AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

VOTRE AVIS NOUS INTÉRESSE, DONC RENDEZ-VOUS ICI
ON A BESOIN DE VOUS



Partagez | 
 

 De l'âme en peine (Ft. Jazz)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


avatar



voyage en eaux troubles

pseudo : Fantomas
in town since : 04/01/2018
posts : 63
faceclaim, @ : Louis Tomlinson
multiface : Nop
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: De l'âme en peine (Ft. Jazz)   Dim 18 Mar - 16:40



   
► month year, place | quotation
de l'âme en peine
jazz &  jude
Je pensais qu'elle riait, mais finalement elle réellement énervée alors histoire de savoir je lui pose la question assez bête de savoir si elle a ses règles ou non, je sais qu'à cette période là elle est plutôt sur la défensive. « Je suis désolée Jude ... Décidément tu es mon souffre douleurs ... Tu viens gentiment me remonter le moral et moi je t'agresse ... Je suis désolée... » Bon j'ai quand même chercher aussi il faut bien le reconnaître quand même. Peut-être que c'est le fait de rester chez elle qui la mine, c'est possible aussi puisqu'elle aime être tout le temps en mouvement, là c'est compliqué. « Non ... Laisse tomber, je vais pas sortir, ça ne sert à rien... »

« Non t'inquiète pas, j'ai cherché aussi de mon côté. »


Je pensais qu'elle riait, mais finalement elle réellement énervée alors histoire de savoir je lui pose la question assez bête de savoir si elle a ses règles ou non, je sais qu'à cette période là elle est plutôt sur la défensive. « Je suis désolée Jude ... Décidément tu es mon souffre douleurs ... Tu viens gentiment me remonter le moral et moi je t'agresse ... Je suis désolée... » Bon j'ai quand même chercher aussi il faut bien le reconnaître quand même. Peut-être que c'est le fait de rester chez elle qui la mine, c'est possible aussi puisqu'elle aime être tout le temps en mouvement, là c'est compliqué. « Non ... Laisse tomber, je vais pas sortir, ça ne sert à rien... »

« Non t'inquiète pas, j'ai cherché aussi de mon côté. »


Elle est parfaite et elle le sait. « Ne dis pas n'importe quoi Jude. Tu mérites comme chacun de rencontrer la bonne personne et tu vas la rencontrer. Dans un sens, vaut mieux être heureux et seul que malheureux en couple, non ?! » Elle n'a pas tort, mais en réalité je pense que je m'en fiche, il suffit de ne plus y penser et puis c'est tout. À ces mots-là je me contente simplement de hausser les épaules avant qu'elle ne rajoute, «Enfin c'est pas une tare d'être toujours célibataire. Elle arrivera, ta jolie demoiselle. Il faut peut-être qu'elle se désencombre d'un autre homme devenu ennuyant avant de débarquer dans ta vie. Et puis, toi, moine ? Laisse moi rire. Tu es tout sauf un exemple de sainteté ... » Je ne sais pas pourquoi, mais à ce moment précis c'est à elle que je pense. Il faut rapidement que je me chasse cette idée-là de la tête.

« Quoi moi ? Arrête je suis un ange ! Tout le monde le dit d'ailleurs. »

L'air de rien, je fais celui qui se prend au sérieux. Elle sait très bien que tout est faux, ou une grosse partie du moins. « Et puis perso, je te préfère célibataire ... Au moins je ne passe pas au second plan comme ça ... » Je fronce soudain les sourcilles. Un message à faire passer peut-être avec ça ?

« N'importe quoi, tu sais très bien que tu es la number 1 dans mon coeur ! »

   
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________

   
Judy
Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées, Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées, Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit. • sheepirl.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



l'artiste possessive

pseudo : .Dream
in town since : 04/01/2018
posts : 40
faceclaim, @ : Barbara Palvin
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: De l'âme en peine (Ft. Jazz)   Dim 1 Avr - 1:22



   
Love hunt me down. I can’t stand to be so dead behind the eyes.
de l'âme en peine
jazz &  jude

Impulsive et loin d'avoir sa langue dans sa poche, Jazz pouvait parfois être un peu agressive et ce de façon totalement involontaire. Ce comportement était noté dans ses gênes, elle qui face à Jude, dénotait face à son calme olympien. A vrai dire, depuis que le jeune homme était arrivé dans la famille, elle ne l'avait vu que très rarement énervé. Il était plutôt calme mais elle était à peu près certaine que sous son calme olympien, il pouvait très rapidement s'échauffer quand il le fallait.  

« Tu essaies juste de me taquiner comme toujours... » Mais il était tellement adorable, de prendre la faute sur lui alors qu'il ne le méritait pas. Jazz appréciait Jude pour cela. Il était bien le dernier à chercher à porter la faute sur quelqu'un, un comportement qu'elle appréciait beaucoup chez le beau brun. Un léger sourire au coin des lèvres, le regard tendre posé sur lui, efface la mauvaise humeur affichée sur le visage de la jeune femme.

« Ma foi, je te laisse le bénéfice du doute ... S'ils le disent alors c'est que c'est vrai ... » Jazz hausse alors les épaules d'un air innocent avant de rire devant l'ait angélique de Jude. Il est si beau quand il prend cet air, si seulement il avait conscience du charme qu'il exerçait sur la jolie brune ...  A lui seul, il était la définition même de la tentation et de la torture. Tentation à laquelle elle rêvait de céder mais douce torture de ne pouvoir se laisser aller pleinement avec lui.

Quelque peu rassurée d'être toujours la première dans sa vie, jazz se tournait vers lui croisant les bras sur sa poitrine généreuse qu'elle mettait à nouveau en avant dans cette position.  « Pour le moment. Mais je préfèrerai l'être tout le temps ...» L'attention de Jazz fut soudainement attirée par la musique de son portable posé sur la table, affichant le prénom de son petit ami. Après un bref soupir, Jazz retournait son portable face contre la table et le laissait sonner, sentant le regard insistant de Jude sur elle. « Je n'ai pas envie de lui parler ... » s'expliquait elle vainement, espérant que ces explications aussi brèves furent elles soient convaincantes. Mais un second bruit se fit entendre, un texto cette fois, sans doute un message vocal avant de sonner une troisième fois pour un appel.  Préférant éviter la discussion, Jazz observait Jude « Finalement je veux bien aller faire une petite course ou juste se promener si ça tient toujours ...  »


   
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



voyage en eaux troubles

pseudo : Fantomas
in town since : 04/01/2018
posts : 63
faceclaim, @ : Louis Tomlinson
multiface : Nop
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: De l'âme en peine (Ft. Jazz)   Dim 8 Avr - 18:44



   
► month year, place | quotation
de l'âme en peine
jazz &  jude
Je réalise que j'ai peut-être trop loin avec mes bêtises, je voulais simplement la taquiner et la faire rire pour lui changer les idées, mais j'ai peut-être poussé le bouchon légèrement trop loin. « Tu essaies juste de me taquiner comme toujours... » Par chance elle me connaît et ne le prend pas mal alors je lui offre l'un de mes plus beaux sourires, j'essaie en tous les cas. « Ma foi, je te laisse le bénéfice du doute ... S'ils le disent alors c'est que c'est vrai ... » Non j'ai jamais été un ange, et surtout pas avec cette famille, je crois même qu'ils n'ont jamais été en paix cinq minutes avec moi, surtout à l'adolescence qui finalement, n'est pas si loin que ça pour moi.

« Tu peux. »

Je me replace alors correctement sur le fauteuil qui est toujours en face du sien, là où elle se trouve. Je dois évidemment reconnaître que j'ai énormément de mal à rester stoïque face à elle. Bien évidemment qu'elle me plait et ce depuis des années maintenant, mais voilà elle me prendrais pour un fou, un pervers ou que sait-je encore. « Pour le moment. Mais je préfèrerai l'être tout le temps ...» J'arque alors un sourcille, revenant à la réalité quittant son corps des yeux pour remonter à son visage.

« Tu es jalouse ? »

Jalousie, mais jalousie dans quel sens ? Qu'importe, nous sommes légèrement perturbé par son téléphone qui sonne alors je réalise que j'ai oublié le mien dans la voiture. « Je n'ai pas envie de lui parler ... » Sans voir le nom du destinataire je comprends assez rapidement qu'il s'agit là de son petit ami, ou ex-petit ami, que sait-je après tout. « Finalement je veux bien aller faire une petite course ou juste se promener si ça tient toujours ... » Je me lève de là où je suis pour venir me poser tout près d'elle et déposer ma main sur sa cuisse.

« Il y a quelque chose qui va pas ? » Lui demandais-je premièrement avant de reprendre, « Ouais ok, mais tu as pas trop mal pour ça ? »

   
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________

   
Judy
Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées, Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées, Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit. • sheepirl.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



l'artiste possessive

pseudo : .Dream
in town since : 04/01/2018
posts : 40
faceclaim, @ : Barbara Palvin
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: De l'âme en peine (Ft. Jazz)   Ven 20 Avr - 1:25



   
Love hunt me down. I can’t stand to be so dead behind the eyes.
de l'âme en peine
jazz &  jude

Face à Jude, Jazz ne pouvait que montrer ses faiblesses. Il était sans doute le seul à la connaitre suffisamment pour détecter sa peine derrière ses sourires de façade. Souffrant d'une extrême solitude, d'un sentiment d'ambivalence total en ce qui concerne sa relation avec Jude, sans parler de ce fichu plâtre qui limitait ses mouvements, Jazz avait de quoi péter un câble, mais elle regrettait que cela arrive en présence de Jude qui ne faisait que lui rendre une visite pour s'assurer que tout allait bien pour elle, un acte adorable qu'elle appréciait profondément.  

Le regard de Jude toujours attiré par son décolleté, la jeune femme esquissait un léger sourire, qu'il ne devait même pas percevoir, vu son regard absent. Elle ne pouvait lui en vouloir. C'était un homme, pas réellement son frère et il fallait avouer qu'elle se mettait aussi très clairement en valeur. Jazz esquissait un sourire devant leur conversation. Ils avaient toujours tourné autour du pot mais peut-être qu'aujourd'hui ils allaient mettre des mots sur leur relation

- Je suis jalouse. Je crois que c'est plutôt évident que j'ai profité énormément ces dernières années. On dormait ensemble dans le même lit, on faisait tout ensemble alors effectivement, le fait de savoir que d'autres femmes passeraient avant moi m'ennuie. Enfin, en soit tu pourrais dire la même chose étant donné que je suis en couple mais tu restes quand même le numéro un. Si je devais choisir entre toi et mon copain, mon choix serait vite fait ... Enfin, si on peut parler de copain... Et toi, ça ne te fait rien de me voir avec un autre ?

Ajoutait elle en riant nerveusement. Soudainement nerveuse, Jazz observait Louis contourner le sofa pour prendre place à ses côtés, une main sur sa cuisse. Instinctivement, Jazz glissait sa main sur celle de Jude, dont la peau était bien plus chaude que la sienne, lui procurant un bien fou.

- Ca va ... C'est juste que cette relation me pèse. Elle se dégrade de plus en plus. Je suis constamment seule et lui ailleurs. D'un coté j'ai envie de le quitter, de l'autre le fait de rester seule va beaucoup m'affecter ... Enfin... Je m'en fous de la douleurs...  Sors moi juste d'ici une heure ou deux. Je te suis n'importe ou ... Ces murs m'étouffent ...

Lâchait elle, plongeant un regard à la fois doux et triste sur le beau brun dont elle finit par caresser la joue avant de poser son visage sur son épaule et glisser ses mains dans son cou, le nez caressant la peau de son cou, dont elle humait le doux parfum. Elle aurait aimé remonter le temps, retrouver cette période innocente ou elle dormait encore dans ses bras. Lui avouer que oui, bien qu'il soit son demi-frère, elle l'aimait plus qu'aucune femme ne pourrait l'aimer.


   
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



voyage en eaux troubles

pseudo : Fantomas
in town since : 04/01/2018
posts : 63
faceclaim, @ : Louis Tomlinson
multiface : Nop
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: De l'âme en peine (Ft. Jazz)   Lun 23 Avr - 19:36



   
► month year, place | quotation
de l'âme en peine
jazz &  jude
Je pense que nous avons toujours su tous les deux nos sentiments l'un pour l'autre sans forcément se dire les mots clairement. Je pense également qu'il y a une sorte de gêne qui s'est installé dès le départ entre nous deux de par ses parents, mes parents adoptifs du coup. Tout peut-être simple et pourtant tout est compliqué. Nous n'avons aucun lien de sang tous les deux, mais expliquer aux parents que l'on s'aime autre que de manière fraternel serait peut-être bien trop compliqué et je ne veux absolument pas la privé de l'amour de ses parents si jamais il venait à nous mettre à la porte. Tout ce qui peut-être simple est finalement bien trop compliqué, alors où est la solution ? « - Je suis jalouse. Je crois que c'est plutôt évident que j'ai profité énormément ces dernières années. On dormait ensemble dans le même lit, on faisait tout ensemble alors effectivement, le fait de savoir que d'autres femmes passeraient avant moi m'ennuie. Enfin, en soit tu pourrais dire la même chose étant donnée que je suis en couple mais tu restes quand même le numéro un. Si je devais choisir entre toi et mon copain, mon choix serait vite fait ... Enfin, si on peut parler de copain... Et toi, ça ne te fait rien de me voir avec un autre ? » Est-ce que je peux tout lui dire, est-ce que je peux lui dire que je l'aime depuis des années, que ça me rend tout simplement malade de savoir que quelqu'un dors, couche avec elle. J'ai toujours pris sur moi et puis j'ai fui aussi ça m'a beaucoup aidé pendant quelques années.

« Et tu crois qu'aujourd'hui ça serait encore possible au moins une fois de refaire comme à l'époque ? Si ça ne me fait rien ? Tu rigoles ! J'ai toujours eu envie de casser la gueule à ton mec. »

J'ai peut-être été trop loin. J'ai toujours fait en sorte de ne pas me mêler de ses histoires d'amour, de rester loin de tout ça tout simplement pour ne pas souffrir. Je connais cette fille, je la connais par coeur et je sais qu'il y a quelque chose qui ne va pas forcément, ce pourquoi je me rapproche d'elle. « - Ca va ... C'est juste que cette relation me pèse. Elle se dégrade de plus en plus. Je suis constamment seule et lui ailleurs. D'un coté j'ai envie de le quitter, de l'autre le fait de rester seule va beaucoup m'affecter ... Enfin... Je m'en fous de la douleurs... Sors moi juste d'ici une heure ou deux. Je te suis n'importe ou ... Ces murs m'étouffent ... » J'avais donc raison, quelque chose ne va pas.

« Tu penses qu'il va voir ailleurs ? Tu veux que je le suive pour savoir ? Si ça ne va plus quitte le et vient vivre avec moi, au moins le temps que tu te remettes sur pied, j'en serais ravi tu le sais bien. »

   
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________

   
Judy
Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées, Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées, Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit. • sheepirl.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



l'artiste possessive

pseudo : .Dream
in town since : 04/01/2018
posts : 40
faceclaim, @ : Barbara Palvin
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: De l'âme en peine (Ft. Jazz)   Dim 6 Mai - 19:57



   
Love hunt me down. I can’t stand to be so dead behind the eyes.
de l'âme en peine
jazz &  jude

Était-il réellement entrain de lui demander s’ils pouvaient à nouveau partager le même lit comme autrefois ?! Evidemment que c’était parfaitement possible. Plus aucun d’eux ne vivait chez leurs parents, alors partager le même lit ne risquerait pas de provoquer quelques questions auxquelles ils n’étaient pas encore prêts à répondre. De toute évidence, Jude semblait désirer la même chose que Jazz. Juste le retrouver comme autrefois, au moment où aucun d’eux n’avait le cœur tiraillé si ce n’est entre le cœur et la raison. Aucun sentiments pour un autre que Jude, pour une seule soirée comme celle ci, Jazz donnerait tout ce qu’elle avait de plus cher. Une simple nuit à tout oublier. Jude avait ce pouvoir, celui de la rassurer d’un simple contact. Celui de lui rendre le sourire en lui racontant la blague la plus pourrie du monde. Tous les pouvoirs des super-héros réunis.... La jolie brune rêvait de pouvoir suspendre le temps dans ces moments de bonheur. Malheureusement la vie adulte l’avait frappé de plein fouet et en plus d’avoir pleins de factures à son nom à payer, elle devait inévitablement travailler - ce qui actuellement était chose impossible avec son pied.

Le minois tourné vers Jude, un léger sourire aux lèvres, la jeune femme déposait un tendre mais long baisers sur sa joue en guise de réponse.

« Bien sur que ce serait possible. Je ne me priverai jamais d’un moment privilégié avec toi Jude. Jamais. Tu me donnes une date de camping sauvage et je suis toute à toi. - Bon s’il fait bon hein parce que du camping sauvage sous la pluie laisse tomber. Dans ce cas on campera dans ton salon devant la télé...

La jeune femme riait en se souvenant des deniers camping sauvage qu’ils avaient fait et dont ils étaient sortis tous les deux bien malades... Jazz était ravie que Jude soit venu lui rendre visite ce matin. Le retrouver et sourire à nouveau lui faisait le plus grand bien. Si leurs sentiments avaient toujours été bien cachés, désormais ils semblaient se libérer peu à peu et se transmettre par quelques phrases implicites.

« Vraiment ?! A ce point la ?! Je ne pensais pas que ça te rendait si jaloux ... Au final j’ai loupé une partie de ma vie avec un homme qui n’en vaut pas la peine. On a rien de commun. En plus il boit plus que de raisons et dans ces cas là il est vraiment désagréable » pour ne pas dire violant pensait elle. Elle avait déjà reçu quelques bons coups certains plus douloureux que d’autres. Encore aujourd’hui les traces de ses mains étaient visibles sur ses bras à travers des bleus. En vérité jazz donnerait n’importe quoi pour s’éloigner de cet homme qui risquerait un jour de la tuer sous un excès de colère et de boisson. Mais si elle en parlait à Jude il allait sans doute le tuer de ses mains et elle ne supportait absolument pas que Jude finisse en prison à cause d’un connard pareil ...

« Ça c’est dit. Je me suis toujours doutée que tu le détestais. Tu m’as déjà vu pleurer plusieurs fois à cause de lui. Donc je me doute un peu... Je n’ai pas besoin qu’on le suive. En vrai s’il me trompe grand bien lui fasse... J’envisage vraiment de le quitter. Il ne m’apporte plus rien... » lâchait la jeune femme avant de relever le regard vers Jude, un léger sourire aux lèvres. « Tu ferais ça ?! Reprendre ton emmerdeuse de sœur chez toi le temps de le retourner ?! Tu risquerais d’en avoir vite marre de moi. Ou au contraire peut être que tu ne voudras plus me laisser partir qui sait ... » dit elle en lui offrant un doux clin d’œil. Jazz déposait son visage sur son épaule. Sentir son souffle sur son visage lui faisait du bien. En vérité le faire n’aller chez lui leur permettrait peut être de se retrouver comme autrefois et de se rapprocher, de se dire les choses ou du moins de se les prouver ...

« Si vraiment tu veux bien alors je vais préparer mon sac ... mais je ne veux pas être un poids... tu as une vie tu sais ... »

   
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



voyage en eaux troubles

pseudo : Fantomas
in town since : 04/01/2018
posts : 63
faceclaim, @ : Louis Tomlinson
multiface : Nop
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: De l'âme en peine (Ft. Jazz)   Jeu 10 Mai - 18:47



   
► month year, place | quotation
de l'âme en peine
jazz &  jude
Il serait peut-être bien temps de se rapprocher comme avant de Jazz. Peut-être qu'à nos âges tout va être différent, je ne sais absolument rien, mais qu'importe elle semble être partant pour une soirée comme à l'époque. « Bien sûr que ce serait possible. Je ne me priverai jamais d’un moment privilégié avec toi Jude. Jamais. Tu me donnes une date de camping sauvage et je suis toute à toi. - Bon s’il fait bon hein parce que du camping sauvage sous la pluie laisse tomber. Dans ce cas, on campera dans ton salon devant la télé... » Réfléchissant quelques instants, voilà que je reprends alors.

« Génial alors ! Je pense que déjà, tu devrais te soigner et puis après, on trouvera une date alors. »

Oui parce que bon clairement, je ne pense pas que ça soit l'idéal avec un pied en moins, ça sera toujours mieux d'être en pleine forme tous les deux à ce moment-là. La discussion dérive par la suite sur sa vie de couple qui visiblement n'est pas si rose que ça. « Vraiment ?! A ce point la ?! Je ne pensais pas que ça te rendait si jaloux ... Au final j’ai loupé une partie de ma vie avec un homme qui n’en vaut pas la peine. On a rien de commun. En plus il boit plus que de raisons et dans ces cas là il est vraiment désagréable » Est-ce qu'il y a un sous entendu là-dessous, forcément, mais si elle ne le dit pas clairement, j'ai pas vraiment envie d'entrer dans les détails. J'essaie donc de me calmer avant qu'elle ne reprenne. « Ça c’est dit. Je me suis toujours doutée que tu le détestais. Tu m’as déjà vu pleurer plusieurs fois à cause de lui. Donc je me doute un peu... Je n’ai pas besoin qu’on le suive. En vrai s’il me trompe grand bien lui fasse... J’envisage vraiment de le quitter. Il ne m’apporte plus rien... » Enfin une bonne nouvelle donc ! Après tout si elle le prend dans ce sens-là, c'est tant mieux. Dans ma lancée, je lui propose de venir chez moi le temps de trouver une autre solution, « Tu ferais ça ?! Reprendre ton emmerdeuse de sœur chez toi le temps de le retourner ?! Tu risquerais d’en avoir vite marre de moi. Ou au contraire peut être que tu ne voudras plus me laisser partir qui sait ... » Souriant de nouveau, je reprends.

« Si je te le propose, c'est que je suis bien prêt à faire cet effort-là. Je suis le meilleur du monde non ? »

Peut-être que ça ira, peut-être que ça n'ira pas. Qu'importe il faut tout de même la sortir de cette situation-là. « Si vraiment tu veux bien alors je vais préparer mon sac ... mais je ne veux pas être un poids... tu as une vie tu sais ... » Me mettant à râler légèrement je reprends,

« Arrête tes bêtises et va préparer tes affaires ! »
   
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________

   
Judy
Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées, Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées, Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit. • sheepirl.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



l'artiste possessive

pseudo : .Dream
in town since : 04/01/2018
posts : 40
faceclaim, @ : Barbara Palvin
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: De l'âme en peine (Ft. Jazz)   Sam 19 Mai - 3:26



   
Love hunt me down. I can’t stand to be so dead behind the eyes.
de l'âme en peine
jazz &  jude
Peut-être bien que c’est de la pure folie que de partir avec Jude. Peut-être était elle devenue folle. Peut-être que cette cohabitation allait mettre à mal leur relation. Il y’avait des millions de possibilités mais Jazz avait prit sa décision. Retrouver Jude allait lui faire le plus grand bien, passer du temps avec le seul homme capable de la comprendre et de la respecter allait la changer de ses habitudes. Jazz aurait donné n’importe quoi pour s’éloigner de son compagnon, mais pour cela elle devait être en sécurité. A vrai dire elle n’avait pas pensé à son demi-frère. Elle avait toujours craint de le déranger bien qu’elle ait toujours su qu’il serait toujours là pour elle. Les choses semblaient prendre un tout autre tournant désormais. Tous deux semblaient mettre des mots sur cette relation, petit à petit. Finalement, il était peut être temps de voir où cela allait les mener. Pour une fois dans sa vie Jazz avait envie de se laisser guider par son cœur et bon par sa raison. Parce que sa raison lui répétait combien aimer Jude était de la folie, mais son cœur disait tout le contraire et la tiraillait. Advienne que pourra pensait elle ... Face aux paroles de Jude, Jazz souriait en coin en se levant pour prendre un sac

- Oui bon n’en fait des tonnes non plus hein... Tu vas avoir les chevilles qui vont enfler ... Olala. Oui mon commandant. Je file.

Jazz lui lançait un regard moqueur avant de partir dans la chambre récupérer quelques vêtements et affaires de toilettes, le nécessaire pour quelques jours tout au plus. Au pire des cas elle savait que si elle avait froid Louis la réchaufferait ou lui prêterait au moins un pull. La jolie brune mit une trentaine de minutes a rassembler toutes ses affaires avant de finalement rejoindre Jude dans le salon

- Je suis prête ... J’espère ne rien avoir oublié.

Jazz était partagée entre le soulagement et l’excitation. Quitter un homme violent pour un homme d’une douceur infinie, ce même homme qu’elle aimait secrètement  depuis de longues années déjà ... Au fond cette cohabitation allait peut être marquer un tournant de leur histoire. Ils avaient mis du temps à se dire tout ce qu ils avaient à se dire et désormais ils étaient tous les deux prêts à reprendre leur petite routine d’ados. Peut-être s’enflammait elle trop vite, effectivement. Mais Jazz avait besoin pour une fois d’être à ses côtés, d’être là seule à profiter de lui.

Attrapant son sac à main elle laissait Jude prendre son sac de sport avant de quitter l’appartement et de rejoindre les escaliers qu’elle descendait un à un, doucement non sans grimacer de douleur pour son pied. Jazz fut ravie de voir que Jude ne s’était pas garé trop loin. Elle n’aurait pas eu la force de marcher sinon. Rapidement installée dans la voiture elle souriait au jeune homme, observant le paysage défiler avant de reconnaître le logement de son demi frère et d’y entrer avec plaisir. Elle caressait alors le tissus du fauteuil avant de sourire en coin.

- Ce sera donc mon lit pour les jours à venir ... J’espère que tu as une couverture... Tu sais combien je suis frileuse ...

Jazz lui souriait à nouveau avant de se tourner vers lui. Ils avaient bien parlé de dormir ensemble comme autrefois mais était-ce réellement ce qu’il désirait ?! Elle ne pouvait pas l’y obliger.  

- merci pour tout ça Jude ... vraiment.

Jazz finit par se rapprocher de lui avant de glisser ses bras dans son dos, posant son visage dans son cou dans une étreinte qui lui fit le plus grand bien.




   
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



voyage en eaux troubles

pseudo : Fantomas
in town since : 04/01/2018
posts : 63
faceclaim, @ : Louis Tomlinson
multiface : Nop
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: De l'âme en peine (Ft. Jazz)   Lun 21 Mai - 14:19



   
► month year, place | quotation
de l'âme en peine
jazz &  jude
J'ai proposé à Jazz de venir avec moi comme ça, je ne pensais pas que ça la soulagerais autant et ça semble être le cas. De plus en plus je porte des doutes quant à sa vie de couple et je me dis que finalement je suis en train de faire une bonne chose et que si son mec, ou son ex, que sais-je, viendrais la chercher jusqu'à chez moi alors il aura affaire à moi tout simplement. L’occasion de lui mettre enfin mon point dans sa gueule sera bien présente à ce moment-là et tant mieux. « - Oui bon n’en fait des tonnes non plus hein... Tu vas avoir les chevilles qui vont enfler ... Olala. Oui mon commandant. Je file. » La voilà qui part pour faire son sac et moi de mon côté qui me retrouve de nouveau sur le canapé. Durant sa courte absence j'en profite pour faire une petite partie de fifa sur mon téléphone, mais la voilà qui reviens plus rapidement que ce que j'avais prévu. Pour une fois. « - Je suis prête ... J’espère ne rien avoir oublié. » Déposant un sac devant elle je m'en approche pour le prendre.

« Vu le point du sac je pense que ça devrait aller tu as au moins pris toute ta chambre là. »

Nous voilà en train de quitter son chez elle et de rejoindre ma voiture où nous partons tous les deux en direction de mon chez moi cette fois-ci. Une fois arrivée, je me charge une nouvelle fois de son sac pour le déposer dans mon salon. Par chance, c'est pas trop en bordel, un exploit quand même. « - Ce sera donc mon lit pour les jours à venir ... J’espère que tu as une couverture... Tu sais combien je suis frileuse ... » Secouant la tête, je reprends la parole assez rapidement.

« Non tu rigoles, tu dors dans mon lit … Et je prendrais le canapé si vraiment tu ne veux pas que je dorme avec toi. »

Il est évidemment hors de question qu'elle dorme sur le canapé, je peux largement faire cet effort-là, ça ne va pas me tuer. La prenant dans mes bras, je la serre alors très fort contre moi.

   
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________

   
Judy
Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées, Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées, Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit. • sheepirl.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



l'artiste possessive

pseudo : .Dream
in town since : 04/01/2018
posts : 40
faceclaim, @ : Barbara Palvin
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: De l'âme en peine (Ft. Jazz)   Ven 25 Mai - 23:35



   
Love hunt me down. I can’t stand to be so dead behind the eyes.
de l'âme en peine
jazz &  jude
Jazz n'était pas connue comme étant la demoiselle la moins encombrante. Elle avait des affaires dont elle ne se séparait jamais, parce que oui, elle ne pouvait pas prendre qu'une seule tenue. Et si elle se salissait ?! Ses affaires de maquillage, ses accessoires... Jude était un homme sans réelles attaches matérielles. Il pouvait se balader en boxer toute une journée ou même en survêtement. Jazz quand à elle détestait porter deux fois la même tenue, sauf si elle était réellement mal en point, ce qui était plutôt rare. Alors oui, son sac était assez lourd. Et puis si elle savait le porter, Jude devait savoir le faire sans rechigner non ?

« Abuse pas quand même ... C'est juste le stricte minimum pour moi. Imagine quand je pars en vacances pendant trois semaines. Des valises comme celle là j'en prends quatre à moi toute seule, alors ...   Pis c'est pas si lourd... T'es devenu une croquette ou quoi ?! » Lâchait elle en éclatant de rire. Jazz attrapait sa béquille pour s'aider à marcher avant de suivre le beau brun dans sa route.

Etrangement, son frère était devenu soudainement organisé comparé à ce qu'il était lorsqu'ils vivaient ensemble chez leur parents. Sans doute qu'avec son emploi, il avait moins de temps pour la mal bouffe, les jeux vidéos et tout le reste. Ce n'était pas l'appartement le mieux rangé qu'il soit, mais Jazz s'y sentait chez elle. C'était le plus important. Assise dans le sofa, elle ne s'attendait pas à voir Jude réagir si rapidement à ses paroles.

« Oulala. Quel chef dis-donc ! D'accord d'accord. Mais tu sais tu ne me déranges pas. Je pensais plutôt l'inverse. Moi qui ai toujours froid et qui bouge constamment... Enfin avec toi je bougerai peut-être un peu moins. Je ne sais pas. Mais non tu ne dormiras pas ici. Autant que je profite d'avoir un radiateur personnel, sérieux. » Jazz souriait doucement et embrassait tendrement sa joue lorsqu'il la prit dans ses bras, d'une tendresse infinie. Jazz glissait ses mains le long de son dos, avec un large sourire. Cette étreinte lui avait manqué, fortement. Son frère, sa moitié, son pilier. La jeune femme posait son visage dans le cou du jeune homme, retrouvant sa peau, son parfum que la jeune femme aimait tant. Elle pourrait rester dans cette position pendant des heures ...

« Tu sais je pourrais rester comme ça pendant des heures, des mois, des années ... Jusqu'à ma mort même. Je crois que c'est les bras dans lesquels je me sens le mieux. Vraiment. Argh ne trouve pas de copine tout de suite, parce que vraiment je ne suis pas prête de me passer de ce genre d'étreinte avec toi. Mais alors vraiment pas ...  » La jeune femme finit alors par regarder le beau brun et poser son front contre le sien quelques secondes. Elle était tellement heureuse d'être avec lui, loin de sa solitude et de l'enfer dans lequel elle vivait chez elle. « Maintenant que je suis chez toi, je me permets d'aller me mettre en pyjama. Parce que j'en ai marre de ces vêtements... »

Jazz souriait légèrement avant de quitter ses bras pour attraper son sac et l'éventrer pour en sortir son pyjama et filer à la salle de bain. Loin de la femme maquillée, Jazz prit une bonne douche avant de se démaquiller, d'enfiler son petit short fleuri et son top a bretelles clair qu'elle portait sans soutien gorge. Sa poitrine n'en avait pas besoin ... Boitant jusque le salon, Jazz attachait ses cheveux longs dans un chignon rapide. Elle souriait en retrouvant Jude dans la cuisine.

« Wow. Tu me prépares un repas ou je rêve ? Eh ben... J'ai de la chance, vraiment. »
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: De l'âme en peine (Ft. Jazz)   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'âme en peine (Ft. Jazz)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Nou mande la peine capitale pou mouche
» [Spéculation] Messire_chlas (21/12/1458)peine purgée
» slt j arrive a peine
» Le souffle à peine échappé | Alone... [-18]
» [FP=3] Ame-en-peine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⚡︎ purple haze. :: CHAPTER THREE :: east mill valley-
Sauter vers: