personnage de papier - tant l'âme se veut perdue dans des idéaux, des cauchemars qu'il peine à gérer. theo qui pousse un profond soupir, passe quelques doigts dans sa tignasse emmêlée, les iris honteuses qui basculent vers ses propres chaussettes.
- j'croyais... j'croyais...
il croit mal.
- d-durant la nuit t'sais ?

non, non, non. il n'aurait pas à savoir cassidy - il n'aurait pas à comprendre cassidy. idées qui émergent et coulent à la fois, la salive qui passe mal le long de son gosier. culpabilité dont il écrirait chaque lettre contre les murs - trop, trop, trop, trop theo, trop encore, trop cette fois.
- j'ai paniqué.
dans un souffle rapide - et les bras qu'il vient enrouler autour de ses propres jambes. theo, theo, comme s'il cherchait à se replier, à ne faire plus qu'un sous son manteau de peau, à n'être qu'une particule.
- j'voulais pas t'emmerder.
pas pour ça - pas après ça.
- ça va, ça va, ça va.
persuader - convaincre. périmètre de sécurité - et les excuses qui se murmurent à peine, au même rythme que son annulaire qui tapote doucement l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: take me somewhere nice ☆ cassidy   

Revenir en haut Aller en bas
 
take me somewhere nice ☆ cassidy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau site de la Musique des Sapeurs-Pompiers de NICE
» [05&06.06.10] Palais Nikaïa - Nice
» Festival International de Musiques Militaires Tatoo Nice
» [Tour 2009] NIKAIA NICE les 02 et 03 mai 2009 (Part II)
» stade Charles Ehrmann Nice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⚡︎ purple haze. :: CHAPTER THREE :: south mill valley-
Sauter vers: