AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

VOTRE AVIS NOUS INTÉRESSE, DONC RENDEZ-VOUS ICI
ON A BESOIN DE VOUS



Partagez | 
 

 old friend (w/ micah)

Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : risibles amours
in town since : 17/04/2018
posts : 65
faceclaim, @ : ana de armas. @gif; signa-perséides; @avatar-lux reterna
multiface : cassy lawrence.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: old friend (w/ micah)   Lun 30 Avr - 16:55

tu avais donné rendez-vous à micah une vieille amie. du plus loin que tu te souviennes elle a presque toujours été dans ta vie. malgré vos différences, vous êtes copines depuis l'enfance et on ne voit pas les mêmes choses à travers un coeur d'enfant. lorsque tu t'étais enfuie de mill valley, micah était l'une des rares personnes avec qui tu avais gardé le contact et entretenue des liens à distances. vous vous échangiez souvent des sms et vous vous étiez même appelés quelques fois pour vous raconter vos vies. ça t'avait aidé à te tenir tranquille loin de ta ville de garder quelques attaches. évidemment il y avait à l'époque encore ta mère qui était d'un précieux soutien. mais des gens extérieurs à ta famille, ça te faisait du bien.

tu avais trouvé le courage de lui envoyer un sms pour lui dire que tu étais de retour en ville et que ce serait sympa de boire un café. tu avais surtout besoin de voir quelqu'un, une autre personne que rafaël et autre chose que les 4 murs de l'appartement que vous occupiez. alors dans la foulée, elle avait acceptée ton rendez-vous et tu avais naturellement proposé le café de vos jeunes jours. installée à la terrasse du café, tu attendais l'arrivée de ton amie avec impatience. il y en avait des choses à rattraper.

tu avais tellement de choses à dire des bonnes et des moins bonnes nouvelles. ou que des mauvaises nouvelles en fait selon le point de vue. encore seule, tu réfléchissais un peu, une main posée sur ton ventre. petit bébé, grand soucis. c'était vrai. tu étais encore pleine réflexion sur ce que tu allais passer, peut-être qu'un avis extérieur t'aiderait à y voir plus clair, peut-être pas. en même temps, tu n'étais pas sûre de vouloir trop en parler. au cas où tu ferais le choix d'avorter, tu ne saurais regarder les gens et leur dire que tu as tué ton bébé. bien que tu n'en as rien à faire de leurs avis, tu aurais tellement honte de toi-même que tu n'étais pas sûre de pouvoir assumer ça aux yeux de tous.

_________________


my everything is you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



♛ celle qu'est toujours perchée

pseudo : b_bulle (mel).
in town since : 12/11/2017
posts : 1240
faceclaim, @ : poots. @(av.) tennessee, (sign.) anesidora (gifs) tumblr.
multiface : plùm et reagan.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: old friend (w/ micah)   Mer 2 Mai - 17:04


icons by hedgekey



l'coeur léger, l'coeur en fête. tu t'balades dans les rues de ta ville, presque sautillante. bonne nouvelle, joyeuse journée. il t'en faut peu, c'est vrai. le retour d'une vieille amie en ville, ça t'suffit pour ensoleiller un peu plus ta journée. poupée optimiste qui se contente de pas grand chose. souvenirs ravivés, désir de retrouvailles. tes lunettes de soleil sur le bout du nez, tu consommes ton joint tout en foulant le pavé de tes pieds équipés de tes éternelles converses. tu n'as pas vraiment changé, tu ne le veux pas non plus. gamine à la maturité débordante qui s'complaît pourtant dans son rôle d'adolescente un peu brouillon. et encore, tu te dis souvent que ce n'est pas l'idée la plus brillante que tu ais eue. tout comme cette connerie que tu as délibérément alimentée le soir où vous aviez pris la décision d'braquer cette supérette. ça t'ronge le cerveau à chaque fois que tu as l'absurde idée d'vouloir dormir. pourtant insomniaque, y a des fois où tu ne tiens plus et tombes de fatigue. et ça t'frappe souvent. éclair qui fend l'air dans ta caboche percée. il faudra que tu te défasses de ces regrets qui s'insinuent en toi à chaque fois que tes pensées dérivent vers cet épisode foireux. comme toi. comme vous. petit groupe d'âmes pourries sous cette surface de perfection maladive. la fumée parfumée et pourtant cancéreuse qui envahi ta gorge alors que tu jettes le mégot, sans complexe, sur la route. tu relâches le nuage blanc quand t'arrives au coin d'la rue. le café se dessine devant tes iris dilatées par la consommation d'herbe illégale. tu ne tardes pas à retrouver celle qui reste un fil rouge sûr au beau milieu du bordel de ta vie décousue. elle a l'air ailleurs, probablement en train de se perdre dans ses pensées. sa main sur son ventre, ça t'met la puce à l'oreille immédiatement. tu dois te faire des films, tu t'dis qu'elle t'aurais prévenue si c'était vraiment l'cas. tu garderas tes doutes pour toi aussi longtemps que possible. t'es pas shelock holmes mais ça, ça s'voit comme le nez au milieu de la figure. sa posture, ses doigts qui protègent cette partie d'son corps. ouais, ou alors c'est juste l'effet d'la drogue qui t'saisit en un battement de cils. salut ma belle ! qu'tu lances en arrivant à sa hauteur. t'as pris soin d'faire un maximum de bruit pour ne pas la faire sursauter. grand sourire aux lèvres, tu t'autorises même à la prendre dans tes bras. parce que malgré son absence, elle reste une amie précieuse que tu n'as pas pu te résigner à oublier. pas pour rien que tu as tenu à entretenir ces échanges via textos ou appels que tu lui passais volontiers. ça m'fait plaisir de t'retrouver enfin. que tu souffles en la libérant de ton étreinte pour t'asseoir en face d'elle. et tu n'sais pas vraiment si son retour est permanent ou si elle prendra à nouveau le large. pour l'heure, tu souhaites profiter de son initiative de rencontre. j'veux tout savoir, qu'tu m'racontes tout dans les moindres détails, parce que ça fait si longtemps, j'ai l'impression qu'c'était y a une vie d'ça. tu parles trop princesse, comme d'habitude quand les émotions s'accumulent. et puis, on ne va pas se mentir, toi, ça t'permettra de penser à autre chose qu'à cette connerie à laquelle tu as participé.

_________________
† it's obvious you're meant for me. every piece of you, it just fits perfectly. every second, every thought, i'm in so deep but i'll never show it on my face. but we know this, we got a love that is homeless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : risibles amours
in town since : 17/04/2018
posts : 65
faceclaim, @ : ana de armas. @gif; signa-perséides; @avatar-lux reterna
multiface : cassy lawrence.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: old friend (w/ micah)   Jeu 3 Mai - 11:18

tu étais perdue dans tes pensées, les quelques jours que vous vous étiez donné avec rafael pour réfléchir n'était pas de tout repos. car de ton côté ton cerveau fulminait de questions qui ne trouvaient pas toujours réponse. tu étais stressée et te demandait bien quelle issue aurait cette histoire. plus les jours passaient et plus ça devenait difficile d'imaginer que tu allais t'en débarrassé. les choses allaient sûrement être bien plus compliquées que tout ce que tu pouvais imaginé. des pas t'avais sorti de tes pensées et ton regard balaya le reste de la rue lorsque tu l'aperçu. tu retira immédiatement la main qui caressait ton ventre jusqu'alors, priant pour qu'elle n'en est rien vu ou tout du moins que ça n'est éveillé aucun soupçon pour l'instant. un large sourire aux lèvres, répondant à étreinte sans te faire prier. tu étais vraiment heureuse de la retrouver, ça te faisait du bien de changer d'air et de voir d'autres têtes. la relâchant, tu gardes toujours le sourire aux lèvres et hoche la tête pour approuver ses paroles : "je ne te le fais pas dire ! je suis très contente aussi de te revoir !" dis-tu en souriant. c'est vrai qu'avec micah vous aviez toujours gardés contact toutes les années où raf et toi aviez pris la poudre d'escampette.

elle s'assoit finalement en face de toi et tu ne peux t'empêcher de rire à sa remarque, toujours dans l'exagération. tu restes plus modérée de ton compte. "effectivement ça fait tellement longtemps mais on a l'impression que peu de choses ont changés par ici" c'est vrai la ville ressemble toujours à la même chose c'est aussi réconfortant qu'effrayant quelque part. "qu'est-ce que tu bois ?" demandes-tu essayant de repousser un peu la conversation au maximum. en effet, les nouvelles n'étaient pas très bonnes, pourtant tu ne pouvais pas repousser ce moment éternellement, il fallait que tu te jette à l'eau et que tu en dise un peu plus. "ma mère est décédée... c'est pour ça qu'on est revenus. on aurait du déjà repartir mais pour l'instant j'ai plus envie de courir le monde" dis-tu en souriant en coin.

tu avais besoin d'être à quai, d'y rester un bon moment. la vie allait reprendre un cours presque normal et tu voyais les années futures dans votre ville natale. tu cherchais actuellement un travail et bientôt tu serais fixé sur le sort de votre famille. "et toi alors ?" il n'y avait pas de raison pour que tu sois la seule qui passe à table. toi aussi tu voulais en savoir davantage sur ces années où tu n'avais pas été là et où vous n'aviez pas pu partager vos vies comme de réelles amies. car malgré tous les sms et les appels ne remplacent pas la présence d'une personne.

_________________


my everything is you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



♛ celle qu'est toujours perchée

pseudo : b_bulle (mel).
in town since : 12/11/2017
posts : 1240
faceclaim, @ : poots. @(av.) tennessee, (sign.) anesidora (gifs) tumblr.
multiface : plùm et reagan.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: old friend (w/ micah)   Lun 7 Mai - 21:51


icons by hedgekey



ça t'a fait plaisir. ça t'a fait du bien de recevoir son message. tu avais manqué son dernier appel, poupée bien trop prise avec ta p'tite bande de potes que t'en avais oublié l'essentiel. t'avais pas assuré non plus, tu ne l'avais pas rappelé. poupée à la mémoire percée par les joints qui te consumes autant qu'tu les consommes. tu t'feras pardonner, il faudra bien. l'amitié, c'est précieux, bien plus que l'on ne peut imaginer. et ça commence par une étreinte salvatrice d'entrée de jeu. je ne te le fais pas dire ! je suis très contente aussi de te revoir ! soulagement que la rancune ne fasse pas partie de son vocabulaire à l'instant. ton sourire s'étire un peu plus alors que tu prends place sur la chaise d'en face. tu ne lésines pas sur le fait que vous ne vous soyez pas vu depuis ce qui te semble être une éternité. t'en fais p'tre même des tonnes mais tu mets ça sur le compte de l'euphorie de retrouver une amie perdue de vue depuis bien trop longtemps. effectivement ça fait tellement longtemps mais on a l'impression que peu de choses ont changés par ici. pour le coup, tu ne peux pas vraiment dire le contraire. m'en parle pas. toujours les mêmes têtes, ou presque, c'est flippant des fois. que tu ironises. tu sais que la vieille barton, en bas de la rue de chez mes parents, est encore en vie et toujours aussi aimable. une vraie plaie, j'te jure. le stéréotype parfait de la p'tite vieille qui passe sa vie à surveiller tout ce qui se passe dans le quartier, qui raconte de la merde à tout va sans savoir de quoi elle parle. les conneries faites dans son jardin, les tags sur sa porte, c'était toi. et tes potes. parce que, clairement, elle le mérite bien à tes yeux. qu'est-ce que tu bois ? ton regard quitte sa silhouette pour rencontrer les prunelles du serveur. pas d'hésitation malgré la large palette de choix, du moment qu'il y a du café dans la boisson, ça te va. un cappuccino pour moi. crème de lait par contre, pas d'chantilly. parce que t'aimes pas la chantilly et que tu trouves que ça gâche le goût du cappuccino. bref. tu la laisses commander à son tour avant que le serveur ne s'éclipse afin de préparer vos boissons. et puis, c'est là que les choses changent. c'est pas si flagrant que ça mais toi, tu la connais, alors tu sais qu'il y a quelque chose de différent, que la tournure de la conversation ne sera pas forcément aussi légère qu'avant. ma mère est décédée ... c'est pour ça qu'on est revenus. on aurait dû déjà repartir mais pour l'instant j'ai plus envie de courir le monde. tu penches légèrement la tête sur le côté, lippe inférieure mordue. merde, j'suis désolée aria ... ça craint d'perdre quelqu'un, y a pas à dire. t'en as pas vraiment fait l'expérience. t'étais jeune quand tes grands-parents ont passé l'arme à gauche, tu ne te souviens pas vraiment de la douleur que ça engendre, de ce vide qui prend une place un peu trop grande sous la cage thoracique. ça f'sait un bail que j'me disais qu'il fallait que j'aille la voir, j'ai pas arrêté de repousser l'échéance ... ça n'aurait p'tre pas changé grand chose mais p'tre que si ... tu hausses les épaules. au début, quand aria et rafael sont partis, tu passais la voir régulièrement. et puis, moins souvent. jusqu'à ne plus y aller. la vie, ton boulot, tes potes. t'avais pas l'temps. tu ne prenais pas le temps. tu t'en veux un peu mais tu n'auras pas l'occasion de faire marche arrière. c'est pas d'ta faute, tu le sais pourtant. et toi alors ? tu soupires et te laisses aller contre le dossier de ta chaise. oh tu sais, moi, y a pas grand chose à dire. tu minimises, toujours. princesse bien trop modeste, comme d'habitude. j'ai ouvert mon salon de tatouage, ça marche d'ailleurs plutôt bien. que tu poursuis en haussant les épaules. c'était pas vraiment ce que l'on aurait prédire quand t'étais ado et pourtant, c'est là que t'es arrivée. j'continue la peinture, j'ai quelques toiles qui partent de temps en temps mais c'est pas non plus brillant, fallait un plan b qui rapporte alors autant peindre sur les gens, de façon permanente. que tu expliques plus en détails. le serveur qui se ramène avec vos consommations, tu l'remercies d'un sourire avant de laisser glisser le sucre dans ton cappuccino. tout va bien avec raf ? que tu demandes de façon totalement innocente. quoi que, la question te brûle les lèvres depuis que tu l'as vu se tenir le ventre, juste avant que tu n'apparaisses dans son champ de vision. parce que tu sais qu's'il fait l'con, j'le mange. connerie qui dure depuis pratiquement toujours. t'avais d'ailleurs prévenu le garçon, quand ils sont partis. tu prends soin d'elle, sinon t'auras affaire à moi. tu lui avais glissé à l'oreille avant qu'ils ne disparaissent pendant sept longues années.

_________________
† it's obvious you're meant for me. every piece of you, it just fits perfectly. every second, every thought, i'm in so deep but i'll never show it on my face. but we know this, we got a love that is homeless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : risibles amours
in town since : 17/04/2018
posts : 65
faceclaim, @ : ana de armas. @gif; signa-perséides; @avatar-lux reterna
multiface : cassy lawrence.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: old friend (w/ micah)   Mer 9 Mai - 13:08

Immédiatement, c'est comme si tu ne l'avais jamais quitté ta Micah. C'est beau de voir que malgré le temps qui passe et malgré la distance, vous vous retrouviez sans que le temps n'est eu aucun effet sur votre vieille amitié. C'est réconfortant, apaisant. Et très vite, des petits ragots. Une anecdote sur sa vieille voisine salement aigrie et méchante qui faisait presque peur quand vous étiez bien plus jeune. D'ailleurs l'évocation de son nom ne peut que te faire largement sourire : "Peut-être que c'est une vraie sorcière immortelle". Tu pensais sincèrement que ça en était une quand tu étais plus petite, cette vieille femme en avait tout l'air en tout cas. Elle qui passait son temps à épier derrière ses rideaux et à crier sur les enfants qui s'amusaient dans la rue. Rien de bon ne se dégageait de cette femme. Micah commande son verre, puis vient ton tour : "Un café, merci." dis-tu, simple et efficace, un petit boost d'énergie qui te ferait pas trop de mal en ce moment.

Elle était désolée, mais ne pouvait pas savoir et puis elle est touchante et réconfortante. Tu te souviens très bien que ta mère adorait Micah et cette dernière avait était d'une aide précieuse suite à ton départ, elle avait rendu régulièrement visite à ta mère suite à ça et tu savais que ça lui avait fait du bien. Si les visites s'étaient espacées jusqu'à ne plus exister tu n'en tenais absolument pas rigueur à ton amie qui n'y était pour rien dans toute cette histoire. Tu souris en coin : "C'était son heure.. Rien y aurait changé". Tu ne préfères pas t'étaler sur le sujet c'est encore un peu trop douloureux pour que tu t'y attardes. Tu lui adresse un sourire comme pour la remercier de sa gentillesse. Les choses redeviennent plus légère quand Micah parle de son évolution jusqu'à maintenant et tu tapes doucement dans tes mains pour applaudir : "Félicitations pour ton salon ! Peut-être qu'un jour je jetterais à l'eau et je viendrais chez toi" dis-tu en souriant. Micah était une artiste dans l'âme, talentueuse en plus de ça. Et si ce n'était pas ça du côté de ses peintures, le tatouage était aussi une bonne alternative quelque part. "Ca finira par venir, il faut peut-être attendre de se faire un nom dans ce monde là, non ?". C'était loin d'être ton milieu tout ça, toi tu avais tout abandonné pour suivre l'amour et aujourd'hui tu ne faisais que des petits boulots sans grand intérêt. Mais tu étais épanouie dans ta vie personnelle alors ça compensait.

Tu ne peux t'empêcher de sourire davantage quand elle parle de Rafaël. Tu as encore l'air de cette adolescente quand on parle de lui, l'amour que tu lui portes est intact voir bien plus fort avec les années. Même quand vous avez eu des moments de doutes, des bas bien trop profonds mais vous vous en étiez toujours sorti tous les deux. Et si aujourd'hui vous deviez affronter une nouvelle épreuve qui mettait votre relation à mal, tu savais que vous en sortiriez toujours main dans la main. "Il est toujours aussi génial" réponds-tu dans un premier temps. Tu ne savais pas très bien mentir mais tu disais vrai quand tu répondais qu'il était génial. Tu l'avais toujours porté sur un piédestal immense ce garçon. En revanche, non, ça n'allait pas franchement bien entre vous deux en ce moment à cause de ce qu'il y a dans ton ventre. Tu ne savais pas encore comment tu allais contourner le sujet. "Avec ses hauts et ses bas, ça va, comme d'habitude" réponds-tu avant de boire une gorgée de ton café qui manque de te brûler le palet. tu jures entre tes dents d'avoir été bien trop pressée pour attendre.

_________________


my everything is you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



♛ celle qu'est toujours perchée

pseudo : b_bulle (mel).
in town since : 12/11/2017
posts : 1240
faceclaim, @ : poots. @(av.) tennessee, (sign.) anesidora (gifs) tumblr.
multiface : plùm et reagan.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: old friend (w/ micah)   Sam 12 Mai - 13:18


icons by hedgekey



c'est comme si tout était normal, comme si le temps ne vous avait pas éloigné l'une de l'autre. naturel déconcertant, facilité de votre échange. comme si vous ne vous étiez jamais quittées. comme si vos chemins s'étaient seulement éloignés mais pas assez pour vous perdre. impression de rendez-vous hebdomadaire, seul créneau possible pour toutes les deux. peut-être que c'est une vraie sorcière immortelle. tu ne peux pas t'empêcher de laisser s'envoler le rire que tu retiens depuis que tu as délibérément évoqué la vieille barton. j'vais finir par croire que tu avais raison depuis tout ce temps ... elle doit avoir passé la centaine maintenant et elle est toujours aussi affreuse ... ça ferait presque froid dans le dos. que tu rétorques en grimaçant. tu dois probablement exagérer sur son âge, les rides qui semblent ne plus vouloir s'accumuler sur son visage. t'approches dangereusement de la trentaine et elle est toujours là, à épier les moindres faits et gestes des gens du quartier. au moins, en cas de problème, s'il doit y avoir un témoin, t'es certaine que la vieille barton pourrait résoudre une enquête à elle toute seule.

boissons commandées, la brune te parle de la véritable raison de son retour. la disparition de sa mère. t'aurais tant préféré qu'elle revienne pour une autre raison. et puis, y a la culpabilité qui pointe le bout de son nez. c'est pourtant pas de ta faute mais tu ne peux t'empêcher de penser que si tu avais continué à lui rendre visite, p'tre qu'elle serait encore là. c'est pas une certitude cependant. et p'tre bien qu'elle ne se serait pas éteinte seule. t'en sais rien mais tu t'excuses quand même. c'était son heure ... rien y aurait changé. tu hausses les épaules. vous n'aurez jamais le fin mot de l'histoire. j'en veux à la vieille barton d'être toujours de ce monde maintenant. que tu souffles, pointe d'ironie que tu jugeais nécessaire. parce que la vie de la grand-mère contre celle de la génitrice d'aria, tu trouves que c'est un échange bien plus qu'avantageux. princesse vexée que ça ne se soit passé de cette façon, tu croises les bras sur ta poitrine pour montrer ton mécontentement. tu vois pourtant bien que ce n'est pas le moment de poursuivre sur le sujet. douleur probablement encore bien trop présente, tu respectes son choix d'évincer cet aspect de la discussion en répondant à ses questions sur ton évolution depuis son départ. t'y mets de l'entrain, parce qu'après tout, t'as pas sombré. y avait pas de raison qu'tu coules d'ailleurs. ses applaudissements te font sourire, le rose teinte tes joues pendant un instant. félicitations pour ton salon ! peut-être qu'un jour je jetterais à l'eau et je viendrais chez toi. c'est à ton tour d'avoir une réaction enfantine et de taper dans tes mains. j'ai peut-être même dessiné quelques modèles en pensant à toi d'ailleurs. tu restes évasive de façon totalement volontaire. parce que oui, toi qui ne vis jamais sans un carnet de croquis et des crayons de papier, tu as déjà pensé à quelques dessins que tu pourrais graver sur la peau de tes proches. tu lui feras d'ailleurs une remise. de toute façon, tu t'en fiche, t'as de compte à rendre à personne étant ton propre patron. ça finira par venir, il faut peut-être attendre de se faire un nom dans ce monde là, non ? la marche à suivre, pour que tes toiles prennent de la valeur et connaissent un certain succès, reste floue. les démarches sociales, tu les as faite, bien évidemment. tu manies les sites internet avec adresse et t'emploies à mettre à jour ton book et autre réseau social qui pourrait être susceptible d'attirer l'attention. t'as déjà démarché la mairie, les restaurants, les bars, les galeries. t'as fait l'tour, tu t'es même posée dans la rue. ça finira bien par venir un jour. j'pense que c'est surtout une histoire de chance quelque part. être au bon endroit au bon moment. tu hausses les épaules. t'es pas des masses croyante en ce qui concerne les superstitions, le fait qu'il n'existe pas de coïncidences et toutes ces choses que tu appelles salement conneries. tu mets tout en oeuvre pour que ça fonctionne mais p'tre bien que c'est pas assez ou alors qu'il faudrait que tu bouges. san francisco est à deux pas mais si ça se trouve, c'est pas encore assez loin.

le serveur dépose vos cafés et toi t'enchaînes, lui demandant quelques nouvelles de rafael. tu veux savoir comment ça s'passe. et surtout, poupée curieuse que tu es, tu aimerais savoir si tes doutes sont fondés quant à sa grossesse. si ça se trouve, elle a juste mal au ventre et toi, t'extrapoles aussi. c'est même carrément possible. il est toujours aussi génial. et même qu'il a intérêt à l'être. les menaces balancées lors de leur départ sont toujours valables, qu'on se le dise. avec ses hauts et ses bas, ça va, comme d'habitude tes sourcils se foncent légèrement. tu sais qu'une relation ne peut pas être parfaite. tu sais qu'ils s'aiment beaucoup trop et qu'à un moment donné, ça finit par claquer. mais toujours ils se retiennent. cependant, tu sais qu'il y a quelque chose qu'elle ne te dit pas. elle ne sait définitivement toujours pas mentir. de plus, son empressement à boire son café, quitte à se brûler la langue, y a du stress dans l'air et t'aimes pas particulièrement ça. c'est à cause de quoi cette fois-ci ? que tu te risques à lui demander. tu cherches plutôt à l'inciter à se confier. après tout, c'est l'une des fonctions premières des amis. t'as rangé les petites cuillères dans l'mauvais sens ? tu plaisantes, rien de bien méchant. petite taquinerie comme une autre, t'es plus à ça près finalement. et puis, honnêtement, tu doutes très fortement que rafael soit du genre à lui faire tout un plat d'un couvert mal rangé.

_________________
† it's obvious you're meant for me. every piece of you, it just fits perfectly. every second, every thought, i'm in so deep but i'll never show it on my face. but we know this, we got a love that is homeless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : risibles amours
in town since : 17/04/2018
posts : 65
faceclaim, @ : ana de armas. @gif; signa-perséides; @avatar-lux reterna
multiface : cassy lawrence.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: old friend (w/ micah)   Sam 19 Mai - 19:18

C'est vrai que les années qui passent entache plutôt pas mal le physique de cette sorcière. Elle a réellement l'air d'être immortelle ou tout du moins d'avoir une bonne centaine d'années à son actif. Tu ne peux pas t'empêcher de rigoler. "Elle m'a toujours fait peur et je suis sûre que même maintenant elle me glacerait le sang". Tu hausse les épaules quand elle te dit qu'elle en veut à la dite vieille d'être encore de ce monde, évidemment que tu donnerait tout pour échanger la morue contre ta mère pour la retrouver. Les choses sont mal faites mais personne ne peut rien y changer pour autant. Mais tu n'as pas très envie que le sujet ne dure trop longtemps pour ne pas sapper l'ambiance et encore plus parce que tu es encore un peu fragile même si tu montre tout le contraire.

Et l'annonce de l'ouverture du salon de tatouage de Micah a de quoi te redonner le sourire de voir que quelqu'un réalise ses rêves ou au moins en parti. D'autant plus que ton amie avoue qu'elle a peut-être des modèles inspirés par toi. Tu souris largement : "Je serais ravie de les voir peut-être que ça finira de me convaincre" lances-tu. Rejoindre le club des tatoués. Pour ce qui est du monde de l'art en général quelque soit sa forme, tu n'étais pas très calée pour ne pas dire complètement larguée. Tu ne peux que croire la brune qui te dit que c'est surtout une histoire de chance. Déçue qu'une grosse partie de cette chance ne repose pas simplement sur ce talent dont Micah est clairement doté. "J'espère qu'elle finira par te sourire alors parce que j'trouve que tu le mérite vachement !"

Très vite la discussion en vient à Rafael. Rafael l'amour de ta vie. Et tu ne peux t'empêcher les hauts et les bas qui peut y avoir comme dans n'importe quel couple car après tout vous êtes tout deux des êtres humains comme les autres qui partagent la plus belle histoire d'amour du monde à tes yeux c'est sûr. Pourtant cela ne vous rends pas pour autant un couple unique. Et tu as envie de cracher le morceau car tout ton corps est en alerte, animé par la peur et la remise en question constante. Tu déglutis alors que ta langue te brûle encore et malgré ta nervosité elle arrive à te faire rire en prétendant que leur possible désaccord venait de couverts mal rangés. "Si seulement ce n'était que ça" dis-tu. Puis tu inspire comme pour te donner du courage. L'annonce à Raf était une chose mais l'annoncer à quelqu'un d'autre rendait les choses encore bien plus réelles. Ca lui donnait de l'importance alors que tu t'apprêtais peut-être à commettre l'irréparable. "Je suis enceinte".

_________________


my everything is you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



♛ celle qu'est toujours perchée

pseudo : b_bulle (mel).
in town since : 12/11/2017
posts : 1240
faceclaim, @ : poots. @(av.) tennessee, (sign.) anesidora (gifs) tumblr.
multiface : plùm et reagan.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: old friend (w/ micah)   Lun 28 Mai - 17:29


icons by hedgekey



elle m'a toujours fait peur et je suis sûre que même maintenant elle me glacerait le sang. un frisson court le long de ta colonne vertébrale. tu pourrais aisément associer la vieille folle du bout d'la rue à cette vieille âme tourdesac dans harry potter, lorsqu'elle était possédé par le vil serpent du mage noir. tu as dévoré les œuvres écrites comme cinématographiques. il t'arrive d'ailleurs parfois de te lancer dans l'un de ces marathons que tu affectionnes tant. bref. la disparition de sa mère est encore un sujet sensible et tu veux bien lui accorder le répit qu'elle souhaite en silence. la conversation trouve un autre centre d'intérêt. toi. ton salon, tes croquis qu'tu traînes avec toi depuis qu't'es capable de tenir un stylo entre tes doigts. la joie que te procure cette liberté d'action qu'on t'laisse depuis toujours. t'es clairement pas à plaindre et tu l'sais. la meilleure façon qu't'ai trouvé de rendre la pareille à ton entourage, c'est à travers ces modèles que tu imagines pour eux. bout d'papiers qui, pour certains, prendront la poussière indéniablement. quant aux autres, tu gardes l'espoir qu'un jour tu pourras faire de leur peau une nouvelle toile pour ton inspiration volage. faut juste que t'arrives à les convaincre et aria fait parti de ces gens. importante depuis si longtemps, ce serait un honneur de dessiner sur sa peau à l'encre indélébile. je serais ravie de les voir peut-être que ça finira de me convaincre. à ces mots, ton sourire ne cesse de s'agrandir. tu trépignes même presque d'impatience qu'elle se pointe au salon pour lui montrer tes ébauches. tu passes quand tu veux dans ce cas. que tu réponds, la joie s'emparant de la moindre petite parcelle de ton corps. je sais exactement où je le placerai pour que ce soit discret qu'tu aies le moins mal possible. parce qu'on ne va pas se mentir, le martèlement de l'aiguille sur la peau, les vibrations engendrées sur les os, c'est loin d'être agréable. aucune anesthésie possible pour soulager la douleur causée malheureusement. à moins qu'tu veuilles que ça s'voit ... mais j'te déconseille les trop gros modèles pour un début, c'est ingérable. bosser trois heures pour un rendu impeccable ne t'effraie pas, c'est plus pour les clients que c'est compliqué. faut la supporter, cette douleur. y en a qui gèrent, d'autres moins. ça dépend des gens. bref. aria est convaincue de tes aptitudes et ne semble pas comprendre pourquoi tu n'es pas encore reconnue dans ce monde bien trop vaste et convoité. tu lui expliques que ça prend du temps et qu'un facteur chance est indispensable. j'espère qu'elle finira par te sourire alors parce que j'trouve que tu le mérites vachement ! tes joues se teintent de rose. tu sais qu't'es douée mais ça te fait toujours quelque chose quand on te le dit. certaines voix comptent plus que d'autres. même si elle n'y connait pas grand chose -voire même rien du tout- aria a toujours su trouver les mots pour t'encourager, faire en sorte que tu ne baisses jamais les bras. c'est pas grand chose, mais c'est souvent suffisant pour que tu reprennes du poil de la bête et qu'tu te donnes de nouvelles opportunités de faire ton petit bonhomme de chemin et qu'ton travail finisse par être reconnu. mais pour l'heure, tu décides de faire prendre une autre tournure à cette conversation qui, centrée sur toi, commençait à te gêner. parce qu'on ne va pas se mentir, parler d'toi, ça ne te branche jamais des masses. rafael est un sujet bien plus intéressant pour toi. leur couple bat parfois de l'aile mais jamais il ne s'essouffle. tu trouves ça fascinant. p'tre même bien que ça pourrait t'faire croire qu'il existe vraiment, qu'cette notion d'amour n'a pas été faite juste pour nourrir l'imagination des gamines qui rêvent à leur prince charmant, coincées entre leurs draps roses. alors tu déconnes quand elle sous-entend que ce n'est pas vraiment la joie en ce moment. t'essaies juste d'être là pour elle, pour eux. parce que, finalement, si tu es bien plus proche d'aria, rafael fait parti d'ce cercle très privé que l'on appelle les amis. alors tu l'observes, dans l'attente de la réponse qu'elle voudra bien te donner. ne jamais forcer la main, c'est un principe auquel tu tiens énormément. elle est libre de te dévoiler ce qui lui chante mais tu ne te gêneras jamais de lui dire qu'en cas d'besoin, t'es jamais bien loin. si seulement ce n'était que ça. curiosité piquée au vif, tu restes pourtant bien calme sur ta chaise. tu t'mords l'intérieur de la joue pour ne pas poser des tonnes et des tonnes de questions. il faut que ce soit elle qui te parle et pas qu'tu lui tires les vers du nez. je suis enceinte. dans un ralenti formidable, tes yeux s'écarquillent et ta bouche pourrait former un ovale presque parfait. tes prunelles pétillent, t'as l'palpitant qui tambourine dans ta poitrine. mais ... c'est ... t'en perds tous tes mots. le coup de l'émotion surement, même si au fond, ça ne devrait pas t'atteindre plus que ça. ok, stop, respire ... c'est gé-nial je ... olala mais ... han joie ! parce que c'est le genre de nouvelle qui te rend heureuse. surtout quand il s'agit de ces deux-là, tu ne peux pas être plus ravie qu'à l'instant. sauf que ton enthousiasme ne semble pas être partagé, et ça, c'est un gros problème. attends, t'es en train d'me dire qu'il est pas content ? mais j'vais l'manger lui, c'est pas possible. parce que, d'accord, la situation n'est pas la meilleure qui soit mais merde. c'est un enfant. de leur amour. il lui faut quoi d'plus à ce guignol. l'usance. tu lui remettras les idées en place à celui-là, quand tu l'croiseras. d'ailleurs, tu notes dans un coin d'ton cerveau de forcer l'destin à vous réunir dans une même pièce ou du moins en face à face.

_________________
† it's obvious you're meant for me. every piece of you, it just fits perfectly. every second, every thought, i'm in so deep but i'll never show it on my face. but we know this, we got a love that is homeless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



purple haze was in my brain

pseudo : risibles amours
in town since : 17/04/2018
posts : 65
faceclaim, @ : ana de armas. @gif; signa-perséides; @avatar-lux reterna
multiface : cassy lawrence.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: old friend (w/ micah)   Mar 5 Juin - 11:04

t'es contente que ton amie te dise qu'elle a déjà dessiné des choses en pensant à toi et encore plus quand elle te dit que tu es la bienvenue et que tu passes quand tu veux. ses conseils sont bienveillants et avisés, elle est rassurante et tu serais presque capable de te jeter à l'eau sans attendre. "je suis pas trop pour les trucs trop voyants, tu sais que j'suis assez discrète" dis-tu. c'est vrai que t'aime pas vraiment de te faire remarquer. et puis un truc trop gros, t'aurais trop peur d'avoir trop mal. petite fille douillette qui a bien du mal à gérer la douleur.

tu la trouves trop mignonne quand elle rougit légèrement parce que tu lui fais des compliments. bonne âme que tu es, toi aussi tu es bienveillante. et tu crois vraiment aux capacités de micah, il y a pas de raison qu'elle n'y arrive pas avec le talent qu'elle a et même si tu t'y connais pas, tu seras toujours là pour l'encourager. t'es comme ça, tu pousses les gens vers le haut, du moins t'essaye en les encourageant parce que le bonheur des autres est important pour toi. enfin quand ce sont des gens proches de toi et que tu apprécies.

le regard de micah s'illumine et ça te fait presque bizarre de voir quelqu'un aussi enjoué par cette nouvelle. elle est plus contente que toi et encore plus que raf qui lui encaisse plutôt mal la nouvelle. elle te fait même rire par son engouement très peu dissimulé. et tu ne peux t'empêcher de hausser les épaules quand elle voit à ta tête que le bonheur est loin d'être partagé. "il est pas ravi effectivement. c'était loin d'être dans nos projets..." commences-tu à expliquer. plus que ne pas être dans vos projets, vous vous étiez dit que vous resteriez que tous les deux. il avait toujours été clair et ferme sur sa position, il ne voulait pas d'enfant ni maintenant, ni plus tard. tu souris en coin, parce que toi en fait tu t'en faisais une joie quelque part. t'étais plus enthousiaste que lui en tout cas. tu n'oses même pas lui dire que tu ne sais pas encore si tu vas le garder, tu te sens un peu coupable rien que d'y réfléchir pourtant cette éventualité ne pouvait pas être écarté. tu ne comptais pas garder un enfant pour l'élever seul, tu ne pourrais de toute façon décemment pas t'en occuper correctement si tu te retrouvais dans une situation si délicate.

_________________


my everything is you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



♛ celle qu'est toujours perchée

pseudo : b_bulle (mel).
in town since : 12/11/2017
posts : 1240
faceclaim, @ : poots. @(av.) tennessee, (sign.) anesidora (gifs) tumblr.
multiface : plùm et reagan.
❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: old friend (w/ micah)   Mer 6 Juin - 15:52


icons by hedgekey



passion qu'tu partages bien volontiers quand on s'y penche. elle n'est pas réciproque, tu l'sais bien mais tu apprécies l'fait d'essayer d's'y frotter. je suis pas trop pour les trucs trop voyants, tu sais que j'suis assez discrète. t'es bien au courant de ce détail. c'est pour cette raison que les croquis la concernant ne prennent pas beaucoup d'place. c'est pour ça qu'j'ai rien qui doit dépasser les cinq centimètres. deux ou trois bricoles, pas grand chose. cinq centimètres, on croirait qu'c'est petit mais pas tant que ça. surtout sur un bout d'peau encore vierge de toute encre. la malice au fond d'tes prunelles et tes lippes qui s'étirent. sourire en coin qui s'veut tout plein d'astuce et d'mystère. tu réfléchis mais tu dois bien avoir quelques ébauches dans ton sac d'adolescente que tu trimbales partout. mais tu ne les lui montreras pas maintenant, pas tout de suite. l'envie d'rattraper le temps perdu un peu plus longtemps, l'envie de la retrouver d'urgence. tes pulsions artistiques attendront bien quelques jours de plus, tu n'dois plus être à ça près. et puis, après, y a les confidences et les compliments. ceux face auxquels tu n'peux t'empêcher de rougir. consciente d'être douée mais pas d'avoir du talent. l'talent, c'est pour les autres. toi, tu t'débrouilles. jamais bien sûre de ton travail quoi qu'tu n'doutes que rarement de tes capacités. ce besoin d'être rassurée pour avancer. toujours. l'impression d'être bercée sur un nuage de douceur. jusqu'à ce que le couperet tombe. bombe balancée, grenade dégoupillée. enceinte. la nouvelle t'enchante, poupée qui trépigne sur sa chaise. les étoiles dans les yeux d'voir qu'une vie s'ajoutera à la leur. la réalité t'rattrape pourtant quand tu t'rends compte que t'es bien la seule à savourer cette nouvelle. il est pas ravi effectivement. c'était loin d'être dans nos projets ... le mot d'trop. projet. t'en fais pas toi. jamais. parce que la vie prend certains virages qui obligent à modifier la feuille de route. et tous ces changements toi, ça t'fait paniquer. ne jamais tirer des plans sur la comète, attendre qu'ça vienne, qu'le cours de la vie fasse son oeuvre. c'est plus simple, moins contraignant. c'est pour ça qu'j'en fais jamais ... qu'tu soupires en portant la tasse de cappuccino à tes lèvres. le liquide a eu le temps de refroidir, un peu. ça t'brûle encore le palet mais c'est supportable. attends, m'dis pas qu'tu songes à arrêter tout avant même que ça n'ai vraiment commencé ? la question s'est échappée toute seule. le fait que rafael ne soit pas en accord avec les événements ne pourraient que conclure à une décision pas assez réfléchie. parce que si c'est l'cas aria, faut qu'tu t'poses les bonnes questions ... fais pas ça sur un coup d'tête ... c'est pas ta vie princesse et pourtant, tu n'peux t'empêcher d'être du côté du p'tit être qu'est en train d'grandir en elle. justement parce que l'gamin, il a pas son mot à dire. m'enfin ça m'regarde pas ... tu n'veux pas la braquer, parler trop et l'enfermer dans tes leçons d'moral à deux balles. si tu t'occupais d'ton cul en priorité, t'en serais p'tre pas là d'ailleurs.

_________________
† it's obvious you're meant for me. every piece of you, it just fits perfectly. every second, every thought, i'm in so deep but i'll never show it on my face. but we know this, we got a love that is homeless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




❀ chained to the rhythm



MessageSujet: Re: old friend (w/ micah)   

Revenir en haut Aller en bas
 
old friend (w/ micah)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Goodbye my old friend...
» Hey my friend [PV]
» 01. My friend, mes amis ♪ [Fe Brittany]
» It's a carousel my friend - Défi {Vera}
» Goodbye my friend

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⚡︎ purple haze. :: CHAPTER THREE :: west mill valley-
Sauter vers: