AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

VOTRE AVIS NOUS INTÉRESSE, DONC RENDEZ-VOUS ICI
ON A BESOIN DE VOUS



Partagez | 
 

 in a lust for life, keeps us alive ✻ plùm

Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



le propriétaire du boulet

pseudo : L.
in town since : 19/02/2018
posts : 191
faceclaim, @ : Thomas Cutie Sangster (@sial ava / @astra sign / @.wings gifs sign)
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: in a lust for life, keeps us alive ✻ plùm   Lun 23 Avr - 17:29

in a lust for life, keeps us alive ✻✻✻ Ton passage à l'hôpital et l'appartement complètement brûlé commencent peu à peu à n’être qu'un mauvais souvenir. Avec un peu d'aide et un prêt, t'as réussi à racheter tout ce qu'il te fallait : une grade-robe, un ordinateur portable et quelques fournitures pour remplir la nouvelle maison que tu louais avec des amis. Vous retombiez, tous, petit à petit, sur vos pattes, comme des chats. Et enfin, t'avais envie de souffler un peu et de retrouver le rythme et la cadence que tu avais auparavant. Il était tôt, pourtant, le soleil piquait déjà ta peau blanche. Tu portes ton regard sur ton téléphone portable, nouveau lui aussi : pas de message. Tu souffles. Eh merde. Quand est-ce qu'il allait te répondre ? Tu commençais légèrement à stresser. Cette après-midi, tu devais passer par la case tribunal. C'était loin d'être drôle. T'avais beau être préparé, connaître sur le bout des doigts le dossier de ton client, tu partais complètement défaitiste. Tu sentais que malgré toutes les choses que tu avais pu contré, l'autre partie trouverait le seul point faible que tu n'avais pas réussi à résoudre. Tu devras donc user d'astuce et de mots pour contre-balancer le tout. Et pour cela, tu avais besoin d'avoir les idées claires. Une petite mallette dans les mains contenant le dossier et ta tunique d'avocat, tu te diriges vers le fast-food du coin pour commander un truc à manger. Étrangement, toute cette histoire t'ouvre l'appétit. Et ce n'est pas parce que tu n'as pas mangé depuis 24H. Tu entres, patientes dans la fil et, une fois ton tour, tu demandes un grand café et un muffin. Simple. Rapide. T'as faim mais pas trop. Faut pas exagérer non plus. On te mets le tout sur un plateau. Tu pays, te retourne et percute quelqu'un ... Eh merde. C'est le deuxième de la journée. C'est mauvais signe. Ton plateau est à terre, ton café sur le chemisier blanc de la personne en face de toi et le muffin roule tu-ne-sais-où. « Pardon. » Les excuses en premier. Tu sors un paquet de mouchoir de ta poche et le temps vers la jeune femme qui te fais face, rencontrant enfin son regard. « Plùm ! » La surprise se lit sur ton visage. Eh merde. Jamais deux sans trois, fallait t'y attendre. Et connaissant le caractère de cette brune, t'allais pas pouvoir sortir d'ici aussi facilement que tu y étais entré.
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar



♛ celle qu'on appelle papa

pseudo : b_bulle (mel).
in town since : 27/10/2017
posts : 3119
faceclaim, @ : bennet, @(av.) moonic, (sign.) anesidora, (gifs) tumblr et perséides.
multiface : micah et reagan.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: in a lust for life, keeps us alive ✻ plùm   Lun 23 Avr - 19:56


icons by tweek



vêtements choisis avec soin, l'envie de frapper fort, de marquer l'coup. t'es habituée à faire tourner la tête des hommes, c'est pas un problème pour toi. cela dit, maintenant, il faut que tu n'en fasses chavirer plus qu'un seul. même si c'est en bonne voie, tu dois redoubler d'effort, ne pas t'laisser aller. parce que la décision a été prise : s'accrocher. tu sors pas l'grand jeu, ça non, et puis quoi encore ? tu entretiens l'désir, l'intensité, la flamme comme disent les gens normaux. tu entretiens cette attirance, cet appartenance. faire en sorte qu'il ne change pas d'avis en cours de route, ce serait fâcheux, ne nous mentons pas. bref. tu fais un peu plus féminine qu'à l'accoutumée, quoi qu'ce soit pas vraiment très marqué. tout passe par ce chemisier blanc qu't'as acheté y a bien longtemps, pour faire plaisir à louis. mais faut être honnête, tu ne l'as jamais porté. l'gamin, il voudrait qu't'assumes tes formes, qu'tu les montres, qu'tu les mettes en valeur. qu'tu sois plus femme et moins toi. il te fatigue mais malgré tout, t'as cédé. parce que tu savais qu'ça lui ferait plaisir et que, d'une manière ou d'une autre, il devait bien avoir raison. la preuve en est aujourd'hui, t'en as besoin. tu penseras à le remercier si jamais ce vêtement provoque l'effet escompté. bref. un peu en avance, c'est ton tour d'aller chercher les cafés c'matin. petite tradition installée depuis bien longtemps, chacun votre tour, pour tout l'monde. endroit tout choisi, en général, quand on voit ta tête, les cafés se font automatiquement, t'as même plus à passer la commande, c'est toujours la même chose. un regard entendu avec le serveur d'ailleurs, en général, tu passes devant tout l'monde. probablement l'un des privilèges d'être une proie qu'il n'aura jamais. t'as toujours entretenu l'mystère mais au fond, tu sais très bien qu'tu lui donneras jamais c'qu'il veut. qu'il continue d'espérer, tant qu'toi, ça t'fait gagner du temps. d'ailleurs, quelques minutes plus tard et un signe de la main qui t'est adressé, tu songes à faire quelques pas en avant mais tu bloques. tu ne bouges pas parce que t'as très bien vu le scénario inévitable. que tu te décales ou non, tu te prendras ce putain d'plateau dans la gueule. et ça n'a pas loupé. bouche grande ouverte, tu te retiens si fort de hurler. brûlure d'un café tout chaud. pardon. voix familière, tu restes stoïque, mâchoire qui se referme aussi sec. vos regards qui se croisent et c'est foutu. plùm ! tu te crispes, tes poings qui se referment et qu'tu sers si forts qu'ça fait blanchir tes phalanges. putain mais t'es toujours aussi débile wolfgang ! faut r'garder où tu mets les pieds bordel de merde ! explosion d'saveur. échauffement précédent une longue course contre la montre. souvenir d'un passé houleux. présent mis en danger. déjà qu'c'était pas la joie, voilà qu'il faut que c'crétin vienne rajouter un peu plus de difficulté. et puis c'est pas tes putains d'mouchoirs qui vont y changer quelque chose. chemisier foutu, t'es blasée. un peu. louis sera déçu d'apprendre le décès de cette merveille. c'est ainsi qu'il l'avait appelé. toi, t'es surtout déçue de ne pas mettre ton plan de départ à exécution. alors mon p'tit père, tu vas l'récupérer ... que tu commences, dents serrés, les mots qui fusent alors que tu défais le vêtement. pas folle non plus, t'as pris soin de mettre un débardeur en dessous. quoi qu'c'est certainement pas un simple soutien-gorge qui t'aurait dérangé. ... et tu vas faire en sorte qu'il redevienne aussi blanc qu'il ne l'était au départ. et j'm'en balance que tu le lèches, c'est pas mon problème. commence déjà par assumer tes conneries. le chemisier jeté à sa tronche, poupée sur les nerfs. faut pas t'chercher. jamais.

_________________
† even if i had a heart of a stone, you could make it bleed all on your own, you could break it but i hope you won't. i’d rather crash, i’d rather crawl than never have your love at all. with only bricks to break my fall, for you i’d risk it all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar



le propriétaire du boulet

pseudo : L.
in town since : 19/02/2018
posts : 191
faceclaim, @ : Thomas Cutie Sangster (@sial ava / @astra sign / @.wings gifs sign)
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: in a lust for life, keeps us alive ✻ plùm   Lun 7 Mai - 15:48

in a lust for life, keeps us alive ✻✻✻ Tu comprends ton erreur monumentale au moment même où tu sens ton café valsé dans les airs. Au loin, ton regard est frappé par la blanc impeccable d'un chemisier. Deux secondes. Peut-être trois, pour être sympa. Trois secondes pendant lesquelles le temps a fait une pause pour que tu puisses remarquer à quel point tu peux être maladroit. La café finit sa route sur le chemisier blanc, désormais marron/gris/beige. T'sais pas trop la couleur enfaite et tu t'en fou aussi. Le plus important, c'est que tu trouves les mots pour t'excuser. Un simple pardon banale. Dans tous les cas, tu pouvais pas faire mieux. Le chemisier était foutu, tout comme ton café. T'avais juste pas envisager que cet habit soit celui de Plùm, ancienne camarade de classe avec laquelle tu ne t'étais jamais vraiment entendu. putain mais t'es toujours aussi débile wolfgang ! faut r'garder où tu mets les pieds bordel de merde ! Uhm. Toujours aussi virulente et grossière, la brune. Mais elle a toujours le même effet sur toi, tu courbes le dos et les épaules. T'espère que de la sorte, les insultes et son foutu caractère te passe par dessus. A défaut de répondre et de l’énerver encore plus, tu récupère un mouchoir encore présent sur le plateau et fait de ton mieux pour éponger le café sur le chemisier. Bizarrement, cette technique ne fonctionne pas. et puis c'est pas tes putains d'mouchoirs qui vont y changer quelque chose. Très bien ! Tu te redresses, laisse tomber la lingette sur le sol et souffle, mécontent. « C'est bon, t'as fini de grogner comme un chien enragé ? » T'aurais pu utiliser le féminin dans cette phrase, mais tu trouvais que ça sonnait bien trop comme une insulte et t'étais loin de vouloir créer une troisième guerre mondiale dans ce petit fast-food de malheur. alors mon p'tit père, tu vas l'récupérer ... Récupérer quoi au juste ? « De ? » Tu vois pas vraiment de quoi elle parle. Si c'est du café, ça risque d'être compliqué. Et si c'est le chemisier, là aussi, ça va être compliqué. A moins que ... ? Plùm, sans aucune gêne, se libère des filets de ce chemisier trempés et le laisse tomber dans tes mains. ... et tu vas faire en sorte qu'il redevienne aussi blanc qu'il ne l'était au départ. et j'm'en balance que tu le lèches, c'est pas mon problème. commence déjà par assumer tes conneries. WOW. T'aurais pu applaudir si tes mains n'étaient pas prise comme porte-manteau. Alors à défaut de pouvoir faire ta première idée, tu te contentes de la deuxième et tu lâche un petit rire, moqueur. « Tu te prends pour qui au juste ? » Pour une femme avec du tempérament qui croit que tout le monde va s'agenouiller devant elle parce qu'ils auront peur ? Nope. Désolé, t'as évolué depuis le temps de l'école maternelle et du collège. « A ce que je sache, tu n'as pas de couronne sur la terre, Madame la Princesse. » Princesse des grandes gueules, encore. « Donc ton chemisier, tu vas gentiment le reprendre et la prochaine fois, tu laisseras le temps à la personne d'en face de parler avant de péter un câble. » Tu lui refiles son haut dans les mains, sourire narquois sur le bout des lèvres. Tu joues trop avec le feu et tu risques de te mordre les doigts voir carrément de les perdre par la suite. « Et je m'en balance aussi que tu le lèches, toussa toussa. Tu connais le discours. » Voilà. Demmerdes-toi. Tu vas refaire la queue pour te re-payer un café maintenant.
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.

_________________
THE BRIGHTNESS — I promised I’d keep you shitheads safe, and that’s exactly what I plan on
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar



♛ celle qu'on appelle papa

pseudo : b_bulle (mel).
in town since : 27/10/2017
posts : 3119
faceclaim, @ : bennet, @(av.) moonic, (sign.) anesidora, (gifs) tumblr et perséides.
multiface : micah et reagan.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: in a lust for life, keeps us alive ✻ plùm   Mer 9 Mai - 23:20


icons by tweek



ta journée avait pourtant bien débuté. tu te sentais bien, t'étais d'bonne humeur. ça change assez pour le souligner. il a fallut un seul incident pour que tout parte en vrille. café brûlant s'échouant sur un chemisier blanc et neuf. t'aurais peut-être pas été aussi virulente si ça avait été la faute d'une personne lambda. t'aurais grogné, mais t'en serais restée là. hors, dans ce cas précis, il ne s'agit pas de n'importe qui. vieilles rancunes du passé qui refont surface, alliance nouvelle qui ne te plait pas le moins du monde. le temps est venu de lâcher les chiens que tu gardes en toi plus souvent qu'il fut un temps. ton mauvais caractère, tu le gardes généralement pour ceux que tu estimes méritants. et pour le coup, l'gamin, il mérite ton humeur exécrable, marque de fabrique qui ne te quittera probablement jamais. c'est bon, t'as fini de grogner comme un chien enragé ? t'arques un sourcil, pas vraiment certaine d'avoir entendu l'gamin parler. parce que, dans tes souvenirs, tout ce qu'il était capable de faire, c'était d'se planquer derrière sa bande sans prononcer un seul mot. tu préfères donc ignorer sa tirade, son lointain qui te donne la chair de poule. et puis, tu retires ton chemisier afin de lui coller dans les mains, lui demandant, sans gentillesse aucune, de se débrouiller pour le rendre aussi blanc qu'il ne l'était au départ. tu te prends pour qui au juste ? léger mouvement de recul de la tête. pour le clébard que t'as toujours été ? on ne doit pas souvent t'avoir dit que la vulgarité rendait moche chaque parole qu'une femme pouvait prononcer. à ce que je sache, tu n'as pas de couronne sur la terre, madame la princesse. tu manquerais presque de lui éclater de rire à la figure, mais tu te retiens. probablement un peu trop fort d'ailleurs à en juger par le goût métallique du sang qui nappe tes papilles pendant qu'tu te mords violemment l'intérieur de la joue. self control. tu prends une profonde inspiration. ne pas faire de vagues. donc ton chemisier, tu vas gentiment le reprendre et la prochaine fois, tu laisseras le temps à la personne d'en face de parler avant de péter un câble. retour à l'envoyeur du tissu tâché, ce sourire sur son visage que tu voudrais lui faire ravaler. tes poings qui se resserrent à t'en faire blanchir les phalanges. putain le con. déjà que ça a été difficile pour toi d'apprendre que son numéro était enregistré dans le téléphone de gabriel, que les choses se passaient bien et qu'le passé n'était plus bon qu'à être jeté aux oubliettes, faut encore que tu te coltines sa crise d'adolescence. c'est pas bon ça. et je m'en balance aussi que tu le lèches, toussa toussa. tu connais le discours. tu marques un temps d'arrêt. bordel mais c'est quoi ça ? et c'est d'un naturel déconcertant qu'il se remet dans la file d'attente. poupée qui a les nerfs en pelote. bah dis donc ils apprennent à parler de plus en plus tôt en maternelle. tu choisis l'approche sarcastique, ton air faussement étonné bien ancré sur le visage. princesse qui s'invente actrice pour un temps.  t'es devenu un petit génie, c'est bien. tu pourras p'tre passer au niveau supérieur avant tout l'monde. que tu poursuis en te rapprochant de lui. poupée venimeuse, hors de question qu'il s'en tire aussi aisément. c'est pas parce que t'es dans ses petits papiers qu't'es en sécurité wolfgang, tâche de t'en souvenir. pas besoin d'annoncer son prénom. y a qu'une personne qui vous relit vraiment, lui et toi. t'en aurais probablement pas fait tout un fromage si les choses s'étaient passées différemment. avant, c'est sûr. mais aussi depuis plus de six mois. ton meilleur ami t'échappe et t'as l'impression de ne rien pouvoir faire pour le retenir. ce sentiment d'impuissance qui t'ronge de l'intérieur et le rapprochement évident entre les deux garçons ne fait que confirmer cette impression de mise à l'écart. il est tout c'que t'as, depuis toujours, et tu crains l'pire. t'es égoïste, bien sûr. tu l'sais et c'est peut-être ça le pire. mais tu ne l'as jamais été auparavant alors tu te dis que, pour un fois, ça ne ferait pas de mal que tu penses à toi en premier. tu t'arrangeras avec louis pour les modalités de remboursement. c'est lui qui l'a acheté. voix beaucoup trop douce pour qu'il puisse se sentir confiant. le tissu délicatement posé sur son épaule et ton sourire s'élargi enfin. si l'gamin apprend ce qui se trame entre gabriel et timothé, tu ne sais pas lequel des deux sera le plus amoché. une chose dont tu peux être certaine, c'est qu'aucun des deux n'en sortira indemne et que louis pourrait être bien plus violent que tu ne le seras jamais.


ps : thanks cass, love ya

_________________
† even if i had a heart of a stone, you could make it bleed all on your own, you could break it but i hope you won't. i’d rather crash, i’d rather crawl than never have your love at all. with only bricks to break my fall, for you i’d risk it all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar



le propriétaire du boulet

pseudo : L.
in town since : 19/02/2018
posts : 191
faceclaim, @ : Thomas Cutie Sangster (@sial ava / @astra sign / @.wings gifs sign)
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: in a lust for life, keeps us alive ✻ plùm   Lun 4 Juin - 18:59

in a lust for life, keeps us alive ✻✻✻ pour le clébard que t'as toujours été ? Well ... Tu restes bouche-bée face au répondu de plùm. Tu le savais, pourtant, qu'elle avait une grande gueule, mais au point de rentrer directement dans ce genre de propos, t'étais loin de te l'imaginer. T'aurais plus de méchanceté en toi, t'aurais surement trouvé quelque chose à lui répondre, un truc bien cru, bien violent, aussi vil que ce qu'elle vient de dire. Mais c'est bien connu que t'es incapable d'un tel exploit, et ceci, même quand la bagarre est acharnée dans les tribunaux. Tu te contentes donc de quelques phrases "bateaux" et de lui rendre son foutu chemisier taché. Tu avais même pensé à lui souffler la définition du respect dans le creux de l'oreil, mais t'étais pratiquement certains que cette dernière se serait envoler dès que t'aurais dit le dernier mot. Elle ne connait pas ça Plùm, malheureusement. Et c'est sans étonnement qu'elle reçoit la même punition à un moment. bah dis donc ils apprennent à parler de plus en plus tôt en maternelle. Sérieusement ? C'est bien bas tout ça. « Mise à part critiquer et attaquer, tu sais faire autre chose ? » T'es pas décidé à mourir, mais tout de même. Tu demandes pas grand chose : juste du respect. Un respect auquel tu n'as jamais eu droit de sa part. Pourtant, t'es persuadé de ne rien lui avoir fait : t'as jamais rigolé de sa poire, ni même tenter de l'incriminer pour quelque chose qu'elle n'avait pas fait. Plùm, elle a juste un problème avec toi. Un problème que tu connais pas. t'es devenu un petit génie, c'est bien. tu pourras p'tre passer au niveau supérieur avant tout l'monde. Ouais, peut-être bien. Tu juges même que t'es supérieur à elle pour le moment, mais tu te gardes bien de le faire remarquer, elle risquerait de te mordre pour de tels propos. « Niveau que tu n'attendras jamais avec de tels remarques. » BOOM. Bombe larguée. Elle risque d'exploser plus vite que tu ne le penses et malgré toute ta bonne volonté, tu n'es pas prêt à y faire face. c'est pas parce que t'es dans ses petits papiers qu't'es en sécurité wolfgang, tâche de t'en souvenir. C'est ça son problème, Gabriel ? Elle peut se calmer. « Oh, je vois ... » Tu laisses ta phrase en suspends, prenant bien le temps de t'approcher légèrement de la brunette et de la regarder dans les yeux. « Tu devrais avoir une discussion avec Gabriel dans ce cas. C'est lui qui est venu me parler, pas le contraire. Et si ça te dérange, tant pis. Il est assez grand pour faire ce qu'il lui plait. Il n'a pas besoin d'une baby-sitter en carton. » qu'on se l'avoue, c'est bel et bien le cas. Plùm, elle tente de protéger son ami de longue date et tu peux complètement la comprendre. Toi aussi, tu pourrais te retrouver dans la même situation. Mais continuais de rabacher les rancoeur d'antan, c'est surement pousser trop loin la haine pour le coup. D'autant plus que tu n'as jamais fait quelque chose de mal. tu t'arrangeras avec louis pour les modalités de remboursement. c'est lui qui l'a acheté. Le tissu blanc cassé sur l'épaule, tu souffles. Elle lâche pas l'affaire, la gamine. Ça te gonfle, clairement. Et bien que tu ne veuilles pas avoir l'air impoli, tu finis tout de même par récupérer le chemisier et par le foutre à la poubelle. « Gères ta meute toi-même. J'ai pas l'droit de l'approcher apparemment. » Et tu ajoutes, sans lui laisser le temps de répondre directement. « T'auras qu'à lui dire que je suis désolé pour lui qu'il ait à te supporter dans sa vie et que je le rembourserais quand tu te seras excusé. » Excuses que tu ne verras jamais, t'es pas con.
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.

_________________
THE BRIGHTNESS — I promised I’d keep you shitheads safe, and that’s exactly what I plan on
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar



♛ celle qu'on appelle papa

pseudo : b_bulle (mel).
in town since : 27/10/2017
posts : 3119
faceclaim, @ : bennet, @(av.) moonic, (sign.) anesidora, (gifs) tumblr et perséides.
multiface : micah et reagan.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: in a lust for life, keeps us alive ✻ plùm   Mer 6 Juin - 11:38


icons by tweek



c'est complètement débile. tu l'sais d'ailleurs. c'est p'tre même bien ça qui rend les choses encore plus pathétiques qu'elles ne le sont déjà. t'agis comme une gamine, adolescente rebelle qu'a pas grand chose à perdre. la rancœur des jours passés, la frustration d'un présent qui t'échappe et l'incertitude d'un avenir. c'est plus facile de passer tes nerfs sur lui que d'faire face à la réalité accablante de la situation. t'as rien à lui dire, t'as rien à lui reprocher. si ce n'est l'assassinat prématuré de ton chemisier, tout neuf de surcroît. mise à part critiquer et attaquer, tu sais faire autre chose ? t'es bien plus que ça princesse, bien plus que cette brute que tu t'évertues à lui déballer. papier cadeau inutile, on t'connait par cœur. elle changera jamais. c'est pourtant pas faute d'essayer. t'aurais passé ton chemin s'il ne t'était pas rentré dedans. t'aurais ignoré sa présence. t'en aurais été capable. sauf que l'gamin à commis l'erreur, le pas d'travers. les propos n'volent pas bien haut, en même temps, c'était pas non plus l'but. niveau que tu n'attendras jamais avec de tels remarques. tu n'réprimes pas l'rire qui t'gratte la gorge. vraiment ? c'est celui qui dit qu'y est ? j't'en prie, m'dis pas qu'tu vaux pas mieux qu'ça ? tu l'bouscules verbalement, tu l'cherches, tu l'testes. comme si tu t'attendais à quelque chose de plus, de plus grand encore. les années ont défilés, les caractères affinés, doit bien y avoir un bout d'rage dans c'corps de gamin encore pré-pubère. poupée joueuse, désireuse d'attiser l'feu qu'tu croirais voir danser dans ses prunelles. tu titilles les flammes de la démence en osant évoquer langford. bien belle connerie, un fois d'plus. oh, je vois ... tu devrais avoir une discussion avec gabriel dans ce cas. c'est lui qui est venu me parler, pas le contraire. et si ça te dérange, tant pis. il est assez grand pour faire ce qu'il lui plait. il n'a pas besoin d'une baby-sitter en carton. tu soupires, impassible. y a rien qui t'touches, rien qui t'blesse. tu penses, p'tre bien à tord d'ailleurs, faire la meilleure chose qui s'offre à toi. questions d'choix, de possibilités. il a raison l'gamin. ça t'fout en l'air d'ailleurs d'voir gabriel se comporter exactement de la même façon avec toi quand il s'agit du grayson. ça t'rend dingue et pourtant, tu plonges la tête la première dans les abysses de la protection abusive. c'est pas toi qui disais, tout à l'heure, à part critiquer et attaquer, tu sais faire autre chose ? tu joues à la fille idiote. poupée soudainement devenue blondasse en un claquement de doigts. si j'suis un baby-sitter en carton, tu d'vrais vraiment pas suivre mon exemple. tu t'accordes bien trop de crédit de façon totalement volontaire. les mots susurrés, douce harpies en débardeur. t'évoques ton p'tit ange, juste histoire qu'il comprenne qu'il n'y a pas que d'toi qu'il faut qu'il se méfie. tu n'seras d'ailleurs pas la plus virulente, tu l'sais d'avance et t'en mettrais même ta main à couper. destruction d'preuve. l'objet de la querelle fini sa course au fin fond d'la poubelle. paix à son âme. et toi, tu n'réagis toujours pas. les pieds bien ancrés dans l'sol, comme si ça t'faisait rien. gères ta meute toi-même. j'ai pas l'droit de l'approcher apparemment. tu t'mords l'intérieur de la joue pour ne pas avoir à lui décrocher une droite. t'auras qu'à lui dire que je suis désolé pour lui qu'il ait à te supporter dans sa vie et que je le rembourserais quand tu te seras excusée. la mâchoire qui tressaute, l'visage fermé. plus d'une fille fragile y aurait vu l'amorce d'une chute vertigineuse pouvant mener directement à une fin prématurée. intimidation, chantage. des conneries tout ça, que d'la gueule ouais. t'es passé d'clébard à bourreau. j'admire le changement. qu'tu craches entre tes dents serrées. j'suis ravie d'constater qu'tu le considères aussi bien qu'nous. ironie déplacée. la meute. gabriel en fait parti. en insultant l'squad, il l'insulte aussi. ça s'serait que toi, t'en aurais rien à faire. on n'touche pas aux tiens, point barre. bane ! tu grognes, l'gérant qui te ramène ta commande, regard insistant. soupir, déception. tu t'rapproches pourtant du gamin -te dominant d'une putain d'tête de trop. si tu l'brises wolfgang ... t'es mort. murmure au creux d'son oreille. pour sûr que cette menace n'est pas à prendre à la légère. t'as rien accepté du tout, tu n'diras rien d'plus d'ailleurs. tu n'pourras pas les empêcher d'se voir, tout comme l'infirmier ne pourra rien contre c'que tu ressens pour le mécano. possessivité maladive que vous entretenez l'un pour l'autre depuis tant d'années, ça épuise, ça ronge. et ça fait faire des conneries surtout. l'gérant qui s'racle la gorge. tu t'retournes vers lui, l'sourire qui s'étire et même que tu l'remercies, t'excusant en passant pour l'désordre. il lève les yeux au ciel avant d's'éclipser. tes cafés en main, ton regard croise une fois d'plus celui du garçon. noir, froid. qu'il arrête de t'prendre pour une conne, ce s'rait un bon début.

_________________
† even if i had a heart of a stone, you could make it bleed all on your own, you could break it but i hope you won't. i’d rather crash, i’d rather crawl than never have your love at all. with only bricks to break my fall, for you i’d risk it all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar



le propriétaire du boulet

pseudo : L.
in town since : 19/02/2018
posts : 191
faceclaim, @ : Thomas Cutie Sangster (@sial ava / @astra sign / @.wings gifs sign)
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: in a lust for life, keeps us alive ✻ plùm   Hier à 19:41

in a lust for life, keeps us alive ✻✻✻ Rencontre entre deux animaux sauvages. C'est intense. T'es sûr que des têtes curieuses sont tournées vers vous deux. La princesse, le crapaud. Elle va t'écraser comme une mouche parce que même si t'as réussi à devenir avocat, t'as pas assez de culot pour faire face à la Bane. T'as pas assez de cran. Mais par principe, tu joues et entre dans ce jeu. Remarque que tu juges blessantes sur le bout des lèvres. Même ça, ça l'atteint pas. vraiment ? c'est celui qui dit qu'y est ? j't'en prie, m'dis pas qu'tu vaux pas mieux qu'ça ? Faut croire que ouais, il vaux pas mieux que ça. Peu importe. Il était pas venu ici pour planter les crocs dans sa peau, le Wolfgang. Il voulait juste un café. Un truc remplie de caféine pour le réveille, le mettre dans un bon mood. C'est raté. Flagrante tournure de situation. Il s'est mis de mauvaise humeur. c'est pas toi qui disais, tout à l'heure, à part critiquer et attaquer, tu sais faire autre chose ? Gosh. Elle t'insupportes tellement. Comment ils font, ces potes, son entourage, pour l'apprécier ? Tu te demandes bien. T'en es clairement incapable. Et l'idée ne te viendrait même pas à l'esprit d'essayer d'être amie avec une fille comme ça. Vous êtes bien trop différents. « J'suis obligé de m'abaisser à ton niveau pour que tu comprennes. » T'aimerais pas entendre quelqu'un te dire ça. Tu le prendrais mal. Ca te blesserait. Pourtant, pour le coup, tu ressens aucun remord pour Plùm. Elle le mérite. Elle mérite ta méchanceté. Tu t'es laissé marcher sur les pieds pendant tellement d'année que t'avais le droit de te tenir droit, le poing levé. Comme Amel Bent ! Cadeau si j'suis un baby-sitter en carton, tu d'vrais vraiment pas suivre mon exemple. Parce que ? « J'ai rien en commun avec toi, ça devrait aller. » Tu sais faire des choix et ne pas suivre celui des autres. Heureusement ! Plùm est loin d'être un modèle et tu préfère retenir les personnes qui ont un bel avenir plutôt que celui que tu penses entrapercevoir pour elle. La princesse, elle risque de tomber de haut parce u'il n'existe aucun prince pour elle dans ce coin. Le changement, c'est maintenant. Sisi, François Hollande il l'a dit ! Plùm, elle est encore jeune et elle peut modifier certaines choses pour éviter de finir sa vie à crier sur tout le monde. Mais t'es loin d'être le gars qui a le mérite de pouvoir lui dire ce genre de truc. Elle te rirait sous le nez, comme maintenant. Comme elle l'a toujours fait. t'es passé d'clébard à bourreau. j'admire le changement. Compliment masqué ? T'en sais rien. Tu souffles juste d'impatience. C'est bon, elle a fini son petit sketch ? Tu vas pouvoir retourner dans la file d'attente pour déguster, enfin, ton café en silence, comme c'était prévu au départ ? j'suis ravie d'constater qu'tu le considères aussi bien qu'nous. Gabriel avait au moins l’audace de montrer de l'indifférence pure et dure contrairement à elle. Il n'avait clairement rien à se faire excuser. Plùm, elle avait un cahier de cinq cent pages entiers de reproches en tout genre envers toi, ou ton groupe. « J'vois pas pourquoi je devrais montrer du respect envers des personnes qui n'en ont pas. » Simple r"action normal d'une personne éduquée. La tension retombes quelques peu quand le gérant crie le nom de la brune. Vos regards continuent de se chercher mais personne n'ose encore faire le premier pas. Si un seul mot sort encore de vos bouches, c'est une déclaration de guerre officielle. si tu l'brises wolfgang ... t'es mort. Simple souffle qui parvient à tes oreilles. Une tentative de peur. Le plus étrange, c'est que ça fonctionne. Tu sais que c'est pas des paroles en l'air. Si t'as le malheur de faire quelque chose de mal, t'auras plus qu'à espérer que ça ne parvienne pas à ses oreilles. « Encore et toujours des menaces ... » C'est insupportable. « Il est pas en sucre, Bane. » C'est pas son gosse non plus. « J'sais pas ce que j't'ai fait pour mériter autant de haine de ta part Plùm, mais je suis désolé, tu vas devoir te trouver un nouveau bouc-émissaire parce que ton venin ne m'atteint plus. »
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.

_________________
THE BRIGHTNESS — I promised I’d keep you shitheads safe, and that’s exactly what I plan on
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne




❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: in a lust for life, keeps us alive ✻ plùm   

Revenir en haut Aller en bas
 
in a lust for life, keeps us alive ✻ plùm
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lust for life ◊ Moïra
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⚡︎ purple haze. :: CHAPTER THREE :: east mill valley-
Sauter vers: