AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

VOTRE AVIS NOUS INTÉRESSE, DONC RENDEZ-VOUS ICI
ON A BESOIN DE VOUS



Partagez | 
 

 De l'âme en peine (Ft. Jazz)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


avatar



voyage en eaux troubles

pseudo : Fantomas
in town since : 04/01/2018
posts : 63
faceclaim, @ : Louis Tomlinson
multiface : Nop
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: De l'âme en peine (Ft. Jazz)   Mer 17 Jan - 18:45



   
► month year, place | quotation
de l'âme en peine
jazz &  jude
Depuis mon retour en ville il n'y a pas grand chose qui va dans ma vie. J'ai pris le premier job que j'ai trouvé, à savoir garagiste. C'est pas le job de rêve, mais c'est pas non plus dégelasse puisque j'aime bien les voitures et j'ai tout de même quelques notions. Non, pour être franc, pour l'instant je me sens plutôt bien dans ce garage, il y a une bonne petite bande en plus de ça alors c'est plutôt cool. Aujourd'hui j'ai de la chance, c'est un jour où je ne travaille pas puisque le garage est fermé pour la journée du coup, j'ai rien à faire. Je profite de ce jour pour dormir plus que prévu et ça fait réellement du bien tout ça. Dès mon réveil, je décide qu'aujourd'hui je me rendrais chez Jazz, après les quelques échanges SMS que nous avons eu la veille, j'ai l'impression que quelque chose ne va pas. Je prends mon repas puisqu'il est pas loin des midis lorsque je me lève, puis je fini par prendre ma douche pour ensuite m'habiller d'un jean et d'un simple pull. Une fois tout ça prêt, il est déjà dans les deux heures de l'après-midi. Bah quoi ? Non je ne suis pas pire qu'une fille pour me préparer c'est faux ! Je chope les clefs de ma moto, ma veste et mon casque puis je pars de chez moi en direction de chez Jazz. Je ne sais pas si elle est chez elle, mais une fois devant sa porte je sonne une fois puis entre. La porte est ouverte alors elle doit être là. Espérons qu'elle ne soit pas dans un ébat sexuel avec un mec, ou bien sous la douche ça serait réellement gênant pour moi.

“Jazz, c'est moi ! T'es là?”
   
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________

   
Judy
Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées, Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées, Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit. • sheepirl.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



l'artiste possessive

pseudo : .Dream
in town since : 04/01/2018
posts : 40
faceclaim, @ : Barbara Palvin
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: De l'âme en peine (Ft. Jazz)   Ven 19 Jan - 8:14



   
Love hunt me down. I can’t stand to be so dead behind the eyes.
de l'âme en peine
jazz &  jude

Le mois de Janvier n’était définitivement pas le bon mois de l’année. En fait, ce n’était qu’une prolongation de son année 2017 de merde. Habituellement positive, Jazz avait commencé l’année du mauvais pied. Son travail commençait vraiment à l’ennuyer plus que de raison, son couple était au bord du gouffre et sa famille était ans la tourmente elle aussi. Les trois piliers de sa vie étaient défaillants... la jeune femme avait plus que jamais besoin de stabilité. Pour le coup c’était un peu loupé... Ajoutons à cela une belle chute qui lui avait valu une cheville immobilisée d’une belle et grosse attelle, et un beau rhume, la jeune femme était comblée. Coincée à son domicile, Jazz déprimait comme jamais. Vêtue 24h/24 de son superbe pyjama en pilou bien chaud, d’un bon thé aux fruits, et couverte d’une couverture dans son canapé, la jeune femme n’avait comme occupation que de regarder la télévision. Elle avait bien cherché un peu de reconfort chez son frère, Jude. Mais ce dernier l’avait plutôt démotivé d’avantage. Depuis son retour de mission, Jazz ne le reconnaissait plus. Habituellement, elle était sa confidente mais cela faisait quelques mois que Jude se renfermait comme une huître. Jazz avait l’impression que leur lien si particulier avait disparu. Il n’était que son frère adoptif... mais les sentiments de Jazz envers Jude étaient bien plus profonds et interdis. Elle se sentait mise à l’écart, remplacée et c’était un sentiments pénible à vivre d’autant plus qu’elle avait la vague impression que Jude se laissait aller dans l’alcool... Sans doute avait il vécu des moments difficiles mais elle ne supportait pas de le voir se transformer comme Josh. En effet, en couple depuis plus de deux ans, son petit ami tant idéalisé s’était découvert un attrait certain pour l’alcool. Mais ce qu’elle cachait aux yeux de tous c’étaient ses excès de colère qui feraient littéralement peter les plombs de ses proches s’ils le savaient. Jusque ici il n’avait jamais levé la main sur elle. Juste bousculée, secouée. Mais elle savait que cela ne s’arrêterait pas rien qu’à quelques bousculades...

Cette après midi, Jazz avait prévu son éternel netflix and chill installée dans son canapé. Mais Jude semblait en avoir décidé autrement. La jeune femme était à la cuisine à se préparer  un thé lorsqu’elle entendit la porte s’ouvrir et Jude l’appeler. Elle ne s’attendait pas à le voir à vrai dire. Sinon elle aurait enfilé un autre pyjama. Qu’importe. Il la connaissait mieux que personne. Et puis au fond, elle lui plaisait même dans cette tenue. Non?!

- Ma porte ne serait pas ouverte si je n’étais pas là - Lançait elle dos à lui avant de se retourner - Tu ne travailles pas aujourd’hui ?!

   
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



voyage en eaux troubles

pseudo : Fantomas
in town since : 04/01/2018
posts : 63
faceclaim, @ : Louis Tomlinson
multiface : Nop
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: De l'âme en peine (Ft. Jazz)   Sam 20 Jan - 18:56



   
► month year, place | quotation
de l'âme en peine
jazz &  jude
J'ai pas envie d'être seul aujourd'hui et j'ai pas non plus envie de rester chez moi alors je trouve l'option d'aller embêter Jazz plutôt pas mal. Je ne sais pas si c'est bien ou mal, mais après tout je m'en fiche je suis majeur et vacciner et puis c'est juste pour passer du temps ensemble, se changer les idées ou que sait-je encore. Lorsque j'ai fini de me préparer je pars en direction de chez elle, sans même la prévenir avant et sans être sûr donc qu'elle est là où non. Lorsque j'arrive devant sa porte je ne prends même pas vraiment la peine de taper chez elle, j'entre directement en l'appelant pour savoir si elle est là. « Ma porte ne serait pas ouverte si je n'étais pas là » Effectivement c'est une bonne réponse. Je hausse les épaules avant qu'elle ne se retourne.

« Ouais, pas bête. »

A en voir sa tenue elle non plus ne travaille pas et en plus de ça elle ne semble pas être prête à sortir. Dommage, c'est loupé pour une éventuelle séance de sport ou bien même, une simple balade. « Tu ne travailles pas aujourd'hui ?! » Cette fois-ci je soupire, et pour le coup je pars directement m'asseoir dans son canapé.

« Non, sinon je ne serais pas là. »

Au tac au tac, après tout elle sait qui je suis, elle me connaît par cœur pas besoin de jouer un rôle et de faire semblant. J'attends qu'elle revienne pour pouvoir enchaîner et surtout la taquiner.

« T'es en dépression ou quelque chose comme ça, je me trompe ? »

   
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________

   
Judy
Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées, Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées, Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit. • sheepirl.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



l'artiste possessive

pseudo : .Dream
in town since : 04/01/2018
posts : 40
faceclaim, @ : Barbara Palvin
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: De l'âme en peine (Ft. Jazz)   Jeu 25 Jan - 18:59



   
Love hunt me down. I can’t stand to be so dead behind the eyes.
de l'âme en peine
jazz &  jude

Jazz n’avait pas la forme et c’est peu de le dire. Elle se sentait tellement mal ces derniers jours. En plus d’être constamment cloîtrée chez elle avec son pied en attelle, la jeune femme devait supporter les crises existentielles de son petit ami qu’elle n’avait pas vu depuis près de trois jours. Le couple s’évitait. En soit tant mieux. Cela évitait qu’il ne la secoue comme la dernière fois à tel point qu’il lui avait laissé les traces de ses mains sur les bras. Jazz s’était baladée pendant plus d’une semaine avec des longues manches pour cacher les marques.  

De nature hyperactive, Jazz se retrouvait ralentie a boiter comme une malheureuse. Impossible pour elle de faire son ménage sans Avoir d’intenses douleurs, cuisiner était compliqué. Au final jazz ne faisait que se pavaner dans le sofa devant des films et à manger des cochonneries qui ne l’aideraient pas à garder la ligne... Toute femme aurait été normalement ravie de se reposer. Mais pas elle. Elle avait besoin de bouger. Alors pour le coup c’était cuit.

En entendant la porte claquer la jeune femme terminait tout juste son repas. Une bonne assiette de spaghettis bolognaise. Sa sauce était délicieuse c’était au moins une chose qui lui remontait le moral. Elle reconnu alors la voix de Jude qu’elle connaissait par cœur. Mais depuis leur dernier échange de texto, la jolie brune s’était quelque peu renfermée sur elle même. Elle savait que Jude n’était pas en forme, pire il semblait prendre goût à l’alcool ce qu’elle détestait... Elle savait qu’il ne voulait pas lui parler et allait finir par lui balancer qu’il était assez grand pour se gérer seule. Mais elle ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter...

- pas faux.. lâchait elle a sa réponse donnée sur le même ton que celle qu’elle lui avait adressé peu avant.

- Un savant mélange de dépression, frustration et d’enfermement. Je crois !

Elle haussait les épaules et levait la jambe pour lui montrer son attelle qu’il ne semblait pas avoir remarqué.

- Belle glissade en freestyle total devant les bennes à ordures du travail... heureusement aue j’étais seule... enfin. Tu as déjà mangé ?! J’ai fais ma superbe bolo que tout le monde s’arrache...

À vrai dire Jazz n’avait pas regardé l’heure. Elle était la pro en matière de sauter des repas. Elle avait littéralement oublié son déjeuner et mangeait quand la faim la tiraillait. Qu’il soit 15heures ou non elle s’en fichait pas mal.

- Qu’est ce que tu racontes de nouveau ?!

Jazz prit place dans le sofa, appuyée sur ses coudes pour manger. Son décolleté visible, elle cherchait inconsciemment à attirer le regard de Jude. Parce que frère adoptif ou non, ce garçon lui plaisait terriblement.


   
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



voyage en eaux troubles

pseudo : Fantomas
in town since : 04/01/2018
posts : 63
faceclaim, @ : Louis Tomlinson
multiface : Nop
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: De l'âme en peine (Ft. Jazz)   Lun 29 Jan - 18:19



   
► month year, place | quotation
de l'âme en peine
jazz &  jude
Je ne suis pas le meilleur pour ce qui est de remonter le moral, je suis même très mauvais pour ça alors forcément lorsque je vois Jazz comme ça je ne sais pas réellement comment réagir. La seule chose que je sais faire, c'est l'humour, pas vraiment drôle dans ces moments-là, mais bon c'est peut-être quand même mieux que rien non ? Au départ, lorsque j'ai demandé si elle était en dépression c'était seulement pour rire, je ne pensais pas que c'était réellement le cas. Génial Jude, ouvre encore ta bouche la prochaine fois. « Un savant mélange de dépression, frustration et d'enfermement. Je crois ! » Est-ce que j'ai fait une boulette ? Mince alors. Pour le coup, je n'ose même plus parler, mais là voilà qui un petit peu le pourquoi du comment. « Belle glissade en freestyle total devant les bennes à ordures du travail... heureusement que j'étais seule... enfin. Tu as déjà mangé ?! J'ai fais ma superbe bolo que tout le monde s'arrache... » ça je l'ignorais, du coup je ne peux pas passer à côté.

« Je ne suis jamais là au bon moment moi. Pas trop mal, ça va ? Tu en as pour combien avec ça ? Manger c'est peut-être un bien grand mot, mais j'ai grignoté oui. En revanche, je veux bien m'inviter pour ce soir. »

Ou peut-être devrais-je dire m'incruster ? Bon, de toute façon elle ne m'en veut pas, elle a l'habitude. « Qu'est ce que tu racontes de nouveau ?! » Me posant en face d'elle, presque comme une larme, je soupire ne sachant pas vraiment par quoi commencer.

« Bof … Je … euh … Pas grand chose d'intéressant. »

Penché en avant, son décolleté m'attire l'oeil, forcément. Du coup, je me sens assez mal à l'aise.
   
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________

   
Judy
Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées, Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées, Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit. • sheepirl.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



l'artiste possessive

pseudo : .Dream
in town since : 04/01/2018
posts : 40
faceclaim, @ : Barbara Palvin
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: De l'âme en peine (Ft. Jazz)   Lun 5 Fév - 20:04



   
Love hunt me down. I can’t stand to be so dead behind the eyes.
de l'âme en peine
jazz &  jude

Évidemment que Jazz se sentait mal. Rester entre quatre mur la rendait totalement folle. Heureusement qu’elle avait de la visite auquel cas elle aurait sans aucun doute forcé sur son pied. Enfin en soir elle forçait déjà étant donné qu’elle se permettait quelques courses au supermarché du coin pour prendre un bon bol d’air dont elle avait terriblement besoin. Peu après son retour, elle avait eu le plaisir de recevoir Jude, son demi frère. Une visite improvisée mais appréciée. Il avait toujours l’art de lui apporter un peu de nouveauté. Bon ces derniers jours elle le sentait mystérieux et détestait cela. Mais elle n’était pas moins ravie de voir sa bouille.

-C’est ça marre toi. En attendant je suis bloquée avec ce truc au minimum un mois. Normalement je ne peux même pas faire mes courses ou tenir debout. Ça me rend folle tu n’imagines pas combien.

Lâchait elle en poussant un long et profond soupir de frustration. Dans ces moment là Jazz mangeait plus que de raison et risquait littéralement de prendre du poids ce qui la rendrait d’autant plus frustrée.

- J’ai fais des cookies chocolat, m&m’s et ceux chocolat blanc/framboise tellement je m’ennuyais. Et j’en avais envie cela dit. Bref... tu auras souper et dessert.

Lâchait elle en prenant place face à lui. Elle avait le nez plongé dans ses pâtes à tel point qu’elle fut surprise de l’entendre si évasif à sa réponse. Elle levait alors le regard sans réellement se rendre compte que son décolleté était largement prononcé pour celui qui était censé n’être que son frère mais qui était pourtant bien plus à ses yeux.

- Pourquoi t’es si distant... ?! Jude depuis que tu as débarque dans ma vie on est hyper proche. On s’est jamais caché des trucs et je sais pas. Depuis que tu es revenu t’es tellement différent. Il est passé où mon frangin ... ?! Tu n’as jamais rien à me dire pourtant je suis sure que tu as pleins de choses. Mais je suis sûre que tu me caches des truc. Je déteste ça...

lâchait elle en faisant la moue avant de prendre sa main. Elle le regardait dans les yeux totalement sérieuse.

- T’es gay c’est ça ?! Tu sais je t’aimerai toujours autant.

Lâchait elle en plaisantant. Évidemment. Elle le savait trop dragueur pour être de ce bord. Sinon elle serait surprise et oh combien déçue. Mais s’il est heureux. C’est tout ce qu’elle désirait.

   
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



voyage en eaux troubles

pseudo : Fantomas
in town since : 04/01/2018
posts : 63
faceclaim, @ : Louis Tomlinson
multiface : Nop
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: De l'âme en peine (Ft. Jazz)   Mer 7 Fév - 22:23



   
► month year, place | quotation
de l'âme en peine
jazz &  jude
Je pense que j'ai toujours eu plus ou moins ce rôle de « comique » parmi cette famille. C'était peut-être ma manière à moi de me cacher de certaines choses, que sais-je. De toute façon j'ai toujours eu du mal à me sentir à l'aise et complètement chez moi dans cette famille. Mais le soucis n'est pas là aujourd'hui. En venant lui rendre visite je ne m'attendais pas du tout à la retrouver dans cet état là. Visiblement tout lui semble douloureux et puis surtout les heures lui paraissent des jours. Ce qui est tout à fait compréhensible d'ailleurs. « -C'est ça marre toi. En attendant je suis bloquée avec ce truc au minimum un mois. Normalement je ne peux même pas faire mes courses ou tenir debout. Ça me rend folle tu n'imagines pas combien. » Oui, ça je peux tout à fait le comprendre. Du coup je pense que là il faut peut-être que j'intervienne.

« Carrément ? Waouh ! Maintenant que je suis là tu n'as qu'à me faire une liste de course alors et j'irais te prendre ce dont tu as besoin. »

Je peux assez souvent paraître très chiant, mais j'ai quand même bon fond, et puis je ne vais pas la laisser dans cet état-là quand même. Je sais qu'elle peut-être très têtu et faire des choses qui ne faudrait pas faire. « - J'ai fais des cookies chocolat, m&m's et ceux chocolat blanc/framboise tellement je m'ennuyais. Et j'en avais envie cela dit. Bref... tu auras souper et dessert. » Voilà, qu'est-ce que je disais, elle ne peut s'empêcher.

« Je suis même pas étonner d'entendre ça. Cela dit … ceux aux chocolats je veux bien les réserver. »

Après tout si personne les veux, moi je veux bien me dévouer avec plaisir. Faut faire honneur à la cuisine non ? Le temps de quelques secondes, j'ai une vue très agréable en face de moi, mais une vue qui me fait perdre les mots. « - Pourquoi t'es si distant... ?! Jude depuis que tu as débarque dans ma vie on est hyper proche. On s'est jamais caché des trucs et je sais pas. Depuis que tu es revenu t'es tellement différent. Il est passé où mon frangin ... ?! Tu n'as jamais rien à me dire pourtant je suis sure que tu as pleins de choses. Mais je suis sûre que tu me caches des truc. Je déteste ça... » D'un seul coup elle me sort de mes pensées et puis de mes envies aussi par la même occasion.

« Hein ? Quoi … Mais non, tout va bien. »

Je crois que j'en perds le fil, j'en perds même mes mots et pour être tout à fait franc, je ne sais même plus ce qu'elle m'a dit. « - T'es gay c'est ça ?! Tu sais je t'aimerai toujours autant. » ça en revanche, j'ai très bien entendu.

« Quoi ? Non mais bien sûr que non ! »
   
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________

   
Judy
Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées, Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées, Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit. • sheepirl.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



l'artiste possessive

pseudo : .Dream
in town since : 04/01/2018
posts : 40
faceclaim, @ : Barbara Palvin
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: De l'âme en peine (Ft. Jazz)   Dim 18 Fév - 18:58



   
Love hunt me down. I can’t stand to be so dead behind the eyes.
de l'âme en peine
jazz &  jude

Jazz n'appréciait ni le fait d'être prise pour une malade imaginaire, ni d'être prise en pitié. A vrai dire, elle savait se débrouiller, et ne tenait pas à ce qu'on la couve comme une gamine malade. Son petit côté indépendante pouvait la rendre relativement têtue par moment. Si la jeune femme savait que Louis se proposait de bonne âme et non pas par pitié, elle ne voulait néanmoins pas accepter sa proposition, qui la réduirait à rester assise dans son sofa toute la journée jusqu'à en attraper un escarre sacré ... Elle avait besoin de se mouvoir un minimum, même si elle devait lever le pied, au sens propre comme au sens figuré. Coincée entre la frustration et l'ennui, Jazz savait qu'elle pouvait vite être d'une humeur exécrable et le faire payer à ceux qui n'y pouvaient rien. Heureusement elle savait que son entourage lui ferait bien comprendre qu'il était temps de se calmer un peu.

« Et pourquoi ne pas me mettre dans mon cercueil et m'enterrer vivante jusqu'à ce que la mort ne vienne me prendre aussi ?! » Lâchait elle ironiquement « Je m'ennuie comme un rat mort, faire mes courses est ma seule distraction et tu veux m'en priver ?! Je suis une si mauvaise soeur que ça,que tu veux te débarrasser de moi ainsi ?! Je sais que j'ai pas toujours été des plus facile à vivre mais tout de même ! » Bien entendu que c'était de l'humour. Noir certes mais de l'humour. D'ailleurs connaissant son demi-frère, il devrait bien comprendre la nuance de ses paroles.

Trouvant de l'occupation comme elle le pouvait, Jazz avait laissé son estomac la guider vers la cuisine pour y préparer de bons cookies encore chauds. Elle savait qu'elle n'était pas la seule à les apprécier, ils faisaient toujours fureur en période de Noël et encore aujourd'hui, ils semblaient éveiller en Jude une certaine mélancolie ou peut-être était-ce uniquement de la gourmandise.

« Je te reconnais bien là tiens ... Si tu les avaient refusés, c'est que tu étais malade ! »

Jazz savait combien son physique pouvait être plaisant et attirer les regards masculin, sans que ce soit réellement l'objectif escompté. Avec Jude, tout avait toujours été très compliqué dans leur relation. Ils avaient toujours été très proche, une certaine ambigüité qui n'avait pourtant jamais dérivé sur autre chose que leur relation fraternelle. Pourtant ils avaient dormis ensemble maintes et maintes fois, que ce soit enfants comme adolescents ou jeunes adultes. Les réveils perturbés de Jude ne lui avaient jamais échappés, de la même façon qu'elle ne s'était jamais réellement demandée pourquoi il s'empressait à prendre une douche fraiche de si bon matin. Elle ne s'était jamais posé la question parce qu'elle savait. Tout simplement parce que le désir était partagé, mais l'avantage chez elle était que cela ne se voyait pas physiquement. Elle avait bien sûr déjà rêvé de Jude. Des rêves pas très catholiques qu'elle avait toujours caché. En vérité, ils savaient tous les deux que leur relation était particulières, mais ils n'en avaient jamais parlé. Comme s'ils savaient que cette discussion était tentante mais interdite. Comme si chacun d'entre eux attendait que l'autre fasse un premier pas.

« Arrête de reluquer ma poitrine, tu éviterais déjà de bégayer... » Lançait elle, un demi sourire au coins des lèvres, en observant son regard, littéralement rivé sur ses seins avant de se reposer sur autre chose. « Bien sur que tu n'es pas gay. J'en suis sure. A moins que vraiment je me trompe sur toi, mais quand bien même je t'aimerai quand même. Cela dit, je ne démordrai pas ... Tu me caches un truc, tu es distant et je déteste vraiment ça ... Mais bon .. Si tu ne veux pas m'en parler, je ne peux pas te tirer les vers du nez... Seulement si un jour tu as besoin de te confier, tu sais que je serai toujours là. De jour comme de nuit. D'ailleurs, tu ne sors plus avec cette fille ... La grande perche aux cheveux noirs ébène là ?!  » Lâchait elle, tentant curieusement d'en savoir plus sur les relations amoureuses de son frère, parce que oui. Cette grande perche, Jazz la détestait. Elle était jalouse, jalouse comme une teigne de la voir collée à Jude de la sorte. Son frère... Et pas que.


   
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



voyage en eaux troubles

pseudo : Fantomas
in town since : 04/01/2018
posts : 63
faceclaim, @ : Louis Tomlinson
multiface : Nop
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: De l'âme en peine (Ft. Jazz)   Dim 25 Fév - 19:19



   
► month year, place | quotation
de l'âme en peine
jazz &  jude
J'essaie de ne pas trop venir chez elle pour tout simplement ne pas faire de bêtises. Je sais qu'elle sait et je ne veux pas franchir le pas. Que dirait les parents si on finissait tous les deux dans le même lit pour faire autre chose que dormir ? Est-ce que tout ça est saint même si je suis seulement l'adopté de la famille et donc que j'ai aucun lien de sang avec elle ? Est-ce que notre relation serait acceptée ou est-ce que l'on devrait vivre caché toute notre vie ? Je ne suis pas pour ça, en tout cas pas maintenant j'ai encore des choses à régler dans ma vie. « Et pourquoi ne pas me mettre dans mon cercueil et m'enterrer vivante jusqu'à ce que la mort ne vienne me prendre aussi ?! » Je soupire, avant qu'elle ne reprenne « Je m'ennuie comme un rat mort, faire mes courses est ma seule distraction et tu veux m'en priver ?! Je suis une si mauvaise soeur que ça,que tu veux te débarrasser de moi ainsi ?! Je sais que j'ai pas toujours été des plus faciles à vivre mais tout de même ! » J'ai encore jamais été dans cette situation-là alors je pense que je ne peux pas comprendre ce qu'elle dit, pourtant j'essaie quand même de faire un effort.

« Et tu te vois vraiment en train de faire les courses comme ça ? Tu ferais comment pour remonter tes courses si tu es bancal ? »

Elle est débrouillarde ça il n'y a aucun doute. Dans cette situation-là c'est quand même bien compliqué même pour quelqu'un de débrouillarde, en tout cas à mes yeux ça l'est c'est certain. « Arrête de reluquer ma poitrine, tu éviterais déjà de bégayer... » Bon, je suis grillé sans aucun doute et c'est bien dommage, malgré tout je me dois de répondre quelque chose, sérieux ou non.

« Arrête de la mettre en valeur alors toi aussi. »

Si seulement elle savait … Enfin, elle sait tout je suis sûr et je suis même sûr que par moment s'est fait exprès pour me faire déraper. À moi d'être fort mentalement, et c'est pas toujours simple surtout dans les moments de faiblesse comme en ce moment. « Bien sur que tu n'es pas gay. J'en suis sure. A moins que vraiment je me trompe sur toi, mais quand bien même je t'aimerai quand même. Cela dit, je ne démordrai pas ... Tu me caches un truc, tu es distant et je déteste vraiment ça ... Mais bon .. Si tu ne veux pas m'en parler, je ne peux pas te tirer les vers du nez... Seulement si un jour tu as besoin de te confier, tu sais que je serai toujours là. De jour comme de nuit. D'ailleurs, tu ne sors plus avec cette fille ... La grande perche aux cheveux noirs ébène là ?! » Je fais comme-ci tout allait bien, mais je lui fait quand même comprendre que je prend note et que je la remercie de respecter mon choix. Je me permets simplement d'apporter une précision sur ma fameuse relation amoureuse.

« Non non, c'était pas vraiment du sérieux entre nous elle recherchais seulement du sexe alors bon je lui est dit qu'elle avait qu'à s'acheter un sex toys ça serait plus simple. »


   
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________

   
Judy
Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées, Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées, Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit. • sheepirl.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



l'artiste possessive

pseudo : .Dream
in town since : 04/01/2018
posts : 40
faceclaim, @ : Barbara Palvin
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: De l'âme en peine (Ft. Jazz)   Sam 10 Mar - 0:29



   
Love hunt me down. I can’t stand to be so dead behind the eyes.
de l'âme en peine
jazz &  jude

Jude voulait sans aucun doute bien faire, mais l'assister n'allait pas du tout l'aider en cette période. Elle avait besoin d'un soutien moral plus que physique en soit et sa remarque lui fit hausser un fin sourcil avant que la jeune femme ne lui balance une spatule en bois sur l'épaule.

« Bancale ... Je vais t'en fiche moi bancale.  Je tiens très bien sur mes pieds mon cher. Il me faut juste plus de temps pour monter les escaliers mais je sais gérer seule. Si j'ai mal ce sera de ma faute, mais j'ai besoin de sortir. Alors a moins que tu viennes me chercher et que tu me portes dans les escaliers et m'accompagnes faire mes courses, je n'ai que cette solution parce que je refuse d'être enfermée ici. J'étouffe !  »

Leur relation de frère et soeur était sensiblement unique. Outre le fait qu'ils soient proches, il y'avait surtout une attirance visiblement réciproque entre les deux adultes, et ce depuis des années déjà. Bien que cachée, elle restait palpable et menaçait d'éclater en plein jour à n'importe quel moment. Ce regard posé sur sa poitrine, Jazz n'était pas spécialement dérangée, au contraire. Il fallait avouer que c'était une divine invitation à la luxure. En vérité, Jazz avait beau être en couple depuis longtemps, Jude avait toujours la première place dans sa vie. Et il lui arrivait parfois de souhaiter partager sa vie avec lui plutôt que son compagnon actuel. Toute leur relation était basée sur des non-dits, sans doute parce que la vérité risquait d'être difficile à dissimuler ou risquait tout bonnement de tout détruire si jamais elle s'était fait des idées ... Jazz ne pu s'empêcher de sourire à la réflexion de son demi-frère.

« Tu ne veux pas que je coupe mes seins non plus. Je ne la mets pas en valeur. C'est toi qui ne sait pas t'empêcher de baisser le regard et ce depuis que j'ai l'age d'avoir une poitrine généreuse. N'essaie pas de me faire culpabiliser d'être une femme. Je ne vais pas porter une Burqa pour tes belles brunelles mon chat. »


Le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle avait du répondant et toujours quelque chose à mettre au trou. Devant ses questions sur son ex petite amie, Jazz ne pouvait s'empêcher de ressentir cette amertume, cette folle jalousie de savoir qu'elle avait profité de lui comme elle aurait aimé pouvoir le faire elle même. Fort heureusement la réponse de Jude la rassurait tout autant qu'elle provoquait son étonnement, Jazz appuyait alors son visage sur sa main en le regardant en souriant.

« Oh. Je ne savais pas que tu cherchais à te caser, Jude ... Tu ne recherches pas de sexe donc... Enfin pas que du sexe. Pourtant il y'a quelques mois tu tenais un autre discours. Quand je te dis que quelque chose a changé chez toi ... Quoi qu'il en soit, je suis bien contente que tu l'aies quitté. Elle était matérialiste, superficielle et tellement pas faite pour toi. Tu mérites bien mieux qu'elle. Je ne suis pas encore prête à te partager.  »


Pourtant, inversement, lui n'avait pas le choix de la partager... Pourtant si seulement il savait une once de vérité, Jazz savait qu'il serait le premier à péter un cable et à ne pas supporter qu'on violente sa soeur.


   
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



voyage en eaux troubles

pseudo : Fantomas
in town since : 04/01/2018
posts : 63
faceclaim, @ : Louis Tomlinson
multiface : Nop
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: De l'âme en peine (Ft. Jazz)   Sam 10 Mar - 21:06



   
► month year, place | quotation
de l'âme en peine
jazz &  jude
« Bancale ... Je vais t'en fiche moi bancale. Je tiens très bien sur mes pieds mon cher. Il me faut juste plus de temps pour monter les escaliers mais je sais gérer seule. Si j'ai mal ce sera de ma faute, mais j'ai besoin de sortir. Alors a moins que tu viennes me chercher et que tu me portes dans les escaliers et m'accompagnes faire mes courses, je n'ai que cette solution parce que je refuse d'être enfermée ici. J'étouffe ! » Aucun filtre, tout est clair entre nous, ou presque en tout cas ça dépend des sujets finalement. Si je comprends bien, je vais devoir me rendre dans un supermarché, celui du coin en l'occurrence pour faire des courses, tout ce que je déteste. Avec le shopping évidemment.

« Tu as tes règles ou quoi pour être aussi nerveuse ? »

Non, vraiment aucun filtre, et pourtant. Il y a sûrement des sujets plus simples que d'autre peut-être.

« Je veux bien te porter où tu veux, à une seule condition ; c'est que tu t'habilles correctement. »

Oui parce que les joggings ou les trucs du dimanche pour rester à la maison c'est pas vraiment possible, surtout qu'elle est belle comme tout et que les tenues comme ça, ça gâche tout. « Tu ne veux pas que je coupe mes seins non plus. Je ne la mets pas en valeur. C'est toi qui ne sait pas t'empêcher de baisser le regard et ce depuis que j'ai l'age d'avoir une poitrine généreuse. N'essaie pas de me faire culpabiliser d'être une femme. Je ne vais pas porter une Burqa pour tes belles brunelles mon chat. » Et encore une fois, si seulement elle savait quelle conséquence ça avait sur moi à l'époque ... mieux vaut ne rien dire finalement. D'ailleurs, c'est bien elle qui me donnait la seule raison de rester chez eux, rien d'autre bien qu'ils soient tous adorables évidemment.

« Ne met juste pas de décolleter et tout le monde sera content. C'est comme ci tu venais chez moi et que je t'accueillais en boxer tu vois. »

Bon c'est sûr qu'un homme ça a tout de même moins d'impact qu'une femme niveau physique, mais bon quand même elle doit certainement comprendre l'image que j'essaie de faire passer là. « Oh. Je ne savais pas que tu cherchais à te caser, Jude ... Tu ne recherches pas de sexe donc... Enfin pas que du sexe. Pourtant il y'a quelques mois tu tenais un autre discours. Quand je te dis que quelque chose a changé chez toi ... Quoi qu'il en soit, je suis bien contente que tu l'aies quitté. Elle était matérialiste, superficielle et tellement pas faite pour toi. Tu mérites bien mieux qu'elle. Je ne suis pas encore prête à te partager. » Clairement elle est heureuse que je sois de nouveau célibataire. Je pense qu'elle a toujours été jalouse dans le fond, peut-être que certaines c'est elle qui les a fait fuir ...

« Je sais pas ce que je veux. J'ai toujours pas trouvé celle qu'il me faut. Peut-être que je suis pas fait pour l'amour, que je resterais célibataire toute ma vie. Peut-être que je finirai moine ou curé d'ailleurs. »

   
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________

   
Judy
Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées, Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées, Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit. • sheepirl.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



l'artiste possessive

pseudo : .Dream
in town since : 04/01/2018
posts : 40
faceclaim, @ : Barbara Palvin
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: De l'âme en peine (Ft. Jazz)   Dim 18 Mar - 11:38



   
Love hunt me down. I can’t stand to be so dead behind the eyes.
de l'âme en peine
jazz &  jude

D'un simple coup d'oeil vers Jude et Jazz comprenait qu'elle était effectivement sur la défensive.  Ses règles ? Non. De ce côté elle était largement protégée ... Juste la frustration qui devait bien sortir d'une manière ou d'une autre, et pas de chance pour Jude, c'était tombé sur lui. A vrai dire, Jazz n'osait pas s'en prendre à son petit ami, mauvaise idée. Elle savait qu'elle finirait perdante et avec de nouvelles douleurs supplémentaires. N'ayant pas d'autres visites hormis Jake, il n'y avait pas grande possibilité. Jazz fit alors la moue avant de se reposer sur ses avants bras sur la table, le regard plongé vers Jude. « Je suis désolée Jude ... Décidément tu es mon souffre douleurs ... Tu viens gentiment me remonter le moral et moi je t'agresse ... Je suis désolée... » Soufflait elle finalement en frottant légèrement son visage entre ses mains fines et délicates. Soudainement silencieuse, Jazz reposait son regard sur ses mains face à elle. « Non ... Laisse tomber, je vais pas sortir, ça ne sert à rien... » La jeune femme se levait finalement, rejoignant son salon où elle s'installait, se laissant littéralement tomber comme un poids mort dans le sofa. Elle ne supportait pas le fait d'être désagréable avec les gens qu'elle aimait. Elle ne s'en rendait tout bonnement pas compte. Son caractère habituel voulait qu'elle ait une répartie plutôt bien fournie, mais dans cette période compliquée, toute cette répartie était exacerbée et ce n'était pas forcément positif, malheureusement.

Jazz finit par baisser son regard sur son décolleté. En d'autres circonstance, elle aurait sans aucun doute envoyé Jude au diable. Mais peut-être qu'il avait effectivement raison. Résignée, elle attrapait un pull qu'elle enfilait pour cacher sa poitrine généreusement fournie et cacher ce corps des yeux de Jude qui pourrait prendre cela pour une invitation à la luxure. « C'est pas comme si je ne t'avais jamais vu en boxer ... Je te rappelle qu'ados, on dormait ensemble, et tu étais en boxer ... » La jeune femme haussait tout simplement les épaules avant de regarder Jude à ses mots. Elle fronçait les sourcils « Ne dis pas n'importe quoi Jude. Tu mérites comme chacun de rencontrer la bonne personne et tu vas la rencontrer. Dans un sens, vaut mieux être heureux et seul que malheureux en couple, non ?! » La jeune femme parlait en connaissance de cause au fond... «Enfin c'est pas une tare d'être toujours célibataire. Elle arrivera, ta jolie demoiselle. Il faut peut-être qu'elle se désencombre d'un autre homme devenu ennuyant avant de débarquer dans ta vie. Et puis, toi, moine ? Laisse moi rire. Tu es tout sauf un exemple de sainteté ... » La jeune femme esquissait néanmoins un léger sourire à ses mots. Elle le taquinait, ni plus ni moins. « Et puis perso, je te préfère célibataire ... Au moins je ne passe pas au second plan comme ça ... »


   
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: De l'âme en peine (Ft. Jazz)   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'âme en peine (Ft. Jazz)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nou mande la peine capitale pou mouche
» [Spéculation] Messire_chlas (21/12/1458)peine purgée
» slt j arrive a peine
» Le souffle à peine échappé | Alone... [-18]
» [FP=3] Ame-en-peine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⚡︎ purple haze. :: CHAPTER THREE :: east mill valley-
Sauter vers: