AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i'm your nightmare. (zadig)

Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

pseudo : indigo.
in town since : 09/02/2018
posts : 15
faceclaim, @ : stephen, @neon cathedral.

MessageSujet: i'm your nightmare. (zadig)   Ven 9 Fév - 22:36




BLUES, ZADIG
« is my soul too dark for you baby? »

nom complet: blues dans l'âme, blues dans la peau, blues qui écorche les cœurs amouraché... blues, nom qui fait frissonner d'émois comme de dégoût, hommes aux mains baladeuses qui n'hésitent pas à profiter de leur statut hiérarchisé. crystal, blues. vieillesse de ce prénom hérité du patriarche vieillissant, zadig qu'il déteste au plus haut point. zadig, la violence dans le sang. mais kidd qu'il préfère entendre murmurer, comme un écho funeste de ces méfaits passés et actuels. le frisson de la petite frappe qui pourrait changer toute une vie en un claquement de doigts... des quatre planches de séquoia à un luxe dégoulinant de mauvaises intentions. ☆ âge, date et lieu de naissance: la carte d'identité clame l'arrivée d'un stigmate supplémentaire tous les douze août, lionceau qui ne grogne et ne rugit jamais assez fort. les vingt-sept cigarettes qui se consument dans le cendrier, les opales défoncées par les trop nombreux rouleaux de printemps (aux herbes fraîches) qui s'étiolent entre ses doigts. nonchalance qui accompagne les années qui se fanent. petite ville pourrie d'amérique profonde qui a accueilli les échos de sa rage infantile. ☆ nationalité et origines: > la dualité dans les prunelles dilatées. tantôt cruor aux relents nordiques qui viennent titiller le bout du nez dans des notes norvégiennes, tantôt senteurs européennes ou même orientales. zadig n'est que capable de cracher sur les ancêtres sans qui sa vie n'aurait jamais commencé, apostrophant les naïfs sur la pureté de son sang. ☆ orientation sexuelle : les courbes généreuses des femmes qu'il aime effleurer du bout des doigts. mensonges éhontés qu'il aime murmurer alors qu'il se perd entre leurs reins pour mieux se contenter. la solitude qu'il vient éprouver contre les poitrines rebondies de ces femelles agaillardies. il aime le creux de leurs reins et leur croupe remontée vers ses lèvres, les bouches pulpeuses à embrasser et des cils rehaussés par du mascara d’un noir de jais. il les aime blondes et uniquement blondes. ☆ statut civil: zadig n'a de cesse de bouger, de changer, identité qui ne peut être compromise. impossible alors de se poser, d'envisager femme et enfants, jardin et balustrades, maison et chien. d'autant plus impossible que zadig ne saurait en être satisfait. amour des courbes graciles, amour de l'amour, amour de l'abandon, amour de la détresse... célibataire endurci. ☆ occupation: les richesses qui coulent à flot, l'amour qui en a toujours été que mieux rabroué. le fils à papa qui s'engonce avec fierté dans une arrogance qu'il n'a jamais mérité, profitant avec allégresse des biens qui s’amoncellent à ses pieds grâce à quelques mots savamment prononcé dans l'oreille de ces cousins éloignés qu'il a si facilement berné. ô connard arrogant de rentier. enfant égoïste et capricieux incapable de rester à sa place, les rues dégueulasses et malodorantes qui attirent son âme égratignée. receleur dans une petite boutique perdue où il adopte une autre manière de se vêtir, un visage qu'il se plaît à masquer en partie. il empoche les biens dérobés aux plus riches (certains sont même peut-être les siens...) pour les revendre avec un amusement qu'il ne peut feindre. ☆ situation financière: la richesse outrageuse et outrancière qu'il affiche avec un air hautain, comme s'il avait travaillé dur pour l'obtenir... quelle belle vérité déformée. ☆ situation familiale: maman s'est barrée quand il était encore gamin. papa l'a attendue, longtemps, la bouteille à la main. et puis papa est devenu violent. papa a frappé, frappé encore et encore la peau d'albâtre du gamin bientôt tatouée pour cacher les dommages collatéraux, les trous et les cicatrices formées par la haine. et puis un jour, zadig a retourné la situation. et puis un jour, un corps est tombé inerte. ça n'a pas été celui de l'enfant mais bien celui de la figure paternelle. mort d'une cirrhose que zadig n'aura jamais eu de cesse de remercier. et la recherche constante de maman dans les visages de ses amantes. ☆ traits de caractères:light : spontané, sociable, persuasif, charismatique, doux, généreux, aimable, intelligent, drôle, un poil excessif et orgueilleux, sophistiqué, calme, chaleureux, fier. shadows : rebelle, grossier, joueur, baratineur, insoumis, sarcastique, violent, séducteur, indépendant, impatient, colérique, leader, pervers narcissique, cynique, charismatique, impulsif, misogyne. ☆ avatar: stephen james. ☆ groupe: dancing on my own.

—— way down we go ——

le bruit de la chair dure qui rencontre la chair lisse et molle. les métacarpiens qui s’abîment contre la chair d’autrui, cruor qui s’agite déjà sous la peau blême d’avoir reçu de trop nombreux coups.
« j’suis désolé, murmure le gamin, recroquevillé dans un coin.
« j’suis vraiment désolé, qu’il insiste. c’est des suppliques plus que de véritables excuses. c’est des « arrête, j’ai rien fait », des « j’mérite pas ta colère, ton venin, ta haine ». c’est surtout des « j’suis ton fils, merde ! » et beaucoup de sanglots piégés dans l’œsophage.
« un homme ça n’pleure pas et ça n’supplie pas. clame la voix bourrue… celle qu’il se plaît si souvent à appeler papa. mot qui donne aujourd’hui un haut-le-cœur d’une violence bien plus intense que la douleur de ces coups habituels qui pleuvent contre sa peau bleuie.
« j’supplie pas, j’énonce. » il répond l’gamin, le menton relevé et les yeux humidifiés bien ancrés dans ceux – grisés et vieillis – du paternel haïs. « je suis désolé », il insiste, il provoque. il devrait pas, il le sait… mais zadig en a assez de courber l’échine. zadig en a assez de cette masquarade.
« c’est pas d’ma faute si maman s’est barrée. c’est qu’la tienne d’être un putain d’enfoiré. »
le courage dont il s’arme, les poings déjà préparés à une confrontation qui n’arrivera jamais. papa envoie encore ses poings contre son menton, ses pommettes saillantes, ses côtes encore fêlées.
« j’ai rien fait ! c’est d’ta faute ! dès qu’t’es arrivé, elle a arrêté d’m’aimer ! »
il beugle, le nez encore rougi par le nombre de bouteilles de vins qu’il s’est enfilé. il hausserait les épaules, zadig, si seulement il pouvait. l’épaule a l’air déboîtée. y’a du sang qui a éclaboussé contre les murs, le sien. zadig s’défend pas, jamais. zadig fait pas l’poids…
pas encore.
mais zadig il finira par s’venger.

[…]

zadig il peut pas vivre dans la misère, zadig il en a assez. des cousins éloignés de maman ne tardent pas à le contacter, touchés par l’histoire de ce môme délaissé. et zadig, il saute sur l’occasion. il noircit encore davantage le tableau, miaule qu’il n’a plus d’endroit où se terrer… les ponts seulement qui pourront l’accueillir.
la pitié qui noient leurs prunelles sombres. cette famille sans enfants qui décide de l’adopter, zadig qui passe son temps à les épauler pour appuyer sur les sentiments contradictoires qu’ils doivent ressentir. zadig a sans doute trop appris du paternel, zadig joue sur la corde sensible… zadig donne beaucoup de son temps pendant tout le lycée et même après pour prendre soin d’eux. il passe son permis moto, son permis voiture, les emmène à leurs rendez-vous médicaux. ils sont vieux, opale et théodore blues. ils ont besoin d’attention et zadig leur donne tout, quitte à s’oublier…
zadig sait que ça va payer.
et quand il apprend qu’opale est décédée, son myocarde cogne fort contre sa poitrine. tristesse certaine mais inattendue qui vient noyer le palpitant, espoir toujours brillant entre les cicatrices de ses côtes qu’il touchera un petit quelque chose.
rien.
nada.
colère.
déception.
rage.
il ravale toutes ces émotions, se montre encore plus présent avec théodore. discours qu’il rédige avec soin et (malgré tout) amour pour opale, moments « père-fils » qui se créent malgré lui… et le lien indéfectible qui s’établit.
zadig ne veut plus que théodore meurt. zadig envisage presque de tout balancer, toutes ces années à les manipuler… mais zadig ne peut pas. zadig a besoin de ce luxe auquel ils l’ont habitué. zadig a besoin de prendre sa revanche sur le monde, d’écraser tous ces insectes qui subsistent et qui l’ont tant brisé sous la semelle de leurs souliers.
alors zadig se tait. zadig ravale sa fierté, ses sentiments (scellés), et zadig attend.
zadig attend que le trépas de ce père de substitution arrive, zadig attend que le cadeau soit sien.
et zadig est exaucé.
zadig est l’unique héritier du couple blues. zadig hérite de millions.

zadig a changé.
zadig a de l’influence, zadig n’est plus vraiment zadig.
le kidd, tantôt dandy, tantôt receleur. zadig qui cache plus d’un tour dans son sac, zadig qui a bien trop appris du paternel pour se laisser à nouveau amadouer, pour se laisser être malmené.
zadig-lion qui les dévorera tous jusqu’au dernier.
nouvelle ville qui s'offre à lui, nouvelle ville qui tombera bientôt entre ses griffes acérées.

—— hometown glory ——

Depuis combien de temps êtes-vous à Mill Valley ? zadig vient tout juste de débarquer. ses relations et son argent ayant correctement fructifié à new-york, le rentier a décidé d'aborder un nouveau terrain où s'amuser. un nouveau commencement depuis que les géniteurs espérés aient rencontré la faucheuse... depuis qu'il s'est résigné à n'avoir plus personne sur qui se reposer. de nouvelles relations à tisser, un nouveau marché à exploiter, et toujours plus d'argent à amasser.
Aimez-vous cette ville ? Pourquoi ? comment savoir ? si le climat n'est pas désagréable, il est néanmoins trop tôt pour que le jeune blues puisse se prononcer. dès lors qu'il se sera rapproché des familles influentes de la ville, alors il pourra l'aimer comme il convient. la dévorer du regard, l'embraser, la tétaniser de son amour inconditionnel et malsain.
Dites-nous, quel est votre plus grand secret ? peut-être, et le mot est important, qu'il a joué un rôle dans la mort de son père. si le rapport du légiste stipule que la cirrhose l'a achevé, le pauvre homme était pourtant en piteux état physique. bagarre ayant mal tournée et qui s'est finie entre quatre planches pour le paternel détesté.
mais le pire dans tout ça ? ce soulagement, cette liberté tant désirée... zadig ne la ressent toujours pas. l'ombre oppressante des méfaits du patriarche demeure ; l'impression d'être incomplet.
Êtes-vous le seul au courant, ou avez-vous mis d'autres personnes dans la confidence ? personne ne connaît le sombre secret de zadig blues. et si ce secret n'était qu'un unique cas au milieu d'un océan de paix, ce ne serait pas si dramatique. le truc, c'est que la vie entière du gamin tatoué est constitué de mensonges, plus ou moins gros, plus ou moins dangereux... plus ou moins compromettants.

pseudo/prénom: indigo. ☆ âge: 24 soon. ☆ pays/région: france. ☆ avis sur le forum: très intéressant, j'ai hâte de voir ce que vous nous réservez.    ☆ autre:    


Dernière édition par Zadig Blues le Dim 11 Fév - 20:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

pseudo : wdl.
in town since : 28/01/2018
posts : 21
faceclaim, @ : nicola peltz ; kwnkj

MessageSujet: Re: i'm your nightmare. (zadig)   Ven 9 Fév - 22:42

ma beauté,
mon amour,
mon bb
jtm
voilà
bcp
faisons pleins pleins de bébés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

pseudo : indigo.
in town since : 09/02/2018
posts : 15
faceclaim, @ : stephen, @neon cathedral.

MessageSujet: Re: i'm your nightmare. (zadig)   Ven 9 Fév - 22:45


jtm bb.
t'es la plus belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


STAFF ♛ sweet creature


pseudo : b_bulle (mel).
in town since : 12/11/2017
posts : 639
faceclaim, @ : ren @(av.) blue comet, (sign.) bat'phanie, (gifs) tumblr et perséides, (icons) blue moon.
multiface : bane.

❀ chained to the rhythm
on my mind: him. always.
never alone:
ready for it: LIBRE 02/05 (gabriel, sidney, james)

MessageSujet: Re: i'm your nightmare. (zadig)   Sam 10 Fév - 11:54

ce début de fiche
bienvenue à la maison p'tit chat

_________________
and then you were here
la nuit je mens, je prends des trains à travers la plaine. la nuit je pens, je m'en lave les mains. j'ai dans les bottes des montagnes de questions, où subsiste encore ton écho. ▬ alain bashung.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar

pseudo : alex
in town since : 17/12/2017
posts : 177
faceclaim, @ : j. pettersen, lilou (av), blue comet and tumblr (sign)

❀ chained to the rhythm
on my mind: no one
never alone:
ready for it:

MessageSujet: Re: i'm your nightmare. (zadig)   Sam 10 Fév - 13:20

le pseudo + l'avatar + le début de la fiche, je craque j'ai hâte d'en savoir plus
bienvenue

_________________
nous étions faits pour être libres
nous étions faits pour être heureux
comme la vitre pour le givre
et les vêpres pour les aveux
comme la grive pour être ivre
le printemps pour être amoureux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

pseudo : tenshi
in town since : 13/01/2018
posts : 109
faceclaim, @ : Chris Wood +©perséides

MessageSujet: Re: i'm your nightmare. (zadig)   Sam 10 Fév - 13:44

Bienvenue !

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

pseudo : indigo.
in town since : 09/02/2018
posts : 15
faceclaim, @ : stephen, @neon cathedral.

MessageSujet: Re: i'm your nightmare. (zadig)   Dim 11 Fév - 12:21

merci, vous êtes des anges.
je remplis le reste de la fiche au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

pseudo : perséides, mary.
in town since : 24/10/2017
posts : 630
faceclaim, @ : jack o'connell, @afanen.
multiface : lukas and charlie.

❀ chained to the rhythm
on my mind: engine and wheels. her.
never alone:
ready for it: free (plùm, andy, penny, x)

MessageSujet: Re: i'm your nightmare. (zadig)   Dim 11 Fév - 23:43


tu es validé(e)
but first, coffee.

tout d'abord, je tiens à te souhaiter la bienvenue, comme je n'avais pas eu l'occasion de le faire avant ensuite, je dois dire que j'ai totalement dévoré ta fiche, car ta plume est très agréable à lire, et le personnage est très intéressant du coup, je te valide avec plaisir, bon jeu parmi nous
tu es validé(e), tout le staff te félicite ! voici maintenant quelques banalités pour t'y retrouver sur le forum !
↠ il te faut recenser le métier et le logement de ton personnage. tu peux également lui créer une fiche de liens afin de lui trouver des amis plus facilement ! tu peux bien entendu aussi créer des pré-liens pour ton personnage.
↠ en cliquant, tu trouveras également des informations sur ceux qui mettent la panique en ville, les night owls, ainsi que sur les défis qu'ils peuvent te donner, et enfin sur les points que tu peux accumuler, les candy rush.
↠ pas de risque de te perdre parmi les double-comptes si tu prends le temps de cliquer.
↠ pour terminer, si tu te plais parmi nous, n'hésite pas à le faire savoir en allant voter sur les top-sites et donner ton avis sur le sujet Bazzart de Purple Haze !
encore une fois bienvenue sur le forum, toute l'équipe est prête à te chouchouter en te donnant une bonne tasse de thé ou de chocolat chaud et en répondant à tes questions si tu en as ! BON JEU SUR PURPLE HAZE

_________________

RENEGADESrun away with me, lost souls in revelry. running wild and running free. two kids, you and me. it's our time to make a move, it's our time to make amends, it's our time to break the rules.
let's begin...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: i'm your nightmare. (zadig)   

Revenir en haut Aller en bas
 
i'm your nightmare. (zadig)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le malheur rapproche les gens / ZADIG & ENORA
» Sweet Nightmare} Manni
» Nightmare | Solitaire Sadique { nouveau perso' } | MANQUE LE KIT |
» Zadig ✝Boite aux lettres.
» You were my nightmare, but now, I love You... [PV:Janny ♥]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⚡︎ purple haze. :: CHAPTER TWO :: i must confess :: well kept secret-
Sauter vers: