AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

VOTRE AVIS NOUS INTÉRESSE, DONC RENDEZ-VOUS ICI
ON A BESOIN DE VOUS



Partagez | 
 

 i spy with my little eye [Nicki/Declan]

Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



le toubib pour caniches

pseudo : EXORDIUM.
in town since : 03/04/2018
posts : 108
faceclaim, @ : Robbie Amell, @(vava)EXORDIUM. @(signa)SIAL., @(gifs)Tumblr
multiface : L'amnésique solitaire, Alec.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: i spy with my little eye [Nicki/Declan]   Dim 8 Avr - 15:33

T’avais eu une grosse journée. Tu aimais vachement ton boulot mais parfois, tu avais vraiment hâte de franchir la porte et de la refermer derrière toi une fois la journée terminée. Aujourd’hui était l’un de ces jours. Soigner des animaux n’était pas toujours facile, tu t’en étais rendu compte bien assez tôt, bien avant de commencer tes études, mais tu avais aussi largement sous estimé le nombre d’animaux que t’allais devoir tuer. Ça te pourrissait le moral, de voir un chien agoniser et de devoir mettre fin à ses souffrances. Du coup, t’as passé ce qu’on pourrait catégoriser de belle journée de merde bien puante. Alors t’avais décidé de sortir, d’aller boire un verre et de, pourquoi pas, finir la nuit en bonne compagnie. Le programme te plaisait plutôt bien et tu te voyais guère avoir une meilleure idée pour améliorer ton humeur. T’étais donc rentré, tu t’étais préparé, et t’avais débarqué dans ton bar habituel une heure plus tard, un sourire aux lèvres, prêt à jouer les charmeurs.

T’avais prit place sur l’un des tabourets du bar, une place stratégique pour que ton regard puisse analyser la pièce et repérer les personnes présentes autour de toi. Et c’est là que tu remarqua Nicki, non loin. Tu souris doucement, ravi de voir ton pote, avant de voir ton attention accaparée par la jolie serveuse qui te demanda ce que tu souhaitais boire. « Whisky/coca, ma belle. Merci. » tu lui souffles avec l’un de tes plus beaux sourires. Et alors que ton attention se reporte vers ton pote, tu le vois s’éloigner, presque à reculons, tout en te jetant de petits coups d’oeils. Alors, t’es pas flic, t’es pas détective et t’es pas franchement doué pour tirer des conclusions de ce genre mais… il était pas en train de te fuir ? Tu arquas un sourcil, visiblement pris au dépourvu et des questions plein la tête, avant de finalement te lever. Tu fais signe à la serveuse au passage que tu vas revenir, avant de faire le tour du bar afin de bloquer la sortie à Nicki. Là, tu te plantes devant lui. Enfin, plutôt derrière lui. Parce que ton pote, il a bien l’air de marcher à reculons et de te chercher les yeux. S’ils se retourne pas, il va carrément te rentrer dedans, et pas dans le sens fun du terme. « Nicki ? » tu lui lances tout en le regardant, un sourcil arqué. « Mais qu’est-ce que tu fous ? »

_________________
Beauty has so many forms, and I think the most beautiful thing is confidence and loving yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



♛ l'emmerdeur professionnel

pseudo : perséides, mary.
in town since : 24/10/2017
posts : 1025
faceclaim, @ : jack o'connell, @morrigan.
multiface : lukas, rafael et olivia.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: i spy with my little eye [Nicki/Declan]   Lun 9 Avr - 4:42

ton cul, posé sur ce tabouret. franchement, rien de bien surprenant. parce qu’il faut dire que tu finissais souvent là. certainement trop souvent même. mais t’étais quand même là. une fois de plus. toujours cette bière à la main. l’une des nombreuses que tu allais probablement prendre d’ailleurs. ou peut-être pas finalement. bière déjà bien entamé, c’est seul à cet instant là que tu relèves le regard et c’est un visage familier que tu remarques. mais clairement pas la personne que tu avais envie de voir ce soir. longue journée, comme toutes celles qui précédaient ton arrivé au bar, alors clairement non, les explications à donner, t’en avais pas envie. pourtant, toi c’est clairement ce que tu croyais qui allait suivre. t’avais donc fini ta bière d’une traite. t’avais posé quelque billet sur le comptoir du bar et oui. tu comptais t’éclipser. pourtant, y’avait toujours cette partie de toi qui se disait qu’il t’avait peut-être vu. en fait, il t’avait certainement vu même. seulement t’avais bon espoir de pouvoir t’éclipser sans lui faire face. même si ton attitude était clairement plus que déplorable. parce qu’habituellement, t’étais plus du genre à assumer. t’avais honte de rien. mais dans ce cas-là, c’était différent. parce que toi, t’avais fait quelque chose que tu n’arriverais probablement jamais à pardonner. alors voilà, tu finirais pas lui parler, clairement, mais pas ce soir. Et pourtant, y’a ton nom qui résonne derrière toi. Et là y’a qu’une chose que tu te dis, merde. « Mais qu’est-ce que tu fous ? » Perplexe, qu’il semblait. Et en fait, tu ne pouvais pas lui en vouloir, tu l’aurais été tout autant à voir agir quelqu’un comme tu le faisais. Et encore une fois, t’avais vraiment l’air con. « Bah… » Franchement t’as pas grand-chose à dire pour ta défense. Car la vérité la voilà : tu cherchais à l’éviter. Tu l’évitais même depuis un sacré moment. Depuis ce jour-là en fait. Depuis que t’avais débarqué chez lui. Depuis que t’avais partagé les draps de sa sœur. Oui, position délicate dans laquelle tu t’étais mise toi-même, sans regret d’ailleurs jusqu’à présent. « J’ai fini ma bière, et je partais. » Que t’annonce pourtant. Déguisant la vérité comme tu voulais bien le faire. Et pourtant, ça semblait encore étrange. Alors t’en viens finalement à ajouter en un soupir : « Mais j’imagine que j’peux rester un peu plus longtemps. » Sourire qui s’étire sur tes lèvres. Parce que tu cherches à cacher ce certain malaise qui t'habite à cet instant. Et pour le moment, tu te contentes simplement de le suivre et de prendre place, juste à côté de lui, au bar.

_________________

some nights i talk to myself, i said the words that i could say to no one else. and some nights i talk in my sleep, i said the words i never said when you were with me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



le toubib pour caniches

pseudo : EXORDIUM.
in town since : 03/04/2018
posts : 108
faceclaim, @ : Robbie Amell, @(vava)EXORDIUM. @(signa)SIAL., @(gifs)Tumblr
multiface : L'amnésique solitaire, Alec.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: i spy with my little eye [Nicki/Declan]   Mer 11 Avr - 10:56

Tu fixes ton pote avec incrédulité. T’as pas l’habitude de le voir comme ça. La timidité, la gêne… c’est franchement pas son truc à lui. Alors tu te sens un peu con, à le regarder comme ça alors que t’essaies d’évaluer la situation, de comprendre pourquoi il agit de la sorte. T’arques un sourcil, même, comme pour l’encourager à te parler et à expliquer son comportement. « Bah... » Waou, une super réponse. Une sacré réponse. Nicki, c’est pas le genre de mec qui perd ses mots comme ça. Du coup, t’es encore plus étonné. T’avais loupé un épisode, ou quoi ? Et là, il t’explique qu’il partait - parce qu’il avait fini de boire, parce qu’il avait fini sa bière. Sauf que là, tu sais que c’est une excuse, qu’il se fout de ta gueule. On part pas d’un bar comme ça, à reculons, juste parce qu’on a finit sa boisson. « T’as fini ta bière, donc tu te barres… à moitié à reculons ? » T’as un peu envie de rire, parce qu’elle t’amuse quand même pas mal, la situation. Sauf que tu le fais pas. Tu sens le malaise de ton pote et t’as pas envie d’être le connard qui en rajoute et qui le fait fuir. Certes, t’as le tact d’un éléphant obèse mais parfois, tu peux réfléchir avant d’agir histoire de pas empirer les choses. Alors quand il dit qu’il peut rester un peu plus longtemps, tu ne rajoutes rien là dessus - tu te contentes de lui offrir un grand sourire. « Allez, j’te paie un verre ! » tu lui lances sans perdre ce sourire, alors que tu passes un bras autour de ses épaules. Tu l’entraînes avec toi jusqu’au bar et tu commandes deux bières. Tu te dis que Nicki, c’est pas le genre de mec qui va balancer ce qu’il a sur le coeur alors, tu lui offre de quoi boire pour se calmer, plutôt que de le presser à te donner des explications. Au pire… s’il veut parler, il le fera. Mais tu peux quand même pas t’empêcher de placer une petite question - parce que son attitude t’intrigue, quand même, et que ta curiosité ne sait pas la fermer. « Mais ça va toi ? T’as l’air… bizarre. A défaut d’un meilleur adjectif. »

_________________
Beauty has so many forms, and I think the most beautiful thing is confidence and loving yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



♛ l'emmerdeur professionnel

pseudo : perséides, mary.
in town since : 24/10/2017
posts : 1025
faceclaim, @ : jack o'connell, @morrigan.
multiface : lukas, rafael et olivia.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: i spy with my little eye [Nicki/Declan]   Jeu 12 Avr - 15:10

t’as pleinement conscience que t’es pas dans ton état normal. parce que ces pseudo-réponses à la con, c’est clairement pas toi, ça. pourtant oui, tu le sens bien ce malaise. c’est peut-être que toi d’ailleurs. toi qui en fait tout un plat. mais tu pars du principe de comment tu réagirais si tu étais à sa place. parce que clairement, t’apprécierais pas qu’il se tape ta sœur. mais enfin… tu savais aussi au fond qu’avec elle, c’était pas qu’une histoire d’un ou de quelques soirs. tu commençais à avoir conscience qu’il y avait peut-être bien quelque chose derrière tout ça. enfin non. tu l’avais vu, tu l’avais senti aussi. seulement t’étais pas prêt encore à te l’avouer. alors que l’évidence même était là. parce que c’était elle. et personne d’autres. et t’en venais même à bouleverser complètement tes habitudes. mais voilà, le fait était que tu n’étais pas pleinement à l’aise en la compagnie de declan, car à quelque part tu avais l’impression qu’il te voudrait, et le pire dans tout ça, c’est que tu serais forcé de lui donner raison. « t’as fini ta bière, donc tu te barres… à moitié à reculons ? » touché. et le pire, c’est que clairement, t’as rien de mieux pour ta défense. t’as seulement l’air con, et maintenant il ne te reste plus qu’à assumer. « allez, j’te paie un verre ! » plus vraiment le choix, maintenant. tu le laisses donc t’entrainer. deux bières commandées. et là, tu te doutes que c’est à ton tour de parler. qu’il faudra bien que tu le fasses à un moment ou un autre. et vaut probablement bien tôt que tard. pourtant, c’est lui qui reprend la parole. c’est lui qui te demande comment ça va. qui ne manque d’ailleurs pas de te rappeler que ton attitude est vraiment étrange. comme si tu ne le savais pas déjà. t’attends pourtant que ces bières vous soient présentées. que t’en prennes un gorgée. mais à quelque part tu te dis qu’il t’en faudrait certainement plus pour assumer ce qui allait suivre. et si tu pouvais, t’aurais repoussé ce moment un peu plus longtemps. mais non, tu ne pouvais plus. « je… oui, ça va. » tu ne mens pas vraiment pour le coup. parce que mis à part ce malaise après vous, toi tu vas bien. tu vas très bien même. seulement, tu sais bien que c’est pas ça qu’il avait voulu dire par là. il cherchait juste à comprendre pourtant t’étais pas à l’aise en sa présence. et d’ailleurs, ça te surprenait parce que toi, t’avais pas vraiment l’impression qu’il t’en voulait. « c’est plus moi qui devrait te demander ça, j’pense. » t’es encore trop vague, tu le sais bien. tu tournes autour du pot, alors que tu devrais seulement te lancer. dire ce que tu penses qui ne va pas. parce que tu sais qu’il sait. tu sais pas s’il a conscience de l’ampleur de tout ça, mais clairement il est au courant qu’il se passe un truc entre plùm et toi. « enfin, par rapport à c’qui passe entre ta sœur et moi… » enfin, t’es plus précis. tu parles finalement de la source du problème. tu restes large, parce que bon, il n’a probablement pas besoin de connaitre tous les détails non plus. « enfin, j’comprendrais que tu m’en veuilles, c’est tout. » pourtant, peut-être que t’aurais dû savoir que c’était pas le cas. car après tout, c’était pas nouveau qu’il se passait un truc entre elle et toi. et il ne laissait pas paraitre que ça lui dérangeait. ou, il attendait seulement que tu dises clairement les choses pour réagir, au choix.

_________________

some nights i talk to myself, i said the words that i could say to no one else. and some nights i talk in my sleep, i said the words i never said when you were with me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



le toubib pour caniches

pseudo : EXORDIUM.
in town since : 03/04/2018
posts : 108
faceclaim, @ : Robbie Amell, @(vava)EXORDIUM. @(signa)SIAL., @(gifs)Tumblr
multiface : L'amnésique solitaire, Alec.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: i spy with my little eye [Nicki/Declan]   Mer 18 Avr - 17:19

T’as vraiment l’impression de le forcer. Pourtant, Nicki, il se force pas à prendre des verres - encore moins avec toi. Alors ça renforce ce sentiment que tu ressens - ce truc qui te dit que ya quelque chose qui va pas, que ya un truc qu’est arrivé et qui pousse ton pote à te fuir comme la peste. T’essaies de réfléchir, dans ta petite tête pas toujours remplie, de penser à ce qui aurait bien pu se passer et avoir des répercussions. Tu trouves pas, pourtant, parce que tu penses pas avoir fait quoi que ce soit pour faire chier Nicki. Tu cherches que de ton côté, sans doute par un certain égoïsme. Parce que le monde tourne pas autour de toi, parce que le problème vient pas de là. Sauf que tu penses pas une seule seconde qu’il puisse être gêné à cause d’un truc que lui à fait. Ca te traverse même pas l’esprit. « c’est plus moi qui devrait te demander ça, j’pense. » qu’il te dit et t’arques un sourcil. Tu prends ta bière en réfléchissant. Parce que t’es idiot un peu beaucoup. T’imagines pas une seule seconde qu’il puisse être gêné par rapport à ce qu’il s’est passé avec ta frangine. Parce que pour toi, c’était sûr que ça allait arriver. « enfin, par rapport à c’qui passe entre ta sœur et moi… » Alors là, tu peux pas t’empêcher de pouffer. T’es un peu con ouais. Parce qu’il va croire que tu te fous de ta gueule maintenant. Alors tu te reprends, histoire de pas le mettre en colère en plus de tout ça et tu souris. Parce qu’il s’inquiète pour rien et c’est limite bien trop mignon. T’as envie de lui tirer sur les joues un peu, mais tu te retiens. C’est pas le moment. « Oh mec... » T’as envie de te facepalmer en fait, mais tu t’expliques avant, histoire qu’il comprenne pourquoi tu te mettrais une main sur la figure comme l’idiot que tu étais. « Je m’en fou totalement de ça.  » que tu lances avec un léger rire, avant de préciser tes propos. Parce que bon, tu t’en fous pas non plus, quoi. « Je me doutais que ça allait arriver. Pis bon, j’ai rien à dire. Elle fait bien ce qu’elle veut. » Tu hausses les épaules. Parce que c’est vrai, Plùm est assez grande pour mener sa vie comme elle l’entend. Des fois, t’es pas d’accord, tu le lui dis - comme n’importe quel grand frère un peu trop protecteur. Pour autant, tu ne vas pas bouder ou faire la gueule. Tu acceptes. Parce que c’est ta soeur. « Par contre, si tu lui fais du mal, je te coupe les couilles. Qu’on se le dise. » Tu sais pas trop si c’est sérieux entre eux. Tu sais pas s’ils vont te faire des gosses sous le pif ou s'ils vont toujours continuer à s'envoyer simplement en l'air, mais honnêtement, tu t’en bats royalement les couilles. Si ta soeur est heureuse, c’est tout ce qui importante. « Je sais que je suis super protecteur envers elle, mais je vais pas l’empêcher de s’amuser, ou de rencontrer quelqu’un ou… peu importe ce qu’il y a entre vous. » Tu prends une gorgée de ta bière. « Juste, lui fait pas d’mal. C’est tout ce que je demande. »

_________________
Beauty has so many forms, and I think the most beautiful thing is confidence and loving yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



♛ l'emmerdeur professionnel

pseudo : perséides, mary.
in town since : 24/10/2017
posts : 1025
faceclaim, @ : jack o'connell, @morrigan.
multiface : lukas, rafael et olivia.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: i spy with my little eye [Nicki/Declan]   Jeu 19 Avr - 14:30

voilà, c’est qui. t’avais hésité, probablement trop d’ailleurs à le dire, mais maintenant que c’était fait, t’avais plus qu’à espérer qu’il ne t’en veuille pas. enfin, à quelque part tu trouverais ça un peu con que votre amitié en prenne un coup à cause de ça, mais tu ne pouvais pas écarter la possibilité. parce que oui, y’avait toujours la manière dont toi, tu aurais réagi qui te tourne dans la tête. parce que ce serait mentir que de dire que tu aurais bien accueilli les choses. alors oui, tes craintes semblaient fondées, bien qu’il ne t’avait pas laissé paraitre qu’il t’en voulait. « oh mec... » tu sais pas vraiment si ce que ça laisse présager est positif ou non. parce qu’au fond, ça veut absolument rien dire. parce que ce début de réponse peut être suffi d’un peu tout et n’importe quoi. alors tu ne sais pas vraiment si ça te rassure. mais pour le moment, il t’a pas cassé la gueule, c’est déjà bien. « je m’en fou totalement de ça.  » tu souffles. un bon coup même. comme quoi t’avais vu juste, que malgré que ce tu semblais vouloir croire, il agissait normalement avec toi parce qu’il ne t’en voulait pas. tant mieux, t’avais envie de te dire. et pour le coup, tu t’autorises à prendre une gorgée de la bière posée devant toi. « je me doutais que ça allait arriver. pis bon, j’ai rien à dire. elle fait bien ce qu’elle veut. » c’était donc si prévisible que ça que ça allait finir par arriver ? enfin, clairement, vous vous tourniez autour depuis un moment, c’est clair. mais quand même, faut dire que toi tu l’avais pas vraiment vu venir. après tout, t’en étais venu peu à peu à la conclusion qu’elle se jouait peut-être un peu de toi. et t’avais bien failli laisser tomber à quelques reprises. et pourtant, chaque fois t’étais revenu vers elle. parce que t’arrivais pas à te la sortir de la tête. comme quoi, peut-être bien qu’il avait raison oui. peut-être bien que ça allait bien finir par arriver. mais tu ne pouvais pas te résoudre à penser de cette manière. « par contre, si tu lui fais du mal, je te coupe les couilles. qu’on se le dise. » tu caches pas ton rire. parce que oui, clairement, s’il t’avait dit qu’il s’en foutait, tu ne pouvais pas croire qu’il n’avait pas à cœur le bien être de sa sœur. de toute manière, c’était pas vraiment dans tes plans de lui faire du mal. tes couilles seraient donc épargnées. puis, il continue dans cette voie, et cette fois, tu le prends un peu plus au sérieux. enfin, toi, tu sembles un peu plus sérieux. parce que tu comprends ce qu’il te dit. « j’vais pas lui faire de mal, t’inquiètes. » et tu espérais qu’il voudrait bien te croire. t’en venais même à l’espérer toi-même. parce que c’est pas ce que tu veux, lui faire du mal. et toi aussi, t’as à cœur son bien-être. peut-être un peu plus même que tu ne sembles bien vouloir le croire. « donc on peut dire que tu laisseras mes couilles tranquille. et franchement, ça m’arrange bien. » tu sembles t’être détendu un peu. tu ris, encore une fois et c’est tant mieux. tu t’autorises donc à prendre une nouvelle gorgée de ta bière. mais cette fois, y’a moins de pression. et t’as plus vraiment cette envie de vouloir disparaitre.

_________________

some nights i talk to myself, i said the words that i could say to no one else. and some nights i talk in my sleep, i said the words i never said when you were with me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



le toubib pour caniches

pseudo : EXORDIUM.
in town since : 03/04/2018
posts : 108
faceclaim, @ : Robbie Amell, @(vava)EXORDIUM. @(signa)SIAL., @(gifs)Tumblr
multiface : L'amnésique solitaire, Alec.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: i spy with my little eye [Nicki/Declan]   Mer 25 Avr - 13:15

T’étais soulagé. Parce que t’avais finalement la confirmation que tu n’avais rien fait de mal sans le vouloir. C’était sans doute l’une de tes pires peurs, ça - faire du mal sans le vouloir, que ce soit avec une parole mal placée ou un geste indélicat. Alors t’avais flippé, ouais. Tu voulais pas que ça arrive. Les paroles de Nicki t’avaient rassuré, du coup, même si tu voulais pas non plus qu’il se mette à flipper. T’allais pas le tuer pour si peu, quand même. Bon, tu t’inquiétais pour Plùm, c’est clair - de toute manière, tu ne te souviens pas d’un seul moment dans ta vie où tu ne t’es pas inquiété pour elle - mais tu n’allais pas non plus l’enfermer dans un placard pour l’empêcher de vivre. Et puis ça te rassurait, de connaître la personne avec qui elle passait ses nuits. Nicki, tu l’avais vu évoluer vers toi, parler, agir. Tu pensais avoir assez bien cerné le personnage pour ne pas flipper lorsque tu as sû pour eux. Du coup, tu vas pas te plaindre. Ca aurait pu être pire. T’espérait juste que leur rapprochement n’allait pas t’ôter ta soeur. T’aimerais pas la voir s’éloigner de toi, la voir mettre de la distance entre vous deux pour qu’elle puisse passer plus de temps en sa compagnie à lui. T’as trop l’habitude d’être son sauveur, son confident… t’es pas encore prêt à partager tout ça. Tu le deviendras, pourtant. Tu le seras un jour. Parce que tu ne veux pas l’empêcher d’être heureux et, au passage, t’en empêcher aussi. « donc on peut dire que tu laisseras mes couilles tranquille. et franchement, ça m’arrange bien. » Tu te marres, levant les yeux au ciel au ciel devant ces paroles auxquelles tu t’attendais. Tu les trouves marrantes quand même, parce que c’est ce genre d’humour qui te plaît et que c’est en partie pourquoi vous vous entendez bien, vous deux. « Ouais, je me doute. C’est pour ça que j’ai utilisé cette menace là. Histoire qu’elle soit efficace - qu’elle te persuade bien, tu vois. » Un éclair de malice traverse tes prunelles et tu souris. Tu préfères le voir comme ça quand même. Tu préfères l’entendre parler de ses couilles comme ça plutôt qu’il ne te fuit. Bon, t’as pas trop envie qu’il te parle de ses couilles non plus. T’as pas besoin de détails sur celles là, surtout si elles impliquent ta soeur et ce qu’il fait avec elle. Là, tu t’en passeras. Merci.

_________________
Beauty has so many forms, and I think the most beautiful thing is confidence and loving yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



♛ l'emmerdeur professionnel

pseudo : perséides, mary.
in town since : 24/10/2017
posts : 1025
faceclaim, @ : jack o'connell, @morrigan.
multiface : lukas, rafael et olivia.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: i spy with my little eye [Nicki/Declan]   Dim 29 Avr - 4:19

t’es d’un coup plus calme. comme si tu te disais que le pire était passé. parce que clairement, tu redoutais ce moment. tu redoutais sa réaction. pourtant, il ne semblait pas l’avoir mal pris. contrairement à ce que toi, tu auras cru. tant mieux que tu te dis. parce que franchement tu n’étais pas d’humeur à te prendre la tête ce soir. « ouais, je me doute. c’est pour ça que j’ai utilisé cette menace-là. histoire qu’elle soit efficace - qu’elle te persuade bien, tu vois. » sa remarque qui te décroche à nouveau un sourire. oui, tu vois parfaitement. menace qui effectivement persuade très bien. un courte gorgée que tu prends, avant de finalement ajouter : « c’est efficace. » parce que clairement, si tu avais eu d’autres intentions, ça t’aurais probablement découragé d’aller jusqu’au bout. mais justement, c’était loin d’être le cas. parce que non, à aucun moment tu n’avais eu l’intention du lui faire du mal. « même si bon, sans les menaces ça aurait été la même chose. » tu précises pourtant. tu penses que c’est important de le faire, pour qu’il n’y ait aucun mal entendu. après, faut bien dire que toi-même tu n’es pas complètement sûr où ça vous mènera, elle et toi, toute cette histoire. et à vrai dire, tu tâches de ne pas trop y penser. parce que clairement, la réponse à laquelle tu pourrais arriver te terrifie. parce que clairement… ce n’était pas rien. pas avec tout ce que tu ressentais, pas après tout ce questionnement dont tu repoussais encore les conclusions qui devraient probablement te sembler évidentes à l’heure actuelle. parce qu’il fallait bien que tu te voiles la face pour ne pas comprendre ce qui se passait. « tu sais… j’tiens vraiment à elle. » tu ne réalisais qu’à peine que t’avais formulé ces quelques mots. parce que clairement, dire cela à voix haute, ça rendait la chose tout de suite beaucoup plus réelle. et ça, ça t’avait frappé. et ça te terrifiait un peu aussi à quelque part. parce que c’était vrai. ce n’était pas simplement dit sur un coup de tête, pas simplement dit pour faire plaisir. non, y’avait bien quelque chose derrière ces mots, quelque chose dont tu ne semblais pas être en mesure d’en déterminer toute la profondeur. pourtant, peut-être bien que ça voulait en dire beaucoup. du moins, beaucoup plus que tu ne sembles vouloir l’admettre. parce que oui, clairement, t’as son bien être à cœur. parce qu’après tout… non mieux vaut pour toi de ne pas trop y penser. alors tu décides de plutôt noyer tes songes avec l’alcool. quelques gorgées qu’il te restait, devenues qu’une seule. et voilà que tu fais un signe à la serveuse pour qu’elle te resserve. oui, finalement, t’en as peut-être besoin.

_________________

some nights i talk to myself, i said the words that i could say to no one else. and some nights i talk in my sleep, i said the words i never said when you were with me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



le toubib pour caniches

pseudo : EXORDIUM.
in town since : 03/04/2018
posts : 108
faceclaim, @ : Robbie Amell, @(vava)EXORDIUM. @(signa)SIAL., @(gifs)Tumblr
multiface : L'amnésique solitaire, Alec.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: i spy with my little eye [Nicki/Declan]   Lun 7 Mai - 13:14

T’es plutôt fier de ta menace. Bon, tu sais que tu n’en serais sûrement pas capable - de lui couper les couilles - mais tu lui casserais la gueule un bon coup avant de payer quelqu’un pour finir le travail. T’es un mec de parole après tout. Tu tiens tes promesses. Même si tu dois avouer que ça t’arrangerait de pas avoir à le faire et qu’il ne brise pas le coeur de ta petite soeur. Et puis, il a l’air d’accord Nicki. Il approuve de l’efficacité de la menace. Tu te dis donc que t’as bien choisi tes mots. « Même si bon, sans les menaces ça aurait été la même chose. » Ouais, tu t’en doutais un peu. T’avais pas voulu t'immiscer, t’avais pas voulu demander à ta soeur ce qu’il se passait exactement. Tu voulais savoir, bien entendu, parce que tu t’intéressais à sa vie, à ses fréquentations - mais tu ne voulais pas la brusquer. Il fallait qu’elle choisisse de se confier à toi, qu’elle souhaite le faire. Alors t’avais jamais su. Pourtant, tu voyais bien comment il la regardait, ta soeur. Un grand frère remarque ce genre de choses. Tu te doutes donc que lui faire du mal n’est pas dans ses plans, et c’est sans doute pour cela que tu ne t’es pas énervé en apprenant leur liaison. T’as plutôt confiance en ton pote pour prendre soin de Plùm.

« Tu sais… j’tiens vraiment à elle. » Tu ne t’attendais pas à ce qu’il te l’avoue. Tu ne sais pas trop pourquoi mais t’es surpris - agréablement surpris. Alors tu souris doucement alors que ton regard se pose de nouveau sur lui. T’en es heureux. T’as envie que ta soeur tombe amoureuse, tu veux qu’elle puisse partager cette émotion, ces sentiments avec quelqu’un. Mais il a l’air perdu, soudainement. Il a l’air un peu dépassé par la situation. Alors tu viens poser une main sur son épaule. « Qu’est-ce qu’il se passe ? » Tu sais pas s’il a peur, tu sais pas ce qui lui arrive. Tu t’es jamais attaché à quelqu’un, toi. T’as jamais connu ce genre de sentiment alors… tu saurais pas trop deviner ce qui était entrain de se passer dans sa tête.

_________________
Beauty has so many forms, and I think the most beautiful thing is confidence and loving yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



♛ l'emmerdeur professionnel

pseudo : perséides, mary.
in town since : 24/10/2017
posts : 1025
faceclaim, @ : jack o'connell, @morrigan.
multiface : lukas, rafael et olivia.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: i spy with my little eye [Nicki/Declan]   Jeu 10 Mai - 14:04

d’un coup, tu sembles confus. tu sembles avoir perdu un peu le contrôle et c’est peu dire que ça ne t’a pas vraiment plu. sensation nouvelle que tu vis, sans vraiment l’avoir demandé. alors peut-être que oui, à quelque part, tu paniques. parce que t’as l’habitude d’avoir du contrôle dans ta vie. et pourtant, dès qu’elle se fraie chemin dans tes pensées, t’as l’impression de perdre complètement tes moyens. et le pire… c’est qu’il est beaucoup trop facile que tes pensées dévient vers elle. cette nouvelle bière qui est donc posée devant toi assez rapidement. et tu n’hésites pas deux fois avant d’en prendre une gorgée. pourtant tu sens sa main se poser sur ton épaule. « qu’est-ce qu’il se passe ? » t’avais pas l’impression d’être aussi transparent que ça. pourtant, s’il avait compris que quelque chose clochait, que ta manière d’agir n’était pas naturelle, ça devait bien être parce que c’était visible. et si l’idée de laisser tomber un soupir t’avait traversé l’esprit, c’est plutôt un rire qui avait franchi la barrière de tes lèvres. parce qu’à cet instant, tu te trouvais complètement pathétique. et peut-être bien que tu l’étais aussi. « c’est con. » que tu commences, avant d’hausser les épaules. parce que t’es même pas certain de vouloir continuer cette phrase. pourtant, tu te dis que t’as plus vraiment le choix. que si tu voulais vraiment garder ça pour toi, t’avais qu’à pas laisser transparaitre tes émotions à la terre entière. parce que ce soir, t’aurais probablement pu simplement prendre une bière avec ton pote. et pas te mettre dans tous ces états d’âme. « c’que j’viens de te dire, j’lui ai jamais dit, à elle. » déjà, parce que tu ne t’étais jamais vraiment fait la conclusion. ou peut-être que oui, tu te l’étais déjà fait, mais t’avais enterré profondément cette pensée, comme toutes les autres qui pourrait laisser croire que t’es amoureux. parce que t’es pas prêt à l’être, t’es pas prêt encore pour tout ce que ça implique. et t’es surtout terrifié. notamment à l’idée de tout faire foirer. « mais s’qui est encore plus con, c’est que j’l’assume même pas. enfin, pas complètement. » enfin, que tu tiennes à elle, ça tu voulais bien le concevoir. c’était plus tout ce que ça impliquait que tu n’assumais pas. parce que non, t’arrivais pas à te dire clairement que t’avais développé des sentiments forts à son égard. et si bien, que t’étais tombé amoureux d’elle. ça tu te le refusais. mais pourquoi ? probablement une simple question de principe, comme t’avais craché sur l’amour toute ta vie. et ça te prendrait du temps à perdre ce mauvais pli. « bref. » changement de sujet qui devient nécessaire. parce que t’as vraiment besoin de penser à autre chose si tu ne veux pas te perdre.

_________________

some nights i talk to myself, i said the words that i could say to no one else. and some nights i talk in my sleep, i said the words i never said when you were with me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: i spy with my little eye [Nicki/Declan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
i spy with my little eye [Nicki/Declan]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BE CAREFUL ▬ Declan & Elias & Aubépine & Kathaleen
» Occupez-vous de vivre, ou arrangez-vous pour mourir + declan
» good morning sunshine (pv declan bowden)
» Devine la musique !!
» qui a dit que le romantisme n'existait plus? ► Declan & Zahara (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⚡︎ purple haze. :: CHAPTER THREE :: west mill valley-
Sauter vers: